Quelques brasses avant le brunch { Ft. Abel} [NC-18] Terminé

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Avr - 0:17
Malgré un repas entre collègue plus que plaisant, la suite du weekend de Taylor fut une véritable horreur.Il y avait eu la montagne de copies qui ne voulaient pas se réduire bien que les heures défilaient, les insomnies et les cauchemars, le mélange parfait pour déprimer Taylor qui n'avait plus aucune envie de sortir du lit arrivé le dimanche matin. Il n'avait dormi que quelques heures, enroulé dans des draps propres,parfumés à la vanille.Il avait prit l'habitude d'acheter un adoucisseur spéciale pour son linge de maison, afin qu'ils aient cette délicieuse et gourmande odeur. Il appréciait grandement ce parfum sucré et envoûtant, qui avait souvent le pouvoir de l'apaiser pendant quelques instant, le tirant dans des pensées culinaires. Une drôle de façon de détourner son attention de ses cauchemars à répétition, qui avait fait ses preuves.

Oscar, le chat blanc du trentenaire se prélassait sur l'épaisse couverture du lit. Taylor n'eut pas à tendre le bras beaucoup pour enfoncer ses doigts dans l'épaisse fourrure de l'animal, à ce contact la bête s'étira en ronronnant légèrement. Le petit rituel du matin, une séance de câlin pour ajouter un peu de tendresse dans la vie de Taylor, lui qui se privait de tout contacte familier avec les autres. Une tendance qui l'isolait et le rendait un peu trop hermétique aux autres. Il se redressa les cheveux en bataille, les yeux un peu cernés par cette courte nuit de sommeil. En raison de son insomnie, Taylor avait fait de la pâtisserie, des muffins aux fruits secs, quelques choses qu'il pourrait garder plusieurs jours et ainsi emporter avec lui à l'université en guise d'en cas. Le corps en muscle du jeune professeur demandait un certains apport en calorie qui n'était pas toujours facile d'assouvir pendant les heures de classes qui s'enchaînaient.

Une fois les idées plus au clair, il se tira enfin du lit pour se préparer. Ce matin il avait rendez-vous avec Abel, le fameux Abel qui apaisait certaines pensées, envies mais seulement dans l'esprit du trentenaire, jamais il ne se permettrait de déraper avec un collègue, il avait déjà vécu l'expérience et n'en gardait pas un très bon souvenir.  Devant son miroir il ne pouvait que constater les ravages de ses insomnies, des cernes assez creusées, le visage tiré par la fatigue et ses cheveux qui se rebellait contre lui. Il avait tout pour paraître être un mort vivant tout droit sorti de sa tombe, c'est un peu comme ça qu'il se considérait d'ailleurs depuis son retour à Londres. Bien qu'il se trouvait avoir une sale tête, il y avait un air enfantin avec cette tignasse en bataille et une petite mine fatiguée, endormie, un peu trop enfantine.

Clairement, l'envie n'était pas au rendez-vous pour se préparer. Il n'avait pas envie de se raser, de sortir une chemise, de se coiffer, il avait juste envie d'oublier le souvenir de ses cauchemars, de se détendre avec son ami. Il passa un peu d'eau sur sa peau blanche dans l'espoir de la rendre un peu plus pimpante, plus réveillée. Il laissa ses cheveux faire ce qu'ils voulaient car de toute façon la piscine les dompterait pour lui. Il s'habilla le plus simplement qu'il pouvait, un t-shirt de couleur unie, bleu marine, avec un survêtement en guise de pantalon. Oui, il avait ce genre de vêtement réservé pour le sport, bien que la piscine ne se pratique pas dans ce genre d'accoutrement, il n'avait pas la force de faire autrement. Ça risquait de mériter des remarques de son collègue mais elles seraient bien accueilli car lui-même ne se reconnaissait pas ainsi.

Taylor enfila ses chaussures en toile, attrapa sa veste qu'il ne tarda pas à enfiler avant de sortir de son appartement, le sac de sport à la main, les poches remplies par son porte-feuille, son portable et ses clés qui fourra après avoir verrouillé la porte d'entrée. Sur le chemin de la piscine, il garda la tête assez vide encore un peu trop endormie pour avoir l'esprit qui bouillon et qui analyse le moindre fais et gestes des gens qui l'entourent. Il arriva assez vite à la piscine où Abel l'attendait déjà, il faut croire que Taylor n'était pas vraiment lui-même aujourd'hui, ce n'était pas son genre d'arriver en retard et encore moins dans ce genre de tenue. Il posa sa main sur le bras de son ami avant de lui serrer la main, un peu embarrassé il ne pouvait s'empêcher de s'excuser.

«  Excuse moi pour le retard, j'ai eu du mal à sortir du lit ... »

Lui qui était si ponctuel et à cheval sur les règles se retrouvait à s'excuser d'une chose qu'il détestait. Il ne voulait pas faire perdre plus de temps à Abel et entra dans le bâtiment présentant une carte de membre à l'accueil qui lui donnait accès directement aux vestiaires. Pendant l'armée, Taylor avait apprit à ne pas être pudique, à ne pas avoir honte de son corps, c'est donc assez aisément qu'il s'assit sur le banc au centre du vestiaire pour défaire ses chaussures. Il se déshabilla lentement encore un peu dans le bouillon. Une fois les pieds libres de chaussures et de ses chaussettes, il retira son t-shirt laissant ses muscles saillant apparaître à Abel. Par politesse, il se tourna pour retirer son pantalon , au cas où Abel soit gêné ou pudique. Taylor enfila son maillot de bain, qu'il faut précisé était bien moulant, les maillots de bain de type short ne sont pas toléré dans ce genre d'enceinte. Il avait su s'y faire bien que ce ne soit pas toujours très agréable de sentir cette zone très très bien soutenue. Une fois en maillot de bain, il plia ses vêtements pour les ranger dans son sac. Il n'y avait personnes dans les vestiaires et sûrement personnes d'autres qu'eux pour venir nager un dimanche matin aussi tôt. Il laissa donc son sac dans un coin ayant prit soin de le fermer tout de même.

Comme toujours au début, Taylor se montrait assez timide et renfermé, ce petit temps d'aptation, ce petit passage de la solitude au social était toujours un peu délicat mais d'ici quelques minutes il serait plus détendu. Il se plaça sous les douches, pour mouiller son corps avant de pouvoir accéder aux bains. Il appuya sur le bouton à pression qui libéra l'eau tiède sur son corps, la température un peu trop fraîche aux goût de Taylor le fit un peu râler à cause du frisson dégagé, sa peau était couverte de chair de poule sans parler de ses tétons tout rétractés. «  C'est froid.. », il passa une main sur son torse pour le réchauffer avant de passer la main dans ses cheveux encore rebelles même avec l'eau, ils étaient tenaces. Il soupira un peu désespéré, sentant très bien qu'aujourd'hui ce n'était pas son jour, il tourna le regard sur Abel à côté de lui, à son niveau  Taylor ne pouvait que voir l'eau couler sur le corps svelte de son collègue de quoi donner un petit coup de chaud au professeur de philosophie qui s'empressa de rentrer dans le grand bain afin de calmer ses pensées. L'eau arrivant au niveau de ses bijoux de famille, il fut vite refroidit, il progressa jusqu'à se retrouver entièrement dans l'eau. C'est qu'une fois totalement immergé qu'il se rendit compte qu'il avait oublié sa serviette dans les vestiaires avec la précipitation à fuir une certaines scène érotique aux yeux de l'ex militaire.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Mai - 5:47
C'est au son quelque peu strident de son réveil matin qu'Abel ouvrit les yeux péniblement. Il détestait les dimanches matin, définitivement. Pour lui, le dimanche se devait de débuter en après midi tout simplement. Il n'y avait pas de dimanche matin, ça n'existait tout simplement pas, le dimanche matin n'étant que la prolongation de la nuit de samedi et rien de plus. Malheureusement pour cette belle méthode de pensée qu'il avait, c'était lui et personne d'autre qui avait décidé de changer un peu ses habitudes pour ce dimanche-ci. Il avait choisi d'inviter son collègue et ami à un petit brunch, précédé d'une séance de piscine comme ils avaient l'habitude de faire. Alors malgré ses résolutions concernant le dimanche, il s'était levé, sans trop de peine il s'était traîné les pieds jusqu'à la salle de bain pour s'y préparer.

Abel n'était pas vraiment du matin il faut bien l'avouer. Il s'était longuement fixé dans le miroir, observant ses traits défaits par la nuit précédente, avant de se décider à s'activer un peu. Il rasa sa petite barbe de près, histoire d'être présentable, puis rinça son visage entier, replaçant ses cheveux avec l'eau, ceux-ci ne se coiffant pas très bien à vrai dire mais il arrivait toujours à se donner une certaine allure. Ensuite il dû se résoudre à s'habiller, ne pouvant décemment pas sortir en sous-vêtement, alors il enfila un jeans tout de même plutôt sympa ainsi qu'un t-shirt confortable mais qui lui allait plutôt bien. Il aurait certainement opté pour des vêtements de sport s'il n'était allé qu'à la piscine, mais puisqu'ils avaient prévu de se rendre au restaurant pour bruncher après il préférait choisir des vêtements plus décents. Taylor était toujours bien vêtu alors il voulait en faire de même après tout, du moins un minimum.

Sans vraiment s'en rendre compte, Abel avait prit un peu d'avance. Il le vit lorsqu'il passa à la cuisine, remarquant l'heure sur l'afficheur numérique du micro-ondes, souriant quelque peu en attrapant dans le frigo le carton de jus d'orange. Décidément, Taylor serait fier de lui, en avance, prêt et avec une allure plutôt potable, c'était loin d'être à son habitude. Il descendit de grandes gorgées de jus en buvant à même le bouchon, histoire de ne pas arriver à la piscine l'estomac totalement vide. Ce geste était plutôt de l'ordre d'une mauvaise habitude qu'il avait depuis l'adolescence et dont il n'avait jamais réussi à se défaire. Le souvenir vague de sa mère qui l'engueulait car il osait poser sa bouche sur le bouchon du carton de lait par exemple lui arracha un petit sourire amusé. Elle serait bien peu fière de son grand garçon de trente-deux ans si elle le voyait encore faire une chose pareille à son âge. Tant pis. Non sans nostalgie, il reposa le carton dans le réfrigérateur, s'essuyant la bouche du revers de la main. Malgré les années qui passaient à toute vitesse, le visage de sa mère restait toujours aussi clair dans ses souvenirs, bien qu'il ne l'ait pas revue depuis plus de dix ans.
Bien vite il chassa ces pensées, terminant de se préparer en enfilant ses chaussures et sa veste, prenant son sac, son argent et ses clés avant de quitter l'appartement sans y repenser.

Arrivé en premier à la piscine, Abel fut bien surpris de ne pas voir Taylor avant une bonne dizaine de minutes. C'était pourtant lui l'adulescent du duo, lui qui arrivait toujours en retard, mais aujourd'hui les rôles étaient inversés. Il sourit à son ami lorsque celui-ci arriva, acceptant ses excuses sans faire de manières. Il ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir quelques minutes de retard, cela valait bien toutes les fois où il l'avait fait attendre ainsi à sa place.

« C'est rien ça arrive à tout le monde ! »

Il rassura le trentenaire de ces paroles sans passer de commentaire sur ses vêtements qu'il avait cependant remarqué du premier coup d'oeil. C'était loin d'être habituel, même pour une séance de sport, Taylor avait l'habitude de s'habiller soigneusement peu importe l'activité, mais aujourd'hui il semblait quelque peu délabré. Ce n'était pas seulement ses vêtements, mais aussi son visage, ses cernes et ses cheveux en bataille qui en disaient long sur la nuit précédente. Abel avait bien remarqué sur le visage de l'homme qu'il n'avait pas encore tout à fait atteint son état d'éveil alors il avait préféré ne pas trop l'embêter tout de suite. Il lui laisserait le temps de se sentir à l'aise avant de le questionner, s'il décidait de le faire...

Sans plus de cérémonie, les deux hommes entrèrent dans l'enceinte du bâtiment, rejoignant rapidement les vestiaires pour se changer. Tout comme Taylor, Abel était sans gêne ni pudeur, il avait été habitué à bien pire que le regard d'un simple ami et c'était loin d'être le plus gênant de tous. Il ne se sentait pas du tout embarrassé auprès de son collègue alors il se changea sans y penser, remarquant tout de même du coin des yeux le torse de ce dernier. Ce n'était pas la première fois qu'ils venaient à la piscine ensembles, mais il devait bien avouer qu'à chaque fois il se rinçait un peu l'oeil. Quelque part, celui qui devrait être gêné ce n'était pas lui mais bien Taylor, après tout il était au courant de la sexualité du plus âgé et certainement pas innocent de sa propre beauté, cependant cela ne semblait pas l'embêter. En même temps, Abel restait discret pour ne pas le mettre mal à l'aise, respectant son collègue et ami plus qu'un simple étranger.

Une fois en maillot, il suivit Taylor sous la douche avant de pouvoir accéder à la piscine, y passant sans broncher pour sa part, ayant encore une fois déjà vécu bien pire. Il n'était pas très sensible au froid, trouvant l'eau plutôt agréable même. En entendant la petite remarque à voix basse de son collègue il tourna les yeux vers lui, avec un faible sourire aux lèvres. Il était définitivement plus réactif que lui à l'eau froide, le pauvre, cela manqua d'arracher un petit rire à Abel. Il secoua alors la tête sous l'eau, tel un chien un peu fou, tournant le regard en remarquant à peine un instant le regard insistant du jeune trentenaire sur lui avant que ce dernier ne s'empresse de quitter la pièce. Sur le coup, le plus grand resta seul quelques instants, fixant la porte menant vers la piscine que Taylor venait s'emprunter avec une certaine stupéfaction. Qu'est-ce qu'il venait de voir là ? Clignant des yeux, il arrêta le jet d'eau, passant ses doigts dans ses cheveux pour les repousser avant de marcher tranquillement vers ladite porte, n'oubliant pas sa serviette pour sa part, attrapant celle de Taylor au passage. Avait-il rêvé ou est-ce qu'il avait surpris son ami en train de le regarder là, tout de suite ? Il se dit qu'il devait avoir imaginé ça, mais étrangement cette pensée ne le quitta pas. Avant qu'il ne pousse la porte, seul avec lui-même dans les vestiaires, il avait eut un sourire quelque peu carnassier au coin des lèvres. Ça c'était intéressant. L'espace d'un instant, son regard ambré s'était illuminé d'une lueur rappelant celle du vil serpent qu'il cachait si bien...

Si tôt la porte poussée, ce sourire avait disparu de son visage comme s'il n'avait jamais existé. Il arrivait dans l'immense pièce intérieure de la piscine, observant l'homme déjà dans celle-ci, l'endroit étant pratiquement désert. Il lui fit signe de la main, le bruit de la porte ayant attiré l'attention du trentenaire, puis pointa les serviettes du doigt avec un sourire doux aux lèvres, rien à voir avec celui qu'il venait d'effacer un peu plus tôt.

« Hey, t'aurais pas oublié un petit quelque chose Taylor ? » Il rit un peu, posant les serviettes non loin de la piscine, marchant tranquillement sur le bord de celle-ci ensuite en observant son ami dans l'eau... « T'es pas encore bien réveillé toi hein ? T'en fais pas c'est pas bien grave ~ »

Il offrit à nouveau à son ami un petit sourire compatissant, montrant bien que malgré ses petites taquineries il était tout à fait compréhensif. Après tout, ça c'était son état habituel à lui alors il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Il le trouvait même quelque part un peu mignon comme ça, bien que cette fuite qu'il avait cru surprendre lui trottait encore dans la tête en cet instant.
Il grimpa pour sa part sur le petit tremplin présent au bout de la piscine, n'étant pas du genre à choisir la voie classique il n'entrait jamais sagement dans la piscine. C'était absolument vide alors il pouvait bien se permettre une petite entrée brusque, non ? Personne ne l'en empêchait, alors il arriva au bout du tremplin, effectuant un plongeon plutôt habile avant de percer la surface de l'eau, ressortant quelques instants après en secouant ses cheveux à nouveau. Voilà de quoi le réveiller. Il se sentait déjà bien mieux après ce petit saut.
Il passa ses mains sur son visage comme pour en dégager l'eau, puis offrir un grand sourire à son ami qu'il voyait bien l'observer un peu plus loin. Ça ne devait pas vraiment le surprendre, après tout Abel était toujours comme ça à la piscine. C'était ce qu'il préférait, parmi tous les sports qu'il pratiquait régulièrement et c'était loin d'être étonnant. Il était comme un poisson dans l'eau et nageait définitivement très bien, sans parler du fait qu'il adorait être dans l'eau. Pire qu'un enfant au parc aquatique.

Suite à cet instant de joie enfantine, il s'assagit tout de même bien vite en rejoignant le bord, soufflant un instant avant de commencer une première longueur. Il était certes un grand gamin, mais il était tout de même là pour pratiquer un certain entraînement physique après tout et pas seulement pour mater le torse de ce beau Taylor. Puis bon quelque part il commençait déjà à avoir hâte au brunch suivant la séance de piscine alors qu'ils venaient tout juste d'arriver alors il préférait se changer les idées en commençant tout de suite ses longueurs histoire de ne pas trop y penser...

Une fois dans l'eau ils n'étaient jamais bien bavards, après tout il n'y avait pas vraiment place pour discuter lorsqu'on a la tête à moitié dans l'eau et qu'on la sort essentiellement pour respirer. La parole, de toute manière, n'était jamais bien commune entre eux au début d'un de leurs nombreux rendez-vous entre amis. Taylor mettait généralement un certain temps à se mettre à l'aise et Abel appréciait son silence et lui rendait la politesse du sien, ou alors il commençait une petite conversation en douceur pour ne pas brusquer son collègue. Ce n'était donc pas bien dérangeant ni bien surprenant de les voir nager plutôt en silence.
Dans l'eau, le corps svelte et finement musclé d'Abel était définitivement à son avantage. Il nageait bien et vite, ayant longtemps pratiqué diverses techniques de natation. Il commença plutôt en douceur, nageant plus doucement pour échauffer son corps, puis après un certain temps il s'arrêta, attendant que son ami s'arrête au même rebord que lui pour l’interpeller.

« Je m'ennuie. On fait la course ? »

C'était bien Abel tout craché ça. Il ne se contentait pas de simplement nager sagement, il avait envie d'un peu de défi, un peu de stimulation. Généralement il se défiait tout seul, tentant de battre son propre temps, de se dépasser, mais c'était tout de même bien plus motivant de le faire à deux. Ils nageaient depuis un moment déjà et Abel se sentait de jouer un peu. Il n'avait jamais tenté le coup avec Taylor, ne sachant pas vraiment quelles étaient ses capacités et, déjà, s'il accepterait un petit défi amical. Ce n'était rien de bien sérieux, juste une bonne raison de motiver le plus âgé du duo qui en sentait le besoin. La compétition avait, définitivement, un bon goût à ses lèvres. Bien que parfois la victoire était trop importante à ses yeux, il ne se sentait pas vraiment comme ça aujourd'hui, encore moins avec son collègue. Il se fichait bien de l'issu de cette course, mais quelque part il espérait que l'homme lui offre une certaine difficulté, un défi difficile à relever, quelque chose qui le ferait se sentir quelque peu plus vivant encore.

ma couleur si tu as besoin : #4A6C91


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Mai - 10:20
Taylor était un peu à côté de ses pompes aujourd'hui, pour ainsi dire. Le manque de sommeil accumulé commençait à se faire sentir au niveau de son attention sur les choses banales qu'il prenait par habitudes très au sérieux. Il était arrivé en retard, dans un accoutrement digne d'un post adolescent, avait déshabillé du regard son collègue sous la douche, les gouttes d'eau ruisselant sur ce torse qu'il voyait souvent lors des sessions piscine mais qui aujourd'hui avait retenu un peu trop son attention. Abel aurait très bien pu le surprendre à le regarder comme cela et ainsi se faire des idées sur les intentions du jeune trentenaire du par sa sexualité assumée. Taylor n'avait pas l'intention de franchir la limite qui sépare amis et amants, il n'aurait jamais le courage d'aller vers qui que ce soit pour une relation, bien trop timide et renfermé pour. Mais se laisserait-il approcher de la sorte par Abel ? Il fut honteux de s'avouer à lui-même que Abel était bien trop beau et irrésistible pour le repousser. Il avait décidément les esprits bien ailleurs pour s'égarer dans ce genre de raisonnement très peu réfléchit ou philosophique, laissant parler une certaine part d'instinct.

Il passa ses mains humides sur son visage, pour essayer de se tirer de son sommeil. L'eau qui lui paraisse encore un peu fraîche réveillait peu à peu la musculature de l'ex militaire. Il leva les yeux sur Abel qui entrait dans l'espace aquatique à la main. Il prit un petit air surpris quand celui-ci l'interpella, il crut d'abord qu'il avait remarquer le regard descendant de Taylor sur les longues jambes de son collègue mais ce dernier ne faisait que mentionner la serviette oubliée. Taylor n'avait pas eu la rapidité d'esprit en cette matinée pour sortir de l'eau et aller la chercher, il l'aurait sûrement fait un peu plus tard, lorsque son esprit serait un peu plus clair.

« ….ma serviette... »

Il soupira un peu agacé par son étourderie souligné gentiment par son ami. Le rôle prévoyant et attentionné se retrouvait collé à Abel en ce début de journée, laissant Taylor goûter à une certaine attention de celui-ci. Le sourire du collègue détendit un peu l'interpellé, il se frotta tout de même la nuque embarrassé qu'il ait du le faire à sa place. Il n'était pas du genre à être assisté ou tête en l'air, il aimait son indépendance et son côté très prévoyant, qui aujourd'hui était bien resté au lit pendant que l'ex militaire se battait contre ces inattentions. Le corps musclé du plus petit se déplaçait avec lenteur dans l'eau se rapprochant du bord pour ainsi s'adresser à son partenaire.

«  Merci de me l'avoir prise... Je suis complètement dans mon lit encore il faut croire »

Il sourit légèrement, la fatigue le laissant bien plus agréable qu'on ne pourrait le croire. Il était accoutumé à ces insomnies à répétition, l'irritabilité qu'il s'en suivait au début laissait peu à peu place à un Taylor plus léger dans ses pensées et sûrement moins réfléchit ou coincé. Le professeur de mathématiques se montrait tolérant et ça ne semblait pas de voir le plus jeune sous cet angle, ce qui soulageait Taylor, il n'avait pas envie de faire face à un moment plus que gênant avec son ami, le seul. Le jeune trentenaire avait voulu s'approcher du bord pour ainsi parler avec plus d'aisance à son ami mais la vérité c'est qu'il était toujours au milieu de la piscine, le corps immobile, sa voix résonnant dans l'enceinte vide. Il n'était pas très à l'aise avec ça et même encore à la faculté parler dans un micro pendant les conférences, ou les cours en amphithéâtre lui procurait une certaine gêne. Il regarda de son emplacement Abel plonger dans l'eau avec une aisance déconcertante, il était clairement plus agile dans l'eau que Taylor et sa forte musculature. Lorsque le plus doué remonta à la surface, se dégageant les yeux de l'eau, sûrement, Taylor lui rendit le sourire qui lui était adressé. Il était un peu surpris que Abel n'ait pas profité qu'il soit seul pour faire une bombe ou quelque chose de plus enfantin et spontané, quelque chose qui lui ressemblait plus.

Taylor nageait doucement, pour commencer à s'y mettre doucement. Il ne rechignait jamais à une bonne séance de sport, ça allait lui redonner un bon coup de fouet et une énergie qui ne serait que bénéfique pour le temps passé avec son ami, il n'est jamais plaisant d'être avec quelqu'un qui est constamment vide d'énergie et ça Taylor en avait besoin, malgré que son ami soit tout à fait compréhensible il se sentait une certaine obligation à être en forme pour lui. Ses bras remuaient dans l'eau avec un peu de maladresse pour commencer ces premiers mouvements mais assez vite son corps se vivifia et reprit son habilité naturelle. Les restes d'entraînement militaire avait toujours été bénéfique à Taylor, mais la natation restait un peu son point noir. Il n'avait jamais vraiment détesté l'eau mais n'en était pas aussi fou que Abel. Venir à la piscine était une façon de changer le quotidien, de faire travailler d'autre muscles et inconsciemment de voir Abel dans son élément. Les deux trentenaires se pliaient donc à un échauffement, chacun de leur côté, dans un silence de cathédrale le plus jeune n'étant pas des plus bavard, il fit quelques brasses avant de se sentir parfaitement en forme et ne perdit pas de temps pour le montrer. Il allongea les bras, progressant avec plus d'aise et de rapidité qu'auparavant.

Lors de la seconde longueur, la silhouette d'Abel se faisait perceptible sous l'eau. Les yeux bleus de Taylor avaient pris cette mauvaise habitude de rester ouvert immergé dans l'eau.Une mauvaise habitude qui lui valait parfois des yeux rouges et agressé par les produits pour traiter l'eau, mais il ne se sentait pas à l'aise de nager sans voir la direction qu'il prenait, il trouvait ça presque angoissant. Il s'arrêta au bord, rejoignant ainsi Abel qui semblait l'attendre. Une fois la tête hors de l'eau, Taylor passa ses doigts entre ses cheveux pour les ébouriffer afin de dissimuler un épis toujours persistant même après avoir été plaqué par l'eau sur son crâne. Une épis toujours indomptable sur le sommet de son crâne, ce qui lui donnerait un drôle d'allure si il essayait de se coiffer parfaitement, cheveux plaqué sur la tête. Il avait essayé de l'écraser avec des produits capillaire mais rien à faire. Il passa sa main droite parsemé de cicatrices sur son visage pour retirer les gouttes agaçantes qui tombaient sur le bout de son nez. Il posa ses yeux sur Abel, laissant l'eau se refléter contre ses iris bleu, leur donnant une couleur plus vive qu'à l'accoutumé.

« Je m'ennuie. On fait la course ? »

Une petite compétition perdue d'avance pour Taylor, le moins doué des deux dans l'eau, mais qui réveilla un côté joueur qu'il ne laissait pas souvent faire surface. Il ricana à l'idée de son ami, qui avait toujours le petit truc pour rendre les choses beaucoup moins ennuyantes. Les mains de Taylor retournèrent sous l'eau afin de tirer sur son maillot de bain qui avait bougé au niveau des cuisses et qui commençait à gêné la zone plus au nord. Il haussa les épaules en gonflant son torse l'air beaucoup plus spontané.

«  Prépare toi à perdre alors ! Je suis dans une forme Olympique ! Le perdant paye le prochain restaurant! »

Il connaissait bien son ami et rajouter un petit enjeu ne ferait que augmenter l'adrénaline de cette petite compétition interne. Une compétition amicale, qui était toujours bien plus importantes aux yeux du plus joueur des deux. Cependant ça ne semblait pas déranger Taylor, qui se prêtait toujours avec enthousiasme à ceci, perdre n'était pas un soucis pour lui et il perdait même de bon cœur mais il avait tout de même une part de compétitivité au fond de lui, c'est un homme tout de même. L'humeur taquine de son ami avait été plus que communicative à Taylor qui se sentait un peu moins vieux à l'idée de faire le fou pendant quelques instants. Il avait clairement envie de relâcher la pression, il n'y avait personne à la piscine de quoi le mettre plus à l'aise. Abel pourrait faire une remarque mais avant cela il fallait qu'il gagne la course, un adversaire de taille ( et ce n'est pas peu de le dire) face à lui. Avant même que Abel ne puisse répliquer à la provocation de son collègue, l'ex militaire avait plongé la tête sous l'eau avec une grosse inspiration bloquée dans ses poumons, il appuya ses pieds contre le bord pour se pousser plus loin et commencer à nager du plus vite qu'il le pouvait. Sa musculature aurait pu être un avantage, mais pas dans ce cas, il se sentait toujours un peu lourd dans l'eau, sa « petite » taille le l'avantageant pas non plus, son seul point fort face à Abel était sûrement une grande endurance physique obtenue pendant son entraînement intensif pour son service militaire.

Pour l'heure, Taylor donnait tous ce qu'il avait pour être de taille afin de laisser Abel se dépenser à son tour et bien sûr exprimer son âme de compétiteur. L'avance que Taylor avait prit en espérant duper son collègue fut vite rattrapé par celui-ci mais il ne se dégonfla pas n'étant pas loin derrière lui pendant les deux longueurs afin de revenir au point de départ.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Mai - 5:26
Les yeux de son ami étaient brillants et le bleu de ceux-ci semblait encore plus éclatant qu'à l'accoutumée. Cette vision était des plus agréables pour Abel qui ne pouvait s'empêcher de perdre son regard ambré dans le sien quelques instants. Il ne s'était jamais privé d'un seul regard sur Taylor et ça n'allait certainement pas commencer aujourd'hui. Sa beauté était flagrante, tout particulièrement avec si peu de vêtements dans l'eau avec des yeux pareils. À cela s'ajouta son sourire et son rire, qui firent écho chez Abel. Il lui rendit cet air joueur qu'il avait, content et même un peu fier de l'avoir rendu moins gêné et plus réveillé aussi avec cette proposition. Il aimait toujours voir l'évolution de Taylor lors de leurs rendez-vous, ce dernier étant bien gêné au début, puis de plus en plus à l'aise et spontané. C'était agréable et il se savait le responsable de cet état, ce qui lui plaisait encore plus.

Taylor réagit donc très bien à sa petite proposition enfantine de compétition, le mettant dans l'ambiance parfaite pour cela. Il ajoutait un peu de défi à la course amicale, ce qui n'était pas pour déplaire au plus âgé des deux. Il adorait lorsqu'il y avait un enjeu, c'était d'autant plus motivant. Bien que ledit enjeu ne soit pas grand chose dans ce cas-ci, puisqu'ils étaient amis payer un repas ne semblait pas grand chose, mais c'était le principe qui allumait la flamme chez Abel. Il allait lui répliquer une pique tout aussi flamboyante, mais n'eut pas le temps car déjà son ami inspirait longuement avant de prendre un départ d'avance sur lui.
Il resta une seconde entière totalement sous le choc, car ça lui paraissait surréel de voir Taylor tricher ainsi, lui qui paraissait être un homme avec tellement de principes. Cette nouvelle facette joueuse de lui avait tout de suite su plaire à Abel. L'instant d'après il s'appuyait au bord et partit à toute vitesse, rattrapant son ami non sans mal, le dépassant sans vraiment arriver à le distancer durant la course. Il avait prit son avance au tournant, le faisant avec une certaine agilité contrairement à l'ex-militaire qui avait perdu du temps à mi-chemin.

Ainsi, il arriva donc premier au point de départ, ressortant sa tête de l'eau en inspirant longuement, à bout de souffle, passant sa main sur son visage pour dégager les gouttes d'eau ainsi que ses cheveux incontrôlables. Il se tenait de l'autre au rebord de la piscine, observant Taylor avec une lueur dans le fond de ses yeux ambrés qui en disait long sur son amusement. Il rit en envoyant un peu d'eau au visage de son ami, comme un enfant, l'éclaboussant avant de lancer d'un ton tout aussi enfantin et en même temps empli d'une certaine fierté..

« Sale tricheur va ! » Il le disait sans le moindre reproche dans la voix, étant plutôt amusé et de bonne humeur, ne gâchant en rien l'euphorie du moment. « Il te faudra plus qu'une petite avance pour gagner contre moi ! »

Il pouffa à nouveau, s'arrêtant de parler un instant cependant pour reprendre pleinement son souffle. Il avait dû se dépasser pour arriver à reprendre le dessus et à gagner cette course malgré son petit désavantage du début, mais c'était justement ce qu'il aimait le plus dans la compétition. Il agrippa alors le bord de la piscine, s'y tenant fermement, s'aidant de ses bras pour sortir son corps de l'eau, s'asseyant un instant au bord avec ses pieds trempant toujours dans l'eau. Une brève pause était bien méritée après tout.

« Alors alors alors... Si tu continues comme ça tu vas te ruiner mon cher Taylor, surtout si tu mises des repas avec moi ! Tu sais bien que je mange comme deux en plus ~ »

Il rit de plus belle, tapotant son ventre tout en énonçant ce fait le concernant. Il avait un appétit au moins aussi grand que lui-même et ça c'était loin d'être peu. D'ailleurs son ventre commençait à crier famine, puisqu'il n'avait pas vraiment mangé ce matin et avec l'exercice physique il se sentait de plus en plus creux pour un bon repas. Ce pauvre Taylor allait payer un gros petit déjeuner, c'était certain.

Reprenant lentement son souffle, il posa ses yeux sur Taylor dans l'eau, l'observant vaguement sans trop y penser, ses doigts parcourant toujours son ventre plat et finement musclé. Sa respiration retrouvait un rythme normal, mais le son de celle-ci fut remplacé par un grondement provenant de son estomac. Il rit alors un peu, car Taylor devait forcément avoir entendu, ce qu'il trouvait tout particulièrement amusant. Ses doigts glissaient alors contre son bas ventre, effleurant quelques poils sous son nombril, mais il ne tarda pas à la remonter, étant quelque peu distrait.

« J'crois que j'commence à vraiment avoir faim moi... Pas toi ? Je suis partant pour quelques longueurs encore mais si ça te va on pourrait y aller bientôt.. »

Il  reposa alors ses mains sur le bord, se glissant à nouveau dans l'eau, arrivant à la hauteur de son ami avec un petit sourire aux lèvres. Il n'attendit qu'à moitié sa réponse, reprenant ses longueurs un peu plus doucement sur le dos cette fois. Il en fit donc quelques unes encore en compagnie de Taylor avant que la faim ne devienne trop grande et qu'il se dirige vers l'échelle principale de la piscine, faisant signe à son ami pour attirer son attention, ce dernier étant un peu plus loin dans la piscine il haussa donc la voix pour qu'il l'entende.

« J'en peux plus, c'est l'appel du ventre ! J'vais commencer à me sécher moi, prends le temps de finir ta longueur.. »

Il sortit donc le premier, attrapant sa serviette pour sécher tout d'abord ses cheveux, puis son corps ruisselant de gouttes d'eau. Il le fit rapidement, histoire d'être suffisamment sec pour pouvoir rejoindre les vestiaires, entourant sa taille de la serviette, n'attendant pas vraiment Taylor pour aller se rincer un peu de l'eau de piscine dans la douche. Il s'empressa ensuite de retirer son maillot qui commençait à vraiment l'emmerder. Lui qui ne portait que des vêtements un peu grands et confortables, un bout de tissu aussi ajusté ne pouvait que le déranger sur le long terme. Une fois dans l'eau il s'y habituait, mais en dehors c'était tout particulièrement désagréable à ses yeux. Il faisait alors dos à la porte, ses fesses à l'air sans qu'il n'y pense une seule seconde, comme si dans une grande insouciance il avait oublié le regard de Taylor précédemment sous la douche.... Ou alors peut-être qu'il le cherchait justement. Que ce soit conscient ou pas, c'était un peu le cas et à vrai dire, il avait alors une petite pensée à se sujet, se disant qu'il pourrait observer un peu les réactions de son ami lorsqu'il rentrerait et le verrait ainsi. Il prenait donc doucement son temps, se séchant avec une grande lassitude qui lui collait bien à la peau...


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Mai - 12:54
Tout comme Taylor avait pu le prévoir c'est Abel qui arriva le premier. Il n'était pas mauvais perdant  et c'était bien amusé malgré l'effort fournis pour rester derrière son collègue afin de ne pas le laisser gagner trop facilement quand même. Il sortit la tête de l'eau l'attrapant le rebord d'une main afin de se garder la tête à la surface, sa main libre venait essuyer son visage encore dégoulinant et ainsi lui donner une vision plus claire de son ami à côté de lui. Ses doigts ébouriffèrent de nouveau ça masse de cheveux et Taylor prenait de grandes inspirations pour reprendre son souffle, il était déjà bien fatigué par cette petite course, le manque de sommeil y jouait probablement beaucoup. Il ne put retenir un sourire quand Abel le caractérisait de « Tricheur », il avait été un peu joueur et se demandait si au fond ça n'avait pas dérangé Abel. Sûrement que non, il avait tout de même gagné facilement, ses longs bras qui semblaient assez minces aux yeux de Taylor se révélaient être très puissant et l'admirait pour cette fine musculature efficace.

« Il te faudra plus qu'une petite avance pour gagner contre moi ! »  

Taylor pouffa avec Abel à cette réplique, il avait raison et le plus jeune se contenta de hocher la tête face à cette affirmation criante de vérité. En tout cas cette petite course avait été un bon moyen de mettre directement Taylor à l'aise pour ce rendez-vous. Il n'avait pas envie de se prendre la tête aujourd'hui, il était temps pour lui d'essayer d'être un peu plus relax. Taylor se tenait des deux mains au rebord de la piscine à présent et regardait Abel se hisser hors de celle ci par la force des bras. Son long et mince corps ruisselait sous ses yeux curieux, jusqu'à glisser sur le maillot de bain de son collègue, il avait pu apercevoir la courbure de ses fesses juste à quelques  centimètres de son visage. Il détourna assez vite le regard un peu embarrassé d'avoir regarder ainsi son ami. Il relève la tête plus haut, sur le visage de celui-ci afin de le regarder quand il parle.

« Alors alors alors... Si tu continues comme ça tu vas te ruiner mon cher Taylor, surtout si tu mises des repas avec moi ! Tu sais bien que je mange comme deux en plus ~ »

L'argent était loin d'être un problème dans la vie de Taylor et il était content de pouvoir le dépenser pour un bon restaurant avec son ami. La bonne bouffe était quelques chose de très apprécié aux yeux du trentenaire qui pourrait passer sa vie à écumer les différents restaurant afin de goûter tous les plats créés.  

«  ça va que tu es de bonne compagnie sinon j'aurais dû trouver autre chose pour  miser »

Il sourit à Abel mais assez vite ses yeux furent appelé par quelque chose de plus intéressant. Les doigts de son ami parcourrait ce ventre plat , laissant à Taylor une certaine excitation à cette vue. Il eut comme un coup de chaud à cette vision, les doigts d'Abel sous son nombril touchant des petits poils qui eux menaient directement à un pubis sûrement légèrement poilu, dans tous les cas la curiosité de Taylor était piquée et il se surprenait à avoir envie d'y poser ses doigts à son tours, et pas que ses doigts... Il immergea la moitié de son visage dans l'eau comme pour se rafraîchir d'une telle pensée. Il n'avait pas eu d'idée autre que pour cette compétition entre eux mais à cette instant il avait un tas d'idées assez érotiques qui bouillonnaient.

« J'crois que j'commence à vraiment avoir faim moi... Pas toi ? Je suis partant pour quelques longueurs encore mais si ça te va on pourrait y aller bientôt.. »

Les yeux bleus du trentenaire remontèrent vite sur le visage d'Abel. Le bruit de son estomac avait passé presque inaperçue aux yeux du professeur de philosophie qui avait été absorbé par une autre source d'attention bien plus stimulante. Il posa sa propre main sur son estomac, sentant sous ses doigts ses abdos légèrement contractés. La faim commençait à se faire sentir pour lui aussi et ce n'était pas une sensation très agréable qui tout de fois était supportable encore un moment avant d'aller se restaurer avec un bon brunch.

« Si je commence à avoir faim moi aussi, quelques longueurs et on y va »

Il ne savait pas trop quoi dire et avait encore un peu l'esprit ailleurs tiraillés par de folle pensées, il voulait tout de même acquiescer et montrer qu'il portait de l'intérêt à ce qu'il disait et ce dont il avait envie. Il sourit à son ami avant de reprendre avec lui les longueurs. N'étant pas un super nageur il se contentait de rester sur le ventre laissant simplement ses larges épaules musclées percer la surface de l'eau à chaque mouvement de bras. Une chance pour les deux hommes qu'ils n'était pas obligé de porter de bonnet de bain sinon ils auraient eu une sacré touche niveau style. Taylor s'amusait plus à faire de la nage sous l'eau qu'à la surface à présent, il avait beaucoup de souffle, en tout cas il ne nageait plus aussi sérieusement qu'au début de la session un peu fatigué. Une fois la tête revenue à la surface il chercha Abel.

« J'en peux plus, c'est l'appel du ventre ! J'vais commencer à me sécher moi, prends le temps de finir ta longueur.. »

Taylor souriait et ria même avec cette réplique, c'était tellement Abel ce genre de phrase que ça l'amusait toujours venant de sa bouche. Il leva la main pour lui montré qu'il avait bien entendu.

«  Pas de soucis, j'en fais encore une ou deux et j'arrive »

Il reprit donc ses longueurs seul dans l'immense piscine. Il n'avait pas voulu sortir en même temps que lui ayant peur de le surprendre nu sous la douche du vestiaire, ce qui aurait pu être fort gênant pour lui. Aujourd'hui il accumulait les regards étranges sur son collègues et ça ne devait pas forcément plaire à Abel, si il avait remarqué. Son estomac commençait à se tordre un peu plus sous la faim le poussant à sortir de la piscine, vidé de ses forces. Le brunch allait être le meilleur moment du weekend pour lui et il attendait ça avec impatience mais avant cela il devait passer sous la douche. Il attrapa sa serviette qu'il mit sur ses cheveux tout en se dirigeant vers le vestiaire. Il essayait de faire sortir l'eau de ses oreilles quand il tomba nez à nez avec les fesses d'Abel. Il avait été plutôt discret et resta immobile. Ses yeux coulait le long de la colonne vertébrale de son ami pour venir ensuite souligner du regard la rondeur de son postérieur parsemé d'un nombre important de grains de beauté. Sur le coup il avait envie d'en profiter te de pouvoir les palper, les tenir dans ses mains. Une pensée qui le fit rougir bien entendu.

Il avança un peu plus dans le vestiaire afin d'à son tour retirer son maillot de bain. Il regarda son sud pas tout à fait au repos mais il pourrait sûrement mettre cela sur le compte de l'eau chaude de la douche. Enfin lui le savait que ce n'était pas au repos mais peut être que Abel ne le remarquerait pas, ne le regarderait pas. Il se glissa sous la douche à côté avec une bouteille de shampoing pour se laver de la piscine avant de mettre ses vêtements propre. On retrouvait bien là les petites manies de Taylor pour la propreté. Il resta sous l'eau les yeux fermés un moment pour mouiller sa tête avant de se reculer pour les laver. Il penchait la tête en arrière laissant l'eau couler sur le devant de son corps. Il s'efforçait de ne pas regarder Abel nu à côté de lui pour ne pas se tenter. Il était clairement attiré par lui bien qu'il ne se l'avoue pas. Il rinça ses cheveux laissant toute la mousse parcourir sa peau, dans cette cascade de mousse il passa ses mains sur son corps pour savonner quelques zones au passage. L'odeur de la piscine était insupportable sur sa peau, il se devait de laver son corps bien qu'il soit devant Abel. Il commença dont à savonner chaque partie minutieusement, oubliant presque la présence de son collègue pour le coup. Cette douche commune rappelait étrangement l'armée à Taylor qui finit par se sentir un peu chez lui de cette façon. Une fois propre il regarda Abel en lui tendant la bouteille de shampoing.

« Tiens si tu en veux pour te laver »

Malheureusement ses yeux tombèrent un peu trop en bas sur l'anatomie de son ami. Il pouvait voir clairement les poils de sous son nombril descendre et donner sur ce qu'il avait toujours imaginer pendant certaine séance de bien être personnel. Il l'avait sous les yeux, enfin. Il rougit fortement en voyant que Abel l'avait vu regarder cette partie. Il devait sûrement se moquer de lui intérieurement ce qui donna honte à Taylor à la moindre pensée qu'il pouvait rire de lui. Il donna la bouteille à Abel et sortit précipitamment des douches pour aller sur un banc, la serviette nouée autour de sa taille, dissimulant bien entendu un réveil de son entre jambe. Il essayait de reprendre ses esprits faisant à présent dos à Abel pour ne plus avoir cette source de tentation sous les yeux. Il avait les mains secouées de léger tremblement du à cette soudaine excitation mais aussi du à cette honte qui le surplombait. Il voulait prendre l'air et fumer surtout. Il s'habilla donc rapidement, remettant ses vêtements large et négligé avant de sécher ses cheveux à la va vite. Il fuyait clairement Abel nu. Il s'assit quelques secondes pour mettre ses chaussures et quand il leva les yeux Abel était sorti de la douche, se promenant nu avec aisance et sûrement fierté, de ce que Taylor voyait il avait de quoi être fier.  Ses yeux semblaient attirés par le bas ventre de son collègue, les joues encore un peu rouge, il déglutit en posant une seconde fois son regard dessus.

«  Je t'attends dehors, j'ai besoin de fumer »

Il reprit son air un peu froid essayant de garder le contrôle sur lui bien que ses joues rouges trahissent tous. Il attrapa son sac pour ensuite sortir rapidement du vestiaire, les mains dans son sac à la recherche de son paquet de cigarette, il en allumera une dès sa sortie de l'enceinte aquatique pour attendre Abel, l'air frais lui remettant mes idées en place. Il craignait que Abel remette cela sur le tapis, qu'il cherche des explications et le mieux pour Taylor était de nier tout en bloc.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Mai - 2:43
Abel ne resta pas seul bien longtemps dans le vestiaire. En effet, alors qu'il se baladait les fesses à l'air son collègue fit son entrée derrière lui. S'il n'avait pas eu peur de se faire voir, le trentenaire aurait alors certainement sourit de toutes ses dents. Il repensait au regard de Taylor précédemment dans la douche et c'était plus fort que lui, maintenant il l'imaginait l'observer et un sentiment de satisfaction l'envahissait. Alors qu'il tournait vaguement la tête vers l'autre homme, le suivant du regard sans la moindre gêne, il constata les rougeurs à ses joues et confirma un peu plus ses idées folles. Il n'avait pas vraiment remarqué l'entrejambe pas tout à fait au repos de son collègue, bien trop occupé à se satisfaire de son regard fuyant et de ses joues empourprées. Pourtant, lui qui avait fait l'armée ne devait certainement pas s'effaroucher devant la nudité d'un autre homme, alors c'était forcément Lui plus que n'importe quel type et là était toute la beauté de la chose.

Distraitement, Abel s'était approché, revenant sous l'eau de la douche adjacent celle de son collègue, attrapant la bouteille que lui tendait celui-ci pour finalement décider de se laver. Il se contentait généralement d'un simple passage sous l'eau pour rincer un peu le chlore de sa peau, mais s'il avait l'occasion de se laver vite fait c'était loin d'être de refus. En général il préférait éviter de traîner trop longtemps dans les vestiaires, tout particulièrement dans les douches, n'aimant pas forcément l'idée d'être en public, tout cela lui évoquant des souvenirs bien sobres contrairement à Taylor. Néanmoins ils étaient seuls aujourd'hui et c'était loin de lui déplaire.
Alors qu'il attrapait la bouteille, il suivit le regard de son vis à vis, remarquant qu'il avait très clairement parcouru son corps des yeux. Difficile alors de retenir un petit sourire, alors il craqua, mais arriva tout de même à réprimer une envie de passer un petit commentaire. Il ne voulait pas mettre le brun plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà, d'ailleurs ce dernier se détournait déjà, fuyant presque la scène comme un gamin honteux. Abel le trouva tout particulièrement mignon pour ça, car de son côté il était loin d'être gêné.

Sans trop insister, il se détourna pour savonner rapidement son corps, n'ayant rien dit à Taylor sauf un bref remerciement lorsqu'il lui avait proposé son gel douche. Il ne s'attarda pas vraiment et se rinçait déjà, quittant la douche en fermant le jet d'eau, attrapant sa serviette pour sécher ses cheveux, ne remarquant pas tout de suite le regard à nouveau curieux de son collègue et ami. Cependant lorsqu'il baissa les yeux vers lui il ne pu l'ignorer, voyant bien qu'il semblait se repaître de son indécence tout en rougissant. Abel pour sa part ne semblait se gêner de rien, ni du regard ni de la fuite de son ami, faisant l'innocent, ne le piquant pas, ne le retenant pas et ne lui reprochant rien. Il le laissait jouer la carte de la froideur, bien que cela l'amuse plus qu'autre chose. Vraiment, croyait-il le duper ainsi ? Après avoir manqué de discrétion toute la journée, il avait vraiment espéré tout cacher d'une simple apparence ? Décidément,  ce cher professeur de philosophie n'était pas dans son assiette aujourd'hui, après tout c'était bien la première fois qu'Abel le voyait le regarder ainsi.
Peut-être avait-il été aveugle jusque là, ou alors c'était peut-être aussi Taylor qui, de son côté, s'était montré plus discret. Dans les deux cas, ça n'avait plus aucune importance. Il s'était trahit et ce qui avait été tout d'abord une impression, un instinct, était désormais un fait avéré dans l'esprit du trentenaire. Son collègue avait des envies bien peu sages pour le petit hétéro qu'il semblait être jusque là et c'était loin de déplaire au plus âgé, au contraire même.

« Vas-y je te rejoins tout de suite. »

Il répondit sans réfléchir, le laissant quitter les vestiaires tout en terminant de se sécher en solitaire. C'était tout de suite beaucoup moins amusant sans Taylor dans la pièce pour lui regarder les fesses. Lassé de cette solitude ennuyeuse, Abel s'empressa de s'habiller, rejoignant son ami à l'extérieur avec son sac sur l'épaules. L'odeur de la cigarette parvint à son nez tout de suite et il arriva sans trop de mal à réprimer l'envie de lui en demander une. Pour une fois il résistait, mais c'était uniquement parce que ses pensées étaient occupées ailleurs. Il observait le visage du trentenaire  en repensant à l'expression qu'il avait eue un peu plus tôt, au rouge sur ses joues, à son regard fuyant et en même temps trop curieux. C'était satisfaisant et le regard d'Abel trahissait son amusement malgré son expression pseudo-calme habituelle.

« Hey, t'as qu'à monter avec moi pour se rendre au resto, ça te va ? J'te ramène chez toi après bien entendu ~ »

Il sourit un peu plus, lançant la proposition sans vraiment laisser le choix à son ami, car de toute manière c'était la chose la plus logique à faire. Il attendit donc qu'il acquiesce pour ensuite se diriger vers son 4x4 stationné un peu plus loin dans la rue. Ses clés en mains, il déverrouilla les portes en arrivant près du véhicule dont il n'était pas peu fier. Certes pour la vie en ville les gens préféraient généralement une petite voiture qui consomme peu d'essence, ou encore un modèle plus familial, mais aucun des deux choix ne lui convenait vraiment. Il aimait sortir de Londres, aller en campagne, à la mer, faire du camping et d'autres activités durant l'été, de plus une petite voiture ne convenait pas vraiment à sa taille alors le 4x4 était le meilleur choix pour lui. En plus d'en jeter, en lui donnant cependant l'allure de quelqu'un qui a quelque chose à compenser, il était pratique et adapté à sa grande taille. Quoi demander de plus ?

Grimpant à l'intérieur, il attendit que Taylor le rejoigne pour démarrer, le son de la radio jouant en arrière plan sans qu'il n'y porte grande attention, prenant la route en jetant un bref regard accompagné d'un sourire à son ami. Il était fier de lui, car il avait réussi à ne pas charrier le pauvre professeur de philosophie avec ses manières déplacées précédemment dans les vestiaires. Il gardait tout ça pour plus tard, attendant son heure et la bonne occasion pour lui remettre ça sous le nez. C'était facile pour lui de faire l'innocent, de faire comme si ce n'était rien, car c'était là exactement ce qu'il faisait tous les jours. Jouer un peu la comédie, faire semblant d'être sage, cacher un fond de malice, c'était tout naturel chez lui, comme une seconde nature...
Concentré sur la route, cela ne l'empêcha pas de jeter quelques regards du côté passager, sans grande discrétion, ne cachant pas vraiment un certain intérêt envers Taylor. Il n'avait rien à cacher de toute manière et après son attitude de tout à l'heure son ami ne pouvait pas vraiment lui faire de reproches. Arrivant tout près du restaurant, qui n'était pas bien loin de là, Abel reprit la paroles en entrant dans le stationnement de celui-ci..

« Tiens c'est bizarre, ça semble désert ce matin... »

C'était effectivement le moins qu'on puisse dire, car malheureusement pour le duo le petit restaurant de ville était fermé pour cause de rénovations et ce pour quelques semaines. Figé devant la porte de l'établissement, une moue bien déçue au visage, Abel fixait l'affiche qui annonçait les dates de fermeture temporaire sans un mot. Il avait l'allure d'un enfant qui venait d'apprendre que le père noël n'était qu'une invention. Comme si toute la joie dans le regard ambré venait de s'éteindre un bref instant. Son dimanche parfait venait de prendre une tournure bien décevante...

« Ah merde... »

Il tourna alors le regard vers Taylor, se pinçant un instant les lèvres, réfléchissant quelque peu à une alternative. Ils pouvaient toujours aller bruncher ailleurs, après tout il connaissait d'autres restaurants, mais pour le coup il n'en était pas moins déçu car celui-ci était de loin son préféré. Il finit tout de même par hausser vaguement les épaules, se faisant une raison, ne comptant pas bouder comme un enfant pour si peu. Il parcourait mentalement son registre de cafés et de restaurants servant de bons petits déjeuners tout en laissant un silence s'installer entre eux...


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Mai - 4:20
Taylor était donc dehors à faire quelques pas au rythme que sa cigarette se consumait. Noyé dans sa honte il essayait de reprendre une once de force pour ne rien laisser paraître d'avantage. Il était clair que son collègue avait vu ce genre de regard mais c'était avant tous la première que cela se passait. Le professeur de philosophie cherchait toute excuse possible, envisageable et potable aux yeux de son ami. Une simple étourderie pourrait éventuellement faire l'affaire pour ce genre de chose, normalement les douches étaient remplie par des inconnus et Taylor n'avait pas le temps de regarder autour de lui, voulant terminer au plus vite sa douche pour sortir. Mais là, ils avaient eu le temps, ses yeux avaient surtout été trop gourmand, auraient ils été tout aussi gourmand avec quelqu'un d'autre ? Taylor n'était plus sûr de rien et n'avait pas envie de s'attarder plus longtemps sur le sujet.

La cigarette presque terminée Taylor se sentait un peu plus apaisé, sa dose de nicotine était enfin atteinte et il pouvait se relâcher s'étant acquitté de sa mauvaise habitude pour un temps.Trop de mauvais facteur rentrait en compte aujourd'hui, il n'était pas lui-même et Abel l'excuserait forcément de la sorte. Ils étaient assez proche certainement pour noter ce genre de détails dans le comportement de l'autre, ils commençaient à bien se connaître sans forcément passer des heures à parler, juste être ensemble suffisait à passer du bon temps. Les bruits de pas d'Abel attirèrent l'attention du plus jeune qui se tourna pour le regarder approcher, il arrivait à la fin de sa cigarette et jeta le mégot encore fumant dans le petit caniveau. Il remit les mains dans ses poches, l'air frais lui donnant un peu froid vu qu'il sortait de la douche, le corps encore bien brûlant à cause de l'eau mais pas seulement...


« Hey, t'as qu'à monter avec moi pour se rendre au resto, ça te va ? J'te ramène chez toi après bien entendu ~ »

Cette proposition était plus que logique et Taylor n'avait aucune raison de dire non. Bien qu'il soit un peu mal à l'aise avec Abel de nouveau, il acquiesça tout en le suivant jusqu'à sa voiture. Il restait silencieux, appréhendant chaque instant une remarque de son collègue, qui pour lui ne serait que taquinerie mais qui couvrirait de honte un peu plus Taylor qui préférait se convaincre que le plus vieux n'avait rien vu. Il regardait la route avec un air distrait, regardant les rues empruntées par le conducteur, essayant de se repérer sur ce chemin. Ça ne lui disait absolument rien, il n'avait pas du essayer cette partie de la ville encore et si Abel affectionnait ce restaurant, Taylor avait sûrement raté une belle occasion. Il se sentait déjà plus enthousiasme au brunch qu'au début du trajet, son estomac vide lui changeait les idées. Il aurait très bien pu prétexter quelque chose et fuir totalement de la piscine, fuir Abel, mais il n'était pas du genre à fuir aussi impoliment et mentir à Abel ne serait qu'un manque de respect. Il se mentait à lui-même à longueur de journée mais avec les autres jamais, on retrouvait bien là sa droiture de militaire et l'enseignement du respect d'autrui qu'il avait pu assimiler pendant son service.

« Tiens c'est bizarre, ça semble désert ce matin... »

Taylor se redressa dans son siège, tirant sur la ceinture de sécurité pour pouvoir voir un peu mieux les trottoirs. Il se sentait bien petit dans cette grosse voiture comparé à Abel qui avait la taille parfaite pour conduire ce genre d'engin bien loin de la BMW M5 de Taylor, qui dormait sagement dans le parking souterrain de son immeuble. Taylor ne conduisait pas souvent et sa voiture restait bien au chaud sous sa couverture protectrice afin de protéger la belle peinture noire matte qu'il avait fait poser. Les yeux du plus jeune balayait la rue à la recherche d'une explication, pour qu'un dimanche matin ce soit aussi désert. Quand il aperçu la petite pencarte détaillant le pourquoi du comment, Taylor soupira. Lui qui avait faim se retrouvait avec la frustration aussi grande que celle de son ami à l'idée d'annuler leur brunch. Il se tourna vers Abel regardant sa petite moue. Deux gosses à qui ont vient de priver de désert. « Ah merde... » Taylor se retrouvait bien embêté et ne savait pas trop quoi faire sur le coup. Il remua un peu les lèvres en réfléchissant à ce qu'il avait dans son frigo. Il avait fait les courses la vieille et avait sûrement suffisamment, même largement de quoi faire un brunch avec Abel. Il se racla la gorge.

«  On a qu'à aller chez moi. J'ai tout ce qu'il faut ... »

Il n'y avait là aucune invitation vicieuse ou d'une autre nature, il invitait juste pour la première fois quelqu'un chez lui, dans son petit havre de paix. Abel était un ami très proche et que Taylor comptait parmi les seuls digne de confiance. Il n'avait que Abel en réalité, bien trop timide pour élargir son cercle d'amis, contrairement à son cercle de connaissance qui était vaste du à sa profession. Il avait lancé cette idée comme plan de secoure pour ne pas interrompre leur dimanche matin que tous deux avaient attendu avec impatience tous le weekend. Forcément Abel n'avait pas refuser l'offre de Taylor et prit donc la route sous les directifs du plus jeune. Il indiquait les rues, regardant à droite et à gauche du à ses réflexes de conducteur. N'étant pas très loin, les deux hommes arrivèrent dans la rue du professeur de philosophie en quelques minutes malgré la circulation londonienne. Ce qui mit à rude épreuve la patience des estomacs des collègues mais le moment d'attente allait enfin prendre fin. Les places de stationnement étaient encore vide, une rue calme en soit donnant suffisamment de place à la voiture imposante de Abel. Taylor sorti le premier, n'oubliant pas son sac et ses clés pour ouvrir la porte principale.Il la tenait ouverte pour que son ami rentre et ne reste pas enfermé dehors, il le guida jusqu'à l’ascenseur.

Lorsque Taylor ouvrit la porte de son appartement Oscar montra le bout de son nez venant se frotter aux jambes de son maître en miaulant. Il retira ses chaussures dans l'entrée laissant Abel venir le rejoindre. Il enfila ses pantoufles avant de retirer sa veste, qui pend au porte-manteau, vidant à la suite ses poches dans le vide-poche. Il se sentait bien plus à l'aise chez lui et ça se voyait directement. La décoration simple et épurée laissait une grande luminosité et un grand espace dans la pièce principale. Une cuisine ouverte et une table de salle à manger beaucoup trop grande pour un célibataire. Tout était dans des tons clairs, hormis les orchidées roses et jaunes qui apportait la petite touche de couleur en plus des coussins sur le canapé du trentenaire, de couleur taupe. Une vague odeur vanillée emplissait la pièce, sans pour autant devenir écœurante ou trop présente.

«  Va s'y fais comme chez toi mets toi à l'aise » Il sourit légèrement en remontant ses manches prenant place dans la cuisine ouvrant le frigo. Oscar, le chat blanc trouvé quelques années plus tôt examina l'invité avec des yeux curieux, il était loin d'être timide et se prêta volontiers à quelques caresses en ronronnant, un pot de colle qu'Abel allait bientôt découvrir. Taylor se lava les mains laissant Abel s'installer sur le canapé, la cuisine donnant directement sur celui ci , les deux amis n'était pas séparés et pouvait toujours communiquer. «  tu veux boire quelques choses ? Café ? Thé ? Jus de fruit ? Je peux les faire moi-même les jus j'ai la machine pour »

Grand fan de cuisine Taylor avait une multitude d'appareil pour le café, des tonnes de boîtes contenant des feuilles de thé aux arômes différents. Une manie pour les ustensiles de cuisine qui accentuait cette part de féminité chez l'ex militaire. Bien qu'à trente ans il soit un célibataire endurcit il y avait comme une part de présence féminine dans l'appartement, dans la décoration, dans l'aménagement. Pour sa part Taylor se fit un thé, en bon anglais il en était friand et rajoutait toujours un peu de lait et de sucre pour plus de gourmandise. Il servit aussi Abel de ce qu'il avait demandé, voyant Oscar sur cuisses de son ami à réclamer des caresses. Si seulement Taylor pouvait être aussi sociable que son chat...

Dans la cuisine il s'affairait, lançant une omelette, des pancakes, du bacon, et les quelques saucisses qui lui restaient. Une vraie femme au foyer qui s'activait pour recevoir. Il posa les muffins ,fait cette nuit pendant son insomnies, aux amandes ainsi que la corbeille de fruits. Taylor prit un air embarrassé quand il se rendit compte qu'il n'avait pas demander à Abel ce qu'il avait voulu manger. Il se frotta le poignet droit un peu nerveusement.

«  Je t'ai pas demander ce que tu voulais manger... Tu as des préférences ? Si tu veux tu peux fouiller dans les placards si quelques choses te fais envie, sers toi, te gêne pas hein »

Il retourna à la cuisine terminant sur une certaine cadence les différents petits plats qu'il apporta au compte goutte sur la table basse, trouvant ça plus conviviale que la froide et immense table de la salle à manger. L'appartement se rempli de l'odeur de nourriture et les talents culinaires de Taylor se sentant même sur un simple brunch comme celui-ci. Une fois tous disposé sur la table , il s'assit dans son fauteuil pour faire face à Abel et que ce soit plus facile pour eux de parler. Il trempa ses lèvres dans son thé quelque peu refroidit.

«  Bon appétit ! »
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Mai - 6:44
La déception se lisait sur le visage du plus âgé des deux alors qu'il constatait que son restaurant préféré était fermé. Ce n'était pas bien grave, car ils pouvaient très bien aller ailleurs, mais alors qu'il réfléchissait aux autres options c'est Taylor qui proposa quelque chose en premier. Il l'invitait chez lui, proposant de faire le brunch lui-même, ce qui charma aussitôt le professeur de mathématiques. Il se souvenait avoir déjà entendu Taylor dire qu'il savait cuisiner - contrairement à lui qui se contentait des plats basiques, rien de bien exceptionnel. C'était donc l'occasion de goûter à sa cuisine et, surtout, de découvrir son lieu de vie. Leur amitié passait à un autre niveau aujourd'hui, car il allait visiter pour la première fois l'appartement probablement bien secret de Taylor. Lui-même n'avait jamais invité son collègue chez lui, tout simplement car il préférait sortir avec lui au restaurant plutôt que s'enfermer dans son petit appartement londonien. Il était comme ça, quelqu'un qui n'aime pas s'enfermer et, surtout, quelqu'un qui ne cuisine pas bien, dont l'appartement n'est pas particulièrement rangé, bref, il préférait éviter de montrer tout cela à Taylor.
Enfin, il avait donc accepté sans hésiter, bien heureux de cette invitation, prenant donc la route sous les indications de son ami jusqu'à chez lui. C'était un beau bâtiment et il stationna sa voiture à l'avant, sortant lentement en observant un peu autour de lui, déjà curieux de voir l'intérieur.

Avec Taylor il prit l'ascenseur et monta quelques étages, puis bien vite la porte de l'appartement s'ouvrit et Abel eut tout de suite l'impression d'entrer chez une femme. Ne serait-ce que par l'odeur légère sucrée dans l'air, le rangement impeccable et la décoration. C'était un endroit très agréable, bien différent de son appartement un peu mal rangé, trahissant de nombreuses mauvaises habitudes et ses cartons pas encore tous défaits, donnant l'impression d'un lieu de vie temporaire ou quelque peu désordonné. Il se sentit tout de suite bien et alors qu'il retirait ses chaussures il vit la petite boule de poils blancs, ses yeux s'illuminant d'une lueur enfantine. Il adorait les animaux, tous les animaux. Lui qui n'en avait pas, il était toujours fou des compagnons des autres.
Il craqua donc presque tout de suite, terminant de retirer chaussures et veste il s'approcha de l'animal, se penchant en avant de toute sa hauteur, tendant les bras vers le sol pour cajoler la tête de l'animal qui lui paraissait bien sociable. Écoutant Taylor, il se mit à l'aise et alla s'asseoir sur le canapé, laissant le chat grimper sur ses genoux, ne s'en plaignant certainement pas. Il passait ses doigts dans le pelage soyeux du chat, appréciant la douceur de celui-ci, attendrit par les ronronnements bruyants de la petite bête qui paraissait encore plus mignonne sur les cuisses d'un homme aussi grand.

Totalement déconcentré par le chat, il mit une seconde à réaliser que Taylor lui avait posé une question. Alors il releva la tête, lui offrant un petit sourire, répondant de sa préférence. Un café, bien entendu. Il en buvait parfois un peu trop, c'était une mauvaise habitude, mais il n'arrivait pas à s'en défaire. C'était sa source d'énergie le matin, son coup de pied aux fesses et il s'en passait difficilement. Cependant chaque fois qu'il buvait une tasse de café, cela réveillait en lui de bien mauvaises envies de fumer, car c'était son "combo" préféré. Une cigarette avec son café en se levant, tout en lisant le journal ou regardant la télé, bref c'était difficile de résister mais maintenant il y arrivait sans trop de mal.

« Café s'il te plaît, avec deux sucres, sans lait. »

Énonçant sa préférence, il n'eut pas à attendre longtemps avant que son hôte ne lui apporte la boisson chaude. L'odeur du café emplissait l'appartement déjà, mêlée à celle de la vanille, Abel ne pouvait que trouver tout cela agréable. Il remercia son ami en prenant la tasse de café, y trempant les lèvres avant de la reposer, cajolant la tête de l'animal, se rendant à peine compte de tout le travail que son collègue faisait dans la cuisine. Il réalisa qu'il n'était pas d'une grande utilité en sentant l'odeur de la nourriture, des œufs et du bacon, se disant qu'il aurait pu se rendre utile mais bon... il n'avait jamais vraiment été d'une grande utilité derrière les fourneaux.  Sans aucun doute il aurait été dans les pattes de Taylor qui s'activait avec une aisance déconcertante dans sa petite cuisine.
À la question du brun, Abel secoua vivement la tête, lui faisant signe de la main de ne pas s'en faire avant de répondre, tout aussi embarrassé...

« Non non c'est bon ! Je ne suis pas bien difficile. Pardon j'aurais dû proposer mon aide, mais... je suis un peu nul dans la cuisine, je ne voulais pas être dans tes pattes ! »

Il rit un peu, avouant sans aucun mal ses petites lacunes en cuisine. Il aimait pourtant bien préparer des plats, mais manquait toujours un peu d'entraînement et en homme célibataire vivant seul depuis trop longtemps déjà il avait de mauvaises habitudes. Il préférait prendre un plat préparé, une pizza surgelée ou commander chinois plutôt que de se mettre aux casseroles, c'était toujours comme ça. Il se disait qu'il pouvait faire quelque chose, puis finalement se sentait las et fatigué et optait pour une commande au restaurant du coin. Avec tout ça, c'était surprenant qu'il soit encore aussi mince, mais bon il avait la chance d'avoir cette anatomie et ce métabolisme naturellement.
Taylor n'eut donc pas besoin de son aide dans la cuisine et bien vite les plats arrivèrent sur la table basse. Abel ne pouvait qu'être admiratif devant une table aussi bien remplie par les bons soins de son collègue et l'odeur lui donnait l'eau à la bouche. Il finit donc par repousser le petit chat blanc de sur ses genoux pour ne pas être gêné pour manger, mais ce dernier était un véritable pot de colle et même lorsqu'il le prit pour le poser au sol il vint se frotter à ses jambes. Le trentenaire rit alors un peu tout en levant ses yeux ambrés vers son ami.

« Dis donc Taylor, ton chat il est quand même vachement plus sociable que toi ! Tu devrais prendre exemple sur lui ~ » Il se retint d'ajouter qu'il apprécierait le prendre sur ses cuisses et lui faire quelques caresses un peu déplacées, quoi que cette pensée fit briller son regard d'une lueur de malice. Il poursuivit avec un petit sourire admirablement tendre contrairement à ses pensées perverses. « Comment il s'appelle au fait ? »

Taylor apportait alors le dernier plat et s'installait en face de lui, puis Abel se redressa un peu mieux sur le canapé pour attraper une assiette tout en levant les yeux vers son hôte, tout sourire et de bonne humeur, son ventre grognant allait être satisfait alors il ne pouvait qu'en être heureux. Avant de commencer à remplir son assiette il s'arrêta tout de même, tenant à remercier son ami pour cette invitation et ce repas.

« C'était vraiment une bonne idée de venir ici en tout cas, merci beaucoup pour le repas ça sent très bon ! » Il prit de sa fourchette quelques aliments cuits à la perfection, se préparant une assiette bien remplie évidemment, faisant honneur à sa grande faim. « Bon appétit à toi aussi ! »

Il prit alors une première bouchée et aussitôt ferma les yeux pour savourer celle-ci. C'était bon, vraiment très bon. Il sourit tout en mâchant son bout d'omelette, puis avala avant de relever le regard vers le professeur de philosophie. Il n'y avait rien à redire, c'était délicieux. Cet homme était définitivement gorgé de talents, en plus d'avoir un appartement parfaitement rangé et digne d'une publicité Ikea il était doué en cuisine et beau comme tout ? Bon à marier quoi, définitivement. Cette pensée amusa d'ailleurs le plus âgé, car il devait bien avouer qu'il se voyait sans aucun mal profiter d'une longue lune de miel avec son collègue. Que de sales pensées, mais il n'y résistait pas, après tout c'était Taylor qui avait commencé ce matin dans les vestiaires. Il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir ce genre d'idées après tous ces regards obscènes...

« Au fait, ton appartement est vraiment très beau. J'adore ta décoration, c'est frais et joli. »

Il le complimentait mais ce n'était pas que par pure politesse. Il pensait réellement ses paroles, admirant la beauté du logement. Il ne pouvait s'empêcher de penser que c'était étrange, pour un ex-militaire, d'avoir des talents en décoration et en cuisine. Quelque part, ces idées étaient préconçues par des préjugés sur les militaires, qui devaient être forts et virils, masculins et bourrins quoi, rien de bien sophistiqué. Taylor n'avait pas grand chose de tout ça, lui qui aimait la fine gastronomie et les bons vins, sans parler de l'ambiance chaleureuse de son logis. Cette découverte n'était définitivement pas désagréable et donnait à Abel une vision agréable sur une nouvelle facette de son ami.

Tout en parlant, il s'enfilait de grandes bouchées d'un peu de tout, aimait la totalité des plats présents sur la table. L'omelette était cuite à la perfection et les saveurs bien agréables, le bacon aussi, les pancakes étaient légers et bien dorés, bref tout était excellent. Il apprécia aussi le muffin qu'il venait de prendre, la joie se lisant sur ses traits, dans son regard alors qu'il satisfaisait sa faim.
Abel était de ces hommes qu'on peut conquérir par l'estomac. Il aimait manger, que ce soit des aliments sophistiqués ou des plats bien ordinaires, tant que c'était bon il craquait tout de suite. Même un simple brunch lui donnait une bonne idée des talents de Taylor et, d'ailleurs, il ne pu s'empêcher de le souligner après une énième bouchée.

« C'est excellent, vraiment ! Tu cuisines franchement bien, j'ai un peu honte à côté ! »

Il rit un peu, mettant une bonne ambiance avec sa bonne humeur et son ton franc et agréable. Il gardait son air gentil et sage, mais par contre plus le repas avançait plus ses pensées se faisaient perverses. Il ne pouvait arrêter de repenser à ce qui s'était passé un peu plus tôt, il regardait Taylor manger et cette simple vision échauffait ses fantaisies. Il ne le voyait définitivement plus avec l'innocence d'avant, c'était certain. Une pensée lui vint d'ailleurs : et si Taylor l'avait invité pour disons... mieux se connaître ? Après tout c'était la première fois qu'il venait chez lui, c'était loin d'être peu. Ses idées étaient toutes bizarrement tournées depuis ce qui s'était passé dans les vestiaires, mais il le cachait à merveille, possédant un grand contrôle de lui-même et de son corps. Cependant, même s'il repoussant l'instant fatidique, il finirait par remettre tout ça sur le tapis. Pour le moment il se contentait d'observer, comme un prédateur à l’affût, puis quand il aurait sa chance il pourrait tenter le coup. Il se dit qu'il pouvait bien attendre après le repas, en profiter pleinement puis venir faire la vaisselle avec lui ensuite et se montrer opportuniste, tout simplement. Dans tous les cas, alors qu'il ne montrait rien de plus que sa bonne humeur habituelle, s'amusant à faire la conversation normalement avec Taylor, le faisant parler et l'aidant à être à l'aise, ses pensées étaient bel et bien celles du serpent. Enfin... c'était la faute de Taylor tout ça bien entendu.


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Mai - 17:10
Abel s'était excusé de ne pas avoir aider en cuisine son collègue dans la composition du Brunch. Aux yeux du plus jeune, il n'avait rien à s'excuser, ça ne le gênait absolument pas de cuisiner surtout lui qui occupait son temps libre ou d'insomnies de la sorte.  Il avait prit donc soin de faire signe à Abel que ce n'est pas grave du tout, tout en continuant à faire ses pancakes. La table devant les deux hommes étaient parfaites remplies de nourriture, du sucré, du salé, des fruits, des yaourts, tous pour manger à leur faim après une séance de piscine. Le professeur de philosophie reposa sa tasse souriant à la réflexion de son ami, Oscar était vraiment très sociable pour un chat qui ne voyait que Taylor, qui ne sortait jamais de l'appartement.  Il posa les yeux sur sa boule de poils qui se frottait avec envie contre les longues jambes de Abel, lui laissant quelques poils au passage bien collés sur ses vêtements.

« Oui j'attends toujours qu'il apprenne à parler pour me dire ses petits secret pour être aussi sociable. » Il sourit bien à l'aise et détendu tout en prenant sur ses genoux une assiette composé de pancakes et de morceaux de saucisses, un morceau qu'il piqua directement pour l'approcher de sa bouche. «  Il s'appelle Oscar ! »

Oscar releva la tête vers Taylor quand il prononça son prénom, les oreilles bien droite sur sa petite tête. Comme toujours ça faisait sourire le propriétaire de voir à quel point l'animal pouvait être intelligent au point de se reconnaître de la sorte. Le morceau de saucisse finit enfin par entrer dans la bouche de Taylor qui mangeait doucement savourant la nourriture, il avait si faim qu'il allait manger doucement afin de pouvoir manger en plus grande quantité. Il continuait de manger plus ou moins en silence avec Abel, laissant leur deux estomac profiter du festin. Il enchaîna au remerciement de son ami sur l'invitation à venir ici prendre le brunch.

« Me remercie pas c'est pas grand chose, j'allais pas laisser le brunch nous passer sous le nez »

Il mangea avec bien plus d'appétit regardant Oscar commençant à réclamer de la nourriture à Abel, car il sait pertinemment que Taylor ne cédera pas à son jeu de charme. Le chat miaule faisant ses yeux tout rond à Abel, remontant sur le canapé à côté de lui, se frottant à son bras. Taylor secoue doucement la tête en voyant le chat faire son jeu de charme à croire qu'il n'est jamais nourrit ce gros sac. L'ex militaire laissa Abel gérer avec le chat n'ayant pas très envie de réprimander son chat devant Abel qui pourrait trouver ça bizarre, de plus qu'il semblait avoir le feeling avec les animaux. Il posa son assiette afin d'éplucher quelques fruits qu'il met au fur et à mesure dans deux petites coupelles, il y a des fruits rouges, pomme, banane, orange. Il relève la tête quand Abel prend de nouveau la parole.

« Au fait, ton appartement est vraiment très beau. J'adore ta décoration, c'est frais et joli. »

«  Merci, mais il serait sûrement temps que je refasse les murs, depuis que j'ai emménagé ils sont de cette couleur. Je t'appellerai pour venir peintre avec moi »

Il regarde autour de lui, trouvant de plus en plus qu'il manque quelque chose à sa décoration, il voulait surtout changer la couleur des murs ayant en tête une couleur un peu taupe histoire de rendre la pièce principale un peu plus moderne, enfin il avait vu sa dans une revue et avait plutôt apprécié les couleurs affichées. L'atelier peinture avec Abel aurait sûrement été une sacrée aventure. Enfin tout cela n'était encore qu'au stade de réflexion, une vague idée qui devait encore faire son bout de chemin dans son esprit. Taylor n'aime pas trop changé ses habitudes, sortir de sa zone de confort alors entre vouloir et le faire il y avait une bonne grosse frontière, tous comme entre ses pensées envers son ami et les actions concrètent. Enfin bon, pour l'instant il avait oublié l'incident de la piscine et se concentrait sur la découpe de ses fruits en mettant quelques un dans sa bouche bien trop gourmand.

« C'est excellent, vraiment ! Tu cuisines franchement bien, j'ai un peu honte à côté ! »

Le compliment toucha directement Taylor qui sourit, laissant ses dents blanches apparaître un peu plus. Il est presque rougissant, il est fier de ses talents de cuisinier encore plus si il les fait partager à quelqu'un lui qui est toujours seuls, il n'a pas souvent de compagnie pour exploiter son potentiel.

«  Merci... C'est pas bien compliqué en réalité je suis sûr que tu es capable de le faire toi aussi et que c'est pas si catastrophique que tu le laisses entendre. » il rit doucement en reprenant son assiette sur les genoux pour manger ses pancakes et finir sa saucisse. «  La première fois que j'ai touché un couteau de cuisine c'était pendant mon service militaire, j'étais abonné aux corvées de patates »

Il garda son petit air souriant en se souvenant de cette période, une anecdote qu'il trouvait particulièrement amusante et qu'il pouvait bien partagé avec Abel. L'ex militaire avait gardé grand nombre de photo de cette période dont certaine en guide de décoration dans des petits cadres posés sur les meubles, rien de bien voyant mais la couleur des uniformes étaient l'une des rares touches de couleur dans son salon. Des photos du début de son service militaire, jusqu'à sa mission en Afghanistan avec son régiment, sa famille et forcément son ex qui avait avant tous été son supérieur. Bien difficile de tourner la page, ou de ne pas l'avoir sur les photos vu sa position. En plus des nombreuses photos, pas toute exposées, il avait reçu un film que son ami avait fait. Il était passionné de cinéma et filmait tous les jours les soldats, son régiment en particulier  ainsi que toute les conneries qui se passaient entre eux pour décompresser. Ce film était souvent dans le lecteur DVD, quand Taylor avait un petit coup de déprime, il le regardait, se faisant plus de mal qu'autre chose mais il n'oubliait pas ses camarades. En évoquant l'armée ses yeux se tournèrent directement sur la photo la plus proche de Abel, il n'y jeta qu'un rapide regard avant de reporter son attention sur la nourriture. Son assiette vide il la remplie de nouveau avec des œufs et du bacon cette fois, n'oubliant pas de picorer ses fruits de temps à autres.

«  Je peux toujours t'apprendre quelques trucs si tu veux en cuisine »

Toujours aussi serviable Taylor, propose son aide sans aucune hésitation à Abel. Surtout à lui. La deuxième assiette de Taylor se vida assez vite et celui ci fut rassasié pour le coup. Les assiettes bien rempli qu'il avait dévoré avaient suffit, mais la gourmandise l'emporta. Il frotta son estomac avant de prendre un muffin qu'il mangea doucement enfoncer dans son fauteuil, le tshirt remonté pour laisser apparaître l'élastique de son boxer. Il soupira le ventre plein en terminant son muffin.  Il faut dire qu'il avait quand même cuisiné en conséquence et que les plats étaient presque toute terminés. Taylor se laisse affalé sur le fauteuil, les mains sur son ventre toujours aussi plat et musclé malgré le repas enquillé.

« Te force pas si t'as plus faim hein... » il regarde Abel qui dévore tout, un vrai estomac sur patte qui finit la plupart des plats à lui tous seul. Taylor montre la dernière saucisse dans le plat, seule survivante de ce festin. «  Tu peux pas la laisser comme ça, elle attend que ça la pauvre »

Il sourit sans avoir pensé au double sens que ça phrase aurait pu avoir, surtout après cette matinée où son regard avait trahit certaines pensées. Il était passé à autre chose avec ce brunch, ayant reprit des forces et surtout toute sa tête. Il ne se doutait pas que Abel pourrait interpréter ça d'une autre façon, il pensait encore être le jeune professeur de philosophie, timide et hétéro aux yeux du plus vieux dont la sexualité débridée laissait un éventail de possibilités.Il attendait que Abel termine son assiette pour pouvoir débarrasser et sûrement boire un dernier café en fumant une bonne cigarette. Le corps relâché dans son fauteuil, il se sentait merveilleusement voyant Oscar toujours à la recherche de l'attention de Abel.

«   Un vrai pique assiette celui là » Il se redresse pour prendre la tasse vide d'Abel ainsi que la sienne. Il se dirige dans la cuisine pour en faire couler deux et les ramener ensuite. «  C'est moi ou il fait chaud ? Tiens j'ai mis deux sucres comme le premier » il lui donne sa tasse de café, posant la sienne devant son fauteuil. Il se dirige vers le termosta de l'appartement pour vérifier la température ambiante. Rien d'anormale mais vu qu'ils ont mangé et bu chaud en grande partie, ça doit être la raison du coup de chaud de Taylor.

Il retourne s'asseoir en secouant son tshirt vu qu'il a un peu chaud. Il allume une cigarette en proposant forcément une à Abel. Après un si bon repas, c'est simplement le pieds : café, clope après mangé, ça c'était le parfait combo. Il dégusta son dernier café ainsi que sa cigarette, mettant la cendre dans un petit cendier improviser avec un pot de yaourt en verre. Taylor n'avait pas réussi à mettre la main sur le sien qui devait sûrement être dans sa pièce de travail, il avait eu aussi un peu la flemme d'aller le chercher, le ventre trop plein et trouvant que laisser Abel seul ne se faisait pas trop pour une première fois qu'il venait ici. Une fois la cigarette écrasée, l'ex militaire accro au propre commença à débarrasser la petite table basse, en plusieurs aller-retour, remplissant ainsi son évier.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Mai - 9:32
Ils parlaient tous les deux en étant bien à l'aise comme toujours, Taylor étant visiblement moins coincé chez lui que dans un restaurant c'est ce que Abel se disait en cet instant. Il était plus bavard et semblait même plus sympathique et quelque part c'était loin de déplaire au plus âgé. Il aimait toujours voir son collègue devenir plus à l'aise au fil des conversations. Il l'avait donc complimenté sur la décoration d'abord, puis sur la nourriture qu'il appréciait sincèrement malgré la simplicité du repas. Ce n'était qu'un petit déjeuner après tout, mais c'était son repas préféré de la journée et donc il était bien facile de charmer son estomac avec celui-ci. En entendant le compliment, Taylor fut bien humble, ce qui amusa un peu le professeur de mathématiques qui se savait bien incapable de cuisiner ne serait-ce que l'omelette de ce repas. Peut-être pourrait-il y arriver avec un peu de temps, de pratique, mais il ne se sentait certainement pas capable de cuire tous ces plats en même temps comme son ami l'avait si bien fait. Rien n'était brûlé ou trop peu cuit, tout était parfait et arrivait à temps sur la table, définitivement c'était là tout le talent. En répondant, Taylor avait abordé à nouveau son service militaire, parlant des corvées de patates, anecdote qui amusa le plus âgé des deux. À vrai dire toutes les anecdotes à ce sujet étaient plutôt intéressantes lorsqu'elles venaient sur le tapis et Abel ne s'en lassait pas.
D'ailleurs, ces souvenirs semblaient toujours présents dans l'esprit du jeune trentenaire, car Abel avait remarqué les photos présentes un peu partout dans l'appartement. Il n'y avait porté qu'une légère attention, ne voulant pas trop avoir l'air curieux, mais il était bien vrai que voir Taylor dans son uniforme avait quelque chose de bien charmant. Il était bien plus jeune aussi sur ces photos et en observant ses traits il s'était dit que son ami avait plutôt bien vieillit. Enfin, l'uniforme faisait tout le travail de toute manière. Abel avait définitivement toujours eu un faible pour ce genre de choses, mais c'était plutôt de l'ordre du fantasme qu'autre chose.

Déconcentré un instant, il revint au moment présent en entendant son ami l'aborder à nouveau en lui proposant de lui apprendre des choses en cuisine. À cela il répondit en riant un peu, haussant les épaules en ne sachant pas trop quoi répondre à vrai dire. Il aimerait s'améliorer, mais avait l'impression qu'il serait un bien mauvais élève. Il ne voudrait pas risquer d'embêter Taylor avec son apprentissage médiocre. Il se pinça donc les lèvres en hochant un peu la tête, toujours souriant tout de même.

« Ce serait vraiment sympa ça ! Par contre... Je dois te prévenir, je suis vraiment une cause perdue en cuisine ~ »

Il rit de plus belle, mais ne refusa donc pas l'offre, se disant que ce serait probablement une bonne chose à faire ensembles et une belle occasion d'apprendre au moins quelques petites choses. En attendant, il était  tout de même bien meilleur pour manger que pour faire à manger, la preuve était dans sa troisième assiette qu'il vidait avec encore un certain appétit, surprenant tout de même. En entendant la remarque de son ami, Abel se contenta de rigoler un peu, secouant la tête pour lui montrer qu'il ne se forçait pas vraiment. Il mangeait à sa faim et concernant les petits déjeuners il avait toujours faim.
Terminant son assiette, il lâcha un petit soupir, passant sa main sur son ventre, levant les yeux vers son ami qui était un peu plus écrasé dans son fauteuil, son ventre légèrement à la vue à cause de son t-shirt remonté. Il était définitivement très beau, même comme ça il ne pouvait s'empêcher de le trouver attractif.  Il pensait avoir terminé tous les plats, mais la remarque bien trop tendancieuse de son ami attira son attention sur une saucisse survivante. Tout en attrapant sans hésiter la saucisse en question, Abel dû se retenir de passer un commentaire concernant la manière que son ami avait tourné sa phrase. "Elle attend que ça la pauvre" ces mots résonnaient dans la tête du plus âgé alors qu'il levait ses yeux ambrés vers son cher collègue. "un peu comme toi hein ?" c'était ce qu'il avait envie de répondre et d'ailleurs son regard le trahissait un peu, mais il garda le silence sur ses pensées malsaines.
Sans attendre il engloutit la saucisse, mâchant tout en observant du coin de l’œil le chat blanc qui se pressait à son flanc en espérant avoir probablement des restants du repas. Dommage pour lui, il n'y avait rien et de toute manière c'était mieux ainsi pour lui. Il l'avait laissé réclamer durant tout le repas, se fichant bien d'avoir cette boule de poils près de lui, l'ignorant et le laissant se coucher là avec ses grands yeux affamés. Il aimait les animaux et la présence d'Oscar près de lui ne le dérangeait pas le moins du monde. La remarque de Taylor arracha un petit rire au plus âgé qui répliqua tout en cajolant la tête de l'animal..

« Ouais ! Gros ventre sur pattes, lui et moi on devrait bien s'entendre hein Oscar ? »

Alors qu'il cajolait le chat qui se laissait totalement faire, se roulant sur le côté près de lui pour réclamer de plus amples caresses, Abel laissa son hôte prendre sa tasse et revenir avec un nouveau café. Il lâcha Oscar, se redressant pour attraper la tasse en remerciant son ami, haussant un sourcil à la remarque sur la chaleur. Il se questionna lui-même sur la température de la pièce puis haussa les épaules en guise de réponse. Il n'avait pas particulièrement chaud ou froid, mais ne pouvait que s'amuser du fait que Taylor soit en chaleur. C'était bien intéressant ça encore une fois.

Tout en prenant une gorgée de son café, Abel redressa les yeux vers son ami, le voyant agiter son t-shirt, ne pouvant s'empêcher de le dévorer un peu des yeux. Il avait bien envie de lui dire de le retirer, de tout retirer si ça lui faisait plaisir, car lui pourrait ainsi se rincer l’œil. Enfin, il retint encore une fois ses paroles, se contentant d'un beau sourire accompagné d'un regard traître sur ses pensées indécentes.
En voyant son ami s'allumer une cigarette, son regard ressembla un instant à celui d'Oscar durant le repas. Il l'enviait, mais arriva à se retenir, jusqu'à ce que le brun lui offre d'en prendre une. À ce moment évidemment il craqua, attrapant le paquet pour griller à son tour une cigarette. Définitivement, Taylor avait une bien mauvaise influence sur ses habitudes de pseudo-non-fumeur. Enfin, ce n'était pas bien grave, juste une clope de temps en temps. C'est ce qu'il se disait en cédant à la tentation à chaque fois.

Ils savourèrent alors leur café ainsi que leur cigarette à chacun, puis le plus jeune se redressa déjà pour commencer à ranger et probablement enchaîner sur la vaisselle. L'appartement était d'une propreté exemplaire et cela ne surprenait donc pas vraiment Abel de voir son ami s'empresser immédiatement après le repas de débarrasser la table basse de toutes ces assiettes vides et sales. Il eut même un discret petit sourire, avant de se redresser pour l'aider, tenant à ne pas rester assit bêtement comme pendant qu'il préparait le repas tout à l'heure. Il ne pouvait certes pas se rendre utile pour cuisiner, mais pour faire la vaisselle et ranger ça il savait faire.
Il suivit donc Taylor dans la cuisine avec les dernières assiettes, les posant dans le lavabo en faisant couler un peu d'eau, mettant le bouchon au fond pour remplir un peu celui-ci d'eau. Il sourit alors à son ami en prenant l'éponge pour laver la vaisselle ainsi que le savon, prenant ses aises dans le but de l'aider.

« Ça te va si on fait la vaisselle à deux ? Je me sentirais bien mal si je ne t'aidais pas au moins un peu tu comprends.. »

Il sourit de plus belle, puis commença à laver une première assiette, ses mains trempant dans l'eau savonneuse sans hésiter, étant habitué à ce genre de tâches. Il n'avait jamais eu les moyens de s'acheter un lave-vaisselle et c'était probablement la seule tâche ménagère qu'il n'était pas lassé de faire à cause de son précédent emploi. D'ailleurs, quand on voyait son appartement en désordre, il était difficile de concevoir qu'il avait travaillé en entretien ménager durant ses huit années d'études universitaires et pourtant c'était bien la vérité. Cordonnier mal chaussé dira-t-on, mais désormais accomplir la moindre tâche ménagère était un supplice pour lui et généralement cela lui demandait un effort monumental. La vaisselle était donc en général son seul point fort, celle-ci étant toujours faite ou presque chez lui.

Alors qu'il commençait à laver les assiettes, les tasses et tout le reste en compagnie de Taylor qui avait hérité de la tâche d'essuyer, il ne pouvait s'empêcher de lui jeter quelques regards affamés. Il s'était retenu jusqu'à maintenant de revenir sur le sujet de ce qui s'était passé ce matin, mais c'était de plus en plus difficile de contrôler ses pensées et de ne pas céder à l'envie. Il finit donc par craquer un peu, un sourire étirant ses fines lèvres...

« Dis moi... T'as toujours chaud Taylor ? Tout à l'heure, dans les vestiaires, t'avais un peu chaud aussi, je me trompe ? »

Voilà, il revenait enfin sur ce sujet qui lui avait brûlé les lèvres depuis trop longtemps. Il détaillait l'expression du visage de son collègue et ami de son regard ambré, trahissant une folle envie de lui sauter dessus comme un prédateur sur sa proie. Il rougissait ? Peut-être un peu, pourtant Abel ne faisait que commencer. Il avait lâché la première remarque sur un ton presque anodin, bien que ce soit loin de l'être, puis il s'était approché un peu du jeune trentenaire.
Faisant l'air de rien, il tendit les doigts pour se servir du linge de vaisselle que son ami tenait pour s'essuyer les mains de l'eau de vaisselle - bien que celle-ci ne soit pas tout à fait terminée encore. Ne quittant pas le brun des yeux, il s'était avancé un peu plus, légèrement, effleurant du bout des doigts sa taille, tâtant un peu le terrain en ne sachant pas trop comment il allait réagir. Évidemment il avait envie de le plaquer contre le comptoir, de lui arracher ses vêtements et de le prendre sans attendre, mais c'était loin d'être la manière dont il voulait s'y prendre avec Taylor. Néanmoins, maintenant il était bien clair pour tous les deux qu'il ne le voyait plus comme cet homme hétérosexuel et sage qu'il avait longtemps cru qu'il était.

« Tu peux te trouver une excuse si tu veux, j'aime bien entendre des mensonges. »

Il se doutait bien que son ami allait essayer de justifier ses regards de ce matin, ses rougeurs et sa légère érection. C'était prévisible alors Abel lui mettait déjà des barrières devant cette porte de sortie un peu trop facile. Il ne comptait pas le laisser s'en tirer aussi facilement, ça c'était certain. Alors il fit un pas de plus en avant, puis un autre, faisant reculer Taylor jusqu'à le bloquer dans le coin entre le comptoir et le mur, son corps se rapprochant dangereusement du sien. Il craignait un peu de se faire repousser, de tout foutre en l'air dans leur amitié, mais il devait aller jusqu'au bout de ses envies et surtout avoir le cœur net concernant ce qu'il avait vu ce matin. Était-ce vraiment une porte ouverte ? il ne pouvait laisser passer cette opportunité.

Surplombant le jeune trentenaire d'une dizaine de centimètres, il se sentait pour une fois bien plus imposant que lui. En général, sa grande taille ne lui donnait pas vraiment une impression de supériorité ; En effet, il était plutôt du genre à ne pas en profiter et à cause de son instinct protecteur et sa pseudo-gentillesse naturelle il n'impressionnait pas vraiment personne, mais là... Là il avait vraiment l'impression d'avoir l'ascendant sur son ami et c'était loin d'être désagréable. Il n'en abusait pas vraiment, mais cherchait à aller un peu plus loin, un peu trop loin peut-être même, en glissant sa jambe entre les siennes, le bloquant ainsi dans le coin, appuyant doucement sa cuisse contre son entrejambe. Tout s'était déroulé rapidement et pourtant il n'avait fait aucun geste brusque, ayant lentement emmené la situation et sa "proie" là où il la voulait. L'une de ses mains était posée contre le comptoir à sa droite et la gauche qui était contre le mur se glissa de celui-ci à son collègue. Il effleura d'abord son flanc, puis y posa sa paume remontant un peu celle-ci dans une lente caresse, tirant un peu son t-shirt vers le haut sans vraiment insister. Il lui laissait de nombreuses occasions de le repousser, mais en même temps il crevait d,envie qu'il se laisse faire. C'était une tentative dangereuse qui pouvait mal tourner, mais il était prêt à prendre le risque. Ça en valait probablement la peine, à ses yeux du moins.


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Mai - 12:59
Le jeune trentenaire ne pouvait refuser un peu d'aide pour débarrasser la petite table toute encombrée, tout de fois il se sentirait bien mal à l'aise de faire faire la vaisselle à Abel. Il avait prit un chiffon humide pour aller nettoyer la petite table basse voyant Oscar chercher des miettes sur le sol à se mettre sous la dent. Une fois la petite table nettoyée, il retourna en cuisine en surprenant Abel commencer à remplir l'évier prêt à entamé la vaisselle. Il le regarda de façon assez interrogative pour que son ami lui réponde directement à la question qu'il se posait intérieurement. Le plus vieux avait l'air d'insister et le faisait de bon cœur faut croire, sinon Taylor l'aurait fait à sa place, habitué à faire le ménage tout seul ce n'est pas quelques assiettes sales qui allait lui faire peur. Il ne refusa pas l'aide de son ami et tout naturellement il posa le chiffon mouillé pour prendre celui réservé pour essuyer la vaisselle, encore une organisation de maniaque qu'il avait pour habitude, tout doit être à sa place sinon il se sent mal. Il allait pouvoir essuyer sa vaisselle et la ranger correctement dans ses placards en prenant soin de ne pas mettre de désordre dans sa propre organisation. Un contrôle permanent sur les choses, voilà ce qui rendait Taylor moins nerveux, chez lui il savait que tout était sous contrôle et répondait à sa propre logique, à ses propres règles.

Sur ce rythme il prit les premières assiettes, les essuyant soigneusement avant de les empiler devant le placards qui allait les recevoir une fois la pile au complet. Ce moment à faire la vaisselle à deux avait des allures de petit couple, pas que ça dérangeait spécialement Taylor, mais il n'avait pas l'habitude de partager ses tâches ménagères avec quelqu'un d'autre et sur le coup se sentit un bien mauvais hôte d'exploiter Abel de la sorte, même si il s'était proposé et presque imposé dans l'action. Enfin bon, le lave vaisselle de Taylor marchait rarement car il faisait un bruit qu'il lui donnait la migraine et si Abel aidait, ça serait rapidement terminé et ils pourraient tout deux profiter du temps libre devant eux car Taylor n'avait pas spécialement envie de voir son ami fuir après s'être copieusement rempli l'estomac chez lui. Il pourrait lui donner son premier cours de cuisine plus tard dans la journée ci l'intéressé le désirai, la patience légendaire de Taylor risquait d'être mise à rude épreuve mais ça pourrait aussi être un bon moment à partager ensemble. Ses pensées divergeaient vers les différents plats qu'il savait cuisiné, recherchant un plat assez simple mais tout aussi délicieux pour l'enseigner à son ami. Des viandes, des poissons, des légumes, des desserts, le choix étaient trop vaste et valait mieux que ce soit Abel qui choisisse ce qu'il voulait apprendre.

« Dis moi... T'as toujours chaud Taylor ? Tout à l'heure, dans les vestiaires, t'avais un peu chaud aussi, je me trompe ? »

Cette phrase fit l'effet d'une bombe dans l'esprit de Taylor. Il avait eu chaud dans les vestiaires, quelques instant auparavant et maintenant il pouvait sentir de nouveau ses joues s'enflammer sous le malaise qui prenait place. Il était toujours aussi honteux d'avoir regardé son ami de la sorte et avait prié pour qu'il ne le remarque pas mais cette phrase était pleine de sous entendus. Le plus jeune manqua de faire tomber une tasse, qu'il faisait un peu plus tôt glisser entre les plis du morceau de tissus à fin d'en absorber l'eau. Heureusement, il l'a rattrapa dans un geste un peu maladroit et la posa sur le comptoir, il avait envie de fuir et sentait qu'il perdait le contrôle de la situation ce qui commençait fort à l'angoisser. Le Taylor plus ouvert se referma instantanément et à en juger le sourire d'Abel, il savait tout. Il avait dû y penser pendant un moment pendant que le coupable cherchait à oublier ce moment embarrassant, et voilà que le plus joueur des deux venait de sauter à pieds joints dans le sujet.

Il préférait garder le silence, faire comme si il n'avait pas entendu. Si il ouvrait la bouche maintenant, il aurait la voix tremblante et incertaine, il se noierait dans son mensonge à coup sûr. Il détourna un peu le regard, fuyant celui de Abel, qui approchait de lui pour s'essuyer les mains avec le torchon. Il ne savait pas quoi faire sur le coup, il ne pouvait pas le pousser et prétexter la vaisselle à ranger car cette dernière n'était même pas achevée. Son cerveau de philosophe s'était bien arrêter le laissant dans un moment plus que gênant sans la moindre pirouette en tête pour se défiler de se sujet. Les doigts d'Abel venait d'effleurer sa taille lui mettant les joues encore plus rouge et faisant naître une légère excitation, bien que ce soit très gênant.

« Tu peux te trouver une excuse si tu veux, j'aime bien entendre des mensonges. »


Il y avait quelques chose de bien trop sexy dans la voix d'Abel, Taylor fit l'erreur de lever les yeux sur son ami, laissant ses yeux bleus se perdre dans le regard ambré de son vis-à-vis. Il avait donc tous vu. Taylor devait être soulagé de ne plus avoir à mentir ? Ou mort de honte de le savoir au courant de son erreur ? Il était partagé sur le coup et son angoisse n'était que grandissante. Son cœur battait la chamade et il avait définitivement chaud causé par son stress immense. Son estomac plein venait de se nouer, lui donnant une mauvaise impression de lourdeur et de ballonnement . Il voulait nier en bloc, tout refuser et le repousser mais son corps ne répondait plus. Il était ailleurs, perdu. Les pas de son ami le poussèrent dans un coin de la cuisine. Les questions se bousculaient dans l'esprit du professeur de philosophie qui ne savait quoi faire. Il y avait bien trop longtemps qu'il avait décroché de sa vie amoureuse et sexuelle, bien trop longtemps qu'il ne s'était pas abandonné aux bras d'un bel homme et Abel était parfaitement capable de le faire craquer.

« Dé ...désolé … je ne vois pas de quoi tu parles... »

Abel voulait du mensonge, en voilà un bien gros pour le satisfaire. Et puis entre ce que voulait Taylor et ce dont il était capable il y a bien un monde. Il soutenait le regard de son ami, le regard trahissant son mensonge plus que flagrant, sa voix n'avait pas été aussi sûr qu'il l'avait envisagé dans sa tête et regretta automatiquement d'avoir ouvert la bouche. Il regardait toujours Abel dans les yeux, laissant sa taille lui donner l'air de le dominer, il aimait ça mais en même temps il en était effrayé. Il avait définitivement peur de la tournure des événements. Sa cuisse glissa entre les siennes remontant contre son entre-jambe déjà durcie par autant d'agitation et d'excitation de la situation. Il aimait ce regard coquin qu'avait Abel, sa taille et son air dominateur, ce petit sourire qui en dit tellement sans qu'il ait à ouvrir la bouche. À défaut d'avoir le visage très expressif dans cette situation, c'était le corps de Taylor qui répondait au avance de son ami. La cuisse contre son bassin, il ne pouvait le repousser sous peine de frotter son intimité contre cette fine cuisse musclée et de se donner une vague d'excitation en plus. Taylor n'opposait aucune résistance physique mais dans sa tête c'était l combat, il avait beau réfléchir rien ne lui venait pour mettre fin à cette situation, rien ne lui venait ou inconsciemment il en mourrait d'envie. Une question philosophique qu'il n'avait vraiment pas envie de se poser maintenant.

La main d'Abel sur son flanc, sa paume , son teeshirt qui remonte sous cette caresse qui parut divine au sens de Taylor. Il lui en fallait peu pour être satisfait, après 8 années d'abstinence il pouvait regoûter doucement à cette sensation. Il eut un petit frisson dans le dos, laissant les poils de ses bras se dresser , ses sourcils c'étaient légèrement plissés sous cette stimulation et son entre jambe avait elle aussi témoigner le léger plaisir de cette petite caresse, qui restait pourtant si sage. Tellement sage qu'elle enflammait les pensées de Taylor. Mais malgré cette excitation, il n'arrivait pas à débrancher son cerveau. Il pouvait bêtement coucher avec Abel et se faire plaisir, mais non ça ne rentrait pas dans les limites qu'il s'était donné en revenant de son service. Avoir des rapports homosexuels à l'armée était presque un truc banal, tout comme en prison, mais à Londres, dans le civil ça ferait de lui un homosexuel et le regard de la société n'était pas encore si facile à supporter. Il avait ces pulsions animales qu'il réprimait depuis bien trop longtemps, cette source de fantasme que lui inspirait son ami depuis quelque temps, il ne résisterait pas bien longtemps si Abel le touchait encore de la sorte.

«  A..Abel.. »

Il posait une main sur le torse de son ami afin d'essayer de le repousser. Mais avant qu'il n'exerce la moindre pression, il sentit ce cœur puissant battre sous cette fine musculature. Ce cœur qui battait pas aussi fort que le sien en tout cas. Il détourna une nouvelle fois les yeux, regardant le sol. Il ne voulait plus voir ce regard envoûtant tel le serpent du Livre de la jungle. La main sur le torse de son ami commença à le repousser tandis que son autre main retira celle qui était au niveau de son flanc lui faisant faire le chemin inverse. Il plissa légèrement les yeux sentant la main de son ami de nouveau toucher son flan dans le sens descendant cette fois ci, une bien mauvaise idée qu'il avait eu là et il se racla la gorge pour étouffer et cacher une respiration trop prononcée. La main sur le torse, n'avait pas l'air de réussir à pousser Abel mais en réalité Taylor ni avait mit aucune force. Si il l'avait vraiment voulu, il aurait viré Abel en quelques secondes, lui faisant une prise de soumission apprise avec ses collègues.Il était parfaitement en mesure de se défendre face à cette assaut d'excitation mais son corps n'en avait pas envie.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Mai - 5:29
Abel avait demandé des mensonges et il avait été servi. Il n'aurait pas cru que sa provocation fonctionne aussi bien, mais voilà que Taylor lui répondait d'une phrase entièrement construite de mensonges. Il avait hésité en prononçant les mots, comme si lui-même ne croyait pas à ses propres paroles ce qui arracha un petit sourire aux lèvres du plus âgé. Vraiment ? Il le pensait assez aveugle ou assez gentil et sage pour croire un truc pareil ? Dans tous les cas, Abel n'était rien de tout cela. Même si son ami avait réussi à donner un fond de volonté à ses paroles il ne l'aurait certainement pas cru, car sa cuisse entre ses jambes pouvait clairement sentir son excitation, sans compter que son corps semblait très bien réagir à ses provocations physiques. Comme si mentalement et physiquement, Taylor était dans un conflit d'hésitation entre ce qu'il voulait et ce qu'il pensait vouloir. Si au moins il l'avait repoussé alors peut-être qu'Abel l'aurait lâché. À vrai dire, il l'aurait certainement lâché, car il n'était pas du genre à forcer quelqu'un qui ne veut pas. Il ne s'imposait pas et d'ailleurs il s'en serait probablement voulu d'avoir ne serait-ce que tenté sa chance sous quelques suppositions qu'il s'était faites. Il aurait regretté et tenté au mieux de sauver les meubles, de sauver leur amitié, mais... Mais ce n'était pas le cas. Taylor ne le repoussait pas et il ne s'était donc pas trompé à son sujet. Il en crevait d'envie et ça se lisait dans son regard, sur son corps, tout était évident. Alors Abel ne s'arrêta pas, il ne recula pas, son corps se pressant d'autant plus au sien...

La voix de son ami se fit de nouveau entendre et cette fois il appela son prénom, qu'il prononça presque comme un soupir, un gémissement, ou du moins cela fit cet effet aux oreilles d'Abel. Il avait envie de le lui faire crier, d'entendre sa voix pleine d'hésitation se concrétiser dans des gémissements incontrôlables. Il voulait le voir perdre sa réticence et se laisser aller à ce que son corps désirait. Il voulait le voir céder à ses envies, tout simplement.
Pourtant, alors qu'il pensait qu'il allait céder, il eut plutôt une forme de résistance. Taylor avait posé sa main sur son torse et voilà qu'il le repoussait sans force, prenant sa main pour la faire rebrousser chemin, la faire redescendre et espérer l'éloigner de lui probablement. Il réfléchissait trop, il raisonnait trop et l'esprit était en train d'essayer de gagner sur les envies du corps. Abel ne comprenait pas vraiment toute l'ampleur de ce combat intérieur chez son ami, ne pouvant imaginer à quel point cela avait de l'importance pour lui. En attendant, tout ce qu'il voyait c'était qu'il ne se décoinçait pas et il crevait d'envie d'arriver à le faire lâcher prise.

Il le laissa cependant faire au début, car si Taylor opposait une forme réelle de résistance il s'arrêterait. Il s'arrêterait car il n'était pas un salaud, car il n'ajouterait jamais "violeur" à son CV de criminel déjà bien rempli. Il ne comptait pas se rendre jusque là, mais en même temps... Est-ce qu'il essayait au moins réellement de le repousser là ? Abel était certes plus grand que lui, mais certainement pas aussi massif et puissant. Il savait très bien que son ami avait la force de le repousser sans aucun mal, qu'il pouvait le faire, alors pourquoi ne le faisait-il pas ? Évidemment, il ne le voulait pas vraiment, mais alors pourquoi essayer ? Il tentait de se donner bonne conscience ou quoi ? C'était frustrant à voir et devant cela Abel céda.
Sa main que Taylor tentait de repousser se fit plus odieuse et il la glissa contre ses fesses cette fois, touchant cette partie ferme de son corps, tenant fermement sur celle-ci pour presser d'autant plus son corps au sien. Sa main était bien grande et elle enveloppait ainsi presque toute sa fesse, ses doigts se pressant dans sa chair, le caressant dans un geste ferme ne lui laissant pas vraiment l'occasion de refuser. Il avait par la même occasion remonté un peu plus sa cuisse et voilà qu'il la frottait contre son entrejambe sans la moindre hésitation. S'il ne voulait pas laisser son esprit gagner ce combat, il allait lui montrer à quel point c'était meilleur ainsi.

Alors que son corps revenait contre le sien, sa seconde main vint se poser sur celle qui tentait de le repousser. Il caressa d'abord celle-ci, puis l'entoura de la sienne, la serrant contre son torse, ne comptant pas le repousser à vrai dire il préférait qu'il le touche d'une manière différente. Qu'il le touche tout court. Il fit donc glisser sa main un peu, lui faisant lâcher prise, remontant la sienne à son menton pour lui relever le visage. Quand avait-il détourné le regard ? C'était agaçant, il ne le laisserait pas s'en tirer aussi facilement. Alors il lui fit tourner le visage vers lui, puis en croisant ses yeux il se mordit un peu la lèvre. Son regard glissa du sien jusqu'à ses lèvres, charnues et désirables, qui ne demandaient qu'à être embrassées. Il en crevait d'envie et sa gourmandise l'emporta.
Il pencha donc un peu la tête, puis s'approcha lentement jusqu'à venir cueillir ses lèvres des siennes. Il l'embrassa d'abord lentement, tendrement même, ne cherchant pas à trop pousser son ami hors de sa zone de confort - quoi que celle-ci devait déjà être bien loin. Cependant cette douceur ne dura pas bien longtemps, vite remplacée par une fougueuse envie qui prenait tout l'espace possible. Il l'avait coincé dans un coin et son désir prenait de l'ampleur désormais, sa langue se frayant un passage entre ses lèvres, venant jouer avec la sienne dans une envie même pas un peu dissimulée.

Il voulait lui faire perdre la tête, embrouiller ses pensées et lui faire oublier ce qui le retenait d'obéir à son corps. Il faisait appel à son instinct, car lui se laissait clairement guider par le sien. Ses lèvres dévoraient les siennes, sa main qui avait remonté son visage s'étant glissée dans ses cheveux bruns, les caressant et s'y accrochant un peu. Il s'était lui-même laissé emporter à vrai dire et ses doigts sur ses fesses se faisaient déjà plus gourmands. Il les pressait par dessus le pantalon de Taylor pour les glisser entre ses fesses, venant effleurer son intimité, cherchant à prolonger le contact mais le pantalon commençait à vraiment l'embêter. Alors il remonta rapidement ses doigts, venant tirer l'élastique de son pantalon, y glissant sa main pour le faire descendre sous ses fesses, repoussant son boxer par la même occasion. Sa main était donc désormais en contact direct avec ses fesses qu'il malaxait de nouveau fermement, bien plus à l'aise une fois le pantalon un peu descendu...

Durant un instant de lucidité il réalisa qu'il avait peut-être été un peu trop vite, qu'il grillait les étapes et il recula donc un peu son visage, ne voulant pas faire trop peur à Taylor après tout. Il avait le souffle haletant déjà et son corps restait écrasé contre le sien malgré tout. Sa main s'arrêta un peu sur sa fesse, lui laissant un instant pour reprendre son souffle et peut-être un peu ses esprits, son visage pourtant encore très près du sien...

« Tu veux vraiment que j'arrête Taylor ?... »

Il lui demandait confirmation, sachant très bien que ce n'était pas là ce que Taylor désirait vraiment. Ça il en était convaincu et c'était bien difficile de nier alors qu'il avait, contre sa cuisse, une bien forte érection chez son ami. Il ne le croirait pas, même s'il lui disait qu'il ne voulait pas se faire toucher, même s'il disait qu'il refusait qu'il continue, mais il arrêterait par contre. À contre cœur, évidemment, mais il le ferait, car le respect qu'il avait pour le brun était plus fort qu'une envie animale, quoi que celle-ci prenne toute la place en cet instant chez Abel. D'ailleurs, elle prenait aussi place dans son pantalon désormais, tout comme Taylor déjà...


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Mai - 11:52
Avec toute la bonne volonté qu'il avait Taylor n'arrivait pas à repousser Abel, ce beau et grand homme qui avait l'ascendant sur lui de la meilleure façon qu'il soit. Son ami avait l'air de s'être calmé de quoi laisser le jeune professeur reprendre un peu ses esprits, faire le point sur la situation, analyser et aviser pour se sortir de cette entourloupe. Il ne voulait pas céder, pas comme ça, il n'était pas un garçon facile mais la tentation entre eux deux était bien trop forte. Les joues brûlantes il prit de grandes inspirations pour ainsi se refroidir l'esprit qui bouillonnait, la température était aussi haut que la tentation entre leurs deux corps, une tentation bien irraisonnable. La main qu'il avait tenté de repoussé le prit de court, elle se posa sur ses fesses, la grande main contenant presque entière sa fesse musclé, il eut un petit hoquet de surprise en la sentant détailler parfaitement la courbe de son muscle pour le plus grand plaisir d'Abel. Il n'y avait pas de doute que ce dernier avait tout aussi envie de s'adonner à l'autre, sans vraiment penser aux conséquences. Taylor se redressa sous cette caresse, agréable mais embarrassante et contrairement à ce qu'on pourrait croire tout ce qui venait de lui passer par la tête c'est qu'il avait une légère peur de ne plus être à la hauteur, ne pas être aussi expérimenté que Abel, de le décevoir alors qu'il essayait de le faire craquer et qu'il était entrain de lâcher prise petit à petit.

La cuisse de son aîné vint se frotter contre ses parties, Taylor avait déjà du mal à tenir face à toute cette excitation et le plaisir qu'il en dégageait avec ce geste provocateur ne pouvait être contenu. Il soupira, le regard vers le bas, honteux d'en prendre du plaisir pour si peu et d'être incapable d'y faire face. Son regard était déjà brouillé par le plaisir et le désir à la fois, il ne pouvait dire non et n'en avait pas envie.Le poing un peu plus serré sur le torse du professeur de mathématiques se fit rejoindre par celle du concerné, il la caressait et Taylor ouvrit la main pour aplatir sa paume contre ce torse qu'il voulait dévorer des yeux. Il sentit ainsi avec plus de détails la musculature de son partenaire, laissant le bout de ses doigts assez proche de son téton. Il voulait le faire rouler sous ses doigts, y laisser sa langue et ses lèvres. Le corps du plus fin pressé contre lui, il était entrain de se laisser aller, montrant de moins en moins de résistance face aux avances du plus vieux. La main qui venait d'apaiser sa prise lui releva le visage, il croisait les yeux de son partenaire dévoilant ses yeux bleus gorgés d'envie, de petites pensées coquines qu'il avait pour une fois envie d'assouvir tendrement. Il voulait que Abel lui donne un rapport pleins de tendresse, simplement sans être particulièrement romantique ou faire des choses exceptionnelles, il le voulait simplement et purement dans son lit. Taylor venait de poser ses yeux sur les lèvres d'Abel qui se la mordait, un petit geste qui trahissait son envie de l'embrasser en plus de son regard qui était posé sur ses propres lèvres. Les deux hommes avaient la même envie mais ce fut Abel qui fit le premier pas bien entendu, Taylor n'y opposa absolument aucune force de résistance ayant même presque offert ses lèvres à son ami qui lui donnait un baiser tendre et tout simplement divin. Les lèvres de son collègue il en avait rêvé plusieurs fois et là il pouvait les goûter, il les savoura laissant son corps se tendre un peu plus, se presser un peu plus contre Abel.

Cette douceur laissa place à un peu plus de fougue, quelque chose qui correspondait tout à fait à Abel. Le cœur de Taylor était mit à rude épreuve et son souffle se fit plus fort car forcément ça ne faisait qu'augmenter son excitation. Ses doigts agrippèrent le tee shirt de son ami comme pour le retenir contre lui, qu'il ne s'en aille pas, il en voulait plus et se montrait  gourmand en plus de ça. Ravi de sentir enfin leurs langue se mêler l'un à l'autre, il la goûtait avec beaucoup moins de timidité qu'au début, il se laissait entraîner par Abel. Les longs doigts de celui-ci se perdirent dans ses cheveux épais, il aimait ça et posa à son tour la main ,qui avait tenté de repousser la main baladeuse de Abel plus tôt, sur sa taille. Il était sage mais c'était déjà un énorme signe qu'il donnait à son ami. Taylor commençait à être à but de souffle et gémit légèrement en sentant la main toujours aussi baladeuse faire son chemin entre ses fesses, toucher cette partie de façon plus poussée. Le pantalon fut baissé suite à l'impatience de l'aîné toujours sans contradiction de Taylor qui se laissait faire avec de plus en plus de plaisir. Il eut un frisson un peu plus intense en sentant la main nu sur ses fesses à présent découvertes.

Abel finit par mettre fin au baiser et aussi à son pelotage de fesse qui plaisait que trop bien au plus jeune. Celui-ci ouvrit doucement les yeux pour regarder le plus grand, le regard embué par tous ça et étant à bout de souffle, il avait presque envie d'engueuler son partenaire de s'être arrêter. Il se sentait beaucoup plus à l'aise et ne pensait plus à rien d'autre que le corps nu de son futur amant.

« Tu veux vraiment que j'arrête Taylor ?... »

Ses yeux bleus s'étaient posé sur les lèvres d'Abel qu'il mourrait d'envie de violer des siennes, bien sûr que non il ne désirait pas qu'Abel arrête mais plus tard il pourrait saluer la patience de son collègue pour avoir autant persévérer mais aussi pour avoir eu quelque bribes de lucidité. Pour sa part, le plus jeune et le plus réfléchit des deux se retrouvait hors de contrôle. Il explosait de l'intérieur et n'avait pas envie de gaspiller sa salive aussi futilement que par la parole. Il se jeta presque sur Abel, venant dévorer sa bouche avec toujours plus d'envie. Il ne se retenait définitivement plus, la main qui était posé sur son torse venait de grimper dans sa nuque pour le maintenir contre sa bouche. Il laissait généreusement sa langue glisser contre la sienne, la main sur sa hanche remontant sous son tee shirt, effleurant doucement sa musculature du bout des doigts avant de poser un peu plus franchement sa paume sur le pectoral de son ami. Ses doigts toujours plus affamés cherchaient un téton à se mettre sous la dent et une fois trouvé ils ne le lâchaient. Caressé, effleuré, roulé, légèrement pincé, il subissait les assauts de Taylor qui commençait à avoir du mal à tenir en place. Il ondulait doucement son propre bassin contre la cuisse de son partenaire, se mouvant de la sorte à continuer cette sensation de frottement sur ses parties, montrant par la même occasion à Abel une certaine aisance dans ses gestes.

Il finit par poussé Abel avec un peu plus de force le plaquant à son tour contre le comptoir. Ses lèvres repartirent à la recherche de quelques choses à manger et c'est sur son cou qu'elles se jetèrent. Il lui donnait de voluptueux baisers remontant vers son oreille, lui laissant sentir son souffle court et chaud en plus de venir jouer avec le lobe de son oreille. De la sorte, il donnait son feu vert à Abel et répondait à sa question, il avait du deviner la réponse bien avant que Taylor ne craque ainsi. En tout cas il se montrait beaucoup plus sûr de lui et c'était à son tour de se presser indécemment contre Abel, appuyant son érection contre la sienne. Seules ses mains s'étaient faites plus sage et restait sur la taille d'Abel, coincées entre le pantalon et sous le tee shirt, indécises sur le destination et leurs intentions.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Mai - 21:58
[ RP SOUS BALISE HIDE ]


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Mai - 14:31
RP EN HIDE !
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Mai - 4:01


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Mai - 16:00
RP SOUS HIDE

avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Mai - 20:24


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Mai - 2:44
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Mai - 21:43


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Mai - 14:31
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Mai - 2:55


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Mai - 15:43
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Mai - 0:58


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Mai - 19:40
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quelques questions avant de proposer un nouveau pj
» Justes quelques heures avant Elimination Chamber
» quelques questions avant inscription.
» Abel [Terminée]
» Quelques questions avant inscription

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Londres ▬ La ville :: Centre-ville-