Coïncidence nocturne { Akihito }

avatar
Maître du [hide]
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 173
Age (du personnage) : 27
Orientation sexuelle : homosexuel
Etudes/Métier : Première année en philosophie
Pounds : 1238
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Mai - 6:33
COÏNCIDENCE NOCTURNE
FT. AKIHITO OKADA

Il faisait nuit et voilà qu'il déambulait à nouveau sous la lueur parfois fade des lampadaires du centre ville et de ses petites rues tortueuses. Insomnie, encore une fois. Une nuit trop courte, il s'était réveillé en sursaut après à peine deux heures de sommeil et voilà qu'il s'était habillé pour sortir, marcher un peu et se perdre dans la ville. Il avait pris avec lui son sac à dos, contenant ses cigarettes et quelques bombes de peinture en aérosol, toujours curieux de voir s'il ne trouvait pas un petit endroit sympa où laisser sa trace ou qui sait, enfin il préférait toujours avoir cela sur lui lorsqu'il sortait la nuit. Comme les filles qui sortent avec leur poivre de Cayenne, leur teaser parce qu'elles ont peur de se faire violer, lui ne craignait rien sauf peut-être de rater l'occasion de faire une bêtise.
La nuit lui paraissait particulièrement sombre et il semblait s'être perdu alors que, pourtant, il connaissait parfaitement le chemin qu'il empruntait. Simplement, il regardait partout autour de lui, se laissant déconcentrer par les détails des édifices dans le noir, par ce couple qui rit fort sur le trottoir d'en face ou par cette fenêtre d'un immeuble dont les lumières sont encore ouvertes, malgré qu'il soit bientôt trois heures, malgré que ce soit la seule lueur de tout l'immeuble. C'était ce genre de conneries qui attiraient son attention, le poussant à se demander ce qui s'y passe, s'interroger sur le pourquoi du comment, inventer une histoire et finalement tout oublier, passer son chemin car c'est bien inutile tout cela. Au moins ça passait le temps. Au moins c'était toujours mieux que de tourner dans son lit durant des heures, se relever pour traîner sur internet, regarder de la fenêtre de sa chambre le lever du soleil comme il le faisait trop souvent. Saleté d'insomnie.

Ses pas le menèrent dans des lieux qu'il connaissait, par des chemins qu'il découvrait ou redécouvrait. Il fumait un peu trop lors de son trajet nocturne, enchaînant les cigarettes, traversant finalement une ruelle avant de déboucher sur une rue qui en pleine journée était très animée, mais qui à cette heure semblait déserte. Il avait entre les lèvres le reste de sa dernière cigarette, tirant une dernière bouffée avant de l'écraser au sol, relevant ensuite les yeux. Il fut distraitement happé du regard par une lumière. Un commerce encore ouvert, autre chose qu'une supérette, tiens. C'était un café qui semblait accueillir des clients à toutes les heures du jour et de la nuit, offrant visiblement un lieu convivial dans la nuit pour les travailleurs nocturnes, les gens qui sortent des bars, les putes et les insomniaques. Probablement un endroit plein de joie, hein.

Bien entendu il faisait preuve d'un peu de mauvaise foi, comme toujours, mais ça ne l'empêchait pas d'avancer vers cet endroit qu'il avait déjà vu sans jamais le remarquer. Il passa alors devant la vitrine et celle-ci dégageait une lumière qui semblait si chaude, si chaleureuse dans la nuit. À l'intérieur il vit principalement des tables vides, une tête peut-être, vite fait, puis plus loin un comptoir derrière lequel un employé semblait faire quelque chose. Que le temps devait être long pour quelqu'un qui doit bosser dans un commerce la nuit. Enfin, c'était son genre de truc ça d'un autre côté. Posé tranquille, sans pression, tout le temps dont il avait besoin pour effectuer ses tâches, pas d'heure de pointe, pas de ligne de clients à n'en plus finir...
Ces pensées rappelèrent un peu à Josiah lorsqu'il travaillait comme serveur dans un restaurant. Il se souvenait de ses débuts, lorsqu'il galérait encore à s'occuper d'une poignée de tables misérables, lorsqu'il faisait tellement d'erreurs que c'en était à se demander pourquoi la patronne le gardait encore. Puis, il s'y était habitué et il était rapidement devenu l'un des meilleur. Étrangement, il était de ces gens qui n'ont besoin que de temps pour s'adapter, qui savent devenir doués mais qui ont besoin de temps pour apprendre à leur rythme.

Enfin, ces années étaient derrière lui. Il poussa la porte en balayant ces vieux souvenirs pas si vieux que ça, ne voulant pas se concentrer sur le passé en ce moment. À l'intérieur, l'odeur était agréable et la chaleur tout aussi douce et chaleureuse qu'elle en avait eu l'air au travers de la vitre. Il avançait dans cet endroit plutôt vide, remarquant tout de même de dos une tête blonde sans vraiment s'y attarder pour l'instant. Il aimait l'odeur présente dans les cafés, celle des petites pâtisseries, mélangée au café, au chocolat au sucre, bref toutes ces choses bien agréables auxquelles il est bien difficile de résister.
Il arriva d'ailleurs au comptoir, fixant de ses yeux bleus la caissière qui semblait malgré l'heure bien souriante devant un nouveau client.. À la fois agréable et agaçant. Josiah savait bien, pour avoir travaillé lui-même dans ce genre de domaine, qu'elle devait avoir hâte de rentrer chez elle, de se pieuter probablement ou dieu sait quoi, enfin bref il savait que ce sourire était celui d'une employée qui voulait son chèque à la fin de la semaine et pourtant... Il était facile de ne pas l'avoir, elle le portait bien et elle paraissait rayonnante ce qui le força à un peu de bonne foi.

« Un grand latté vanille s'te plaît, avec pfff...euh.. » Il pencha la tête un peu sur le côté, observant distraitement le présentoir contenant quelques pâtisseries habituelles.. « Un croissant au beurre. »

Rien d'exceptionnel, mais il n'avait pas tellement faim. Il avait plutôt envie de traîner dans cet endroit un moment et l'allure dudit croissant lui avait fait de l’œil. Il paya donc et prit sa commande, se détournant pour aller s'asseoir à une place au hasard. Il dû retenir un sourire en réfléchissant à ce que la petite caissière devait penser de lui. Elle se demandait peut-être pourquoi il était dehors à trois heures du matin. Que pouvait-elle imaginer comme scénario ? Qu'il bossait de nuit, qu'il sortait de boîte ? Il n'en avait pas tant l'allure. Enfin, ça l'amusait de réfléchir à ce qu'elle pouvait bien penser.
Alors qu'il allait s'installer à une table, il leva enfin les yeux vers le seul autre client présent dans le petit café et alors il plissa un peu les yeux. Incertain sur le coup il s'arrêta pour le fixer, ayant l'air un peu con mais il s'assura bel et bien qu'il s'agissait de qui il croyait avant de lâcher de sa voix basse habituelle..

« Akihito ? » Attirant l'attention du concerné, ce dernier leva forcément un peu les yeux vers lui et Josiah fut certain qu'il ne s'était pas trompé. Alors il se permit de s'approcher un peu, avec son café d'une main et son assiette contenant le croissant de l'autre.. « Sale coïncidence, de se croiser comme ça.. »

Il aimait bien les coïncidences dans la vie, ça aussi ça l'amusait. Croiser ce type à qui il parlait de temps en temps dans certains de ses cours de philosophie, à une heure pareille au milieu de la nuit, c'était pas n'importe quoi. Surtout dans une ville aussi grande que Londres. Quelles étaient les probabilités ? Ça il n'en savait rien, mais s'il savait une chose c'est que rien n'arrive pour rien dans la vie et que les coïncidences n'en sont pas toujours. Il tira donc un peu la chaise du pied en face du jeune homme, attendant un instant avant de s'y poser, montrant une certaine preuve de respect tout de même..

« Ça t'ennuie pas si j'me pose là ? »

Preuve de politesse faite, il se posa donc sur ladite chaise sans attendre la réponse. Hey. Il avait demandé, c'était déjà ça. Il déposa donc son assiette sur la petite table, prenant une gorgée du latté vanillé avant de le poser lui aussi sur la table. Il avait toujours eu une entente relativement bonne avec ce type, bien qu'ils ne se soient jamais vraiment beaucoup parlé il ne le trouvait pas bien chiant au contraire. Si ça avait été quelqu'un qu'il n'appréciait pas trop il ne serait pas venu s'incruster, mais là pour le coup il en avait eu envie.
Se retrouvait donc assit près de lui il pu détailler un peu son visage et se mit à se questionner. Que faisait-il là, lui ? C'était quoi sa raison pour traîner dans un café à 3h du matin ? Il hésita entre tenter de deviner ou poser la question, faisant finalement un peu les deux. Il se dit qu'à en juger par la tête du gamin sa nuit devait avoir été plutôt longue, mais difficile d'en dire plus...

« Alors qu'est-ce que tu viens foutre ici à une heure pareille ? »

S'il ne voulait pas répondre c'était tout à son honneur, Josiah n'insisterait pas. Il n'insistait jamais. Curieux mais pas chiant, il posait la question sans pour autant espérer à coup sûr une réponse. Ils avait bien que lui-même ne répondait que bien peu souvent aux questions et n'en demandait pas tant aux gens autour de lui. C'était là une des seules formes de respect dont il faisait réellement preuve.

COULEUR DES DIALOGUES DE JOSIAH : #4E4B79
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Londres ▬ La ville :: Centre-ville :: Cafés & Bars-