We all have a stomach (Cléanthe et Lorelynn)

avatar
Vagabonde
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 56
Age (du personnage) : 19 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Etudes/Métier : Vagabonde
Pounds : 1342
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Juin - 23:17


We all have a stomach

Cléanthe et Lorelynn

Un beau soleil estival étendait l’intégralité de ses rayons sur le ciel bleu. C’était un temps rare pour un climat tel que l’océanique, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’était pas agréable. Bien au contraire, les éclats du soleil sur la ville apportaient un peu d’enthousiasme, de joie, et de bonne humeur à l’ensemble des habitants de la commune. Ce temps radieux soulevait la présence d’un anticyclone. Ce genre de phénomène pouvait durer un temps limité comme des mois entiers selon les régions du monde. Mais ici, ce n’était point le cas, c’était un temps radieux et rare, donc un moment où tout le monde en profitait, où tout le monde allait s’allonger dans l’herbe fraîche et où les enfants sortaient jouer. Une si belle journée n’était certainement pas à rater. Les gens sortaient même de leurs travaux pour aller manger dehors et déguster des pique-niques afin de profiter de ce temps digne d’un jour d’été aux abords de la méditerranée.

Un être à la crinière rousse s’étendait sur l’intégralité d’un banc en plein milieu de la cité. Elle portait seulement un tee-shirt et un pantalon ni trop épais ni trop moulant. Ses bras pendaient le long du banc tel un animal paresseux qui se prélassait le long d’une branche. Or c’était juste Lorelynn qui s’était endormie. Certains auraient pu la comparer à un sac de pommes de terre. D’autres auraient juste envie de faire la même chose qu’elle et de profiter du soleil pour une fois si agréable. On pouvait remarquer que le soleil avait signé sa présence par un léger coup de soleil sur le visage de la jeune demoiselle, pourtant celle-ci se fichait éperdument que sa peau reste marquée. Le seul problème qu’il pouvait y avoir était la brûlure, mais elle savait bien qu’au fond, elle avait vécu pire et qu’elle s’en sortirait juste en pelant.

Alors que Lorelynn s’étendait comme un chat lézardant au soleil. Elle sentit une odeur alléchante qui lui remonta au nez et ouvrit les yeux pour regarder tout autour. Des personnes passaient gentiment des sacs de nourriture chaude à la main. La rousse ne put s’empêcher de se redresser et se redressa avec flemmardise sur le banc qu’elle occupait. Tel un rapace, elle s’assit sur le dossier du banc afin d’observer les passants avec envie.

C’était dans ses moments où il ne fallait pas penser à tout ce que pouvaient contenir ses sacs. Mais à toute autre chose, mais la tentation était grande, forte. Et cela faisait bien un moment que le renard n’avait pas eu quelque chose de copieux à se mettre sous la dent. Il est sûr que la purée du camp de réfugiés ou même la nourriture de la cantine du quartier solidaire assez fade et pauvre étaient dures à avaler comparé à tous ces petits mets délicats et fameux qui ne demandaient à être mangés. D’un autre côté, une grande partie de la nourriture de ces personnes allait finir dans la benne à ordure. C’était du gâchis aux yeux de la rouquine qui vivait parfois des périodes de sous alimentation d’où son poids léger. D’un côté les gens étaient irrespectueux, gaspillaient, alors que son estomac pourrait très bien en profiter.

Alors que la patience lui manquait, elle se rassit sur le banc normalement, les yeux plissés et croisait les bras d’un air frustré, les sourcils froncés. Un enfant boudeur se cachait sous son allure de dure. Un sourcil levé, la jeune femme se mit à soupirer et enfonça son dos dans le dossier peu confortable de l’aménagement de la ville. Mais son image se détruit quand un bruit… Que dis-je ? Un tremblement de terre se mit à retentir à l’intérieur de la ville. Terrorisants, les habitants se mirent à dévisager la source de ce bruit infernale qui n’était d’autres que l’estomac de la rouquine. Celle-ci se mit à rougir légèrement et se leva en criant.

“Quoi ?! N’avez vous jamais eu faim dans votre vie ?! Allez voir ailleurs si j’y suis !”


DEV NERD GIRL

avatar
Étudiant en art
Date d'inscription : 09/08/2015
Messages : 1462
Age (du personnage) : 19 y.o
Orientation sexuelle : Bisexuel.
Etudes/Métier : Art ; design graphique.
Pounds : 24302
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Juin - 16:41

« we all have a stomach! »
ft Lorelynn.



La journée était ensoleillée, peut être un peu trop, d’ailleurs. Mais sûrement était-ce une bonne excuse pour pouvoir sortir de ton appartement et abandonner tes amis sur une partie de Uno en ligne que vous n’arriviez pas à finir. Tu avais pris tes carnets et ton grand sac où tu avais tout rangé et t’étais éclipsé de ton appartement en une fraction de seconde, avant un simple bermuda, des converses et un t-shirt à motif d’alien. Le summum de la mode, v’voyez. Comme il faisait beau tu trouvais ça un peu bête de devoir gâcher ce si précieux temps en passant par le bus pour te rendre à l’endroit désiré, alors la marche est devenue ta meilleure amie pour le reste de la journée. Il t’a fallu à peine une heure avant d’arriver dans le plein centre ville et de t’arrêter dans le petit parc qu’il y avait, où le soleil et l’ombre arrivait à dépeindre un magnifique tableau, en plus des passants qui allaient et venaient.

Tu t’étais installé par terre, commençant à prendre les bases d’un dessin avec lequel tu pourrais t’amuser plus tard avec le jeu de l’ombre et de la lumière qui te servirait d’excellent exercice ; tu ne pouvais rêver mieux, clairement. Et puis tu as vu tout d’un coup les passants qui ont tournés la tête, tu les as vus s’arrêter pour observer quelque chose. Quelqu’un. Alors à ton tour tu as tourné la tête, mais tu ne voyais rien avec l’arbre qui te cachait l’angle droit. Tu t’es levé, tu t’es avancé, et tu as attendu une voix féminine qui s’est élevée alors que tu voyais une crinière rousse qui se levait. Apparemment, elle avait faim, et pas qu’un peu.

Sûrement est-ce pour cette exacte raison que tu te diriges désormais vers elle, un grand sourire aux lèvres, le carnet fermé que tu tiens dans ta main alors que tu t’avances vers elle jusqu’à être à sa hauteur. « C’était un sacré bruit, woah. J’savais même pas que quelqu’un pouvait produire un tel grognement de ventre, je dois bien l’avouer. » Fis-tu en rigolant, alors que tu es quasiment certain que tu vas écoper d’un regard noir de sa part. « Ca fait combien de temps que tu n’as pas mangé ? » Lui demandes-tu alors que tu ranges en même temps ton carnet, sachant pertinemment que tu ne vas reprendre le dessin avant un petit moment. Après tout, la jeune fille en face de toi à l’air d’avoir un tempérament de feu, et maintenant que tu as commencé une conversation, pas sûr que tu puisses la finir si vite que tu ne le penses.


©雲



avatar
Vagabonde
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 56
Age (du personnage) : 19 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Etudes/Métier : Vagabonde
Pounds : 1342
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Juin - 18:17

We all have a stomach

Cléanthe et Lorelynn

C’est alors qu’un type bizarre arriva comme une fleur au printemps. Il avait un petit carnet sous la main et semblait assez simplet sous son allure d’explorateur du désert. Cet imbécile avait un grand sourire aux lèvres, assez niais. Encore une personne douteuse, trop curieuse qui n’aurait sûrement pas dû mettre son grain de sel sur l’engin merveilleux de Lorelynn, son estomac. Pourquoi une telle indignation devant un organe si merveilleux qui apportait le bonheur de manger et d’être rassasié. Lorelynn n’en savait rien, mais il n’allait pas s’en sortir...

« C’était un sacré bruit, woah. J’savais même pas que quelqu’un pouvait produire un tel grognement de ventre, je dois bien l’avouer. »

De quoi se mêler-il ? Il n’avait jamais entendu un estomac ronronner de chagrin pour cause de faim de loup ? Lorelynn se mit à froncer les sourcils, pensant qu’il se moquait d’elle. Intérieurement, de base, les passants l’avaient contrariée, du moins surtout ses mètres d’estomacs. Mais alors là, elle fusait intérieurement et cela se voyait sur son visage. Son expression faciale soulignait bien que la rouquine avait légèrement envie de lui frapper dessus. Une petite tape ne fait de mal à personne voyons, surtout quand cette personne vient se moquer.

« Ça fait combien de temps que tu n’as pas mangé ? »


La rouquine le regarda étrangement. Elle se sentait à la fois attaquée, mais d’un autre côté il s’intéressait sûrement à son état et c’était peut-être quelqu’un de bien. Qui sait ? La rouquine avait bien des doutes et méfiante commença à rétorquer d’un air un peu agressif, en le pointant du doigt. Il ne fallait certainement pas hatiser la flemme de la rouquine qui était en ébullition. Moteur Lorelynn était en route vers la surchauffe. Il était déjà arrivé qu’elle puisse s’énerver jusqu’au moment où elle a pu commencer à frapper quelqu’un qui n’avait rien fait. Mais cela était dû à une accumulation de facteurs qui faisait qu’elle pouvait devenir agressive, un vrai félin enragé. Cela peut-être du à la faim, la tristesse, la colère, la fatigue, l’alcool, le fait qu’on s’en prenne à un proche, voir qu’elle n’aime juste pas votre visage. Dommage pour vous, c’est la plupart du temps le cas…

Lorelynn s’approcha alors de quelque pas du type étrange et prit son col pour le ramener vers elle en approchant son seul oeil de lui, comme pour ne pas le quitter du regard. Plus petite que lui, cela pouvait amuser certains. Pourtant il ne fallait pas sous-estimer la rousse qui avait une grande force malgré sa petite carrure. En effet, avec le fait d’aller tout le temps de droite à gauche, d’escalader des bâtiments inhabités, mais aussi des masses rocheuses importantes. Elle aimait se poser en altitude pour avoir une jolie vue.

“Alors toi ! Tu as du culot ! Tu viens me parler de manger alors que ça fait plus de vingt quatre-heures que je n’aie rien avalé ! Tu ne vas pas t’en tirer comme ça ! Espèce de pédoncule ! Maintenant que tu m’as importunée, je ne vais pas te lâcher d’une semelle !”

DEV NERD GIRL

avatar
Étudiant en art
Date d'inscription : 09/08/2015
Messages : 1462
Age (du personnage) : 19 y.o
Orientation sexuelle : Bisexuel.
Etudes/Métier : Art ; design graphique.
Pounds : 24302
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Aoû - 20:45

« we all have a stomach! »
ft Lorelynn.



Elle te pointa du doigt. Oh, putain. Qu’est-ce que tu as fait ? Tu ne sais pas pourquoi, mais tu as toujours l’impression que dès que l’on te pointe du doigt, comme ça, tu as toujours l’impression que ça veut dire que tu vas avoir des problèmes. Des gros problèmes, à vraie dire. Mais bon tu ne te dégonfles pas, tu recules un peu sur le coup – instinct de survie peut être-, et tu attends bien sagement à ce qu’elle fasse ou dise ce qu’elle a à dire ou faire. Parce qu’au vu de la lueur dans ses yeux, tu sens que ce n’est pas le genre de filles faciles, bien au contraire. Plus le genre à apporter des problèmes, mais bon. Elle avait fait, et toi tu aurais juste voulu lui proposer d’aller manger un truc. Tu verras bien, après tout.

Oh mon dieu, elle s’approche de toi. Okay, okay, no stress, t’inquiète pas, tout vas bien, elle ne va pas te frapper. Peut être pas. T’es sûr de rien en fait mais tu gardes quand même le même visage même si au fond, bordel de merde qu’est-ce que tu pourrais avoir peur en vrai sérieux. Enfin… Elle s’arrête et elle ne frappe pas au moins. Non, non, au contraire elle te parle, elle répond à tes questions même si elle t’insulte d’une drôle de manière en même temps. Mais bon, hey, tu t’es pas fait frappé, wouhou ! C’est bon tu peux te relâcher, te relaxer, prendre un peu plus tes aises au lieu de tenir tout près de toi ton cahier en mode « sauve moi stp j’ai peur de la madame rousse ». T’inquiète Cléanthe, tout est bon, tu peux être presque sûr qu’elle ne te frappera pas. Ou elle attend un instant précis pour le faire… Bah, tant pis, de toute façon tu verras bien ce qui arrivera !

« Heuuu… D’accord, d’accord. Mais je n’avais aucune intention de me moquer, promis. » Mais tu vois bien que c’est pas avec ça qu’elle va te croire, la petite dame. Oh que non, il va en falloir plus que ça pour la convaincre de la véracité de tes dires. « Non, vraiment, c’était pas voulu. C’est juste que cela faisait très longtemps que je n’avais pas entendu un ventre grogner autant, c’est tout. » Tu t’enfonces Cléanthe, tu t’enfonces… « Maiiis, hm… Ecoute, je n’ai pas encore mangé non-plus, àa te dirait que je t’invite ? Dans un petit restau, pizzeria, un truc du genre, pour que au moins tu manges comme tu le souhaites ? » Non, tu ne compatis pas avec elle, non, tu ne trouves pas ça bizarre qu’à son âge elle ne puisse pas manger à sa faim. Bon, okay, juste un petit peu, hein. Puis c'est pour se faire pardonner aussi, parce qu'elle a l'air de t'en vouloir genre, un max. Vraiment. Et tu ne veux pas tenter le diable, en plus, t'aimerais vraiment, genre vraiment, éviter de la mettre encore plus en colère qu'elle ne l'est déjà. C'pas qu'elle semble pas commode, mais elle semble pas commode quoi. Et puis, franchement, tu trouves qu’elle est trop jeune pour être déjà à la rue, pour souffrir de ce genre de problèmes qui sont normalement réservés aux jeunes adultes qui ne trouvent pas de boulots ou qui ont des problèmes. Et puis, franchement. Quel genre de gentleman serais-tu si tu laissais une jeune fille en détresse dans le caca ? Hein, vraiment ? Non, tu refuses. Aujourd’hui, tu seras son prince serviteur de nourriture. Enchanté, mademoiselle qui fait peur.


©雲



Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Si tu viens éclairer mon âme quand j'en ai besoin, si tu viens desserrer les lames autour de mes mains. » | Cléanthe. {100%}
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Londres ▬ La ville :: Centre-ville-