☙ Je caresse l'espoir de te faire mienne pour toujours ☙

Invité
Invité
Mar 21 Juin - 16:32


Zohra Myriam Kamel
NOM : Kamel (Nom de jeune fille : El Mahi)
PRÉNOM : Zohra Myriam
ÂGE : 24 ans
SEXE : Femme
NATIONALITÉ : Saoudienne (Arabie Saoudite)
ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle
SITUATION AMOUREUSE : Mariée de force dans son pays d'origine.
GROUPE : Citoyenne
MÉTIER : Femme au foyer (si si c'est un métier)
AVATAR : OC par Pheberoni
Je suis M, tu es M
PSEUDO : JPP (Jean Pierre Pernault)
ÂGE : 19 ans
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Top Sites
PETIT MOT : Quand j'dis Pierre Papillaud vous dites Punchline
CODE : Happé par Clé'. ♥

PHYSIQUE & MENTAL

physique

☙ Mesure un mètre soixante quatre ☙ A la peau couleur caramel et de petites tâches de rousseurs sur les joues ☙ Ne possède pas de modification corporelle ☙ Ne se maquille généralement pas, ses lèvres sont naturellement rosées et pulpeuses ☙ A un visage plutôt harmonieux ☙ Sa peau bronzée fait ressortir un peu plus ses yeux vert émeraude ☙ Ses cheveux, sourcils et poils sont noirs corbeaux ☙ Sa chevelure est bouclée et soyeuse, ils sont plutôt courts car ils arrivent bien avant ses épaules ☙ Depuis son arrivée en occident elle ne porte plus l'habit traditionnel des femmes saoudiennes (Abaya) ☙ A une petite poitrine, un bonnet A seulement ☙ N'est pas très grosse pour sa taille, elle fait même moins qu'elle devrait faire ☙ Elle ne s'habille pas avec des vêtements voyants pour ne pas attirer l'attention sur elle et elle cache par dessus tout sa féminité ☙

mental

☙ Ne parle pas énormément ☙ Reste forte en toutes circonstances ☙ Ne croit plus en Dieu depuis qu'elle a été mariée de force a un homme qu'elle n'aime pas ☙ Ne pleure jamais sur son sort ☙ Aide les autres et n'attend jamais rien en retour ☙ Fait ressentir beaucoup de choses aux autres simplement par les mimiques de son visage ☙ Malgré ce qu'elle a vécu arrive à vivre comme quelqu'un de normal ☙ Déteste sa féminité, car là d'où elle vient c'est ce que l'on doit ressentir ☙ Est normale et rie lorsque elle en ressent l'envie, il lui arrive de sourire aussi parfois, mais jamais devant les autres ☙ Sait qu'elle plait aux hommes mais comme elle n'aime pas ça elle les fuit le plus possible ☙ A une profonde peur de devoir retourner dans son pays car elle n'a pas de papier européen ☙ A été formaté pour prendre l'habitude de tout faire à la maison et n'être qu'un objet, mais elle essaie de se battre contre elle-même ☙ C'est une femme gentille et adorable avec les autres femmes et parfois les autres hommes ☙


HISTOIRE
Depuis que je suis enfant j'ai toujours eu un avenir tout tracé, comme ma mère et ma grand-mère auparavant, j'allais me marier avec un homme que je ne connaissais pas car c'est comme cela que ça se passe dans notre culture. J'avais plusieurs frères et sœurs, de différentes mères, mais nous avions tous le même père. J'étais promise à Amir Malik Kamel, le fils de nos voisins, âgé de 5 ans de plus que moi. Je serais à lui dès lors que je serais une femme capable d'avoir des enfants.

D'aussi loin que je me rappelle, j'ai toujours apprécié être pied nu sous mon voile, et je criais dès qu'on voulait me forcer à mettre des sandales ou des babouches. De toute façon je sortais très peu car il faut être accompagnée d'un homme pour pouvoir sortir... Alors je restais dans la cuisine avec ma mère et les autres femmes de mon père à le regarder faire à manger, la vaisselle, le ménage, tandis que moi je rêvais d'une vie un peu plus palpitante.

Mes premières menstruations sont arrivées un peu tard, vers mes quinze ans. Je retrouvais alors Amir qui avait déjà une vingtaine d'année et qui habitait seul dans son petit palais loin de la grande ville. La première rencontre fut étrange, nos deux pères discutaient ensemble et moi j'avais les yeux cloués vers le sol jusqu'à ce qu'ils nous laissent enfin seuls chez "nous". Alors Amir s'approcha de ma et ôta mon voile qui me cachait le visage et ne laissait apparaître que mes yeux verts. Il me contempla un instant avant de prononcer quelques mots. « Je suis heureux, vraiment heureux, car bientôt tu seras pleinement à moi. Ma femme. » Amir était beau, certes, mais même s'il me disait cela je savais très bien que je n'étais pas la seule qu'il allait aimer, bien que ce mot soit peut-être un peu fort. Je ne l'aimais pas, mais je devais me forcer, voilà à quoi j'étais obligée, je ne peux plus fuir. Alors avec un petit sourire, je lui répondis : « Je suis heureuse aussi... » Et puis ensuite tout s'est passé très vite.

Quelques mois plus tard j'étais enfin mariée et je portais désormais le nom de mon époux. J'essayais d'être heureuse dans les bras d'Amir, lorsqu'il me serrait contre lui en dansant. Mais je savais que, plus tard, il fallait que je m'offre à lui et rien que cette pensée m'effrayait au plus haut point. Tandis que je dansais dans ma robe de mariée, dans ses bras, il dû voir que mes pensées étaient ailleurs et se mit à m'adresser la parole : « Tu es magnifique. Tes yeux ils sont vraiment... Je sais pas, ils révèlent tes sentiments. Je te fais peur ou bien je te dégoûte ? » Il était vraiment gentil avec moi et se préoccupait bien de se que je pouvais ressentir, il me parlait toujours avec une voix basse et douce, comme on parlerait à un petit animal effrayé pour essayer de l'apaiser. « Rien de cela, ne vous inquiétez pas, je suis juste timide et devoir danser devant tout ce monde m'effraie un peu, vous comprenez ? » C'était faux, mais je n'étais pas à un mensonge près... Il fit un grand sourire et me saisit par la taille pour me faire tourner ce qui m'étonna un peu, puis il me reposa au sol et me pris par la main un peu brusquement. « Allons nous coucher princesse, tu sembles fatiguée. » J’eus un mouvement de recul sur le coup et mes mots dépassèrent ma pensée : « Déjà !? » C'est la première fois que je le vis avec les sourcils aussi froncés, il ne fit rien devant nos familles mais une fois arrivés dans notre chambre il se mit à me hurler dessus, me disant que je n'avais pas à lui parler comme ça, qu'ici c'est lui le roi... J'étais choquée et je ne savais plus où me mettre, j'ai bien cru qu'il allait me frapper mais il me poussa seulement sur le grand lit pour enfin se mettre au-dessus de moi. « Je vais te faire regretter de t'être comportée ainsi envers ton mari. » Il retira dans de grands gestes ses vêtements et les miens, il semblait toujours énervé et sans me prévenir me pénétra et même si je lui disais que ça me faisait mal il n'avait pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin.

Après avoir passé cette nuit d'enfer, dès qu'Amir posait sa main sur moi, je sursautais. Il n'était plus le même homme aussi doux et protecteur comme aux premiers jours, il se comportait comme un connard d'enfant trop gâté. Il était froid, distant, les seules fois où il me touchait n'étaient que pour le satisfaire en dessous de la ceinture. Le reste du temps je ne servais que de femme de ménage. Il n'attendit même pas une année ni même que je tombe enceinte pour prendre une autre épouse. Je n'étais pas jalouse, juste un peu lorsqu'il lui donnait de l'affection et pas à moi.

Je m'entendais très bien avec sa nouvelle femme, Samia, elle était adorable et très jolie. Ce soir-là on faisait la cuisine ensemble car notre époux avait invité l'un de ses amis à venir dîner. Je sourirais souvent avec Samia, elle me rendait heureuse et me faisait penser à mes sœurs que je ne voyais plus. Ce moment où l'on pouvait souffler toutes les deux, loin de notre mari, fut coupé brusquement par ce dernier qui claque deux fois dans ses mains. « Vous allez arrêté de glousser toutes les deux ? Je ne suis quand même pas marié à des dindes ! Dépêchez vous, mon ami arrive très bientôt. » Il me regardait avec une lueur de défi, comme s'il attendait que je lui réponde pour me punir. Mais je n'allais pas le faire, je suis plus intelligente que cela, je me contenta de serrer les dents et de continuer ce que j'étais en train de faire jusqu'à ce tout soit prêt.

Après ravoir mis nos voiles correctement sur notre bouche pour cacher notre féminité à tout autre homme à part le notre, Samia et moi allons avec Amir accueillir notre invité. C'était un métis barbu mais il semblait revenir d'un voyage car il portait des vêtements occidentaux mais pourtant en tissus ample ce qui me fascina davantage. Les deux hommes se fit une accolade et Amir nous présenta : « Voilà d'abord Samia, ma jolie princesse et puis... » Il me souleva par les hanches et me déposa brusquement devant son ami se qui me fit écarquiller les yeux. « Zohra, avec ses yeux de serpent... » Oui c'est vrai que j'ai toujours effrayé les autres à cause de mes yeux, car ici tout le monde a les yeux marrons, c'est peut-être pour ça qu'Amir me traite de la sorte, je suis différente et il doit en avoir honte. Cette mise en scène fit cependant pouffer son ami qui se présenta à son tour. « Sûrement un cobra que tu as là mon ami... Mais tu oublies de me présenter à tes femmes, quel malpoli. Mon prénom est Malik, je suis enchanté et affamé ! » Cette dernière phrase fit rire Amir, j'étais un peu étonnée, ça faisait tellement longtemps. Mon regard était cependant plongé vers le visage de Malik qui se retourna subitement vers moi et me regarda dans les yeux, je soutins son regard quelques instants puis baissa les yeux. Il passa à côté de moi et Amir m'attrapa par le bras violemment. « Samia, accompagne donc mon ami dans notre salon, tu seras mignonne. » Puis il reporta son attention sur moi, ce qui me fit frissonner. « Je t'ai vu le regarder, tu essaies de le charmer pour qu'il t'emmène loin de moi ? Mais retire toi cette idée de la tête, jamais il ne fera ça pour quelqu'un comme toi avec tes yeux de monstre... » Il me lâche sur ses paroles et s'en alla vers le salon, je le suivis doucement. La soirée passa lentement, j'avais les yeux par terre et je ne savais pas quoi faire, je faisais tout pour être transparente jusqu'à l'heure du couché où il s'aventura dans la chambre de Samia plutôt que la mienne, un soupire de soulagement vint à mes lèvres puis je me déshabilla lentement jusqu'à ce que ma porte de chambre grince en s’ouvrant et que je sursaute.

Malik était là, devant moi presque nue. Il me contempla, mais d'une autre façon qu'Amir, avec beaucoup plus de tendresse. Il s'approcha et je le repoussa d'une main violente. Cependant je murmurais pour ne pas que quelqu'un m'entende. « S'il vous plait, partez, si Amir venait à l'apprendre il me tuerait sûrement... » Il insista en se rapprochant près de moi et passa ses mains autour de mes hanches, pour simplement me prendre dans ses bras. J'étais tendue, apeurée mais je sentais son souple chaud dans mon cou qui m'apaisait peu à peu. « Zohra il se pourrait bien que tu me rendes fou... Serait-ce tes yeux ? Je ne pense pas que tu sois un monstre, bien au contraire, tu es tellement jolie et tu sembles si fragile. » Il se détacha un peu, mais seulement pour pouvoir me regarder dans les yeux, j'avais la bouche entrouverte, j'étais perdue. « Offre moi un baiser Zohra, juste un et je partirais loin de toi. » Mes mains viennent alors sur ses joues et je m’apprêtais à l'embrasser lorsque je m'arrêta pour le regarder, un petit sourire aux lèvres. « Ne partez pas Malik... » Je ne sais pas ce qui m'est passée par la tête cette nuit-là mais j'ai complètement tout oublié lorsqu'il m'allongea sur le lit pour me prendre contre lui, je comprenais enfin le sens de la phrase "faire l'amour" car je le ressentais vraiment au fond de moi, toute cette tendresse qu'il avait à m'offrir et ce fut la plus douce nuit que je passais dans les bras d'un homme. Au matin, bien sûr, il avait disparu. Je me sentais abandonnée dans mon lit et je pensais que tout cela n'étais qu'un rêve... Alors je repris une journée normale dans cette vie qui n'est pas celle que j'espère au fond de moi.

Il me fallut quelques jours pour me sentir au plus mal après cette merveilleuse nuit. Je ne regrettais rien, au contraire, mais j'avais de terribles envies de vomir ce qui me gâchait la vie. Je ne voulais pas croire que j'étais tombée enceinte, cependant c'était la vérité : Ma poitrine était devenue plus imposante -ce qui se voyait énormément étant donné que je n'en ai presque pas- et mon ventre devint un peu plus rond. Le docteur lâcha finalement la bombe : « Vous êtes bien enceinte, ne vous en faites pas les nausées devraient s'arrêter très bientôt... » J'allais être maman dans quelques mois, ce qui réjouissait la famille, les amis et... Amir ? Il me prit dans ses bras brusquement, l'air joyeux. Il faut dire que Amir avait beau nous mettre le grappin dessus chacune notre tour au coucher, nous ne sommes jamais tombées enceintes... Et ça fait presque dix années que je suis mariée avec lui. Se pourrait-il qu'il soit impuissant ? Impossible... Alors le père se serait Malik ? Cette pensée me tarifia, mais il n'avait pas à l'apprendre un jour... Jamais il ne saura que je lui aie été infidèle.

Alors un mois entier passa comme une flèche, Amir me couvrait de cadeau et d'un peu d'amour sûrement, mais il ne m'aimait que parce que je portais son enfant. Samia n'était toujours pas enceinte et elle semblait jalouse, devenant de plus en plus méchante avec moi.
Un soir alors qu'Amir se décida enfin à retourner pour une nuit dans les bras de Samia, j'en profitais pour sortir nue pied sur le balcon de ma chambre. Mes mains vinrent se mettre sur mon ventre qui commençait à être bombé. Mes yeux regardaient au loin et mon esprit vogua vers d'autres contrés un moment, jusqu'à ce que je ressente une étreinte autour de moi. « Mon cobra, je m'excuse d'avoir été absent aussi longtemps. » C'était Malik, j'étais soulagée mais un peu anxieuse. Ses mains glissèrent alors sur mon ventre. « Ça fait un mois, n'est-ce pas ? Cet enfant, c'est le m- » Je lui coupa la parole en le repoussant puis je le regarda dans les yeux, l'ai énervé. Il semblait amusé de ma réaction et ajouta : « Il va falloir que tu partes loin de lui. Je ne peux pas le laisser t'avoir une année ou même une nuit de plus... » Je n'avais pas encore compris qu'il allait vraiment me faire partir loin d'ici. Afin de me faire sortir de chez Amir il fit attention à ce qu'on ne se fasse pas remarquer et puis finalement arriva une voiture dans laquelle il me fit grimper dedans. Il allait refermer la portière lorsque je la retint, effrayée. « Je ne veux pas partir seule ! Comment est-ce que je vais faire et où vais-je aller ? » Il m'embrassa les joues et me fit un sourire réconfortant. « Ne t'en fais pas, je serais toujours avec toi dans ton cœur. Mais pour le moment éloigne toi et notre enfant de cet homme, loin, très loin ! » Je ne me doutais pas que lorsqu'il disait loin je me retrouverais en Europe...
Invité
Invité
Mar 21 Juin - 19:28
Alors, je te souhaite la bienvenue parmi nous ♥
J'aime beaucoup le choix de ton avatar, elle est vraiment magnifique ! On veut plus de fille sur le fofo !
De même pour le début de ta fiche, j'ai hâte de lire la suite, j'aime les personnages engagés :D

Bon, ça m'a fait sourire de lire que ton pseudo était JPP, parce que ici on dit souvent JPP pour dire "j'en peux plus" xD et il y a une blague pourrit à ce ce propos, donc ne te sens pas forcement visé si on dit souvent JPP ou Jean Paul Pierre, ça n'aura rien de personnel avec toi. ~

Sur ce, bonne continuation et hésites pas à venir nous faire un petit coucou en CB :)
avatar
Soldat au repos
Date d'inscription : 21/06/2016
Messages : 39
Age (du personnage) : 26 y.o
Orientation sexuelle : asexuel ; panromantique.
Etudes/Métier : soldat au repos.
Pounds : 889
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Juin - 19:42
(Re) Bienvenue ma belle !

JPP..... Mon dieu je meurs, c'était magique. xD

En tout cas ton personnage m'a l'air super intéressant, j'ai hâte de voir la suite ! ** Bon courage pour ta fiche et si jamais tu as des questions n'hésites surtout pas ! ♥
Invité
Invité
Mar 21 Juin - 22:26
Ah oui j'ai pu voir sur la cb très souvent ce "JPP" mais bon j'y suis habituée maintenant. xD

Sinon merci vous deux. :inlove:
Invité
Invité
Mer 22 Juin - 11:19
Bienvenue à toi !

(Encore plus de femmes !  :gniiik: )

Sinon j'aime beaucoup le choix de ton avatar tel que que mon troisième VDD. Elle est vraiment magnifique. De plus, rien que le statut de ton personnage m'intrigue et me pousse vraiment à lire la suite pour voir ce que ça va donner au niveau de ton histoire. Ça change, et j'ai hâte de pouvoir poursuivre la découverte de Zohra.

Bon courage pour la suite de ta fiche ! :yipee:
Invité
Invité
Mer 22 Juin - 19:46
Merci beaucoup, moi aussi j'ai hâte qu'elle se découvre en tant que femme et plus en tant que simple épouse et objet. J'ai hâte de pouvoir la développer encore plus en rp ! :luv:
Invité
Invité
Lun 4 Juil - 21:09
Bon comme vous avez pu le remarquer je ne suis pas très présente et donc ma fiche n'avance pas tip top bien... Donc je vais demander un délais, ou bien une pause, parce que je vais être surbookée jusqu'au 24 au soir. Donc je demande jusqu'au 31 juillet pour pouvoir finir ma fiche, svp, aimez moi comme je vous aime. :inlove:
avatar
Éducateur de jeunes enfants
Date d'inscription : 18/06/2016
Messages : 213
Pounds : 1219
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Juil - 22:23
Coucou belle demoiselle !

C'est ok pour on délai ! Bon courage pour ton IRL è-é ♥ Reviens vite on t'aime !!
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 383
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4354
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Aoû - 17:33
Bonjour et bienvenue ! :)

Où en est-on? As tu fini ou as tu besoin d'un peu plus de temps? :hi:
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ☙ Je caresse l'espoir de te faire mienne pour toujours ☙
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» Ou faire du SP apres lvl70 ???
» Une image pour faire sourire
» Mur de frontiere du Rohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Zone de détente :: Archives :: Fiches membres supprimés-