let me be free ✿ chae-yeong o. ahn

Invité
Invité
Mar 7 Fév - 2:14


CHAE-YEONG OPAL AHN

NOM : ahn
PRÉNOMS : chaeyeong ou chae-yeong - opal
ÂGE : 17 ans
SEXE : female
NATIONALITÉ : coréenne-anglaise
ORIENTATION SEXUELLE: who knows~
SITUATION AMOUREUSE : célib' ;w;
GROUPE : lycéenne
ANNÉE : troisième : histoire, anglais & chimie
OPTION : musique
AVATAR : qiu tong ~ tamen de gushi
IN REAL LIFE
PSEUDO : cc vous m'appelez comme vous voulez huehuehue
ÂGE : kk j'ai presque 16
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?
j'm'étais déjà inscrite, mais j'avais aucune insp' pour le perso, faque j'me suis enfuie ;w; :pardon ♥: MAIS ME REVOILÀ
PETIT MOT : plz be kind with this poor little marshmallow ♥
CODE : Atomisé par Cath. ~♥

PHYSIQUE / MENTAL
«Chérie, je vais marcher ! Je passerai à l'épicerie en rentrant !»

«D'accord, soit prudent !»


Il sortit de pied hâtif hors de la petite maisonnette et ferma la porte. Il installa son sac en bandoulière autour de son corps, enfonça son chapeau sur sa tête pratiquement chauve et enroula son foulard autour de son cou déjà rougit par le froid, puis commença sa petite promenade hebdomadaire autour du parc au canards. Il n'était même pas encore arrivé à sa destination qu'il pouvait déjà entendre les cris d'excitation des enfants et de leurs parents. Ces derniers profitaient souvent du temps froid pour dévaler entre amis la Grosse Pente et se foncer dedans de temps en temps, ou pour se lance le défi annuel du «plus gros bonhomme de neige de l'année». Certains profitaient même du fait que le lac soit gelé pour s'élancer sur la glace avec leurs patins à glace et organisaient des courses entre amis. Mais une fois arrivé, il réalisa que les cris étaient en fait des acclamations et des encouragements, ainsi que quelques «Oooohs!» et «Ahhhhs!» de gens rassemblés près du bord du lac. Il s'approcha, curieux, et découvrit la source de cet attroupement. Une jeune fille dansait gracieusement sur la glace et s'élançait si élégamment qu'on aurait pu la comparer à une damoiselle du 19e siècle se permettant toutes les danses du bal, accompagnée par des hommes différents à chaque danse.

Il examina lentement cette jeune prodige interprétant sa routine qui semblait être une routine qu'elle pratiquait si régulièrement qu'elle la faisait les yeux fermés. Elle lui semblait si jeune, elle ne devait pas encore être à l'université, et si fragile qu'il avait presque peur qu'elle se brise en milles miettes lorsqu'elle atterrirait. Pourtant, contrairement à cette apparence, la jeune fille en question était plus solide qu'il ne le croyait. Afin de prouver à son père qu'elle était capable d'assumer son indépendance qu'elle désirait tant, elle prenait régulièrement des cours d'auto-défense supplémentaires. Cela lui permettait de non seulement gagner en confiance, mais aussi de pouvoir se défendre contre des personnes aux intentions malsaines qui, comme l'homme, croient qu'elle ne peut se défendre seule. Comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparences.

Avec un peu plus d'observation, il remarqua que ses traits physiques ne s'assemblaient pas du tout. Ses cheveux, étant d'un blond si pâle qu'il aurait cru voir une auréole se tenant au dessus de sa tête, formaient un étrange contraste avec son visage aux traits fortement orientaux. Elle devait probablement venir de parents d'origines opposées, mais c'est ce mélange étrange qui lui donnait son charme. Il ne pu voir la couleur de ses yeux, puisqu'ils étaient clos, jusqu'à ce qu'elle arrive à l'apogée de sa routine, où elle se mit à fixer les gens l'observant, ébahis. Ses prunelles étaient d'un ambre si pur et si cristallin qu'ils semblaient vous traverser l'esprit et lire en vous. Il pourraient sembler presque glacials, mais grâce à ses fines lèvres affichant le plus chaleureux des sourires que l'homme ait pu voir, son regard semblait au contraire vous réchauffer et guérir vos plaies et vos soucis les plus enfouis dans votre esprit. N'importe qui au coeur sensible aurait versé quelque larmes en rencontrant ce sourire divin descendu du ciel.

Puis, l'homme réalisa. Il ne pu empêcher un gloussement de s'échapper et quelques yeux se tournèrent vers lui, avant de revenir à leur objectif originel. Il se mit à sourire à son tour. Il savait maintenant d'où venait ce regard ambré si brillant. Ces yeux-là, il les avait admirés depuis qu'ils sont apparus dans sa vie, il y a de ça très longtemps. La dernière fois qu'il les avait vu, c'était le jour de son mariage. Elle lui ressemblait tellement. Les même yeux, le même sourire, le même visage fin rempli de bonté et d'amour, la même énergie et la même vigueur. Il se souvient l'avoir entendue parler d'une passion comme celle-ci, et il regrette ne pas l'avoir encouragée à suivre cette passion. Mais maintenant, en regardant cette jeune fille lui ressemblant tant se dévouer à sa propre passion, il est comblé. Il sortit son calepin de notes de son sac et un stylo et déchira une page avant de marquer quelques mots très rapidement. Il partit ensuite à la recherche du sac de la jeune fille, qu'il trouva sur un banc plus loin et y déposa à l'intérieur le morceau de papier avant de s'éclipser. Il n'avait pas le temps, et puis, sa femme l'attendait pour préparer le dîner, elle devra attendre.

-

Essoufflée, la jeune fille à la tignasse blonde s'empara de sa bouteille d'eau et en vida le contenu avant d'attraper la serviette se trouvant dans son sac. Alors qu'elle s'apprêtait à s'essuyer le front, sa poche se mit à vibrer. C'était sa meilleure amie qui venait de voir une vidéo d'elle en train de patiner. Quelqu'un devait avoir décidé de filmer et l'a sans doute posté sur les réseaux sociaux. Elle gloussa. Elle y était habituée, et cela ne la gênait plus. Ce qu'il l'embarrassait, c'était de recevoir des compliments. Elle avait beau avoir l'air d'être confiante et sociable, la jeune fille était très modeste. Le téléphone se mit soudainement à vibrer à nouveau dans ses mains et son coeur s'arrêta. L'amie en question l'appelait. Elle décrocha avant de se faire percer les oreilles par la voix perçante de celle-ci.

«On viens tout juste de la publier, et il y a déjà plusieurs vues ! T'es encore là-bas je suppose ? Il ne fait pas un peu froid en Angleterre pour faire ce genre de chose à l'extérieur ? T'es sûre que tu n'attrapera pas froid ? Tu devrais porter un foulard et une tuque, au moins ! Qu'est-ce que ton père dirait si tu-»

«Ok, ok, calme toi ! Une chose à la fois, s'il te plaît, tu sais bien que j'te comprends pas quand tu parles aussi vite. Et puis tu m'as foutue une de ces peurs, qu'est-ce que t'aurais fait si je me serais évanouie là, en plein froid, seule, hein ? Mais bon, je t'assure que tout va bien, t'as pas à t'inquiéter, m'man.»

«Ah, ah, très drôle. C'est pas parce que j'suis ta seule amie et que je m'inquiète pour toi que tu peux m'appeler comme ça ! J'suis encore trop jeune !»


Elles rirent ensemble et la jeune fille dû raccrocher pour rentrer chez elle. Alors qu'elle rangeait sa serviette, une feuille de papier repliée tomba de son sac. Intriguée, elle attrapa la feuille en question et la déplia pour en lire le contenu. Sur cette page blanche ne se trouvait que deux mots, une petite expression toute simple, mais qui fit sourire la jeune fille et lui fit verser quelques larmes, alors qu'elle n'en connaissait même pas la raison:

«Welcome home.»


HISTOIRE

P.S.: italique: coréen
non-italique: anglais


chapter one: a lucky meeting
«Mama, attend !»

«Aller Opal, plus vite ! Sinon Mama va arriver avant toi !»

«Non ! Je serai la première à lui donner !»

Ce fut la première fois que la jeune Chae-Yeong entra en compétition avec sa mère, championne de natation reconnue mondialement aux Jeux Olympiques, heureusement dans une épreuve autre que celle-ci. Mais aujourd'hui, ce n'est pas pour remporter une médaille qu'elles s'opposent: aujourd'hui est le 30e anniversaire de son père, et le premier passé en famille dont Chae-Yeong arrive à se souvenir. Or, pour l'occasion, elle avait fabriqué à l'aide de son éducatrice au jardin d'enfant une carte d'anniversaire où elle avait gracieusement et soigneusement dessiné sa famille avec des crayons de couleurs complètement farfelues. Elle avait donc décidé le matin même d'être la première à lui donner son cadeau fabriqué avec amour.

Une drôle de peinture à observer, si vous voulez mon avis. On aurait dit une femme et son petit, minuscule clone sur les talons à courir comme des lièvres effrayés. Malheureusement, après avoir tourné sur un des coins de la haie séparant l'énorme villa de son père du reste du voisinage, elle fit une dérape impressionnante et trébucha, envoyant son morceau de carton coloré loin par-dessus la haie. Elle resta là pendant quelques instant, le visage complètement face au sol, sa mère continuant sa course sans remarquer l'absence du clone derrière elle. Quelques secondes passèrent, et la petite Chae-Yeong se releva et épousseta ses genoux couverts de terre. Elle essuya gentiment ses coudes légèrement éraflés de la saleté prisonnière en grimaçant, mais sans pleurer, car contrairement aux jeunes de son âge qui se seraient mis à pleurer au moment de la chute, Chae-Yeong s'était promis à elle-même de rester forte et de ne pas pleurer, afin de ne pas paraître faible.

Pourtant, lorsqu'elle remarqua que sa carte manquait à l'appel, les larmes se misent à couler le long de ses joues. Elle était triste et déçue, elle avait travaillé fort et avait mit toute son âme dans ce cadeau d'anniversaire qu'elle voulait tant offrir à son papa. Elle allait abandonner tout espoir de revoir un jour ce bout de carton disparu qu'une voix claire et aiguë se fit entendre de l'autre côté de la haie.

«Hé, y'a quelqu'un ? J'ai trouvé une carte, elle serait à vous ?»

Surprise, elle ne répondit pas à la voix, et se colla à la haie en essayant d'une manière piteuse de se cacher. Elle attendit en silence, son coeur battant la chamade et sa respiration accélérée. Elle était très nerveuse, un rien lui faisait peur et arrêtait son coeur. Pourtant, la voix n'abandonna pas et elle sentit du mouvement sur la haie, comme si elle s'était décidée à la grimper.

«Je peux vous entendre respirer, vous savez ? Si vous essayiez de vous cacher et de vous faire subtile, c'était peine perdue depuis le début parce que sachez que je suis très doué pour- woah.»

La voix venait à présent d'au-dessus de sa tête et une tête surgit de nulle part. Un jeune garçon aux yeux noisettes et aux boucles noires apparu de l'autre côté de la haie et vu son expression et le silence de la voix, Chae-Yeong se dit qu'il devait en être le propriétaire. Soudain, comme s'il venait d'analyser la personne à qui il s'adressait depuis le début, le garçon rougit et perdit l'équilibre, tombant alors de son observatoire pour atterrir devant la jeune fille. Alarmée, elle se jeta à ses côtés et l'aida à se relever.

«Est-ce que ça va ?!»

«Aïe... Euh, oui oui, ça va.»

Le jeune garçon s'essuya les fesses et se massa le bas du dos, malheureux endroit d'atterrissage. De près, Chae-Yeong remarqua le caramel parmi les noisettes de ses yeux et la différence de grandeur entre les deux. Il devait faire au moins deux tête de plus qu'elle. Il était vrai qu'elle avait toujours été légèrement plus petite que la normale, mais lui semblait vraiment être plus âgé qu'elle. Leurs regards se croisèrent à nouveau et il remarqua les larmes presque sèches sur les joues de la jeune fille. Il sortit alors rapidement le morceau de carton qu'il avait si bien rangé dans la poche arrière de ses bermudas et le lui tendit.

«Tiens, je l'ai retrouvé, alors arrête de pleurer, d'accord ?»

«Merci..»

À cette époque, Chae-Yeong n'était pas très confiante en son coréen, ayant rarement parlé cette langue avec son père et plus souvent parlé l'anglais avec sa mère, langue maternelle de celle-ci. Elle était donc très gênée à l'idée de communiquer avec d'autres enfants de son âge librement, ayant peur de se faire rire d'elle pour son accent étrange en plus de ses cheveux trop pâle pour la normale sud-coréenne. Mais le jeune homme, au contraire, semblait être très attiré par cet accent et cet halo de cheveux clairs qui lui était présenté sous les yeux. Elle attrapa furtivement la carte d'anniversaire et murmura d'une voix gênée l'une des seules choses qu'elle connaissait en coréen.

«Chae-Yeong. Enchantée.»

«Enchanté, Chae ! Moi c'est Joon-Bum !»

Le jeune garçon sourit, le coeur conquis, et lui tendit la main d'une confiance et aisance débordante comme s'il s'apprêtait à l'emmener vers un nouveau monde, comme si le destin allait changer selon si elle prenait cette main ou non. Malgré toutes ces incertitudes, Chae-Yeong décida de prendre cette main forte et décidée et lui sourit à son tour, les yeux dont Joon-Bum était tombé sous le charme brillants d'étincelles et les joues légèrement rougies. Malheureusement, ce fut le moment des adieux, elle devait aller célébrer l'anniversaire de son père et lui devait retourner près de ses parent, probablement morts d'inquiétude. Elle l'aida donc à traverser la haie, regarda la carte dans ses mains et couru rejoindre ses parents. Ce qu'ils ne savaient pas, c'était que leurs adieux n'étaient qu'un simple au revoir, et qu'il allaient se recroiser bien plus tôt qu'ils ne l'imaginaient.


chapter two: friends bond

«Opal, as-tu tous tes livres ? N'oublie pas ta boîte à lunch !»

«Maman, ça va aller. Papa, dis lui de ne pas s'inquiéter autant !»

«Mais ta mère a raison de s'inquiéter, Chae. C'est ta première journée d'école, tous les parents sont inquiets pour leurs enfants. Et ma petite fille va enfin pouvoir se faire de vrais amis-»

«Ah, le bus est là ! J'dois y aller ! À ce soir !»

Elle aimait bien ce genre d'attention, mais pas devant ses futurs amis. Ça la gênait et ça laissera une mauvaise réputation de fille gâtée pourrie lors de sa première journée à l'école primaire. Enfin l'école. Elle n'en pouvait d'attendre. Elle voulait apprendre, se lier avec de nouvelles personnes. À peine 6 ans et elle avait déjà dévalisé les livres de la bibliothèque de son père. Elle n'en pouvait plus, sa patience avait atteint sa limite. Assise dans l'autobus, elle trépignait déjà, excitée. Ce n'est qu'une fois à l'école qu'elle se calma un peu, essayant de paraître normale sous les yeux intrigués de ses futurs camarades. Tous avaient les yeux fixés sur ses cheveux et ses yeux d'une couleur extraterrestre pour une coréenne normale. Cela l'intimidait un peu, mais elle n'y porta pas attention et commença sa première journée d'école avec un grand sourire.

...

«Bonjour, mon nom est madame Jae-Ra, je suis heureuse de pouvoir être votre premier vrai professeur et de passer cette année avec vous ! Nous allons donc commencer par prendre les présences en ordre alphabétique. Ahn Chae-Yeong O. ?»

«Ici !»

«Quel joli nom ! Sais-tu que veux dire le O. de ton nom ?»

«Oui madame ! Le O. tient pour Opal, qui veut dire Opale en anglais. L'opale, c'est une pierre précieuse qui peut prendre beaucoup de couleurs variées mais qui possède toujours des couleurs arc-en-ciel et une teinte pâle. Ma mère trouvait que mes cheveux avaient cette teinte, alors c'est elle qui a décidé de ce deuxième prénom. L'opale et aussi la pierre de naissance du mois d'octobre, qui est le mois où je suis née !»

«Très bien, merci beaucoup Chae-Yeong ! Ensuite, ...»

Chae-Yeong avait toujours été fière de son deuxième prénom. Elle avait toujours adorée l'opale. Comment une seule pierre pouvait arborer autant de couleurs si fièrement et si uniformément, cela l'épatait. C'est comme un petit monde miniature avec une couleur pour chaque pays qui s'unifiaient pour offrir cette magnifique pierre. Elle adorait les pierres précieuses et semi-précieuses, mais l'opale était sa préférée.

«Et enfin, Wang Joon-Bum ?»

«Ici.»

Joon-Bum ? Elle connaissait ce nom. Elle arrivait même à reconnaître la voix, celle-ci ayant légèrement muée. Celle qu'elle avait entendue de l'autre côté de la haie de son jardin il y a trois ans déjà de cela. Celle qui l'avait si surprise lorsqu'elle était tombée à ses côtés. La même voix que son tout premier ami. Elle se retourna pour confirmer son hypothèse, et celle-ci s'avéra vraie. Ces boucles d'un noir de jais, ces prunelles noisettes avec un brin de caramel, c'était bien lui. Il avait bien grandi, mais il était encore un garçon. Malgré son immense envie de se jeter dans ses bras et de le serrer le plus fort possible, elle se retint et attendit la pause.

Une fois la pause arrivée, elle se jeta hors de sa chaise et bondit sur son ami d'enfance.

«Joon-Bum ! Ça fait longtemps ! Je croyais qu'on ne se reverrait jamais !»

«Ah, euh... Moi aussi je suis content de te voir.»

Le pauvre Joon-Bum rougit de honte. Se faire câliner par son premier amour devant toute sa classe, c'était vraiment trop pour son pauvre petit coeur. Il s'apprêtait à la décrocher qu'une voix stridente se fit entendre derrière eux.

«Berk, Chae et Joon s'embrassent comme des amoureux !»

«On est pas des amoureux ! Et puis, t'es qui toi déjà ?»

«Ignorant, t'arrives même pas à te souvenir du nom de tes camarades de classe ? Très bien, comme je suis pleine de bonté, je vais te le répéter, mais sache que c'est bien la dernière fois ! Mon nom est Seon-Woo. Park Seon-Woo, pauvre minable !»

«Enchanté Seon-Woo. Moi c'est Chae-Yeong, et lui c'est Joon-Bum. J'espère qu'on deviendra amis !»

«Tu parles ! Devenir ami avec cette tête de linotte, jamais, même pas en rêve !»

«J'suis pas une tête de linotte !»

«Hé, hé, s'il vous plaît, faites la paix ! Ne vous disputez pas la première journée, laissez vous une chance, hein ?»

Ce fut donc le début du trio de l'enfer: le roi, la calebasse et le cristal. Ils étaient si beaux ensemble, ils semblaient provenir de la noblesse pure. Joon-Bum fut populaire surtout auprès des filles pour son apparence de prince glacial et pour ses prunelles au praliné caramel. Chae-Yeong, elle, fut populaire auprès des garçons, et quelques filles, pour ses airs de princesse des cristaux, son caractère doux comme du miel et ses yeux d'un ambre pur et calmant. Seon-Woo, quant à elle, n'était pas aussi populaire que ses deux amis grâce à son caractère impulsif et sauvage, mais certains se sont bien attachés à elle. Ses cheveux semblaient être une chute de ganache au chocolat et ses yeux étaient deux châtaignes remplies d'énergie et de bonne humeur. Leur enfance se déroula sans problèmes et ils devinrent rapidement les meilleurs amis du monde, malgré quelques disputes.

Puis un jour, alors que Chae-Yeong observait les Jeux Olympiques d'hiver à Vancouver, elle tomba définitivement amoureuse du patinage artistique. Elle appréciait déjà cela, ayant une passion naturelle pour la glace, et était impressionnée comment une personne arrivait à se courber et être gracieuse tout ça en patinant sur une surface glissante. Elle supplia alors son père de lui permettre de prendre des cours, sa mère étant occupée à s'entraîner pour les prochains jeux auquel elle participerait, et celui accepta sans hésiter, il ferait absolument tout pour sa petite fille chérie. La première fois qu'elle mis les pieds sur la glace, elle arriva à patiner normalement après seulement quinze minutes de pratique. Elle avait du talent, et elle le savait. Après une semaine de pratique à chaque soir, elle arrivait à maîtriser un axel parfait. Elle s'en venta à ses amis, et ils furent si impressionnés qu'il voulurent essayer à leur tour. Ils n'étaient pas aussi doués qu'elle, mais ils se débrouillèrent. Ils se donnèrent donc rendez-vous à chaque soir à l'aréna du quartier et pratiquèrent ensemble différentes pirouettes et arabesques.

Après presque deux ans de pratique, ils décidèrent de participer à une compétition locale de patinage artistique. Malheureusement, Seon-Woo s'étant blessée à la cheville en tombant des escaliers chez elle la semaine précédente, Chae-Yeong et Joon-Bum durent participer ensemble. Il remportèrent la première place si facilement avec presque le maximum des points qu'aux yeux des spectateurs, ils semblaient être la perfection et tout droit sorti d'un film, comme un prince et sa princesse. Lui la trouvait si belle, rayonnante de bonheur et le nez rougi par le froid, que son coeur manqua un battement et se serra encore plus fort qu'il ne l'avait fait. Il devait bien se rendre à l'évidence: il était complètement amoureux d'elle. Il se décida à ne jamais la quitter et à rester à ses côtés lorsqu'elle aurait besoin de lui, même si elle le rejetait un jour.

De son côté, Chae-Yeong n'aimait pas trop penser à l'amour. Lorsque ses parents lui posaient la question, elle leur répondait simplement qu'il était encore trop tôt pour cela. De plus, présentement, elle était trop heureuse et satisfaite de sa victoire pour se préoccuper d'une telle chose. Elle préférait célébrer cette victoire avec ses amis et sa famille et rester aux côtés d'eux pour toujours.

Malheureusement, le jour arriva. Quelque mois seulement après leur victoire, ce fut d'abord sa mère qui lui annonça, surexcitée:

«Opal, devine quoi ? Nous déménageons en Angleterre !»

...Quoi ?


chapter three: new life

«Nous allons en Angleterre !»

«Quoi !? Comment ça, en Angleterre ?»

«Ta mère doit s'y rendre afin de participer aux Jeux Olympiques de cet été.»

«Pourquoi alors n'y allons nous pas en vacances comme les derniers jeux ?!»

«Parce que ta mère veut retourner dans son pays d'origine, c'est tout. Tu pourras enfin rencontrer tes grands-parents !»

«Et tu pourras commencer le collège là-bas, ce qui est parfait !»

«Mais M'man, je veux pas aller en Angleterre ! Et mes amis ? Je ne veux pas les laisser ! Papa, je t'en prie, je veux rester ici !»

«Ma chérie, je suis vraiment désolé, mais j'ai aussi affaires en Angleterre pour un temps indéterminé, alors nous devons y aller. Tu sais bien que je t'aime et que je ferais n'importe quoi pour toi..»

«Eh bien moi, je vous déteste !»

À cette époque, Chae-Yeong était en pleine crise d'adolescence, et ses parents le savaient bien. Elle était fâchée, ils le comprenaient, mais ils savaient qu'elle ne les détesterait jamais. Dans sa chambre, la pauvre pleurait de rage, et devenait encore plus en colère devant son incapacité de faire quoi que ce soit. C'est donc avec regrets qu'elle quitta la Corée du Sud juste après le premier semestre de sa dernière année du primaire pour entrer à l'automne en première année du collège, en sixième. Au début, elle avait du mal à comprendre ses cours et leurs matière, n'ayant jamais étudié l'anglais aussi loin, mais étant surdouée, ce ne fut qu'une question de mois avant d'être au même niveau que les autres. Elle était toujours passionnée pour le patinage artistique et passait chaque soir à l'aréna l'été et sur le lac se trouvant derrière chez elle l'hiver.

Après quelques années passées en Angleterre, Chae-Yeong avait réussi à garder contact avec Joon-Bum et Seon-Woo mais n'avait toujours pas réussi à se faire de nouveaux amis. Elle s'était plutôt fait des admirateurs, complètement captivés par son halo de lumière et sa grâce sur la glace, qui avaient créés un fan club spécialement pour elle. Tous étaient invités à le joindre, et elle devint Opal la princesse des glaces, pour sa maîtrise de cet élément et son caractère. Personne ne savait pas qui elle était à l'école, et nombreux de ses camarades essayaient d'ouvrir son coeur, sans succès. Sa dernière rupture avec ses meilleurs amis l'avait complètement fermée et elle était complètement inaccessible.

Quelques années plus tard, alors qu'elle sortait de l'école et s'apprêtait à rentrer chez elle, elle remarqua un attroupement inhabituel aux portes d'entrée. Curieuse, elle s'en approcha et quelques cris de filles atteignirent ses oreilles. Elle se fit à l'idée que ce n'était qu'un beau garçon qui avait dû passer devant l'école et eut la malchance se faire attraper par ces filles en chaleur et passa à côtés d'eux, les ignorant. Seulement, une vois qu'elle connaissait depuis toujours l'appela avec son prénom dans une langue qu'elle côtoyait depuis toute petite.

«Chae-Yeong !»

Elle se retourna, le coeur battant, et le reconnu. C'était bien Joon-Bum, son ami d'enfance, celui qui avait toujours été à ses côtés et là pour elle. Il avait extrêmement bien grandit. Il était devenu un homme maintenant, avec sa mâchoire bien définie et ses trois têtes de plus qu'elle. Ses cheveux étaient plus bouclés et légèrement plus longs que dans son souvenir, mais l'étincelle dans ses yeux praliné au caramel était toujours là. Les larmes se misent à lui couler et elle s'accroupit au sol, émue et embarrassée. Inquiet, il écarta les élèves qui les séparaient et s'approcha d'elle. Il s'apprêtait à lui demander si elle allait bien qu'il se fit sauter dessus par cette masse blonde qui s'enroula vivement autour de lui. Elle se mit à pleurer de joie devant cette foule d'élèves ébahis. Ils n'avaient jamais vu leur princesse de glace aussi émotive, et s'échangèrent des regards inquiets. Qui était-il pour autant bouleverser leur Opal ?

«Joon-Bum, je suis tellement heureuse de te revoir ! Si tu savais comment tu m'as manqué..»

«Je sais, Chae. Toi aussi tu m'as énormément manqué, tu ne peux pas savoir à quel point.»

Ils restèrent dans cette position pendant un certain moment à s'échanger des mots incompréhensibles dans une langues que les élèves les observant, ébahis, ne connaissaient pas. Alors qu'ils étaient encore plus confus, elle redescendit au sol et sécha ses larmes avant de continuer leur conversation en langue inconnue.

«Mais qu'est-ce que tu viens faire ici ?»

«J'ai réussi à convaincre mes parents de déménager ici pour continuer mes études. J'ai étudié l'anglais comme un fou depuis que tu es partie et je vais étudier dans un lycée ici avec toi. Si tu savais comme la Corée du Sud est ennuyante sans toi.. D'ailleurs, moi et Seon-Woo avons continué à nous entraîner, et, sans trop me vanter, je suis au troisième classement de mon âge en Corée.»

«Mais c'est génial ça, Bumbum ! Mais je doute que tu soies devenu meilleur que moi.»

«Ah ouais, tu crois ?  Et si on faisait un concours tous les deux ?»

«J'suis partante !»

Ils se donnèrent donc rendez-vous dimanche deux semaines plus tard, après leur graduation, et invitèrent les élèves présents à les juger avec leurs amis. Pendant deux semaines, chacun s'entraîna durement pour donner leur meilleur d'eux-mêmes et gagner ce défi. À l'école, ils passaient la plupart de leur temps libre ensemble et elle l'aidait à comprendre ce qu'il ne comprenait pas dans ses cours. Elle était aux anges que son ami d'enfance soit à ses côtés et qu'ils puissent passer du temps ensemble. Lui fut tenté quelques fois lorsqu'elle restait à dormir chez lui de pousser le pas plus loin, mais se retint. Là n'était pas encore le moment, et il était patient.


chapter four: challenge

Enfin, le jour J arriva. Leurs jours au collège étaient derrière eux et déjà presque oubliés: aujourd'hui était le jour de la compétition entre leur princesse et le nouveau prince. Tout le monde n'attendait que ça, et s'impatientaient de cette compétition. Quelques heures avant le début de la compétition, les juges, les professeurs de leur collège, décidèrent de l'ordre dans lequel ils allaient présenter leur routine: en premier serait la princesse des glaces et en deuxième le prince inconnu. Chacun avait apporté sa musique et s'était vêtu de leur propre costume.

Chae-Yeong avait décidé d'une chanson acoustique jouée au piano et était vêtue d'un costume violet à la jupe lilas avec des bas collants beiges et ses patins blancs. Elle avait attaché ses cheveux en une queue de cheval simple avec un chou chou noir et s'était maquillée afin de faire ressortir ses prunelles ambrées. De son côté, Joon-Bum avait décidé de sortir son côté viril avec une chanson aux airs mexicains. Il portait une chemise noire au col ouvert qui laissait paraître ses muscles déjà présents et un pantalon serré noir aux chevilles rouges avec ses patins noirs. Ses cheveux bouclés avaient été domptés de force et soigneusement peignés par l'arrière, tandis que ses yeux avaient été maquillés par sa mère afin d'accentuer leur profondeur.

Alors qu'elle s'apprêtait à embarquer sur la glace, Joon-Bum s'approcha d'elle et l'enlaça dans ses bras.

«Tu peux y arriver, Chae. N'aies pas peur. Respire, et fonce !»

Elle le remercia et s'élança sur la glace, plus confiante que jamais. Elle se positionna au milieu et attendit le début de la chanson. Une fois partie, elle commença sa routine. Elle avait opté pour un thème plus discret, plus intense pour faire ressortir sa beauté glaciale et son caractère doux et pacifique. Ceux qui n'étaient pas déjà amoureux de sa danse le furent immédiatement. Tous tombaient sous son charme et elle se savait. Ses figures n'étaient pas très difficiles, mais elle s'assurait qu'elles n'en soient pas moins impressionnantes. Alors que la chanson arrivait à sa fin, elle y mit toute son âme et fit ressortir ses meilleurs atouts. Essoufflée, elle prit sa position finale sous les applaudissements et les félicitations des spectateurs et juges. Épuisée, mais comblée, elle patina jusqu'à l'extérieur de la glace et attendit son résultat. 92 points, elle était comblée et n'aurait pu donner mieux. Joon-Bum s'approcha d'elle et la félicita, le sourire aux lèvres.

«Félicitations, t'étais superbe !»

«Merci. Bonne chance pour ta routine !»

Il la remercia avec le sourire et embarqua sur la glace avec un air viril. C'était enfin le moment de montrer à celle qu'il aimait ce dont il était capable. Il venait à peine de débuter que le cerveau des spectateurs ne put contrôler leur mâchoire, Chae-Yeong y comprise. Tout son être criait la virilité et la maturité, et ce même pour un pré-adolescent. Figures après figures, ils tombèrent de plus en plus amoureux avec ce prince inconnu. De son côté, Chae-Yeong était fière. Son élève était devenu si bon qu'il excellait autant qu'elle dans cette passion, et il était devenu si séduisant. Ce fut la première fois qu'elle le considérait comme un homme et non comme son ami d'enfance, et cela la fit rougir un peu. Plus la routine avançait, et plus ils tombèrent amoureux de ce nouveau prince charmant. Tout le monde se souviendrait de son nom à présent, et certains faisant partie du fan club de Chae-Yeong commencèrent à fantasmer sur l'union de ce couple parfait. Alors qu'il terminait sa routine parfaite, il prit sa pose finale, la tête courbée vers elle et lui fit un clin d'oeil. Embarassée, elle rougit de plus belle sous les acclamation du public et les quelques «awww» de ceux ayant remarqué le clin d'oeil. Il se dirigea alors vers elle et descendit de la glace et obtint un score de 90 points.

«Ahhh, merde ! Presque !»

«Wow, tu t'es vraiment amélioré ! Ne t'en fait pas, tu auras d'autres chances de me battre.»

«Merci Chae. Je...»

«Oui ?»

«Je.. Eum.. Je t'ai-»

Il fut coupé par les cris du public qui en demandaient encore et qui souhaitaient en voir plus de ces deux étoiles du patinage.

«Tu te crois capable d'un duo improvisé ?»

«Tu parles, je suis capable de tout.»

Oubliant ce qu'il voulait lui dire, elle le traîna sur la glace et il patinèrent un duo ensemble. Leurs mouvements étaient si synchronisés qu'ils semblaient ne faire plus qu'un. On oubliait presque qu'il était improvisé et qu'il n'avait été prévu par aucune de ces deux nouvelles stars du patinage artistique.

Quelques mois plus tard, lorsqu'ils entrèrent au lycée, ils devinrent rapidement le nouveau duo de l'école, certains ayant assisté à leur compétition, et furent surnommé le roi et la reine du lycée à peine une semaine après leur arrivée. Quelques années passèrent, sous la jalousie pressante de Seon-Woo toujours en Corée du Sud, mais leur vie étudiante se passa sans problème. Ils n'avaient jamais reparlé de sa confession subitement coupée, mais cela ne l'importait plus. Il attendrait le bon moment pour lui dire et lui avouerait tout. Pour l'instant, ils avaient des choses bien plus importantes à se préoccuper et une passion à développer.
avatar
Etudiant en Arts du Spectacle
Date d'inscription : 07/01/2017
Messages : 46
Age (du personnage) : 23 y.o.
Orientation sexuelle : Ne sait pas encore et n'est pas sûr de vouloir savoir.
Etudes/Métier : Stagiaire en Arts du Spectacle / Chanteur-compositeur-créateur
Pounds : 345
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Fév - 13:00
Fufufu, bienvenue officiellement ma jolie.

J'ai hâte de voir ce que tu nous réserves. Si tu as un doute, une question, n'hésites surtout pas à me le demander, je te répondrai avec grand plaisir honey. ♥ Moi ou un autre membre du staff, mhm. :wink wink:

J'attends le reste de ta fiche avec impatience sweetie. ~ Sans te mettre de pression, comme quoi je progresse. //pan
Kufufu... ~♥
Invité
Invité
Sam 11 Fév - 15:14
Argh, ton personnage est tellement mignon ! ♥
Bienvenue ! :D
Invité
Invité
Mer 15 Fév - 23:37
Merchi merchi ♥️ :inlove:
avatar
Professeur de Philologie
Date d'inscription : 14/02/2016
Messages : 193
Age (du personnage) : 32 ans.
Orientation sexuelle : ... Il est déjà fiancé.
Etudes/Métier : Représentant littéraire.
Pounds : 1199
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 13:30
... J'ai encore plus envie de lire l'histoire. ♥
Et c'moi qui te validerais, nieh. ~




~ When people will truly understand each other, Humanity should survive. ~
avatar
Étudiant en art
Date d'inscription : 09/08/2015
Messages : 1463
Age (du personnage) : 19 y.o
Orientation sexuelle : Bisexuel.
Etudes/Métier : Art ; design graphique.
Pounds : 24303
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Fév - 19:30
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH CET AVATAR JE NE PEUX JE MEURS JE MEURS... JE MEURS.

non et sinon plus sérieusement bienvenue lovely ! c'est un honneur que d'avoir une si jolie fille ici /die

j'ai hâte de voir son histoire en tout cas, ohoh, et si jamais tu as des questions ou autres n'hésites surtout pas hihi ♥♥


Invité
Invité
Sam 18 Fév - 23:21
AWWWW SÉRIEUX ?? meurchi j'vous aime c'est trop gentil :love:
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 383
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4354
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Mar - 19:16
Bonjour & bienvenue !

La fiche est-elle terminée? Voilà presque un mois que le dernier message a été posté ici :friend:
Invité
Invité
Mer 15 Mar - 17:33
Oui, ça fait un peu plus de trois semaines qu'elle l'est, mais puisque je l'avais terminée juste avant de partir en voyage, j'avais complètement oublié de le dire ! Désolé !! :saaad:
avatar
Sophomore
Date d'inscription : 08/09/2015
Messages : 2122
Age (du personnage) : 17 ans
Orientation sexuelle : Ace.
Etudes/Métier : Lycéenne.
Pounds : 10737
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 21:38


Big Cath is watching you... ~♥
Yo ma chérie. Déjà... t'en fais pas honey, c'pas grave, à vrai dire j'ai longuement hésité pour déterminer si ta fiche était finie ou pas et bref j'avais le gros doute donc j'ai préféré attendre que tu l'annonces... donc j'aurais pu te valider plus tôt si j'avais pas douté, donc ( x3 ) te fous pas toute la faute sur toi hein. ;w; Et ensuite... t'auras pas droit à un de mes pavés ( je ne me sens pas du tout de les faire en ce moment, pt'êt parce que dès que j'en fais un, mon net ou mon ordi plante et que ça m'a vacciné... pt'êt bien ouais... ) MAIS fallait bien que je fasse un petit effort parce que ta fiche en vaut vraiment la peine. ( ah ouais, j'préfère te prévenir : j'mets pas de smileys de base, enfin quelques uns mais très peu, donc ne va pas te dire que je suis sec ou quoi hein ) ( j'suis gentil en vrai ) ( très chiant mais gentil ) ( promis )

Bon avant tout... petit instant fautes. :face: Déjà... ta syntaxe. Ah, elle est correcte, rien à dire là-dessus, mais tu utilises assez souvent des tournures de phrases alambiquées donc... fais attention. ~ Ensuite tu as un petit syndrome d'oubli de lettres ( Ils pourraient, l'homme (...) put, pour ne citer que ces deux exemples ) assez récurrente mais bon, moi j'trouve ça mignon. //vlan Et enfin, tu as une fâcheuse manie de mettre "se misent" au lieu de "se mirent" ( passé simple ). Ce ne sont que des détails, mais j'suis sûr qu'avec une bonne relecture tu mates d'office les 4/5 de tes fautes alors... bah j'les dis. Voilà. Et j'suis un grammar nazi d'toutes façons alors hein. Voilà bis. //crève Après, ne va pas te brider ou ne plus t'amuser à cause de ça hein, fais simplement de ton mieux ; ça sera déjà énorme. ;p

Pour le physique... c'est splendidement bien écrit, tout y est et tu l'as écrit d'une fluidité absolument divine et exquise. Et j'apprécie que tu aies le bon vocabulaire ( comme "routine" par exemple, même si c'est un terme technique plus employé en anglais en français ça passe aussi ~ ), le vocabulaire adapté plutôt, parce que je suis un putain de perfectionniste. Ouais madame. Pour ton caractère... même remarque. C'est beau. Et avec la fin qui annonce l'histoire... je suis comblé sweetie. Ta description du caractère de Chae est complète, même si beaucoup d'infos sont "implicites". Vu que j'aime les infos implicites, j'ai rien de plus à dire. It's perfect for me. :face: Ta manière de décrire le physique comme le caractère m'a paru être innovante dans ta façon de l'écrire ( je sais que je me répèteuuuh, ça va hein êe ) donc j'te le dis.

Pour ton histoire... RAS. Elle est magnifique. Vraiment, y a toujours cette fluidité dans ton style d'écriture et malgré les quelques fautes ( toujours les mêmes, j'pense qu'il te suffit de te relire pour mater ces fautes ) ça reste... magnifique. Et et et... j'ai rien d'autre à dire. Enfin... presque, juste un petit détail.

BON, vu que j'suis chiant faut bien que je te titille sur un point. Juste... Chae est surdouée, mais ça ne veut pas dire qu'elle est parfaite ; on ressent ça dans ta fiche ( c'est l'impression que tu veux donner et c'est tout à ton honneur d'y arriver - oui d'y arriver bordel, moi j'y arrive pas vas-y là c'est injuste - ) et je pense qu'il faut pas que tu oublies de le nuancer. C'qu'un détail hein, j'me doute bien que tu ne l'as pas faite parfaite dans tous les domaines maiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis... voilà, j'suis trop consciencieux pour laisser passer ça. //vlan

BREEEEEEEEEEEEEEEEF. Ceci étant dit, tu es maintenant validée très chère. Maintenant que tu as ta couleur et ton rang, tu vas pouvoir t'acquitter de tâches administratives ! ( j't'assure qu'on est pas des dictateurs et que ce sont des tâches simples ) ( promis juré chamallowé )

♙ Aller recenser ton avatar ;
♙ Créer ta fiche de relations ;
♙ Demander un rp ;
♙ Demander un logement, mais uniquement si tu penses en avoir besoin pour rp,
♙ Créer ton téléphone et ton Twitter si tu le souhaites ;
♙ Rejoindre un club si tu es lycéen ou étudiant.
♙ Et si tu es un dc, n’oublie surtout pas d’aller l’indiquer ici !

Bon jeu à toi et surtout : HAVE FUN SWEETIE ! *\O/*



Thanks le vioque. ~

Event de Pâques 2016:
 

Event Noël 2016:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PARK CHAE YEONG (ROSE ; BLACKPINK) ▬ kho ma cha
» [FINI] Park Chae Yeong ~ Throw on your dress and put on your doll faces
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!‏

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Zone de détente :: Archives :: Fiches membres supprimés-