Saint-Valentin 2k17 - [ Josiah & Kayleigh ]

avatar
Maître du [hide]
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 173
Age (du personnage) : 27
Orientation sexuelle : homosexuel
Etudes/Métier : Première année en philosophie
Pounds : 1238
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Fév - 4:46
hello, i'm gay, nice to meet you.

C'était sa faute à elle, comme toujours. Elle était la cause de toute cette ridicule soirée, la cause de sa présence ici ce soir ; Amber. Comment avait-il pu accepter de se rendre dans un endroit pareil, de participer à une activité aussi puérile alors que, d'une part, il était gay et qu'en plus il ne cherchait pas vraiment quelqu'un en ce moment. Comment ? Elle l'avait convaincu, tout simplement. Comme toujours elle avait trouvé les mots, fait les yeux doux et s'était plaint de sa solitude et de son amertume vis à vis de son ex. Elle avait sorti toutes les cartes, tous ses petits trucs, jusqu'à ce que Josiah accepte de l'accompagner à cette soirée de speed dating. Il était faible, face à elle, il l'avait toujours été.

Voilà donc pourquoi il se trouvait, en cet instant, en train de fumer à l'extérieur du bar en regardant celui-ci d'un air désintéressé. Amber s'avouait nerveuse, un peu angoissé à l'idée de rencontrer tous ces gens rapidement, devoir faire bonne impression, toutes ces conneries. Un sourire s'était dessiné sur le visage du jeune homme en écoutant sa meilleure amie ; Elle s'en faisait avec des bêtises, selon lui. Elle avait une bonne gueule, un corps agréable et des traits attirants, tout pour plaire physiquement, alors pourquoi s'en faire ? Niveau personnalité, il ne connaissait pas plus avenant ni plus doux qu'elle, personne ne savait le gérer comme elle le faisait ; Comment pouvait-elle ne pas plaire ? Il se le demandait bien.
Perdu dans ses pensées, il retrouva conscience en voyant le visage un peu agacé d'Amber qui le fixait en haussant un sourcil. Elle l'accusa de ne pas être très concentré sur ses paroles ; Il avoua sans chercher à mentir, riant faiblement devant sa propre bêtise. Comme toujours, elle n'en fit pas de cas et lui fit signe de la suive à l'intérieur. L'heure était venue de commencer cette soirée.

D'un geste las il écrasa donc son mégot, suivant la blonde à l'intérieur en observant distraitement autour de lui. Pas mal de gens, mais pas trop non plus. C'était moins terrible que ce qu'il s'était imaginé. Sans trop attendre il se dirigea au bar, commandant une bière comme pour faciliter la descente de cette soirée qu'il avait toujours en travers de la gorge. C'était pas ça qui allait l'aider, il le savait bien, mais s'en donner l'impression le rassurait. Une fois sa bière en main, il suivit toujours Amber qui connaissait un peu mieux le concept que lui pour dire vrai. Il comprit vaguement ses explications, prenant son numéro - le dix - pour l'accrocher au col de sa veste un peu large. Amber la lui avait d'ailleurs reproché, cette foutue veste à capuche. Comme si il allait se trimbaler en t-shirt à ce temps de l'année. Comme s'il avait envie de choper la crève pour une soirée aussi débile. Elle lui avait répété une fois de plus qu'il ne savait pas se mettre en valeur, avec ses jeans délavés et cette vieille veste, mais d'un autre côté elle savait bien qu'il était une cause perdue ; Un cas irrécupérable.

Pour commencer, on tira au sort les numéros qui allaient former des paires pour le "premier round". Amber et lui se séparèrent pour commencer chacun de leur côté et Josiah alla donc s'asseoir où on lui dit de le faire. À sa table on appela le numéro quatre et là, tout de suite, à cet instant précis il eut le réflexe de passer sa main dans ses cheveux comme pour les replacer. Comme si, franchement, ça allait changer quoi que ce soit à son allure déplorable. Comme s'il en avait soudainement quelque chose à foutre.

Alors qu'en fait pas du tout, hein.

Une jeune femme s'approcha de la table où il se trouvait et il remarqua tout de suite son numéro accroché sur elle. Madame numéro quatre en personne. Elle était jeune - Plus que lui du moins - et paraissait plutôt bien. De longs cheveux blonds et des vêtements probablement choisis avec attention. Il l'avait distraitement regardé, avant d'être frappé d'une réalité à laquelle il n'avait pas songé ; Comment devait-il l'aborder ? Normalement, jouer le jeu, faire le mec qui sait ce qu'il fait ou... nope. Pas la peine.

« Hey, hn.. Salut. Je m'appelle Josiah. »

Un bref sourire, du coin des lèvres, rien de très charmeur, plutôt d'une certaine franchise, trahissant son vague malaise. C'était loin d'être son genre de soirées et ça se sentait un peu. L'idée d'être en speed pour ce genre de choses c'était pas trop dans sa définition de la chose, mais ça ne faisait qu'accentuer sa tendance à n'en avoir pas grand chose à foutre. D'ailleurs...

« J'suis gay. Tu veux t'asseoir ? »

Il avait le mérite d'être franc, au moins. Pas charmant, certes, mais franc. Son sourire était un peu plus large, pas trop sérieux, haussant les épaules l'air de dire "désolé" mais tout de même d'humeur à discuter, ne serait-ce que pour voir à qui il avait affaire..
avatar
Graphiste Junior
Date d'inscription : 24/02/2016
Messages : 21
Pounds : 1480
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Fév - 18:33


Ok ok je sais ce que tu penses. Les speed-datings, c'est un peu ringard. Et c'est pas pour toi. Pas pour le genre de meuf que t'es. Mais. Le fait est que t'y es quand même parce que t'aimerais bien t'accrocher à quelqu'un un peu plus longtemps qu'un soir. T'es bien triste de d'être pris la tête avec l'autre français, pour le coup. T'aimais bien vos soirées.

Du coup, plutôt que de passer la soirée de la St Valentin a te goinfrer de pizza et de glaces devant une sitcom pas très drôle, t'as bougé ton popotin d'enfer et t'as suivi les meilleurs tutos makeup sur YouTube. Ton Instagram est déjà blindé de photos et tu comptes bien faire péter ta story Snapchat avec tes partenaires de ce soir, que ça se passe bien ou pas.

T'es en train de tweeter ta frustration et des gifs de chats quand on annonce que tu dois te pointer à la table numéro 10. Bon, t'as passé ta journée assise au boulot à bosser, alors t'as bien envie d'aller directement au sujet. Tu regardes le fameux numéro 10. Inconnu au bataillon, jamais croisé sur Tinder. C'est bon signe. Surtout qu'il est plutôt charmant.

Tu te pointes avec tes plus beaux habits -non même pas, juste normalement- et avant même que tu sois assise, il prend la parole. Il t'annonce qu'il s'appelle Josiah, c'est bien. Et qu'il est gay. Ah. Mais il a pas l'air d'être un méchant bougre et vous êtes bien obligés alors tu pouffes de rire et tu t'assied après son invitation.

"Enchantée Josiah. Moi c'est Kayleigh. Bon, au moins je sais que tu passera pas la moitié du date à regarder mes seins, c'est déjà ça."

Parce que ça t'es déjà arrivé, et que c'est vraiment super pas cool. Tu lâches un petit tweet et un selfie dans ta story snapchat avec "Premier Date Gay. Nice." histoire de prévenir tes followers, et tu relèves la tête.

"Enfin, je te connais pas du tout. Et quitte à être la, autant faire connaissance. Tu fais quoi de ta vie, Monsieur Josiah le gay?"

avatar
Maître du [hide]
Date d'inscription : 13/02/2016
Messages : 173
Age (du personnage) : 27
Orientation sexuelle : homosexuel
Etudes/Métier : Première année en philosophie
Pounds : 1238
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Fév - 4:39
hello, i'm gay, nice to meet you.

Une chose était certaine, il n'allait certainement pas faire bonne impression avec cette phrase d'approche. Pourtant, elle ne semblait pas trop s'en faire, ne restant pas là comme une idiote à le fixer comme certains auraient pu après une approche aussi radicale. Elle le prenait bien, bonne nouvelle. Il sourit donc un peu en retour, trouvant le rire de la jeune femme plutôt contagieux. Sa remarque ne manquait pas d'entrain, d'ailleurs, ce à quoi Josiah répondit d'un petit hochement de tête. Encore heureux qu'il ne risquait pas de mater ses seins, franchement qui faisait ça ? Même s'il avait été hétéro il n'aurait jamais osé faire une chose pareille, c'était pas trop son genre... Quoi que, en y pensant bien, il avait trop souvent penché la tête un peu pour regarder le derrière d'un jeune homme un peu trop bien foutu pour lui.

« C'est le genre de trucs qui t'arrivent souvent ou quoi ? C'est pas un peu flatteur, en fait, de se faire mater ? » À ses yeux ça pouvait étrangement l'être, quoi que tout dépends par qui. D'ailleurs il fit la précision, après une brève seconde.. « Sauf par genre un vieux pervers, ou tu sais le livreur de pizza un peu dégueu avec les boutons et tout. »

Un bref haussement d'épaules, avant de lorgner un peu sur les gestes de Kayleigh. Elle tripotait son portable, écrivant à la vitesse de l'éclair - malgré ses jolis ongles, impressionnant - et arrivait tout de même à suivre leur brève conversation. Impressionnant. Il ne se sentit pas vraiment vexé qu'elle prenne le temps de faire sa petite selfie, n'étant pas vraiment mieux en général ; Un peu moins terrible, peut-être, mais son portable restait greffé à sa main en permanence lorsqu'il n'était pas en face de son ordinateur.

Elle enchaîna aussitôt ensuite sur une petite question, histoire de faire connaissance probablement. Tant mieux, car il ne savait pas vraiment comment commencer cette conversation en deux pauvres minutes et n'étant de base pas très doué niveau communication il préférait répondre à des questions utiles plutôt que d'en trouver des... clairement moins utiles. La manière dont elle le nomma le fit d'ailleurs sourire un peu du coin des lèvres. Funny girl.

« Là, je viens de quitter l'université pour la seconde fois et j'ai repris mon boulot de serveur. Glorieux, n'est-ce pas ? ~ » Un petit rire, beaucoup d'auto-dérision. Il haussa les épaules, l'air de ne pas trop s'en faire à ce sujet. Il avait fait un petit pas en avant pour revenir, un an plus tard, au même point de départ, mais c'était pas bien grave. Il finirait bien par trouver une chemin lui permettant d'avancer... peut-être. Un jour. « Et toi ? Tu fais quoi dans ta vie ? Tu vas souvent dans ce genre de soirées.. ? »

La curiosité l'emportait. Pourquoi était-elle ici ? Faire des rencontres, des amis, se trouver un mec, passer la saint-valentin ailleurs que dans son appartement en solitaire ou dans un bar en désespéré... oh wait. C'était précisément la situation actuelle. Enfin, il ne se sentait pas d'humeur à juger, encore moins après avoir avoué être un loser dans sa vie, plus ou moins.. Puis après tout, qui était-il pour traiter qui que ce soit de désespéré ? Plus célibataire que lui, c'était pas possible. Pourtant sa voix lorsqu'il avait posé sa question avait laissé sous-entendre que "ce genre de soirées" était plutôt péjoratif. Il tint donc à clarifier la chose, avec un sourire franc.

« No judgement, by the way. »
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Bonne saint valentin
» Bonne Saint-Valentin à tous
» Hagiographie de Saint Valentin
» [FANFIC] Harry Potter et le Groupe de Saint-Valentin 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Zone de détente :: Archives :: Event Saint Valentin 2017-