Quand le chat est là, la souris guette [Pv Xander Winchester]

avatar
Étudiante en art
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 20
Age (du personnage) : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Artistique → spécialisation Photographie
Pounds : 2604
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 19:54
18h00

Scarlett poirotait depuis une heure déjà. Si ça n’était pas pour agrandir sa garde-robe, jamais elle n’aurait accepté cet extra-job. De plus, qui sait où elle avait osé mettre les pieds. En y repensant, elle aurait peut-être dû revoir ses priorités … Non ! Il ne fallait pas avoir peur ! Tout allait bien se passer et elle allait récolter son argent comme prévu. Qui sait ce qu’elle achèterait avec. D’ailleurs, ce job était grassement payé.

_________________

Il y a deux semaines de ça, une fille était venue aborder Scarlett. Son passe-temps - ou plutôt, sa profession à temps plein – avait déjà tourné un peu au sein de la Millenium University, si bien que les affaires avaient rapidement commencé à tourner pour la jolie blonde. Mine de rien, il était fou de constater combien celles et ceux qui venaient la solliciter pour des photos étaient nombreux. Les sentiments non avoués couraient les rues, à tel point que Scarlett avait l’impression de voir une âme en peine à chaque coin … eh bien, de l’université.

Toujours est-il que cette fille était venue lui demander une requête un peu spéciale. Il se trouvait que pour certaines raisons, elle avait eu un coup de cœur pour un homme qu’elle ne connaissait pas du tout. Elle connaissait tout de même son nom qu’elle avait réussi à obtenir, résultat de sa persévérance. Xander Winchester.

Autant dire que Scarlett s’était placée dans le bain d’une véritable chasseuse de prime. Winchester, c’était le nom de famille de ces deux personnages d’une série qu’elle avait apprécié. Amusée, elle avait mené sa petite enquête et fouiné un peu partout. Par un tour de passe-passe, elle avait eu l’occasion de consulter un registre des étudiants inscrits à la faculté. Quitte à chercher une aiguille dans une botte de foin, il fallait bien s’y prendre. Et là, c’était le choc : aucun Xander Winchester à l’horizon. Scarlett s’était persuadée qu’il s’agissait d’un étudiant.

Méthodiquement, elle avait réfléchi à la meilleure façon de retrouver un inconnu dont elle ne connaissait que le nom et son apparence global. Sa commanditaire lui avait dit l’avoir rencontré dans un bar. Après une petite analyse du lieu en question, Scarlett avait constaté que ce n’était pas le coin le plus huppé de l’année. Toutefois, elle ne s’était pas démontée et avait retroussé ses manches. Ou plutôt, elle avait enfilé un sweat à capuche et avait changé un peu son style vestimentaire pour quelque chose de plus décontracté. Il valait mieux éviter de se faire trop remarquer, se noyer dans la foule était le meilleur moyen.

Scarlett s’était rendue dans ce bar en question plusieurs fois. A vrai dire, dès sa première venue, elle avait immédiatement repéré le bonhomme. Aucun doute, la description était fidèle. Beau mec, voyou (et quoi de plus normal, des murmures flottaient dans l’air comme quoi il faisait partie d’un gang), cheveux bruns et tatouages. C’était Xander Winchester. Enfin ! Elle avait réitéré sa venue, bien que ça ne l’enchantait guère, afin de s’assurer de sa théorie. Ses tenues avaient tourné, tous ses jeans y étaient passés ainsi que ses sweats et ses vestes sobres. Simplicité et discrétion sont les maitres mots de son art de paparazzi.

_________________

18h15

Après maintes filatures pour découvrir son repère, Scarlett avait décidé de passer à l’action. Aujourd’hui, elle s’était armée de son appareil photo précieusement dissimulé dans sa sacoche noire. Vêtue d’un jean noir et d’un sweat gris à capuche, elle s’était installée dans un coin, tout près du hangar de ce fameux Xander. Elle prenait son air le plus désintéressé possible et surveillait discrètement les alentours, dans l’attente de le voir arriver. Elle donnait l'apparence d'attendre bêtement quelqu'un qui aurait pu lui donner rendez-vous ici. Il ne lui semblait pas avoir vu l'homme chez lui, elle en déduisait qu’il était de sortie. S’il ne revenait pas aujourd’hui, tant pis, elle reviendrait demain. Toutefois, elle n’avait pas intérêt à se planter. Il suffisait d’un seul faux pas pour qu’elle se fasse attraper, peut-être même séquestrer ou tabasser. Il était quand même membre d’un gang, Scarlett n’imaginait pas un type doux comme un agneau à l’idée de se faire photographier par une inconnue. Discrétion, discrétion.

Toutefois, elle commençait à s’impatienter de ne pas le voir arriver et tapait nerveusement le sol avec son pied. Encore une demi-heure et elle s’en irait. Difficile de deviner à quelle heure le trouver ici.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 379
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4330
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 14:18
Quand le chat est là...
Xander x Scarlett

Depuis son dernier coup avec Cath', Xander avait fait un peu profil bas auprès de la police locale. il ne s'en sortait pas trop mal et avait payée sa dette envers son confrère. Ce qui n'avait pas été une mince affaire. Ceci dit, Xander fait partie de ceux qui n'aime pas trop le calme. Plus il y avait d'action, et plus l'Alpha se complaisait dans son rôle. Quoi qu'il en soit, cette histoire était réglée, et il pouvait passer à un autre chapitre de son existance. Il n'était néanmoins pas dupe, les évènements récents ne s'envoleraient pas si facilement. C'est pourquoi il restait méfiant, histoire de ne pas se faire avoir par surprise.

L'Alpha évoluait dans un milieu dangereux. Et ce depuis un moment maintenant. C'était un choix. Il n'avait pas atterrit là par force de destin, contrairement à la plupart de ses hommes. Il était né dans un bonne famille. Une famille riche. Il avait fait des études. Il n'était pas con Xander. Sa rage ne venait pas de son manque d'instruction. Sa rage venait de lui, tout simplement. C'était encore un fait surprenant pour beaucoup, bien qu'en réalité, la plupart l'ignorait.

Pour l'heure, il lui fallait juste rentrer chez lui. Il n'était pas si tard que ça, et de toute façon, l'été approchant, la nuit ne tomberait pas avant un moment. Xander n'avait pas franchement de rythme, il dormais quand il pouvait. Le jour ou la nuit lui importait peu. Mais ses affaires tournaient bien mieux la nuit alors il était bien plus oiseau de nuit. Pas cette fois ci. Il avait eue quelques affaires à régler en ville. Ce n'est que sur les coup de 19h qu'il avait pris la route du terrain désaffecté sur lequel siégeait le hangar à peine rénové dans lequel il habitait. Ici, dans ce quartier, tous le monde savait qu'il en était le propriétaire. Mais d'autres, bien moins renseignés, persistaient à croire qu'il vivait comme un squatteur. Loin de là, sa aussi, c'était un choix.

Quoi qu'il en soit, c'est à peine arrivée dans la ruelle qui menait à chez lui que son attention fût attiré par des miaulements plaintifs. A cette heure de la journée, le quartier était peu animé, ce ne serait qu'à la nuit tombée qu'il se remettrait à vivre. Son attention capté par ce son, l'Alpha ne s'engagea pas suffisamment dans la ruelle pour constater la présence de qui que ce soit devant chez lui. Il était encore trop loin pour ça. Cherchant la provenant du miaulement du regard, il fini par s'approcher d'une zone reculée, servant de local à poubelle non loin de là. Il fit la grimace lorsqu'il perçu l'odeur qui s'en dégageait. "Putain...C'est quoi cette merde". Jura t-il finalement. C'était plus fort que lui.

A vrai dire, n'importe qui aurait fait demi-tour. Mais Xander avait beau avoir déjà pris quelques vie, il n'avait jamais pu se résoudre à laisser tomber un animal. Fait bien étrange pour un homme de sa trempe, doté d'un niveau d'empathie très bas pour ses semblables. Il avait toujours tenue cette faiblesse secrète ceci dit.

S'enfoncant dans le recoin nauséabond, il fini par localiser la plainte, provenant d'une plaque d'égout sous un conteneur. C'est dans un soupire qu'il entrepris de pousser la lourde benne, faisant son possible pour ne pas en respirer les effluves. Il lui faudrait une bonne douche après ça. Sans compter que la vacarme provoquer par le mouvement du conteneur le força à se stopper un moment. Il ne devait pas être vu.

Posant un genou au sol après avoir dégagé la plaque d'où provenait les miaulements persistants, il entrepris de l'ouvrir. Ce qui par chance, ne fût pas bien difficile puisqu'elle n'était pas fixée. C'est alors que quatres petits yeux le fixèrent. Deux chatons d'à peine quelques semaines avaient été balancés la dedans sans vergogne. Xander pesta. C'était surement un comble de sa part de condamner ce genre de geste, quand on sait qu'il n'aurait pas hésité à faire de même avec un enfant...Finissant par se mettre à genou, il sorti les deux animaux de la cavité pour les poser sur ses genou. Ils étaient loin d'être propre. Lui non plus désormais...





© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Étudiante en art
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 20
Age (du personnage) : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Artistique → spécialisation Photographie
Pounds : 2604
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 17:16
19h00

Scarlett jouait avec le cordon qui lui permettait de resserrer sa capuche. Elle commençait à penser qu’il ne rentrerait définitivement pas chez lui. Dire qu’elle avait décidé de rester encore un peu plus longtemps, au cas où. Elle marmonna dans sa barbe.

« T’as intérêt à venir, j’te jure … »


Son regard se baissa sur ses chaussures en toile noire. Perdue dans ses pensées, elle se demandait ce qu’elle allait faire en rentrant. Peut-être allumer la télé et regarder un film. Après tout, elle n’avait rien à faire d’autre et elle n’avait pas encore trouvé de colocataire pour partager son appartement. Sans que l’on s’en rende compte, se retrouver seule comme ça pouvait donner le cafard. Au final, cette petite virée photo arrangeait bien les choses.

Scarlett avait fini par sortir de ses pensées et son cœur loupa un battement quand elle posa son regard au bout de la rue. C’était lui ! Il était là ! Pas de panique ! Il fallait … il fallait rester prudente et réfléchir. Merde, il s’avançait par-là. Scarlett tourna la tête pour cacher son visage avec sa capuche. Un coup d’œil sur le côté lui permis de constater que sa cible venait d’emprunter un autre chemin. Il ne fallait surtout pas le perdre de vue. Elle entreprit de le rejoindre à pas de loup et sortit son appareil photo pour le passer autour de son cou. Elle gardait sa capuche sur la tête pour éviter d’être démasquée au cas où elle se ferait prendre sur le fait. Il ne lui resterait plus qu’à courir comme une aliénée pour lui échapper.

En empruntant le même chemin que lui, elle finit par l’apercevoir vers une sorte de coin poubelle. Que faisait-il ici ? Scarlett, armée de son appareil photo, était prête à immortaliser n’importe quel instant. Le seul problème était qu’il lui tournait le dos. Bon, histoire de faire des réglages, elle se positionna pour le prendre en photo malgré tout. La lumière, la profondeur de champ, tout était parfait pour un cliché. Scarlett venait d’enclencher le bouton pour une prise de vue quand elle surprit cet homme déplacer une énorme benne. Attendez … Ca n’était quand même pas un clochard ?!

La jeune fille imaginait déjà la scène. Elle le voyait se pencher dans une des poubelles et fouiller à la recherche « d’objets utiles ». Qu’est-ce qu’elle raconterait à cette pauvre fille qui le prenait pour un prince charmant et tout ce qui va avec ? Toutefois, l’étudiante ravala bien vite son scénario et fut surprise lorsqu’il eut terminé de faire son boucan. Des miaulements se faisaient entendre, ceux de chatons visiblement désemparés. L’homme souleva la plaque d’égout et se pencha pour sortir deux chats miniatures de là. Comment avaient-ils atterris là, les pauvres petits cœurs ? Et Xander Winchester, comment avait-il fait pour les trouver ici ?

Scarlett fut plus qu’étonnée. Elle était loin d’imaginer un membre de gang comme ça. Capable d’aider de pauvres créatures abandonnées. A vrai dire, elle préférait ne pas imaginer de quoi elle l’aurait cru capable. Finalement, sa commanditaire avait peut-être eu l’œil pour trouver une personne avec du cœur. Bon, ça n’était pas tout mais la photo ne se prendrait pas seule. Et le moment n’aurait jamais été aussi bien choisi que celui-ci où les chatons trônaient docilement sur ses jambes. Son regard porté sur eux, qui plus est. Scarlett rectifia son angle de vue et shoota plusieurs fois. Elle prit le plus de clichés possibles pour en avoir plusieurs bons.

Et là, alors qu’elle voulait s’avancer un peu plus, son pied venait de percuter une canette qui résonnait comme une alarme dans ce recoin perdu.

« Non... »

Le cœur de Scarlett semblait tambouriner contre sa poitrine à présent. Merde, ça n’arrivait que dans les films ce genre de truc ! La jeune fille ne prit pas le temps de regarder la réaction de sa victime, elle tourna les talons et commença à décamper en vitesse. Elle entreprit de se diriger au bout de la rue où elle avait attendu, étant donné qu’elle connaissait la route à emprunter pour rentrer. Elle ne s’arrêta pas et rangea son appareil dans son étui pour le protéger au cas où elle trébucherait. Parfait, il ne lui restait plus qu’à fuir, jamais il ne pourrait la rattraper. Elle en était sûre.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 379
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4330
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 21:51
Quand le chat est là...
Xander x Scarlett

Même si le lieu dégageait une odeur proche de l'insoutenable, Xander n'y prétait pas attention. Trop occupé à se dire que les deux créatures posées sur ses genoux ne survivrait pas 24h de plus s'il ne trouvait pas un moyen de les nourrir puisqu'ils semblaient trop jeunes pour le faire tout seul. Il chercha du regard une mère éventuelle, sans succès. Mais de toute façon, son attention fût détournée par un bruit métallique. Quelqu'un était là, il en était certain. Son regard ambré s'était immédiatement tourné vers l'entrée du recoin, seul accès possible pour un être humain. Son reflex avait été suffisamment rapide pour qu'il voit quelqu'un s'enfuir. Il avait été vu.

D'un geste, il s'était levé, un chaton dans chaque main. Il les avait rapidement glissé sous le conteneur. "Je reviens". Avait-il sifflé alors que les deux petits se remettaient à miauler. Avait alors commencé sa poursuite. De part son mode de vie, Xander était dotée d'aptitude physique un poil supérieur à la moyenne. Sans compter sur le fait qu'il connaissait les lieux par cœur. C'est d'ailleurs ce second atout qu'il avait choisi d'utiliser sur ce coup. Bifurquant à l'opposé du chemin direct, il avait rapidement fait le tour par la rue adjacente. En à peine quelques minute, il parvenait à l'entrée de sa "rue", par le côté opposé à celui qu'il avait pris plus tôt. C'est comme ça qu'il tomba face à  face avec une gamine en fuite.

"Où tu cours comme ça?" Avait-il lancé froidement, presque mesquin. Xander n'était pas seulement membre d'un gang. Il en est le chef. Et sa réputation le précédait ici. Qui pouvait bien avoir l'audace de venir le provoquer sur son propre terrain? Il lui fallait le savoir, et vite. Cette gamine s'était mêlée de chose qui ne la regarde pas.

D'un geste brusque, il avait d'ailleurs saisi son poignet afin de s’épargner l'effort de la poursuivre. D'un regard, il remarqua la sacoche de l'appareil et son visage se ferma. "Qu'est-ce que tu fais ici? Tu me suis? Qui t'envoie?". Sa demande était pressante et sa poigne se refermait. Elle avait intérêt à répondre, et vite.  





© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Étudiante en art
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 20
Age (du personnage) : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Artistique → spécialisation Photographie
Pounds : 2604
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 0:51
Sans avoir jeté un seul regard derrière elle, Scarlett poursuivait sa course. Son cœur palpitait comme celui d’un oiseau pris dans une tempête. L’adrénaline lui donnait une endurance qu’elle n’avait pas en temps normal mais là, la peur d’être attrapée lui offrait des ailes. Le bout de la rue se rapprochait jusqu’à devenir toute proche. Scarlett y était presque, elle n’aurait plus à tourner. Soudain, une silhouette se dressa devant elle. Elle freina comme jamais et manqua de tomber en avant, n’ayant pas anticipé son arrêt brutal.

Bon sang, c’était lui. Comment avait-il fait pour arriver là en premier, c’était impossible, à moins d’avoir sauté de toit en toit ou d’avoir des capacités surnaturelles, non ? Les yeux écarquillés, elle le fixait, ne sachant comment réagir à présent. Inutile de penser à s’enfuir de nouveau, il la rattraperait. A moins qu’elle ne lui fiche un coup à la jambe qui le ralentirait mais Scarlett avait conscience de sa force : elle ne lui ferait pas assez mal voir presque pas. Peut-être qu’elle pouvait jouer à l’ignorante ?

« Je … je passais juste … Je rentre chez moi, et … je dois y al… »

Il transpirait la froideur, à se demander s’il était humain. Une lueur de danger flottait dans son regard ambre, ce quelque chose qui signifiait à l’étudiante qu’elle n’aurait jamais dû se trouver là. Scarlett sentit une main se refermer subitement autour de son poignet, tel une menotte. Elle était bel et bien piégée. Ce coup-ci, ça ne se passerait pas comme avec le Directeur qui l’avait convoqué pour des prises de vue non appropriées de ses camarades. Elle n’aurait pas droit à une gentille petite punition ou un simple avertissement. C’était bien le moment de se faire attraper !

Xander Winchester semblait s’impatienter et souhaitait connaitre la raison de sa présence. Visiblement plus qu’agacé, il lui fit sentir qu’elle n’avait pas une heure pour réfléchir à ce qu’elle allait lui cracher comme excuse. La pression autour de son poignet lui fit froncer les sourcils. Elle amorça un geste comme pour retirer son bras pris au piège. Elle tira en arrière pour tenter de se libérer, en vain. Se débattre n’arrangerait rien, il ne ferait qu’accentuer sa prise.

«  Arrête de serrer… Personne m’envoie… Je… »

Vite, il fallait parler. Elle n’avait pas le droit par principe de citer ses commanditaires et elle ne le ferait pas. Elle tiendrait parole. Il fallait inventer quelque chose et vite pour éviter d’annoncer qu’elle remplissait une commande pour une camarade. D’ailleurs, même cette véritable raison aurait paru suspecte. Scarlett prit une moue gênée et improvisa.

«  Je… je suis venue te photographier parce que tu me plais ! »

Au fond, ça n’était qu’à moitié faux. Elle l’avait pris en photo parce qu’il plaisait. Mais, ça n’était pas à elle. Ça n’allait pas être difficile de se convaincre de son mensonge puisque outre son côté gangster, Xander Winchester était bel homme. Elle continuait de baisser la tête pour dissimuler un faux embarras mais aussi son visage, que sa capuche permettait de cacher partiellement. Pourvu qu’il la croit… En tous les cas, il lui semblait voir deux hommes différents : un homme sensible à la détresse de pauvres chatons et un homme aussi froid qu’une lame qui semblait vouloir l’assassiner d’un simple regard.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 379
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4330
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 10:38
Quand le chat est là...
Xander x Scarlett

Depuis quelques temps, Xander s'était fait plus méfiant qu'à l'accoutumée. Il avait traversé trop de choses en assez peu de temps et comptait bien se poser deux secondes. Sa réaction face à la jeune fille devait sembler surdimensionnée. Elle devait avoir à peine vingt ans. D'ailleurs, l'Alpha était prêt à parier qu'elle était encore au lycée. N'importe qui l'aurait laissée partir en se disant que s'était une gamine perdue. Pas lui.

Dans son gang, il comptait quelques filles de son âges. Bien utile justement pour aller fouiner sans trop se faire repérer. Des nouvelles recrues à l'air trop innocent pour sembler louche. L'air louche ne viendrait sûrement que plus tard pour elles. Quoi qu'il en soit, il ne doutait pas que certains de ses adversaires aient recours au même stratagème. Il était indéniable que le monde dans lequel il évoluait était bien différent de celui parcourus par la plupart des autres londoniens.

D'ailleurs, lorsque la jeune femme entrepris de se défaire de son lien unique, Xander resserra sa prise. Hors de question de lui donner l'occasion de fuir tant qu'il n'en saurait pas plus. La réponse ne tarda pas à venir, et l'air glacial peint sur le visage du brun laissa furtivement place à un rictus étrange. L'Alpha ne souriait jamais vraiment. Les rares expressions qui traversaient son visage se résumait à de furtif rictus, pas toujours facile à interpréter. Au mieux un ricanement sinistre. Il n'avait pas pour réputation d'être drôle. S'il l'avait été, il serait mort. "Ça t'arrive souvent de photographier les hommes qui te plaisent dans un local poubelle?" Lança t-il mi-amusé, mi-consterné. Elle mentait tellement mal cette petite. Il ne pouvait même pas envisager d'en faire une recrue.

Il relâcha son emprise doucement tout en lâchant un soupire agacé. Il pris le temps de l'observer alors. C'était étrange, mais elle lui disait quelque chose. Comme s'il l'avait déjà croisé quelque part. Ses sourcils se froncèrent alors que son regard glissait une nouvelle fois sur la sacoche de l'appareil. "Donne moi ta carte mémoire". Exigea t-il alors sur un ton qui ne laissait pas beaucoup de place au refus.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Étudiante en art
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 20
Age (du personnage) : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Artistique → spécialisation Photographie
Pounds : 2604
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 12:06
Scarlett sondait le regard de son interlocuteur, à la recherche d’un semblant de réaction. C’était quoi cette expression crispée qui était apparue ? La jeune femme eut des frissons dans le dos en le voyant. Ça semblait un brin sadique, non ? Comme ce "sourire" qu’affichaient les tueurs avant de céder à leur pulsion meurtrière. Sa réplique surprit l’étudiante qui releva la tête et le fixa de ses yeux émeraude.

«  C’est pas comme si j’avais su que tu irais là-bas… »

Comment elle aurait pu deviner qu’il allait se diriger vers des poubelles ? Et puis, un homme prenant soin de petits chats, il n’y avait rien de tel pour faire fondre le cœur d’une femme, non ? D’autant plus que Scarlett s’était débrouillée pour le mettre à son avantage sur ces clichés, histoire de décupler son pouvoir séduction auprès de sa commanditaire. Il n’allait pas se plaindre ! En parlant de poubelle, une odeur désagréable volait jusqu’au nez de Scarlett depuis toute à l’heure. Ce n’était pas de lui que venait l’odeur ? Elle détourna un peu le visage, même si elle n’échapperait pas à ce fumet délicat.

Soudain, elle fut libérée. De son côté, Xander Winchester semblait toujours être énervé. Il paraissait la scanner, ce qui la rendit nerveuse malgré elle. A quoi il pensait là ? Puis, il lui ordonna, sur un ton impérieux, de lui remettre sa carte mémoire. Scarlett décrocha machinalement le scratch de sa sacoche avant de réaliser une chose. Il n’allait quand même pas tout supprimer ?!

«  Tu ne vas pas te débarrasser des photos … »

D’un geste protecteur, elle poussa la sacoche dans son dos et fronça les sourcils. Ah non, non ! Qu’il l’exige ou non, elle s’en moquait. Elle avait investi trop de temps pour voir son boulot partir en fumée. Et puis, ces photos, elle n’en aurait jamais de pareille à proposer ou bien, ce serait un coup de chance. Alors non ! Sans réfléchir, elle se mit à lui répondre, bien loin de s’inquiéter de sa personne et de la réaction de son interlocuteur.

« Tu rêves si tu penses pouvoir t’en débarrasser, je me suis donnée trop de mal pour les faire ! C’est pas pour les voir disparaitre comme ça ! »

Elle ne pouvait pas en rester là, il fallait argumenter. Et continuer à jouer le jeu.

« Je … Ces photos sont trop belles pour être supprimées… Et je les montrerais pas, c’est promis. »

Elle ne ferait que les donner à sa cliente, voilà tout. Ces photos-là, elle ne les vendra certainement pas à tout va ou bien, le prix devra être plus qu’intéressant pour qu’elle prenne le risque de jouer sa vie dessus au point où c’en était. Sans se dégonfler, elle continuait à protéger sa sacoche derrière elle et elle ne le laisserait pas faire aussi facilement. Son regard le lançait presque au défi de lui prendre de force.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 379
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4330
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 17:55
Quand le chat est là...
Xander x Scarlett

Tout compte fait, peut importe le fait qu'elle parte ou pas. La seule chose qui l'intéressait désormais, c'était les données de cette appareil. Elle aurait pu le photographier dans toutes autre situation qu'il en aurait rit. Mais pas là. Cela devait sûrement lui échapper, mais c'était ainsi. Xander ne pouvait pas prendre de risques, aussi minimes soient ils. Il avait alors tendu la main, inquisiteur, comptant bien récupérer le bien qu'il lui estimait dû.

"Tu ne peux pas les garder, ce ne sont pas tes affaires". Avait t-il lancé sans donner plus de détail. Elle ne semblait pas comprendre l'enjeu. Chose peu surprenante compte tenu du fait qu'elle n'évoluait très clairement pas dans le même milieu que lui. Certaines choses lui échappaient tout naturellement. Le fait était qu'ici, c'était la loi du plus fort qui faisait foi. Bien plus que le règne avorté de la police municipale qui ne venait même plus vraiment dans le quartier. Plus aucun bus ne desservait cette partie de la ville depuis un moment d'ailleurs. L'Alpha était tout de même surpris de la témérité de l'adolescente. Il n'était pas donné à tout le monde d'avoir le courage - ou la stupidité - de s'aventurer seule par ici.

D'ailleurs, devant la tendance maternelle de la jeune femme envers son appareil photo, Xander exprima un certain agacement, traduit par un soupire bref et un grognement presque animal. "Tu ne vas pas m'emmerder pour ça, tu en prendra d'autre si tu veux, mais celle là, supprime les." Oui. Il venait très clairement de lui permettre d'en prendre d'autres si elle le voulait. S'il n'y avait que ça pour satisfaire ses caprices...Xander était un homme égocentrique. Quelques photos n'allait pas le tuer pourvu qu'elle ne soient pas compromettantes.

"Bon. Maintenant que c'est réglé, je te conseil de me suivre. De toute façon tu ne sortira pas de cette ruelle vivante si tu ne le fait pas"
. Avait t-il finalement lâché, glacial, une pointe étrange de malice animant son regard ambré, sans même attendre l'avis de la demoiselle. Il avait tournés les talons et repris la direction des poubelles. Il n'avait pas oubliés les chatons. Il ne pouvait tout de même pas les laisser là. Ils ne passeraient pas la nuit. Il restait sur ses gardes malgré tout, des fois qu'elle ai l'idée stupide de vouloir s'enfuir.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Étudiante en art
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 20
Age (du personnage) : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Artistique → spécialisation Photographie
Pounds : 2604
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 18:46
Ses paroles semblaient avoir fait doubler l’agacement de cet homme. Après avoir tendu la main de manière à exiger ce qui le concernait, il semblait s’être ravisé. Ça ne l’empêchait pas de témoigner son énervement par un grognement qui fit sursauter Scarlett.

En prendre d’autre ? Vraiment ? La jeune femme resta plantée sur place, complètement ébahie. C’est tout ? Elle s’était donc donné tant de mal pour qu’il lui propose finalement d’en faire sans aucun problème. Scarlett laissa échapper un long soupir agacée à son tour. Alors, elle avait passé tout ce temps à le surveiller, à attendre qu’il arrive aujourd’hui pendant plus de deux heures pour qu’il finisse par lui proposer lui-même ?... Bon, ce qui est fait, est fait. Elle devait plutôt se réjouir de cette victoire partielle. Oui, partielle puisqu’elle devait se séparer des photos prises précédemment.

Elle sortit l’appareil de son nid et l’alluma. Elle se contenta de rechercher l’option "Supprimer tous les éléments" étant donné qu’à part celles de Xander Winchester, elle avait sauvegardé tous ses clichés pris auparavant sur un disque. Elle se montrait toujours prévoyante. Son pouce mit quelques secondes avant d’appuyer sur le bouton "Ok". Elle semblait graver ses photos dans sa mémoire, en espérant peut-être qu’elle parviendrait à les imprimer comme par magie à partir de ses souvenirs.

« Adieu, dur labeur… »

Le deal était le deal. Elle supprima les photos, une moue déçue sur son visage. Au fond, c’était de bonne guerre. Elle pourrait peut-être lui demander des photos plus intéressantes pour sa cliente. Comme un genre de fan-service. Peut-être même qu’elle pourrait lui demander d’envoyer un baiser avec sa main. Ou pas.

L’appareil replacé dans sa cachette, elle fixa son interlocuteur, un peu inquiète de la suite. Elle espérait ne pas se tromper en lui faisant confiance. Il avait plutôt intérêt à respecter le deal. A cet instant, Scarlett regrettait de ne pas avoir pris quelque chose sur elle pour se défendre. Une bombe au poivre aurait pu la rassurer. Elle n’oubliait pas qu’au fond, elle se trouvait quand même avec un gangster. Et puis, il la menaçait ou bien il essayait de lui faire peur ?

Elle se contenta de rester sur les talons du grand brun, silencieuse. L’idée de s’enfuir n’était pas en option. Si elle fuyait, elle n’aurait pas de photo et tout ça n’aurait servi à rien. Puis, il devait quand même avoir un peu de moral au fond vu qu’il ne l’avait pas « forcé » à supprimer les photos non plus. Il l’avait laissé faire en échange d’une bonne proposition. Toujours est-il qu’il semblait la ramener vers le coin des poubelles. Il retournait là-bas pour les chatons, alors ? Oui, visiblement, il avait des principes donc il tiendrait sa parole, hein ? Scarlett n’osa pas l’exprimer très fort mais le silence était pesant donc elle voulait essayer de faire un brin de conversation.

« T’es pas si méchant qu’ça en fait… Tu vas faire quoi de ces petits ? »

Continuant à le suivre, son esprit se dispersa à l’intention des deux boules de poils qu’elle avait aperçues plus tôt sur ses genoux.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 379
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4330
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 19:29
Quand le chat est là...
Xander x Scarlett

Sans plus se soucier de la jeune femme, Xander avait repris sa route en direction du recoin nauséabond. Il aurait besoin d'une bonne douche après ça. S'il ne sentait plus vraiment l'odeur qui le poursuivait, il ne doutait pas qu'elle persiste. Par chance, l'Alpha n'était pas un homme qui avait peur de se salir les mains. Heureusement pour lui compte tenu de son mode de vie.

Parvenu sur les lieux, il posa un genou au sol devant le gros conteneur qu'il avait lui même déplacé quelques temps auparavant. Les deux petits étaient encore là, crasseux, mais en vie. C'était un début. Alors qu'il se remettaient à gémir, Xander en pris un dans chaque mains, les posant dans un carton qu'il venait de saisir au passage dans la benne. Il ne semblait pas trop sale, sa suffirait pour le transport. "Tu dis ça parce que tu ne me connais pas". Précisa Xander tout en se redressant, le carton contenant les deux petits dans les bras. Il avait esquissé l'un de ses rictus mauvais. De ceux qu'il esquisse en permanence sans que l'on puisse réellement leur donner un sens. Et puis il avait rit. Enfin...Plus qu'une rire, c'était plus un ricanement. Qui s'était tût aussitôt qu'il avait ouvert la bouche. "Je ne sais pas encore. Les manger...Les tuer...Tu en ferais quoi toi?" Avait-il lancé avec une malice certaine, sur un ton bien trop léger pour être pris au sérieux.

Quoi que...Avec lui, on ne savait jamais vraiment. Il s'était contenté d'un haussement d'épaule. A vrai dire, il avait déjà sa petite idée. C'est pourquoi il ne s'était pas fait prié pour bousculer la jeune femme qui bouchait l'entrée à la ruelle précédemment emprunté, se dirigeant vers le hangar qui lui servait de maison. "Le palais des courants d'air" comme il se plaisait à le nommer, était une grande bâtisse de tôle surmonté d'une verrière probablement aussi ancienne que la ville. Quoi que. Un bâtiments de cette trempe n'avait pu voir le jour qu'à l'aube de l'ère industrielle. Xander ne s'était jamais trop posée la question. Il y avait établis sa résidence depuis des années maintenant, mais n'avait jamais pris la peine de vraiment le retaper.

"Tu connaîtrais pas quelqu'un qui cherche un chat par hasard? Je ne peux pas les garder". Avait il achevé tout en poussant de l'épaule la grille en fer forgée à moitié bancale qui fermait le terrain désaffecté à l'herbe brulée sur lequel trônait l'édifice de toute ses attentions. Le ciel se couvrait. L'Alpha était sûr qu'un orage éclaterait bientôt. Il refila le carton à l'ado dont il ignorait tout afin d'ouvrir le cadenas qui refermait la lourde porte de tôle qui fermait le bâtiment. La chaîne liberée tomba lourdement sur le sol et l'Alpha employa sa force à faire coulisser le monstre de métal sur ses gond rouillés. Elle mit un moment à se mouvoir, avant d'accéder à la requête qui lui était faite en un crissement sinistre.

Sa gueule béante s'ouvrit sur une pièce sombre et sans fenêtre, jonchée de gravas. Seul la verrière offrait un semblait de luminosité, obscurcie par l'orage approchant. La partie droite comportait une cloison de plaquo à l'apparence neuve. C'est ici que Xander avait aménagé sa cuisine et sa salle de bain. Au fond de la grande pièce vide trônait une cheminée du XVIIIe sur laquelle trônait une vieille horloge poussiéreuse qui devait venir de la même époque. Devant cette cheminée: Un matelas, posé à même le sol, et quelques couvertures. Rien d'autre."Bienvenue dans mon palais jeune fille". Lança Xander, presque théâtral, en s'avançant dans les lieux alors que la pluie se mettait à tomber subitement.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Étudiante en art
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 20
Age (du personnage) : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Artistique → spécialisation Photographie
Pounds : 2604
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 18:17
Là revoilà à son point de départ : les poubelles. Scarlett se planta à l’entrée du recoin et le regardait faire de loin. Elle en profitait pour jeter un œil autour d’elle afin de s’assurer qu’elle ne se fasse pas embarquer par surprise. Visiblement, personne d’autre à l’horizon. Les deux chatons venaient de réapparaitre dans les bras du brun avant qu’il ne les place dans un carton soigneusement choisi.

Hum ? Ça, c’était certain qu’elle ne le connaissait pas mais, il fallait avoir un minimum de bonté pour venir en aide à des chatons. Quelqu’un de foncièrement mauvais ne l’aurait pas fait. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Soudain, un bruit non familier fit sursauter Scarlett. Mais … Mais … Il riait là ? Quoi que, ça sonnait plutôt comme un ricanement machiavélique, celui d’un méchant de mauvais dessin animé qui annonçait son plan que les héros allaient déjouer cinq minutes après. Tout de même, le voir avec cette expression, ça changeait la donne.

« Si tu trouves une espèce de Cruella, elle pourra t’en donner un bon prix, non ? »

Alors comme ça, il aimait l’humour noir ? Scarlett savait taper dedans quand il le fallait. Elle était capable de s’adapter à son public, surtout quand il était question de faire plutôt bonne impression. Ça ne l’avait pas empêché de se faire bousculer, sans même avoir d’excuses. Elle se contenta de froncer un sourcil et de le suivre à nouveau, les mains dans ses poches de sweat. Il semblait se diriger vers l’énorme bâtiment qui lui servait de.. Quartier général ? Maison ? Elle ne savait pas vraiment mais l’endroit avait plus l’air d’un taudis que d’un palais. Elle baissa son regard, porté auparavant sur la bâtisse, sur Xander Winchester.

« Hum, non, je vois pas. Désolée. »

En disant cela, elle réfléchissait de son côté. A vrai dire, elle était toute seule encore pour le moment et c’était assez pesant de rentrer dans un appartement vide. Alors, peut-être qu’elle pourrait se permettre de jouer les bonnes samaritaines. Après tout, s’il ne pouvait pas les garder, qu’allaient-ils devenir ? Bon, peut-être que deux chats, ça faisait trop pour un appartement, non ? Elle ne comprit même pas ce que le carton faisait devant ses yeux. Xander venait de lui coller sur les bras alors qu’elle ne s’y attendait pas. Pour un peu, elle aurait manqué de l’échapper. Elle pencha son visage au-dessus pour y apercevoir deux paires d’yeux ronds la regarder. Comment est-ce qu’elle n’allait pas craquer ?!

La jolie blonde grimaça en entendant ce cri que poussait la porte. Ça ne semblait pas déranger plus que ça son propriétaire. Une fois que ce vacarme eut cessé, la jeune femme s’avança pour entrer dans son « palais ». A première vue, il en avait l’air fier. La pénombre dominait cette pièce mais Scarlett parvenait tout de même à voir le peu d’immobilier qu’il y avait. Autrement dit, un matelas jonché de couverture près d’une cheminée. Elle entrouvrit la bouche de surprise en s’approchant de ce qu’elle devinait être son lit.

« Attends... Tu dors là ? Et ton chef ne te dit rien ? »

Elle imaginait que les membres d’un gang avaient tout de même un minimum de confort. Mais là, ça dépassait tout. Les miaulements des deux chatons l’avaient interrompu. Avant même qu’il n’ait eu le temps de lui répondre, elle avait poursuivi sur un ton presque maternel.

« Il faut les laver si on veut qu’ils se sentent bien et ça les réchauffera au passage. Tu as des serviettes pour les sécher ? Ah et puis, il faut du lait maternisé aussi… »

La pluie commençait à marteler la verrière. Elle espérait qu’il y ait un commerce à proximité pour leur permettre de les nourrir puisque vu le temps qui s’annonçait, ils ne pourraient pas aller bien loin se procurer le nécessaire. En s’approchant de nouveau de Xander, Scarlett fut assaillie encore une fois par cette odeur de poubelle. Elle posa le carton à ses pieds et prit un air exagérément dégouté.

« Je crois qu’une douche te fera pas de mal non plus, entre nous … »

Elle semblait avoir oublié à qui elle avait à faire, le tutoyant depuis le début comme s’il s’agissait d’un bon pote et se permettant ce genre de réflexions. A vrai dire, elle avait tellement enquêté sur lui qu’elle avait l’impression de l’avoir côtoyé. Et puis, au fond, elle n’avait plus aussi peur de lui que ça, même si elle restait sur ses gardes.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 379
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4330
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 18:26
Quand le chat est là...
Xander x Scarlett

En principe, l'humour de Xander n'avait pas vocation à faire rire qui que ce soit. Ni même à y participer. Il fût assez surpris par la réplique de la jeune femme. Surprise peu, voire pas du tout perceptible sur son visage fermé. Seul un rictus mesquin s'était dessiné rapidement au coin de ses lèvres avant de disparaître aussitôt. Elle n'était peut-être pas aussi ennuyeuse qu'elle en donnait l'air.

Ceci dit, il s'agissait là du cadet de ses soucis, il avait autre chose à faire. Parvenu chez lui, il fit preuve d'une autodérision certaine lorsqu'il évoqua son "palais". N'importe qui tombant par hasard sur cet entrepôt croirait qu'un clochard assez doué en travaux y avait élu domicile. Et pourtant, Xander était peut-être plus riche que le maire lui même. Il ne comptait pas. Son compte en banque ne regardait que lui après tout. Il n'était pas matérialiste. C'était d'ailleurs un euphémisme que de le dire. Il ricana, un peu lugubre lorsqu'elle évoqua son chef. Il s'était avancé vers la cheminée au fond de la vaste pièce aux quatre coins de laquelle gisait des monceaux de gravas.

Contournant son matelas, il avait posé un genou au sol devant l'âtre, entreprenant de le raviver. Bientôt, de grandes flammes s'y élevèrent, permettant d'y voir un peu plus clair. Les vieilles ampoules à plusieurs mètres de hauts ne suffisaient plus. Dehors, la pluie faisait rage et martelait la tôle et la verrière dans un vacarme assourdissant. Xander retira son blouson de cuir tout en revenant vers son "invitée". "C'est moi le chef". Précisa t-il avec une malice non dissimulée. Il cachait bien son jeu, la plupart de ses hommes étaient mieux lotis que lui. D'ailleurs, il ne se tallais pas toujours la part du lion dans les gros coups. Si la loyauté qui lui était vouée venait avant tout de la force qu'il démontrait, il avait aussi su jouer d'autres atouts.

C'est en ponctuant ses dires d'un ricanement sombre qu'il contourna la cloison à droite de la pièce pour entrer dans une cuisine étonnamment bien faite. Du placard sous l’évier, il sorti une grande bassine qu'il remplie d'eau tiède. Pendant que cette dernière se remplissait, il leva le bras pour atteindre un autre placard au dessus, attrapant une boite de lait en poudre exclusif aux chatons, ainsi qu'un tout petit biberon. C'est d'un geste savant qu'il dosa la poudre dans le petit flacon et acheva avec de l'eau tiède.

Il avait ignorée l'annonce qu'elle avait faite plus tôt. Jugeant inutile de lui répondre. Ouvrant une porte au fond de la cuisine, il disparu un très court instant dans sa salle de bain, en sortant avec 3 serviettes grises qu'il posa en équilibre sur le dessus du carton que la jeune fille tenait. Récupérant le biberon et la bassine, il alla poser le tout devant la cheminée, devant son matelas, unique meuble de la pièce. "Tu n'a qu'à t'en occuper puisque tu as l'air de t'y connaître" Lança t-il simplement. Un peu froidement étrangement. Il avait alors sortie son téléphone de sa poche de jean, semblant envoyer un SMS ou quelque chose du genre tout en reprenant le chemin de sa sale de bain. "Le signal est lancé, si tu sors d'ici, jamais tu ne pourra y revenir" Précisa t-il alors, mesquin. La menace semblait claire. L'avantage d'être chef, c'est qu'en un claquement de doigt, un endroit est surveillé. En un claquement de doigt, une personne est épiée. En un claquement de doigt...

Sur ce, il disparu dans la salle de bain. Bien qu'il ne le sente pas, Xander avait conscience du fait que la jeune femme ne pouvait pas avoir tort concernant son odeur...Autant y remédier. Bizarrement, il pris soin de verrouiller la porte. Plus prudent en présence d'une photographe. Cette pensé arracha un sourire amusé à l'Alpha. Pas un rictus cette fois ci...Personne ne pourrait le voir.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Étudiante en art
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 20
Age (du personnage) : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Artistique → spécialisation Photographie
Pounds : 2604
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 23:42
Scarlett n’était pas bien sûr de la véracité de son propos. Lui ? Le chef ? Elle ne put s’empêcher de réagir sur le ton de la plaisanterie.

« Arrête … »

Elle ne savait pas trop quoi en penser. Il était difficile de savoir s’il disait vrai ou non étant donné qu’il semblait toujours se moquer d’elle. Et pourquoi est-ce qu’il passait son temps à ricaner de cette façon-là ? Il avait un problème de nervosité qui le poussait à extérioriser ainsi ? Scarlett l’avait suivi, reprenant le carton dans ses bras, jusqu’à une cuisine. A vrai dire, cette pièce faisait presque tâche comparée au reste de « l’habitation », si on pouvait l’appeler ainsi.

La jeune femme scrutait ses faits et gestes, patientant juste à côté. Il semblait étonnamment expert en dosage de lait en poudre. D’ailleurs, le simple fait qu’il en possède dans ses placards lui indiquait que ces orphelins n’étaient pas les premiers à avoir été recueillis par lui. En bon élève, elle se contentait de le laisser faire, silencieusement. Une cuvette pour les laver sans doute. Le biberon était prêt aussi. En le voyant s’éloigner vers une porte, Scarlett s’approcha lentement, se demandant si elle devait le suivre ou non. Inutile, le revoilà avec trois serviettes qu’elle pensait être destinées aux chatons. Il confirma sa pensée en déposant les serviettes sur un bord du carton.

Tel un poussin suivant sa maman poule, elle le suivit de nouveau jusque vers la cheminée qu’il avait ravivée un peu plus tôt. Il déposa le tout et l’invita à s’occuper du reste. Enfin, l’inviter, ça n’était pas vraiment le terme exact. En tout cas, il n’y avait pas eu de rictus ou de ricanement cette fois-ci. Étrangement, elle préférait le voir esquisser un sourire grimaçant que de faire face à un bloc de glace.

Une menace ?! Scarlett se demandait avec qui il avait pu communiquer à l’instant. En tout cas, cela semblait affirmer qu’il était bien chef et qu’il avait donné des ordres à ses sous-fifres. Ou bien, c’était du bluff. Ouais, peut-être du bluff. De toute façon, elle ne comptait pas se sauver. Pas pour l’instant.

« J’essaierai de courir plus vite cette fois… », dit-elle avec un sourire en coin.

Sans plus de cérémonie, il disparut dans la pièce où il avait été cherché ces quelques serviettes. Scarlett n’allait pas le suivre, la priorité actuelle était toute autre. Il fallait déjà s’occuper de ces deux bébés. La jolie blonde s’agenouilla et déposa le carton devant elle. Les adorables boules de poils ne la quittaient pas des yeux, semblant se poser des questions que Scarlett ne parvenait pas à déchiffrer. Elle approcha la bassine près d’elle et retroussa ses manches. Elle plongea lentement ses mains dans le carton pour ne pas les effrayer et saisit alors délicatement l’un des deux chatons. Celui-ci se laissa faire tandis qu’elle le prit contre elle pour le rassurer par des caresses. Puis, sans geste brusque, elle plongea sa main dans la bassine pour caresser ensuite le petit félin. Elle répéta son geste pour le décrasser sans le brusquer. Petit à petit, la crasse disparut et fit place à un adorable chaton noir et blanc. Elle attrapa une des serviettes et le roula dedans, comme un bébé dans son lange. Il fallait être sûr qu’il n’attrape pas froid. Elle le frotta en douceur afin de le sécher un maximum et le déposa près de la cheminée une fois qu’elle eut terminé. Le petit être semblait apprécier cette chaleur bienvenue et attendait gentiment, sans bouger.

Maintenant, au deuxième. Celui-ci, ou plutôt celle-ci, était nettement moins coopératif. La petite minette gémissait dès que la main humide de Scarlett s’approchait d’elle. Au final, l’étudiante avait fini par arriver à laver cette petite boule de poils mais, c’est elle qui avait fini avec le pantalon et le sweat mouillés. Après avoir enfin séché cette petite rebelle au pelage gris souris et blanc, elle se positionna en tailleur et installa les deux chatons au milieu de ses jambes. Elle saisit le biberon qu’avait préparé le gangster un peu plus tôt et l’agita pour dissoudre correctement le lait. Elle fit couler une goutte sur sa paume pour vérifier la température et présenta le biberon au petit matou noir et blanc qui engloutit la tétine sans se faire prier. Scarlett ne put s’empêcher de sourire et de s’attendrir. Son regard était rempli de douceur pour ces deux petits. Il ne fallait pas craquer … Ne pas craquer … Comment résister ?! Xander Winchester ne pouvait pas les garder et il ne fallait pas les séparer. Ils étaient frère et sœur, ils devaient rester ensemble. Mais, deux chats à gérer, est-ce qu’elle y arriverait ? Arf. D’ailleurs, il en mettait du temps à revenir, qu’est-ce qu’il fait ? Scarlett avait été tellement absorbée par son travail de mère de substitution qu’elle n’avait pas prêté attention à autre chose qu’à ses protégés. Il n’était quand même pas parti par une porte arrière ou il n’était pas allé préparer quelque chose de louche ? Scarlett haussa un sourcil en jetant un coup d’œil vers la porte où il s’était éclipsé avant de reporter son attention sur le petit gourmand.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 379
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4330
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Mai - 23:13
Quand le chat est là...
Xander x Scarlett

Cette douche était la bienvenue. Il avait peu dormi la nuit passée et avait passé son temps dehors. Il était rare qu'il passe beaucoup de temps chez lui. Le lieu ne s'y prêtait pas, et il n'avait jamais fait grand chose pour que cela change. Le confort ne faisait pas partie de ses aspirations. Il se reposerait quand il serait mort. Dans le monde dans lequel il évoluait, cela pouvait arriver bien plus vite que prévu. Alors il vivait. A sa façon. Entrainant dans son sillage tout ceux qui le voulaient. Et ils étaient nombreux. Nombreux à vivre dans son ombre pour pouvoir, eux, bénéficier d'un confort relative que la rue ne leur offrirait pas s'ils restaient seuls. Combien dans ce quartier payaient leur loyer grâce à de l'argent sale? l'Alpha ne les comptait plus.

Pour l'heure, il se contentait de profiter de l'eau chaude. Luxe étonnant dans un taudis comme le sien. Sa salle de bain et sa cuisine étaient neuves et dénotaient avec tous le reste. Il ne s'était même pas aménagé de chambre. La nuit, il aimait s'endormir devant les flamme, sous la verrière. Lorsqu'il ne pleuvait pas, le ciel était magnifique. Pour rien au monde il ne troquerait ces moments. Quoi qu'il en soit, il fini par sortir de la douche. Le faux plafond isolait la pièce du toit de tôle, absorbant en partie le tumulte de la pluie, mais pas la force du tonnerre. Une tempête se levait. Une chance qu'il ai trouvé ces chattons. Avec la pluie, ils se seraient noyés dans cet égouts. Il soupira attrapant une serviette sur son sèche serviette, croisant son regard dans le miroir. Son torse était lardé de cicatrice, certaines peut sympathiques. Ses iris ambrés coururent le long de son bras tatoué  pour finir sur la pire de toute: celle laissé par ce chien sur son avant bras et qui lui avait valu plus d'une semaine alité par l'infection qu'elle avait causée. En y repensant, il s'étonnait encore de ne pas y être resté. Sûrement que ce n'était pas passé loin.

C'est sur cette pensée, et après s'être rapidement vêtu d'un jean noir et d'un t-shirt blanc propre qu'il était sorti de la pièce pour regagner l'entrepôt. C'est sans grande surprise qu'il constata qu'elle n'était pas partie. Il l'aurait déjà su si ça avait été le cas. Passant rapidement une main dans ses cheveux pour en chasser quelques goutte d'eau récalcitrante, il leva son regard en direction de la verrière martelée par la pluie. Il faisait très sombre, malgré le fait qu'il soit encore trop tôt pour que la nuit tombe réellement à cette époque.

Contournant le matelas sans un mot il se posta dos à la cheminé, croisant ses bras sur son torse, son regard glissa sur le chaton mis "à sécher" tandis que l'autre s'abreuvait goulument. Le visage de l'Alpha resta fermé. Il mit un instant à prendre la parole. "Si tu dis quoi que ce soit au sujet de ça, tu sais que je te retrouverais". Précisa Xander sans ciller. Il était on ne peut plus sérieux. Il ne fallait pas qu'elle se méprenne. La bonté dont il était capable de faire preuve envers les animaux ne s'était jamais appliquée aux être humains...
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Étudiante en art
Date d'inscription : 27/03/2017
Messages : 20
Age (du personnage) : 18 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Artistique → spécialisation Photographie
Pounds : 2604
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 20:21
La pluie se faisait plus dense et les gouttes terminaient leur chute sur la verrière. Les chatons ne semblaient pas y prêter attention, trop occupés à profiter du confort qui leur était offert. La petite chatonne se laissait réchauffer par les braises chaleureuses tandis que son frère vidait le biberon comme un vrai glouton. Depuis combien de temps n’avait-il rien avalé ?

Alors que le biberon était presque achevé, Xander Winchester fit son apparition. Il s’était changé et paraissait avoir pris une douche. Du moins, elle avait conclu cela en constatant l’humidité de ses cheveux bien prononcée. Il était venu la rejoindre, elle et les chatons, sans dire un seul mot. Il s’était installé près de la cheminée et semblait avoir constaté pendant un instant son « travail ». Deux chatons propres et l’un avait presque fini de se remplir le ventre. Toutefois, il ne laissa rien transparaitre. Aucune émotion. Rien.

Puis, une menace. Pour changer, tiens. Alors, quand j’aurais des tendances suicidaires, je n’hésiterai pas, avait-elle eu envie de répondre. Mais, cette fois-ci, Scarlett n’était pas sûre que le moment soit propice à jouer dans le sarcasme. Elle évita de répondre sur le ton de la plaisanterie, n’ayant guère envie de le froisser. Elle avait déjà ses larbins sur le dos soi-disant, il était plus judicieux de ne pas envenimer les choses. Elle se contenta de soutenir son regard en acquiesçant silencieusement. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu’il y avait de mal à raconter ça mais, s’il ne le voulait absolument pas, c’est qu’il avait ses raisons. Peut-être une histoire d’image à préserver.

Le biberon venait de délivrer sa dernière goutte de lait. Le chaton semblait repu. Scarlett déposa le biberon et commença à lui masser le bas-ventre. Elle avait lu quelque part qu’il fallait le faire pour stimuler le transit, elle s’appliquait donc à le faire. Une minute après, elle le laissa s’installer près de sa sœur. Les deux petits se reniflèrent et finirent par se lécher mutuellement. Scarlett décocha un sourire, attendrie comme jamais. Ils étaient tellement mignons … Maintenant, il fallait un deuxième biberon pour la petite femelle. Scarlett se releva, le biberon en main, et s’adressa à Xander Winchester.

« Il faudrait un deuxième biberon pour la femelle, s’il te plait. »

Scarlett lui tendit le biberon, le laissant s’occuper de la préparation. Il avait l’air d’être expert en la matière, alors autant qu’il s’en occupe. Aussi, Scarlett ne devait pas perdre le nord. Si elle était là, ça n’était pas pour faire du sauvetage à la base, mais pour avoir une photo de lui. Elle compléta sa demande précédente, avec une touche de malice dans la voix.

« Et, peut-être que je pourrais en profiter pour immortaliser ce moment "Papa en cuisine" ? »

Un cliché de lui en train de préparer un biberon, elle imaginait déjà le prix qu'elle en tirerait auprès de sa cliente. Elle aurait pu vanter l'exclusivité de la chose. Mais bon, elle connaissait déjà la réponse et avait juste eu envie de lui rappeler pourquoi elle était là. A moins qu'il n'accepte... ?
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 379
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4330
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Mai - 17:19
Quand le chat est là...
Xander x Scarlett

Son inquiétude concernant sa réputation n'était sûrement pas comprise par la jeune femme. Comme pouvait-elle l'être? De toute évidence, ils ne faisaient pas parti du même milieu. Fort heureusement pour elle probablement. Ou pas. Peu de ceux qui vivaient à son service étaient réellement malheureux. En vérité, certains y avaient même trouvée leur vocation, comme lui l'avait fait avant eux il y a quelques années. Si la rue n'est pas engageante et plutôt égoïste, elle sait donner beaucoup quand on sait le lui rendre. Et si l'Alpha combattait si farouchement pour que sa condition ne change pas, c'était qu'il y voyait un intérêt. Après tout, si elle l'ignorait, cela ne changeait pas le fait qu'il faisait partie de ceux qui n'auraient jamais du se retrouver là. Mais voilà. Il était là. Et en plus, il avait la chance d'avoir le choix. Ce n'était pas le cas de grand monde.

Quoi qu'il en soit, c'est sans un mot qu'il retourna vers la cuisine préparer un second biberon après avoir récupéré le contenant vide. Il avait jeté un coup d’œil rapide au chaton repus prêt de la cheminée. Il avait bon espoir qu'ils s'en sortent, il en avait vu dans de bien pire état. Alors qu'il traversait la sale principale, jonchée de gravas, en direction de la cuisine, il leva les yeux en direction de la verrière assaillie par une pluie diluvienne. Dans un coin du bâtiment, le toit de taule fuyait et un "plic plic" régulier se faisait entendre par résonance. Un éclair déchira le ciel, sitôt suivi d'un puissant grondement de tonnerre. L'orage était très proche.

Il se remit en route vers la cuisine en un soupir. Il aimait bien ce temps. Peu de gens sortaient. Moins de choses à gérer. "Tu ne devrais pas me provoquer. Rien ne m'oblige à tenir parole si tu m'agace". Précisa simplement Xander froidement tout en préparant le second biberon. Le souci avec lui, c'était que sa parole ne valait strictement rien. Ou uniquement lorsque ses promesse étaient violentes, ou dans son intérêt. Ce n'était pas le cas ici. l'Alpha n'était pas loyal envers tout le monde. Surtout pas envers une inconnu d'à peine 20 ans.

De retour prêt du feu, il lui avait tendu le biberon. Elle semblait se débrouiller, autant qu'elle continue. Finalement, il ne savait pas bien pourquoi il lui permettait de rester ici. Ce simple fait n'était pas dans son intérêt. Il n'en retirait rien, et il n'estimait pas lui devoir quelque chose. Cette simple interrogation lui fit froncer les sourcils alors qu'il reprenait place dos à la cheminée. "Qui t'as commandée ces photos?" Repris t-il de nouveau suspicieux. Il était tenace. S'il n'apprenait pas "qui" il avait bon espoir d'obtenir un "pourquoi".
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ✩ Jeremiah le snob ♥ + LIBRE aux élèves
» Le chat et la chauve-souris (Sélina Kyle)
» Jouer au chat et a la souris dans un tunnel, ça vous tente ? (Suite du rp studio)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Londres ▬ La ville :: Les rues :: Hangar de Xander Winchester-