[RP COMMUN] En avant pour l'aventure !

avatar
Compte Fondateur
Date d'inscription : 28/07/2015
Messages : 343
Pounds : 1689
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Juil - 22:21


EVENT ETE 2017
Dimanche 9 Juillet : 5h00

Vous avez finalement été assez curieux pour accepter de vous rendre sur le lieu de rendez-vous afin de partir pour l’aventure. Il est tôt, vous êtes encore fatigués mais pourtant vous êtes bel et bien présents. Après avoir mis votre bagage dans la soute du bus, vous montez en espérant certainement pouvoir terminer votre nuit sur la route.
Le bus part, vous n’avez pas vraiment eu le temps de faire la connaissance des voyageurs qui ont pris place avec vous. Chacun à votre place, vous attendez certainement d’apprendre la destination finale, puisque c’est un peu la seule chose que vous ne connaissez pas sur ce voyage. La chose la plus importante tout de même, l’air de rien.

Une petite heure passe tout de même avant qu’on ne daigne vous mettre au courant, comme si les accompagnateurs appréciaient vous faire attendre. Ou alors peut-être qu’ils voulaient juste attendre que vous soyez un peu plus éveillé ou que vous preniez le temps de vous reposer encore quelques minutes avant de prendre le micro du bus pour s’adresser à vous.

L’Irlande du Nord. Voilà la fameuse destination. Et pas n’importe où en Irlande : Les Mourne Mountains exactement. Pendant un petit quart d’heure on vous explique de quoi il s’agit, entre autres une chaine de montagne avec de la nature à perte de vue. Il s’agit notamment des montagnes qui auraient inspiré l’écriture du livre Narnia grâce à ses paysages presque féériques et surtout très mystérieux.

Après quelques heures de bus, vous prenez le Ferry jusqu’à l’Irlande, pour ensuite reprendre la route en bus. C’est un voyage assez éprouvant mais tout était prévu, surtout au niveau du repas. Finalement, vous arrivez à destination en début de soirée et encore, ce n’est pas fini. Le bus vous dépose à la fin d’une route, il faut faire le reste du chemin à pied. L’aventure commence à partir d’ici.

« Prenez bien toute vos affaires, n’oubliez rien, on ne reviendra pas ici avant deux semaines ! »

L’un des animateurs ris doucement, et une fois tout le monde prêt, vous commencez à marcher, avec vos petites lampes de poche bien utiles pour éclairer la petite forêt qui se dresse devant vous. Heureusement qu’il y a un chemin à suivre tout de même… Pour le moment du moins.

[HRP]
Vous pouvez poster à la suite ! Il n'y a pas de limitation de mots, vous faites comme vous le sentez ! Ceci est un RP commun, il n'y a pas d'ordre de réponse, vous répondez quand vous le voulez ~ Earl interviendra quand vous arriverez au niveau du camp, et pour la suite aussi certainement !

Amusez vous bien !

Si vous le voulez, vous pouvez également lancer des RP en PV et faire votre aventure avec qui vous voulez (Ou même en solo, pourquoi pas?)

Love sur vous ♥

EDIT : Bien entendu, le voyage dure deux semaines mais il s'agit de deux semaines fictives ! Si l'event prend plus de temps ce n'est pas grave, il ne sera pas clotûré au bout de deux semaines !
[/HRP]




Merci de ne pas mp ce compte.
avatar
Policier en formation
Date d'inscription : 29/06/2016
Messages : 62
Age (du personnage) : 35
Orientation sexuelle : Asexuel - Panromantique
Etudes/Métier : 2ème année, police
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 2:06
Se lever tôt n'avait jamais dérangé Robin lui qui, depuis tout petit se réveillait avec le chant des coqs. C'est donc de bonne humeur qu'il sortit du lit ce matin-là.
Comme d'habitude, la fenêtre de son appartement était ouvert, un vieux chat à l'oreille troué dormait dans un coin, sur la table étrangement débarrassé de tous poils ou plumes, trônait un morceau de papier, une annonce apparemment. Lorsqu'il était tombé dessus, il y a quelques jours, Robin n'avait pas hésité. Rendez-vous compte : on lui proposait une excursion dans la nature, coupé de tout engin électronique. Ha ! Pas d'écran, pas de boutons compliqué ou de collègue pour te dire « C'est logique pourtant, ce symbole sert toujours à ça… », le pied !
Son sac étant près depuis la veille, il ne lui restait plus qu'à prendre son café et s'habiller, parfait.

Robin ferma la porte de chez lui et partît à pied, si ces calcules étaient bons il en avait pour une petite heure de marche jusqu'au lieu de rendez-vous. Ha les balades en forêt, il en avait fait plus jeune pour aider un ornithologue amateur dans son village ou pour faire des cueillettes de champignons. Bien sûr, il n'avait plus la vigueur de sa jeunesse et son état de fumeur n'était pas pour arranger les choses. Il soupira, souffla un nuage de fumer et souri. C'était l'occasion rêvée de se remettre à la randonnée, en plus avec tous les exercices de la police ce n'est pas comme s'il manquait de sport !

Trois clopes et un tour de montre plus tard, le voilà au rendez-vous. Quelques personnes étaient déjà présentes près d'un bus. Il monta dans l'engin, bien content de ne pas être à la place du conducteur et s'installa vers le fond près d'une fenêtre. Les minutes passèrent et bientôt ils partirent. La ville laissa bien vite place à la campagne, avec ces champs à perte de vue, parfait pour laisser dériver ses pensées. Comme souvent lorsqu'il était en voiture, Robin se mit à rêvasser sans vraiment faire attention aux autres passager. D'ailleurs il n'avait reconnu personne, sans doute que ses collègues avaient mieux à faire que participé à une telle excursion.

Ce n'est qu'au bout de quelques heures et après s'être fait réveiller par un gars parlant un peu trop fort dans le micro que Robin appris leur destination, parce que oui, notre cher stagiaire avait accepté de rentrer dans un bus sans savoir où il allait. Hum, c'était peut-être pour ça qu'il y avait si peut de policier, entendre parlé d'enlèvement ou de terrorisme avait du rendre les autres un peu parano… Les Mourne Mountains hum… ? Il avait déjà vu des photos dans un livres sur l'Irlande, effectivement cet endroit avait l'air très beau. L'Irlande donc, ça voulait dire qu'ils allaient prendre un bateau ? Sa première traversée en mer, ben dit donc ce voyage lui réservait pas mal de surprises !
Heureusement pour lui, le brun ne se révéla pas sujet au mal de mer, il put donc admiré les vagues en toute quiétude. Et il dut bien admettre que cette étendue bleu avait quelque chose d'envoutant et se promis de réitéré l'expérience une autre fois.

Enfin ils arrivèrent à destination. Un chemin serpentaient devant eux, s'enfonçant dans une forêt.
Robin regarda autour de lui, la plupart des participant étaient jeunes, dans la trentaine, voir la vingtaine, seul exception une petite fille don l'humeur joyeuse ne semble pas avoir été dégradé par le voyage. Cette enfant l'intriguait un peu. En fait, non Tous les enfants l'intriguaient. Étant le seul gamin de son village, il avait peu eu d'expériences avec ces petites créatures.
Robin ce détacha son regard de la fillette pour vérifier le contenu de son sac, se serait stupide de se rendre compte trop tard que quelque chose était tombé dans le bus ou que sa boite a pharmacie ou de premier secourt c'était ouvert…
Un a un les participant disparurent sous les arbres, on ne voyait d'eux que les lumières dansantes de leurs lampes-torches. Robin c'était posté un peu à l'écart, les yeux fermé, il inspirait avec délice les odeurs des bois. La route et la technologie derrière lui, la forêt, la nature devant, il sourit. Alors que les derniers retardataires se mettaient en marche, il sortit d'une de ses poches, une lampe à dynamo qu'il se mit à remonter avant de s'aventurer à son tour dans le bois.


avatar
Chômeur
Date d'inscription : 23/01/2017
Messages : 105
Age (du personnage) : 32 ans
Orientation sexuelle : Hétéro
Etudes/Métier : Chômeur
Pounds : 531
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 10:52
Difficile de savoir ce qui t’était passé par la tête lorsque tu avais décidé de répondre par la positive en recevant cette mystérieuse invitation. Tu t’étais dit que c’était une bonne idée, que même si tu ne connaissais pas la destination du voyage, cela pouvait être intéressant et surtout que cela pourrait plaire à Isabella. Ça faisait plusieurs années que tu n’avais pas pu l’emmener en vacances… Depuis ton divorce, en fait. Alors tu voulais te rattraper. Peut-être que l’emmener à la mer aurait été plus amusant pour une fillette de son âge en fait. Mais ça, c’est qu’après avoir accepté que tu y avais songé, comme d’habitude.
Cela dit, quand tu lui as annoncé que vous passerez deux semaines dans une destination que vous ne connaissiez pas, ta princesse contre toute attente avait été émerveillée par l’idée. Et pendant les quelques jours qui vous séparaient du départ, elle n’avait pas arrêté de te questionner sur ce que tu pensais du voyage. Elle était curieuse, et tu nourrissais sa curiosité sans limite en lui proposant de telles choses. C’est quand même beau de voir un enfant s’intéresser à tout ce qui l’entoure comme ça.

Tu avais pris un temps considérable pour organiser vos sacs à dos. Il n’était pas questions d’oublier quoi que ce soit. Dans celui d’Izzy, plus léger, tu avais mis tout ce qui était vêtements de rechange pour vous deux ainsi que la trousse de soin et les affaires de toilette. Dans le tiens, tu avais réussi à caser les deux duvets et les éléments nécessaires à la construction de votre toile de tente que tu allais devoir porter à la main parce qu’elle était assez imposante et que tu n’avais pas réussi à la faire rentrer dans ton sac. Tu avais également décidé d’emporter quelques friandises, surtout pour Izzy -même si de toute évidence tu allais taper dedans à un moment ou à un autre…-, parce que les repas étant préparés par les organisateurs, tu as peur qu’elle refuse de manger certaines choses, sans compter votre allergie à tous les deux sur quoi tu devras faire très attention.

Le jour J, tu n’avais eu aucun mal à te réveiller tôt le matin. Avec ton ancien travail, tu avais plutôt l’habitude et ce dernier s’étant terminé il y a peu de temps tu n’as pas eu l’occasion de reprendre un rythme de vie normal. Le plus difficile restait de réveiller Isabella qui elle était très bien endormie, alors se faire réveiller à trois heure et demi du matin, ce n’est pas étonnant que ça ne fasse pas plaisir à la petite. Un peu ronchon, elle avait refusé de se lever à une heure pareille. Tu n’avais pas eu d’autres choix que de l’habiller sans aucune aide de sa part et de finalement partir de l’appartement avec ta princesse dans les bras, et les deux sacs sur tes épaules, la toile de tente accrochée à l’un d’eux. Chargé comme un bourrin, c’est la bonne expression.
Vous étiez partis à pied. De toute manière avec la petite qui dormait tu ne pouvais pas prendre ta moto. Et puis vous n’habitiez pas très loin de la place de la mairie. Il t’aura fallu quelques minutes à peine avant d’arriver à destination, la petite s’étant rendormie dans tes bras.

Le voyage se passera sans encombre. Tu ne connaissais personne parmi les participants mais tu ne doutais pas sur le fait que ce genre de voyage allait certainement en rapprocher quelques-uns. Ce n’était pas forcément ce que tu souhaitais, toi tu étais principalement venu pour offrir des vacances à ta fille, rien d’autre en particulier. Lorsqu’on vous a enfin informé sur la destination du voyage, tu avais eu directement le réflexe de vouloir sortir ton téléphone pour voir de quoi il s’agissait… Mais tu ne l’avais pas pris, forcément, puisque c’était interdit. La frustration avait pris place, mais heureusement pour toi le voyage était bientôt terminé et tu allais bientôt pouvoir constater la destination de tes propres yeux.

Le bus, le bateau, encore le bus… Heureusement que les transports ne te rendent pas malade, et Izzy non plus. Pour sa part, depuis qu’elle était réveillée elle ne tenait plus en place et n’arrêtait pas de te question sur l’heure de l’arrivée. Elle était certainement aussi pressée que toi, si ce n’est plus.
Finalement, l’arrivée se fit en début de soirée. Tu n’auras donc pas pu voir le paysage de votre destination de jour. Tu devras attendre le matin. Vous sortez du bus, Isabella la première, qui est loin d’avoir été épuisée par le voyage. Forcément, en dormant une bonne partie au début… Quoi qu’il en soit, tu la gardes à l’œil avant d’aller récupérer vos sacs dans la soute. Tu l’appelles pour qu’elle vienne porter le sien, chose qu’elle fait sans broncher, même plutôt joyeuse.

« C’est beau papa ! »

Tu ris doucement en l’entendant s’émerveiller alors même qu’on n’y voit plus grand-chose. En te redressant, tu passes ton sac sur ton dos et tend la main à ta fille pour qu’elle la prenne dans la sienne. Il n’était pas question qu’elle marche loin de toi alors que le soleil se couche. Tu lui donnes une lampe torche, pour qu’elle s’amuse à éclairer ce qu’elle veut sur la route, et vous voilà partis pour la traversée de cette forêt, visiblement.

« Tu ne lâche pas ma main, d’accord Izzy ? »
avatar
Etudiant en littérature
Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 27
Age (du personnage) : 20 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Etudiant
Pounds : 903
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 22:26

5h00. Est-ce que des gens savent réellement ce que se lever avant 5h00 signifie? C'est un crime, un châtiment. Pire que cela, c'était une envie suicidaire qui prenait Pete dès le saut du lit. Lui qui avait espérer que les choses seraient plus douces et plus envisageables pour une telle sortie, il se mettait les doigts dans l'oeil. Mais autant dire que voilà, il avait besoin de s'aérer et ce n'était pas pour rien qu'il avait préparé ses affaires la veille. C'était même avec une raison suffisante qu'il se préparait à l'aveugle, les sens encore endormis.  

Il m'y un temps avant de se souvenir du lieu de rendez-vous et de l'atteindre, mais il y arriva, sans avoir pris ni de douche, ni de petit déjeuner. Ce qu'il regretta amèrement quand après avoir mis ses bagages dans la soute, son ventre gronda terriblement. Cela n'arrangerait rien à son humeur, ça. Il y a pourtant du monde autour, il arriverait bien à taxer un ou deux gouters d'ici là.

Il s'installe, à une place où il en prend deux, parce que à 5h15, mine de rien, on est pas sociable. Alors il veut entendre personne et personne ne veut l'entendre, ça tombait bien. En réflexe, il voulut sortir son téléphone, haha, la bonne blague. Il ferma alors les yeux pour ne pas penser que ce voyage était surement la meilleure et la pire idée de sa vie. Sauf quand quelqu'un a ouvert sa bouche plus fort que les autres pour expliquer le voyage, la destination, tout ça, tout ça... Il s'en fou, il veut juste dormir, Pete. Il grogne dans son coin, attendant que ça passe. Il verrait bien en arrivant, le pays et l'ambiance, de toute façon, inutile de réveiller ceux qui souhaitaient encore terminés leur nuit, non? Et ce fut fait. A peine le silence revenu, à peine endormi de nouveau. Il était donc de nouveau en état de marche lorsqu'il fallut descendre prendre le Ferry, puis encore du bus, mais cette fois, il observa le paysage et l'apprécia, étrangement. Et puis, il avait pu manger et ça, c'était le plus important.

Et puis, on y arrive. Au milieu de nul part. Avec une lampe torche, nos sacs sur le dos, en petite troupe qui avance... Mine de rien, on a l'air tous un peu con. Mais la journée à été longue et tout ce que Pete espère, c'est un endroit calme pour se poser et de nouveau dormir. Les voyages, on fait pas grand chose, mais on dort, et c'est le plus important, non? Il remarque d'ailleurs que les personnes autour de lui sont de tout âges. Vraiment, emmener des enfants mineurs dans les bois, en pleine nuit, il faut être tarés. Il lève les yeux au ciel et s'enfonce à son tour dans la forêt, sans perdre le groupe de vue. Blasé, mais pas fou. Puis qui sait, ça lui fera peut-être du bien, cette nature, au final... pour oublier.


avatar
Policier en formation
Date d'inscription : 29/06/2016
Messages : 62
Age (du personnage) : 35
Orientation sexuelle : Asexuel - Panromantique
Etudes/Métier : 2ème année, police
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 23:12
Au nord de l’Irlande, dans une forêt sombre, un pèlerinage de lumière volaient dans les airs au grès d’un chemin invisible pour tout autre qu’eux. Les derniers rayons de soleil n’arrivaient pas à traversé la barrière des feuilles et seul la blancheur vive des lampes laissait deviné la couleur des arbres. Une cigarette pas encore entamé à la bouche, Robin se déplaçait silencieusement ombre parmi les ombres, parent éloigner d’un des vieux monstres des contes qui ont nourrit la montagne.
Le chemin sinueux qui s’enfonçaient dans les entrailles végétal était difficile à suivre, une racine traite pouvait surgir a tout moment et certains passage recouvert par l’herbe ou des feuilles était partiellement dissimulé. cependant il suffisait de suivre les lumières. Le groupe avançait de manière régulière espérant à chaque tournant tomber sur le campement tant attendu. Le stagiaire lui, n’était pas spécialement pressé d’arrivé. Dernier du groupe, il avançait à son rythme, laissant son regard fasciné être happé par les ombres chimériques dessiner par les branches. Il se souvenait avoir eu peur enfant des ces mêmes ombres et se demandait si l’enfant qu’il avait vu tout à l’heure allait bien. Et d’ailleurs, il était curieux de savoir comment se déroulerait la suite, allait-ils passer tout le séjour en groupe ? C’était plus que probable. Ils n’allait quand même pas les lâcher en pleine nature, si ?
La douce mélodie des pas sur la terre et le crissement des feuilles raisonnait dans la forêt. Shric, shric… Ainsi avançait la file de lumière. L’humain est un « animal sociable », marcher, marcher petits êtres solitaires, votre instinct vous rattrapera bientôt…


avatar
Chômeur
Date d'inscription : 23/01/2017
Messages : 105
Age (du personnage) : 32 ans
Orientation sexuelle : Hétéro
Etudes/Métier : Chômeur
Pounds : 531
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 12:55
Tu ne t’attendais pas à devoir marcher en pleine nuit dans une forêt aussi dense. En fait, tu ne t’attendais à rien du tout, du coup ça rendait les choses assez simples et en même temps vraiment compliquées. Tu espérais silencieusement que le chemin menant à votre destination finale n’allait pas être trop long. Ce n’est pas que cela te gênerait si tu étais seul, mais tu avais Isabella avec toi et même si elle semblait encore en pleine forme pour avoir dormi une bonne partie du voyage, il ne suffisait d’un rien pour qu’elle se mette à chouiner en disant qu’elle avait mal aux pieds et tout ce qui s’en suit. Alors tu espérais vraiment arriver rapidement à destination.
Tu ne pouvais pas voir grand-chose du paysage qui vous entourait dans cette pénombre, avec pour seule source de lumière vos lampes torches, mais ce que tu pouvais déjà apercevoir te faisait plutôt plaisir. Et Isabella semblait être sur la même longueur d’onde que toi.

« Tu as vu papa, les arbres ils sont vraiment géaaaants ! »

Tu lui souris et hoche la tête. C’est bien la seule à se faire entendre dans le petit groupe que vous êtes. Tu n’en es pas sûr mais tu ne crois pas que les enfants soient très nombreux à participer au voyage. Est-ce que c’était une mauvaise idée d’emmener ta fille dans ce genre d’endroit ? Toi qui veux lui faire découvrir beaucoup de chose, tu ne penses pas que ce soit si mal. Et puis tant que tu ne la quitte pas des yeux tout va bien.

« Fais attention où tu mets les pieds Izzy, et ne bouscule personne d’accord ? »

« Oui oui je fais attention ! Oups ! Pardon monsieur ! »

Tu la regardes se balader à quelques pas devant toi, avec sa petite lampe torche, et secoue doucement la tête en le voyant tout de même bousculer une personne dans sa précipitation. Tu fais bien attention à ce qu’elle ne s’éloigne pas, donc rapidement tu quittes l’idée de vouloir deviner un peu le paysage pour garder Izzy en ligne de mire.
avatar
Compte Fondateur
Date d'inscription : 28/07/2015
Messages : 343
Pounds : 1689
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 13:02
Après une bonne petite demi heure de marche, vous arrivez à un endroit plutôt plat et plutôt dégagé d’arbres. Les organisateurs, en tête de file, s’arrêtent et se retournent vers vous avec le sourire.

« Voilà, nous sommes arrivés ! Alors. Avant que vous ne partiez dans tous les sens pour vous installer, je préfère préciser que vous devez rester dans cette zone et pas partir vous installer à perpette ! Il faut quand même qu’on puisse tous vous voir, ça serait dommage d’en perdre un ou deux dans la nature… »

L’homme rit, et forcément ses collègues aussi. Finalement ils vous laissent vaquer à vos occupations après vous avoir dit qu’ils parleront des possibles activités dès demain matin, et que vous feriez mieux de passer une bonne nuit de sommeil avant de voir ce qu’il vous attend.

La clairière n’est pas très grande, mais suffisamment pour le petit groupe que vous êtes. Il y a un petit endroit où vous pouvez tous vous retrouver, avec un potentiel feu de camp à allumer. Mais pour le moment ce qui importe le plus, c’est la construction de vos tentes pour pouvoir aller vous coucher !


Merci de ne pas mp ce compte.
avatar
Etudiant en littérature
Date d'inscription : 16/09/2016
Messages : 27
Age (du personnage) : 20 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Etudiant
Pounds : 903
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 17:18
Étrangement, le bruit qui sortait du groupe te ramenait plus à une civilisation que les arbres et la nature environnante. Genre, vraiment. Si c'était pour faire autant de bordel, il fallait rester chez vous les gens. En plus, il y avait une folle furieuse avec sa torche qui assommait des jambes. Pete vous le jure, c'était plus une excursion de survie dans un monde hostile entouré de personnes d'un asile qu'une véritable redécouverte de la nature.

Il trouva cependant la force de rester calme pendant le trajet, limite en trainant les pieds pour s'éloigner du chahut environnant. En plus de cela, il trouva enfin le moyen d'être en paix avec ses pensées par la même occasion. Ces arbres se ressemblaient tous, non ? Quelques pas de plus, et voilà, ils étaient arrivés... haha, où ? Nul part. Une espèce de trou dans une forêt, si petit trou qu'on avait juste la place de mettre nos tentes en rangs d'oignons.

Dans tout les cas, lui, il allait se trouver un coin loin des gens, de leur pollution de paroles et surtout de celle qui voulait tous nous tuer à la chuky avec sa lampe torche. La galère commença lorsqu'il posa son matériel et devina habilement qu'il allait devoir construire sa tente.

Il se fit mal, beaucoup de fois, et grâce à l'aide d'une personne lambda qui avait remarqué que le camping il n'en avait jamais fait, sa tente fut montée. En trente minutes. Avec plus ou moins de gueule, il faut l'avouer. Au moins, l'eau ne s'infiltrerait pas. S'il ne pleut pas beaucoup. Il fallait pas trop en demander à une toile de tissu. Pete mit ses autres affaires dedans et s'allongea, au calme. Jusqu'à ce qu'il comprenne qu'une certaine agitation se faisait.

Il jura que si ces personnes se mettaient à faire un feu de camp et chanter des chansons paillardes, il allait faire un malheur... Un peu de calme, oh !


Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪
» [Jour I] En avant pour l'aventure !
» Fangorn
» Une bière, ma pipe, et c'est parti pour l'Aventure !
» Labyrinthe sylvestre, esprits et loups. Quoi de mieux pour une aventure? (pv: Connor)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Spécial :: Zone event-