« De toute ma tendresse, je suis un géant de papier. » ϟ Cartwright.

avatar
Musicien des rues
Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 129
Age (du personnage) : 25 ans.
Orientation sexuelle : Guitarophile.
Etudes/Métier : Musicien des rues + caissier à une supérette de quartier de 16h à 20h, quatre jours de la semaine.
Pounds : 966
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Sep - 22:25


« Shaï Cartwright El'Hocine »



« identité. »
Nom ; El'Hocine. (prononcé El'Hochiné.)
Prénom(s) ; Shaï –signifiant cadeau-,  Cartwright, mais on l'appelle le plus souvent Skander -son nom de scène, ainsi que Carter, étant donné que ce n'est pas facile de porter un prénom égyptien en Angleterre, et que les gens s'amuse à le renommer Carter. (surtout Carlyle & son frère.)
Age ; 25 ans, verseau, un 28 Janvier.
Sexe ;
Nationalité ; Égyptien & américain.
Orientation sexuelle ; Guitarophile. (Pas intéressé.)
Situation amoureuse ; Marié à Lila. (Célibataire.)
Groupe ; Marginal.
Logement ; La rue, c’est cool aussi. (Ne dira jamais qu’il squatte chez Carlyle.)
Année/Métier ; Musicien des rues, c’est considéré comme un métier ? + Caissier de 16h à 20h dans une supérette de quartier, le Lundi, Mardi, Jeudi, et Vendredi.
Options ; Aucune. Ah, si... Cuisinier à ses heures perdues.
Avatar ; Shinomiya Kojirô + Shokugeki no Souma.


beauté de la poupée et de l'âme
Skander est grand, trop grand ; il mesure 1m84 ✿ il a la peau blanche qui bronze à une vitesse affolante une fois au soleil ✿ il doit toujours faire attention à l’endroit où il met sa guitare ou son ukulélé au moment où il est exposé au soleil, afin de ne pas avoir un bronzage bizarre ✿ le fait qu’il bronze aussi vite est dû à ses origines égyptiennes qui l’ont normalement béni avec un teint de peau légèrement mâte à l’origine ✿ mais comme il a souvent déménagé en Amérique, le soleil de l’Egype n’était plus là pour gratifier sa peau comme il le fallait et elle est devenue blanche & sensible dès que le soleil se pointe ✿ il a les yeux en amandes de couleur noisette très clair ✿ ses cheveux sont à l’origine d’un châtain très clair ✿ sa coloration rose est dû à une erreur ✿ ils auraient normalement dû être rouge mais Carlyle s’est foiré et c’est devenu rose, triste incident ✿ il a les côtés de la tête à peine rasés ✿ ça ne se voit pas mais il a des abdos en pack 4, force d’accompagner son frère jouer au foot ✿ sa peau étant sensible au soleil, elle est également sensible lorsqu’il se gratte ou qu’il se blesse ; elle se met à saigner très vite ✿ mais ce n’est pas quelque chose qui l’embête plus que ça sauf lorsqu’il joue de la guitare ✿ il a les doigts rugueux et toujours pleins de pansements à force de jouer ✿ il porte des lunettes car c’est un geek ✿ non en vérité c’est parce qu’il y voit mal de loin ✿ mais de près il n’a aucun soucis et il les enlève le plus souvent pour lire ✿ il a une boucle d’oreille à l’oreille gauche, celle que son frère n’arrêtait pas de tirer étant enfant ✿ son frère en possède une autre sur l’oreille droite qui complète la paire avec lui.

Skander est un amoureux des guitares ✿ il a décidé que sa femme serait Lila, une guitare classique Cuenca des années 90 ✿ son ukulélé Voxy ne l’a jamais quitté, il le garde précieusement dans son étui dans son sac à dos ✿ il le considère un peu comme son enfant ✿ il a une collection assez importante de guitares classiques et électriques ✿ elles sont restées chez ses parents et il pleure toutes les nuits –ou presque- à cause de ça ✿ il n’est en fin de compte qu’un grand enfant amoureux de la musique et de ses guitares ✿ il complexe à cause de sa taille ; il se trouve trop grand ✿ il adore les comics, en particulier DC et Marvel ✿ son héro préféré est Thor, il trouve qu’il a un grand cœur ✿ le film sur ce dernier l’a fait rêver, il connaît les répliques par cœur ✿ c’est un grand fan d’Harry Potter et de Star Wars ✿ Enfant il voulait se marier avec Luna ✿ même maintenant c’est toujours le cas ✿ il n’hésite pas à dire ouvertement qu’il voudra se marier avec Luna et sera obligé de divorcer avec Lila la guitare ✿ les gens le prennent pour un fou mais il n’en a cure, il assume ce qu’il aime ✿ il s’amuse toujours avec ses lunettes en les mettant dans une position étrange et jouant différents rôles ✿ il aime bien cuisiner ✿ il a commencé à cuisiner pour son frère lorsque ses parents ne pouvaient pas rentrer le midi, depuis il continue un peu à pratiquer lorsqu’il le peu ✿ la vie de SDF est dure mais c’est une expérience qu’il faut faire au moins une fois dans sa vie d’après lui ✿ la générosité et l’égoïsme des gens peut atteindre leur paroxysme quand vous êtes dans une situation comme celle de Cartwright ✿ et pourtant il admire toujours autant l’humanité devant les preuves d’amour et de partages auxquels il a droit parfois ✿ il a été étonné de la manière dont les SDF et les gens dans des situations difficiles se serrent les coudes ✿ il ne se plaint ainsi pas de sa situation ✿ même s’il squatte la plupart du temps chez Carlyle il apprécie dormir dans un parc en s’endormant sous les étoiles ✿ il aime jouer de Lila dans la rue même si les trois quarts des personnes ne font pas attention à lui ✿ il y en a certaines qui restent et l’écoutent et cela lui donne toujours du baume au cœur ✿ lorsqu’il dort il a tendance à s’étaler partout et à finir en diagonale dans le lit ✿ il ne sait toujours pas comment il fait ça et à quoi il rêve ✿ quand il se sent mal cependant il ne bouge pas d’un millimètre durant son sommeil ✿ c’est l’unique manière de savoir s’il est angoissé, déprimé ou malade ✿ même si ça se voit aussi lorsqu’il a du mal à jouer de sa guitare ou de son ukulélé ✿ autrement il cache facilement son mal-être ✿ il sourit souvent, voire trop souvent ✿ il est toujours heureux ✿ après tout sa seule joie est de pouvoir jouer de sa guitare, ce qu’il fait tous les jours ✿ bien sûr il ne peut pour l’instant pas en vivre mais il sait qu’un jour il y arrivera ✿ il ne lâchera pas son rêve de devenir un musicien connu et reconnu par le monde entier ✿ même s’il a encore quelques progrès à faire niveau guitare ✿ il ne s’en rend pas forcément compte mais parfois il y a beaucoup de faux accords ✿ heureusement ses amis SDF et Carlyle sont là pour lui en faire la remarque ✿ il est toujours prêt à s’améliorer et à donner le meilleur de lui-même ✿ il ne critique jamais les gens car il pense qu’il y a toujours matière à s’améliorer ✿ même lorsqu’il s’agit de la nature des personnes, il sait qu’au fond il y a quelque chose de bien d’une manière ou d’une autre alors il ne colle pas d’étiquettes✿ cela ne signifie pas qu’il est naïf pour autant, il a juste foi en l’Homme ✿ il voit le positif dans chaque objet et chaque évènement de sa vie ✿ il essaie toujours d’avoir les mots qu’il faut pour rassurer et apaiser une personne ✿ il a du mal avec les gens dépressifs car il n’arrive pas à trouver la bonne manière de les rendre heureux ✿ pour lui, tout le monde devrait être heureux et satisfait de la vie, qui est comme un cadeau ✿ pourtant il lui arrive à lui aussi d’être triste lorsqu’il se retrouve au bout du rouleau et sans espoir ✿ ce qui arrive rarement, mais quand cela arrive ça peut durer un bon mois ou une bonne semaine selon son état ✿ il aime beaucoup de choses ✿ comme le sucre, les dessins animés, les films, les manhwa et la musique en général ✿ il n’a pas de genre de musique préféré, il peut passer d’un rock électro à du reggae sans aucun souci ✿ il ne gagne pas beaucoup d’argent avec son travail de 4h par jours durant quatre jours de la semaine ✿ il ne dépense jamais son argent inconsidérément ✿ il est cependant toujours confronté au dilemme d’acheter à manger ou d’entretenir sa guitare ✿ actuellement il donne l’argent qu’il gagne à Carlyle afin de le remercier de le laisser dormir et manger de temps en temps chez lui ✿ « temps en temps » qui se retrouve en plusieurs jours d’affilés jusqu’à former une semaine ✿ mais c’est Carlyle qui le force presque à rester alors qu’il déteste s’imposer chez les gens ✿ de plus il se sent obligé de rester avec lui pour une raison encore inconnu ✿ et comme il a tendance à écouter son instinct il reste sagement avec Carlyle le temps que ce dernier veut bien de lui.




histoire d'une guitare abandonnée
La senteur de l'alcool vomis, répandu sur le sol laissant des cadavres un peu partout. Celle des poubelles des restaurants qui gaspillent, des habitants des immeubles, des supermarchés qui te permettent de vivre. La puanteur des égouts qui remontent jusque dans les plus grandes rues lorsqu'il n'y a personne. Tous ces parfums font désormais partis de ton monde, de ta routine. Tu vis ici, dans les rues abandonnées de Londres qui perdent vies dès que la nuit tombent. Des bureaucrates alcooliques, des femmes qui trompent leurs maris ; tu en as vu des pourritures de leurs espèces, et se devraient être eux à ta place. Même si tu as choisi cette vie, même si tu ne regrettes rien, tu te dis que parfois la vie fait mal les choses. Tu vois encore ton petit frère -le véritable enfant de tes parents adoptifs, les yeux émerveillés et pleins d'espoirs pour ton futur. Que dirait-il s'il te voyait maintenant, au bord du gouffre, mendiant comme le SDF que tu es ? La crise d'identité est passée et pourtant tu ressens encore ce vide au fond de toi qui se demande qui tu es vraiment et d'où tu viens. L'impression de ne pas appartenir à ce monde, à cette vie. Et comme si le ciel était en accord avec ton cœur, le temps tourne à l'orage. Tu inspires, une fois. Une dernière fois. Et tu te mets à courir sous la pluie qui lave tes sentiments.


BONHEUR.

À l'époque tu ne voyais pas les choses ainsi. Les yeux pleins de rêves et d'espoirs, tu pensais réussir à atteindre des sommets, quitte à aller plus loin que le but que tu t'étais fixé ; devenir un musicien hors pair. Pris d'affection pour la musique dès ton plus jeune âge, ton père t'avait appris à jouer du piano, chose toute logique que voilà. Mais ce qui t'intéressait vraiment toi, c'était la guitare. Electrique ou classique, tu adorais le son que cet instrument pouvait produire lorsque l'on pinçait les cordes, lorsqu'on les sentait vibrer sous ses doigts. Hypnotisé par cette musique enivrante que voilà, tu as très vite plaidé ta cause auprès de tes parents afin d'en avoir une. Et oh merveille parmi les merveilles, tu as commencé ton entrainement avec un petit Ukulélé que ta mère avait trouvé au marché en se promenant. La joie ne pouvait être plus grande, et pourtant ; tes parents avaient trouvé le moyen de ravir ton cœur encore plus. Un petit frère était en route, et ce pour ton plus grand bonheur. Tu te voyais déjà lui chanter des berceuses avec Voxy, ton prénommé ukulélé.  Lui appendre des petites chansons que tu avais toi-même composées, aux paroles douteuses remplies de la naïveté et des rêves des enfants.

Et le petit être considéré comme ton petit frère est né. Appeler Allinor, petit plaisir de tes parents, tu le berçais de tes douces cordes et de ta voix enfantine. Tes parents posaient des yeux rêveurs et bienheureux sur vous deux, lorsque vous étiez ensemble –ce qui était quasiment tout le temps le cas, et pourtant, tu sentais que quelque chose n’allait pas, au fil des années. Comme si un creux se formait entre toi et tes parents, comme s’ils te cachaient quelque chose. Frauduleux comme tu l’étais à l’époque, tu essayais d’écouter ce qu’ils disaient, lorsqu’ils étaient dans leur chambre. Et pourtant, tu n’as jamais réussi à n’avoir que serait-ce une bride de secret croustillant que tu pensais te mettre sous les dents.


CRISE.

L’annonce était tombée comme un cheval de plomb. La rumeur, discrète mais entêtante, t’avais poussé à aller demander la vérité à tes parents. Le petit ‘oui, c’est vrai’ qu’ils avaient murmuré t’a fait un choc. Certainement est-ce la même réaction pour la plupart des enfants qui ont été adoptés et qui le découvre ‘par hasard’, un hasard qui veut bien faire les choses tout de même. Cependant, cela n’a absolument rien changé dans ta vie. Bon, tu es adopté parce que tes parents pensaient qu’ils ne pouvaient pas avoir d’enfant, d’accord, très bien, et alors ? Ils restent malgré tout tes parents, et si ta véritable mère, ta génitrice, a préféré te laisser dans un orphelinat, sûrement était-ce le mieux pour elle, mais également pour toi. Tu ne sais pas trop pourquoi les autres enfants te demandaient ce que tu pouvais ressentir au fond de toi, le fait d’être adopté. Tu as toujours répondu simplement « mais ils restent mes parents quand même, vous savez », et apparemment, ce n’était pas la réponse que l’on attendait venant de toi. Sûrement voulaient-ils que tu te plaignes, que tu dises que tu le vivais mal, que tu désirais partir à la recherche de tes véritables géniteurs, mais tu n’en as jamais vraiment éprouvé le besoin ou l’envie. Certainement que, de toute façon, ce serait compliqué de le faire, et pourquoi s’embêter à chercher les problèmes là où il n’y en a pas ?

Le seul véritable problème que tu avais, était de savoir que tu n’étais pas directement lié à ton frère. Enfin, frère par adoption, du coup. Aucun lien de parenté. Et ça, ça te foutait vraiment les boules. Mais tes parents ont bien réagit ; ils t’ont pris à part, t’ont parlé. « Si tu nous considères comme tes vrais parents, ne devrais-tu pas en faire de même pour Allinor ? » ‘mais ce n’est pas pareil’, tu répondais à chaque fois. La lumière de ta vie, ton premier et véritable fan, celui qui était amoureux de ta musique et de tes chansons, c’était ton frère. Et non, vraiment, ça te mettait la rage de pensait qu’en fin de compte, vous ne partagiez rien ; ni le sang, ni même la moitié d’un des parents, rien, à part un petit bout de papier qui attestait que vous faisiez parti de la même famille. En somme, rien du tout. Et tu avais beau retourné le problème dans tous les sens, il t’a fallu plusieurs années avant d’enfin réussir à te dire que ce n’était pas si grave, la famille ne se transmettait pas que par le sang.


VOYAGE.

Il avait pleuré. Beaucoup pleuré. Et tu avais beau essayé de le rassurer, que ce soit au téléphone désormais, tu savais qu’il allait encore pleurer pendant quelques temps. Il était comme ça, Allinor, un peu frêle, trop sensible, trop doux. Un beau jeune homme dans la fleur de l’âge, beau jeune homme tourmenté par son grand-frère qui partait en Amérique. Tu l’avais décidé sur un coup de tête « je veux partir faire le tour du monde avec Voxy », et tu voulais commencer par les Etats-Unis, afin de rendre visite à tes grands-parents. Tu avais amassé beaucoup d’argent dès que tu étais sorti du lycée, bien assez pour te payer un voyage en Amérique, et dans un autre pays encore. Travaillant comme un forcené, tu avais gagné à plusieurs reprises une augmentation grâce à tn bon boulot et à ta motivation sans faille. Tes parents t’avaient également offert de l’argent pour tes anniversaires et Noëls, sachant à quel point tu voulais partir. Mais ton frère, lui, restait buté. Pendant les trois ans avant ton départ, il n’arrêtait pas de vouloir te mettre des bâtons dans les roues. Tu étais son frère, grand frère même, tu n’avais pas le droit de l’abandonner comme ça.

Le jour où tu es parti, il n’est même pas venu pour t’accompagner à l’aéroport. Et pourtant, tes parents t’ont offert le cadeau qu’il refusait de te donner. Une guitare cuenca des années 60. Une classique, toute simple, absolument sublime. A l’intérieur, une petite lettre qui vantait tous tes mérites, que ce soit en tant que grand frère ou en tant qu’artiste. Ce jour-là, c’est lui qui t’a fait pleurer. Pour la première fois de ta vie, tu te sentais coupable de partir alors qu’il ne le voulait pas. Et pourtant, tu te devais de prendre ton envol pour un jour être à la hauteur de tous ses mots. C’est le cœur lourd et les pensées rempli de ton frère que tu quittais l’Egypte.


TEMPÊTE.

Après l’Amérique, tu avais fini par faire un tour en Europe. La France avait été le premier pays où tu avais posé bagage, et après celui-ci, l’Angleterre. Angleterre où, malheureusement, tu t’étais fait faucher tout ton argent pour un petit voyou qui avait menacé ta guitare, Lila. La Cuenca que ton frère t’avait offerte. Forcément, c’était soit ta guitare, soit ton porte monnaie. Tu avais cédé le porte-monnaie, à ton plus grand désespoir, quoi contenait bien évidemment tout ton argent liquide. Et tu étais sans le sous, ta carte bancaire ayant été vidé justement pour ton arrivée en Angleterre, tu ne pensais pas que tu allais avoir droit à … ça. A peine arrivé, que déjà, tu allais devoir jouer les pauvres, en jouant dans la rues –non pas que ça dérangeait, au contraire-, mais tu allais devoir absolument trouver un boulot, et faire quelque chose, tu ne sais quoi, pour gagner des sous ou vivre. Ou bien tu allais suivre l’exemple de ses gens qui dorment dehors et vivent comme ils le peuvent. Bien vite, tu t’es habitué à cette vie de SDF sans le sous, avec cependant un travail à mi-temps dans la supérette du quartier, près du lycée et d’une université.

Et puis, oh miracle parmi les miracles, un petit bonhomme roux t’avait complimenté. Disant que, oh là là, qu’est-ce que tu jouais bien de la guitare, c’était beau. Le jour d’après, il t’avait apporté un plat du restaurant où il travaillait, un reste. Le jour suivant aussi, et encore une autre le jour d’après. Tu avais fini par apprendre son prénom et sa vocation ; Carlyle, travaillant dans un restaurant. Et puis un jour, il te proposa un deal ; tu goûtais ses propres plats fait maison, et tu pouvais rester dormir dans un lit, bien chaud, tout prêt. Evidemment, tu acceptas, mais tu n'aurais peut être pas dû... Tu pensais que tu allais finir par mourir, au vu de ce qu’il te faisait manger. Ces plats étaient… Immangeable. Vraiment. Mais tu te forçais parce que tu sentais qu’il les avait fait avec amour, et comme il t’offrait de la nourriture gratuite, tu te voyais mal lui refuser ça. Bien sûr, ‘emménager’ était un bien grand mot. Disons simplement que tu squattais le temps que tu aies assez d’argent afin de pouvoir te payer ton propre appartement, voilà tout.




« behind the screen. »

dc de cléanthe. mot de passe happé par moi-même. connaissance du forum par les créateurs. et désolée pour avoir mis autant de sucre dans cette fiche. faites attention à votre hyperglycémie.

©雲




Invité
Invité
Dim 20 Sep - 22:30
Shokugeki no Souma :veryhappy: C'est trop génial ce manga :happy:
Bienvenue & bonne chance pour la suite
Invité
Invité
Dim 20 Sep - 22:38
... Je suis arrivée en mode "CETTE FOIS, NAMOI LA VALIDATION DE CODE EVHRIJKHLM" avant de capter.

Amère déception.



Re bienvenue vile bestiole, je reste ton ombre :<
avatar
Musicien des rues
Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 129
Age (du personnage) : 25 ans.
Orientation sexuelle : Guitarophile.
Etudes/Métier : Musicien des rues + caissier à une supérette de quartier de 16h à 20h, quatre jours de la semaine.
Pounds : 966
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Sep - 22:41
Huhu merci Estrella !


Ah, Zephyr, Zephyr. Ne sois pas si déçu. Si tu y tiens tant que ça, je te laisserai les prochains codes va...

Oh oui, reste mon ombre. You got my back.
Invité
Invité
Dim 20 Sep - 23:47
MOI JE LE SAVAIS AVANT VOUS TOUS
RAGEZ PÔ

je t'aime, rp bien ma pomme d'amour
Invité
Invité
Lun 21 Sep - 11:43
J'aime cette chanson que tu as mis dans ton titre ** La chanson dans ta fiche aussi est cool **
Re-Bienvenue parmi nous !
Heureusement que je ne suis pas diabétique, ça aurait été la fin pour moi xDDD

Aller, courage (l)
Invité
Invité
Lun 21 Sep - 11:55
Écris bien ta histoire babe. ♥
Invité
Invité
Lun 21 Sep - 12:11
*lui jette sa culotte sexy en dentelle* KYAAAAAH KYAAAAAH >w< Owi viens remplir les rangs des rouges /PAN/ Fighto pour ton histoire blblb <3
Invité
Invité
Lun 21 Sep - 12:18
OMG WELCOME
GUITAROPHILE J'AIME CETTE ORIENTATION/PAN
avatar
Musicien des rues
Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 129
Age (du personnage) : 25 ans.
Orientation sexuelle : Guitarophile.
Etudes/Métier : Musicien des rues + caissier à une supérette de quartier de 16h à 20h, quatre jours de la semaine.
Pounds : 966
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Sep - 20:39
OHOHOH MERCI LES GARS.

Jevouzem.
luv.
avatar
Sophomore
Date d'inscription : 08/09/2015
Messages : 2122
Age (du personnage) : 17 ans
Orientation sexuelle : Ace.
Etudes/Métier : Lycéenne.
Pounds : 10737
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Sep - 23:00
J'aime. cette. fiche.
C'est un attentat magistral à la beauté tellement ça shine de magnificence.
Bon, j'te cache pas que le rose et moi, on s'entend mal. Très trèèèèèèèèèès mal.

Et puis cet avatar quoi.
C'est magnifayque Albator. GG.

Ecris-nous une histoire superbe.
La pression ? Moi ? Te mettre la pression ? Mais totalement, voyons.



Thanks le vioque. ~

Event de Pâques 2016:
 

Event Noël 2016:
 
avatar
Musicien des rues
Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 129
Age (du personnage) : 25 ans.
Orientation sexuelle : Guitarophile.
Etudes/Métier : Musicien des rues + caissier à une supérette de quartier de 16h à 20h, quatre jours de la semaine.
Pounds : 966
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Sep - 14:33
Ohohoh merci Cathy, tu m'en vois ravie, que ça te plaise tant.

Et ouais, tu me mets la pression sérieux, c'est pas coul tu sais.

(L'avatar est de Swann, elle a fait une petite merveille avec, gnn. <3 )
Invité
Invité
Dim 27 Sep - 18:54

Validation
A cause de vous tous, un jouer j'vais mourir d'hyperglycémie avec tout votre sucre et vous cuteries. C'pas bon pour la santé des persos comme ça! ;w;

Heyoooh, je te valide ! Maintenant que tu as ta couleur et ton rang, tu vas pouvoir t'acquitter de tâches administratives ! (Youhou, Ô joie !)

♙ Aller recenser ton avatar ;
♙ Créer ta fiche de relations ;
♙ Demander un rp ;
♙ Demander un logement ;
♙ Créer ton téléphone et ton Twitter si tu le souhaites ;
♙ Rejoindre un club si tu es lycéen ou étudiant.

Bon jeu à toi et surtout : HAVE FUN !
©Riva
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « De toute ma tendresse, je suis un géant de papier. » ϟ Cartwright.
» + chou j'ai une surprise pour toi, j'suis toute nue sous mon bikini. (KATIE FITCH)
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Pour commencer :: Présentation :: Fiches :: Validées-