Event #1 ; RP de groupe

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Compte Fondateur
Date d'inscription : 28/07/2015
Messages : 379
Pounds : 1731
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Oct - 20:46
Event #1 ; RP


Vêtu de pied en cape, Bartholomew II Richardson fait son entrée sur la scène installée dans un coin pour accueillir les groupes de musiques. Rien ne pourrait présager qu’il était le maire de cette ville jusqu’à ce qu’il ôte la cagoule qu’il portait sur la tête. Fier geek qu’il est, il ne pouvait pas ne pas se déguiser en Batman, l’un de ses héros de comics préféré.

Echevelé, il prend tout de même le temps de ramené derrière son oreille les quelques mèches qui s’envolent sous le souffle frais du vent : l’automne est là et ne compte pas s’envoler de sitôt. Les projecteurs s’allument et il est maintenant le centre de l’attention. Il tapote sur le micro, un sourire en coin accroché aux lèvres, et commence alors, ce discours.

« Tout d’abord, bonsoir à tous. Merci d’être présent ce soir.

Pour ceux qui ont suivi mon parcours et ma campagne électorale le savent : j’ai un mentor dans la vie. Plus qu’un mentor, il est un modèle. Un homme que j’aime et que je respecte plus que tout. Il s’agit de Stephen Richardson, mon père.

Mon père m’a appris à être quelqu’un de droit, d’honnête et de sérieux. Quelqu’un qui donnera tout pour atteindre ses objectifs et qui se donnera les moyens de franchir la ligne d’arrivée. Mais il m’a également appris nos anciennes coutumes, nos légendes, nos histoires.

Celle qui a le plus retenue mon attention, étant enfant, c’était celle de « La nuit du casse-noisettes. » ou encore « La nuit de la pomme croquante » Aujourd’hui, elle n’a plus qu’un seul nom à travers le monde : Halloween.

Mon père, ce grand homme, avait comme idée de me faire aimer une légende qui consistait à passer la soirée en famille à se raconter des histoires en grignotant des noisettes et/ou des pommes. Malheureusement, tout enfant que j’étais, j’allais à l’école. Et le lendemain, quand l’institutrice nous raconta l’histoire d’Halloween avant de nous préparer à faire des costumes, elle ne savait pas qu’elle anéantissait tous les efforts de mon père. Eh oui, quel enfant digne de ce nom ne préférerais pas un sachet de bonbon sucrés à quelques quartiers de pommes ? Depuis, je suis resté un très grand pratiquant d’Halloween.

Si je n’avais pas été avec vous ce soir, j’aurais volontiers enfilé un costume afin de sonner aux portes de mon quartier. Je ne vous cache pas que je n’ai pas eu que des bonbons l’an passé, j’ai aussi récolté quelques coups de pieds aux fesses.

Si nous sommes ici ce soir, c’est parce que j’ai voulu fêter ma fête préférée avec vous. Pour vous remercier, tous, de votre confiance et de votre soutien. Pour les réticents qui utiliserons ce sujet afin de m’accuser de dilapider l’argent de vos impôts, sachez que cette fête a pu voir le jour grâce à la contribution de plusieurs écoles que j’aimerais remercier.

Vos serveurs et hôtes de ce soir nous viennent directement de l’Oxford School of Hospitality Management. C’est eux qui ont organisé l’événement en partenariat avec l’université Millenium section arts de la scène et arts de la table cuisine. Nous remercions chaleureusement Nora Campbell, Doyenne de l’université, et Sir Alistair Fitt, directeur de l’Oxford School of Hospitality Management, de leur participation à cet événement merveilleux.

J’arrête maintenant de bavarder et vous laisse profiter de la soirée. Joyeux Halloween à tous ! »


Les projecteurs s’éteignent, il remet son masque. Sa prestation est terminée pour ce soir. La foule applaudie, émerveillée par ce qui a été mis en œuvre par la mairie pour animé un peu cette fête tant délaissée.

Le 31 octobre s’annonce charmant, excitant. Effrayant.


©Riva


Merci de ne pas mp ce compte.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 383
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4354
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Oct - 13:20

Il faisait déjà nuit sur la ville. Le soleil était encore à peine visible sur l'horizon et pourtant, une foule de gens costumés se pressait déjà dans les rues, devant l'estrade qui avait été installée dans l'après midi. Cela faisait plusieurs semaines que l'évènement était annoncé et Xander s'était longtemps demandé s'il y jetterais un oeil. Xander n'a jamais vraiment eu d'âme d'enfant. Et s'il était présent aujourd'hui, ce n'était pas par nostalgie. A vrai dire, il était peut-être le seul à avoir à peine pris la peine de se déguiser. Finalement, en avait il besoin? Certaines personne lui jetait déjà des regard en biais. Quelqu'un parce qu'ils le reconnaissait, d'autre parce qu'il le prenait pour un trouble fête qui n'avait pas fait l'effort de se déguiser.

Pourtant, lorsqu'il passait devant les lampadaires, à la lumière tamisée par les toiles d'araignée, on pouvait constater que son t-shirt noir présentait des tâches sombres, au même titre que ses bras. Impossible pourtant de savoir s'il s'agissait de véritable sang. Son bras droit quand à lui, comportait un bandage parfait, qui ne faisait parti 'aucun costume puisqu'il servait à camoufler une horrible morsure. A vrai dire, il aurait simplement pu le retirer et son costume était achevé. Mais c'était encore bien trop frais pour qu'il puisse se le permettre.

Naturel, il présentait malgré tout un visage plus pâle qu'à l'accoutumée. Il se remettait à peine d'une forte fièvre et des cernes avaient vu le jour sous ses yeux ambrés. D'ailleurs, cette teinte d'iris pouvait aussi laisser penser à un costume. Finalement, il n'avait pas franchement besoin de faire beaucoup d'efforts pour se mêler aux gens. Il s'était finalement stoppé dans un coin d'ombre, loin de l'estrade. Le discours du maire l'intéressait peu. Il n'affectionnait pas ce "régent". Tout simplement parce qu'il était le premier maître des flics qui passaient leur vie à lui courir après.

Malgré tout, il se faisait discret. Il ne doutait pas que cette soirée ne serait pas le simple théâtre d'une fête populaire. Ses concurrent profiterais sûrement du fait que les bonbons circulent pour faire passer autre chose. Son boulot ce soir était de couper court à ses trafics, avec toute la discrétion dont il pouvait être capable. Ainsi, il prendrait une longueur d'avance. Non, il n'arrivait pas se défaire de ses obligations. Isuzu allait sûrement lui en vouloir pour ça.

Il croisa les bras, évitant de toucher sa blessure encore douloureuse. Son regard balaya la foule qi semblait aux anges. Un rictus détestable se dessina alors sur ses lèvres. Tout comme Halloween, il était charmant, excitant...Effrayant.
Invité
Invité
Jeu 22 Oct - 14:33
Halloween. Terrible fête dans tous les sens du terme. Aussi bien passionnant et amusant que chiant. Les gens vont et viennent sous l'astre lunaire qui déchire le voile de pénombre, dévoilant les étoiles. Pourtant dessous, le soir de la fête, les enfants déguisés et même les adultes partent en quête. Quête de bonbons et d'horreurs. Abbey aime cette fête autant que cela l'ennuie parfois. Parce que les gens frappent à votre porte toutes les cinq minutes, que le monde grouille partout, mais au-dessus de tout ceci, c'est toujours agréable en un sens. Après tout, la fête signifiait la possibilité de s'amuser un peu, sortir et voir autre chose qu'un quotidien bien huilé. Autrement dit, cela donnait un peu de piquant.

Alors non sans mal, la future mère s'était affublée d'un costume qu'elle puisse enfiler. Son ventre de sept mois n'aidait pas encore une fois et tout les costumes des années précédentes pouvaient être oubliés. Alors dans de vieilles fringues déchirées -n'ayant pas les moyens ou le luxe de s'offrir mieux- un haut ample et un jean serré, des bottes en cuir rouge et un maquillage hideux... Simple comme accoutrement. Puis le maquillage raté ce n'était pas bien dur quand on connaissait un peu la punk enceinte.

Enfin passons. Ainsi était sortie Abbey Love pour Halloween. Ses orbes avaient parcouru les lieux, regardant les décorations que la ville revêtait pour l'occasion. Comme beaucoup, son chemin était donc passé par l'estrade qui avait été mise en place l'après-midi. Le discours du maire, comme d'autres, ne l'intéressait guère au final. Du blabla qu'elle qualifiait d'inutile en un sens et chiant aussi. Alors son regard se faufilait, observait et s'évadait loin. Assez loin pour finalement tomber sur une connaissance qui n'avait point le teint lumineux et frais.

Rejoindre la connaissance ou non ? Telle fut la question durant un bon moment. Remuant dans son esprit. Le déranger un moment ou non ? Ils se connaissaient, discutaient parfois au bar et Xander se permettait même de lui donner des avis assez précieux sur son futur... Mais au vu de son activité, il devait avoir mieux à faire... Pourtant, elle avait envie, alors... Lentement, ses talons claquaient au sol, rejoignant alors Xander livide comme un mort. Affichant d'ailleurs un sourire assez flippant, mais pas assez pour faire fuir la belle.

« Sympa le déguisement, très réaliste même. T'devrais pas aller voir un médecin plutôt que de rester là à écouter ce discours ?... »

Évident que cet homme n'aurait pas pris le temps de se rendre aussi blafard pour une fête. En un sens, elle doutait beaucoup que le marginaux aimait ce genre de fête. Quoique, peut-être se trompait-elle aussi, qui sait !
Invité
Invité
Jeu 22 Oct - 15:31
Des costumes.
Des lumières qui assassinaient les rétines. Des décors étranges. Des silhouettes qui se dressaient, ça-et-là, visiblement affublés de vêtements dégotés dans l’une des friperies du coin. Déchirés. Lacérés. Quelques héros de comics. Les méchants, naturellement.
Intriguée, Avdotia se laissait portée par les foules. Ses pieds étaient écrasés, de temps à autre. Elle lâchait quelques jurons indignés, avant d’adresser des œillades courroucées aux enfants qui serpentaient difficilement. Ils jouaient des coudes. Donnaient quelques coups, pour circuler.
Ils portaient des sacs. De maigres bagages qui croulaient déjà sous le poids des victuailles entassées. Les iris de la môme suivaient ce courant. Ils s’attardaient sur les petits squelettes qui bondissaient sur les palliés et hurlaient qu’ils voulaient des sucreries.
Des adultes les accueillaient, armés de sourires patients. C’était une fête. Une fête qu’Avdotia expérimentait pour la première fois. Un éclat léonin étirait ses babines retroussées, dévoilant deux canines proéminentes factices. Son attirail était arrivé la veille. La gosse avait angoissé jusqu’à l’essayage. Jusqu’au maquillage qui dégueulait de sous ses yeux. Des prunelles qui revêtaient, pour l’occasion, une intrigante nuance rougeâtre. Plutôt vive.
Évidemment, la russe s’était appliqué.
C’était son premier Halloween. Il méritait d’être savouré jusqu’à la dernière seconde. Même si le soleil devait se lever avant que mademoiselle ait regagné ses draps rêches.
Son frêle sourire croissait à cette pensée.
Depuis sa naissance, c’était sa première veillée. Sa première sortie dans les rues sombres. L’adrénaline pissait dans ses veines. Forcément, en citoyenne docile, Avdotia se précipitait vers les installations. Il était là, le maire. Affublé de son costume qui semblait taillé pour lui.
Sûrement qu’il l’était.
Ses tympans guettaient les informations intéressantes. Un discours savamment pensé. Quelques visages attentifs, qui s’attendaient peut-être à voir pousser des ailes à l’instigateur de la petite sauterie ? La môme l’ignorait.
Simplement, ses billes rosâtres se promenaient de tous les côtés. Elles avisaient des étudiants déjà croisés. Leurs visages étaient familiers. Néanmoins, ça s’arrêtait là. Le reste du bastion n’était qu’un amoncellement d’inconnus qui arboraient des mines menaçantes. Des maquillages qui masquaient leurs traits.
Puis, sans prévenir, Avdotia trébuchait.
A moins qu’elle ait été bousculée ? Son corps malingre rencontrait une masse. La collision n’avait pas été bien rude. Par chance, les talons vertigineux de l’étudiante se coinçaient dans une fissure et l’empêchaient de complètement s’écraser. Tout au plus, la russe se retrouvait nez-à-dos avec une créature sapée de trous et de déchirures.
Elle lâchait un soupir de soulagement, avant d’aviser la personne qu’elle avait poussé.

« Je suis vraiment désolée, je ne faisais pas attention où je marchais... »

Se déplaçant légèrement sur la gauche, Avdotia remarquait un - petit - détail qui lui avait échappé jusqu’alors. Elle était enceinte. Son ventre était énorme.

« Par tous les dieux ! Vous allez bien ? Rien de cassé ? Je dois vraiment apprendre à marcher droit avant de tuer quelqu’un... »

Livide, la môme quêtait du secours dans les pupilles de la future maman. Juste un geste de sa part, et sa fête s’achevait là pour finir aux urgences. Elle avait l’chic pour se mettre dans la merde.  
Invité
Invité
Jeu 22 Oct - 16:30
This is halloween
Event #1 ; Rp de groupe Δ feat. all

Halloween, cette fête est comment dire… Chiante, oui, voilà. J’aime pas halloween parce qu’il y a trop de monde dehors, il y a toujours un lourdingue qui tente de faire peur à une fille pour tenter de lui voler un baiser. En fait, j’ai un souci avec les fêtes. Je serais bien restée chez moi en soi mais je ne refuse pas les demandes de mes précieux amis lorsqu’il s’agit de sortir. Ils veulent me sociabiliser, ils essayent mais ce n’est pas toujours facile. On attend patiemment derrière la porte de ma chambre que je finisse de faire mon vilain costume, ils peuvent espérer, je n’irais pas jusqu’à faire un costume horrifique avec la mâchoire disloquée ou la peau de je ne sais où qui partirait. Soyons plus soft. Je voudrais bien réutiliser le costume des années précédentes mais je vais changer un peu pour une fois mais ce serait un peu trop redondant. J’ai checké à l’avance ce que je pourrais faire, je savais très bien qu’ils allaient me demander de les accompagner. J’enfile donc ce que j’avais prévu de base. Comment dire… J’ai l’impression que ma poitrine va ressortir du top et en brune avec cette perruque, ça ne me ressemble pas d’être comme ça. Lara Croft pour Halloween c’est mon choix après tout. Mais soyons fous, c’est un seul jour dans l’année où on peut se permettre de se déguiser sans paraître ridicule. Je rajoute quelques fausses cicatrices et tâches de sang avec du maquillage avant de sortir de ma chambre.

Je n’ai pas le temps de faire quoi que ce soit après avoir terminé, je me fais aussitôt entraîner dehors. Les gens s’agglutinent dehors, se poussant presque pour passer, ils m’empêchent de voir les décorations devant les maisons. Je retrouve souvent la fameuse citrouille allumée, parfois il y a des squelettes en plastiques sur de fausses tombes mais aussi des sorcières sur leurs balais. J’ai l’impression de retrouver mon âme d’enfant.

Mes amis tiennent absolument à ne pas rater le discours du maire. Ils se dépêchent pour arriver à temps avant que le maire ne commence. A temps oui mais un peu trop tard quand même, il y a trop de monde, je les perds de vue et me retrouve seule dans mon coin. Génial. J’avance parmi la foule, tentant de ne bousculer personne ni d’écraser des pieds avec mes grosses chaussures. Mon regard se pose un peu partout. Les fausses toiles d’araignées font d’étranges ombres sur le visage des gens qui passent sous la lumière. Certaines personnes se sont surpassées pour faire un déguisement effrayant, d’autres se sont contentés de simples costumes trouvé en magasins sans rajouter quelque chose. Les guirlandes en cartons et plastiques représentants des fantômes ou des araignées.

Je suis une petite partie du discours, non pas que je m’en fiche, loin de là mais je cherche juste des visages familier, seulement il n’y en a pas un seul qui me revient pour le moment.

© GASMASK
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 383
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4354
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Oct - 16:59

Xander n'aime pas les fêtes. Il est certain qu'il n'y a pas besoin de le connaitre beaucoup pour le savoir. D'autant plus qu'il n'était pas franchement dans son assiette ces dernier temps. Ça irait sûrement mieux dans quelques jours. Quoi qu'il en soit, pour l'heure, il était satisfait de n’apercevoir aucun de ses "concurrents". Sans doute n'avaient ils pas eue l'intelligence de voir l'opportunité qui se trouvait dans cette soirée. C'était une bonne chose. Xander est de ceux qui aiment avoir le regard partout. C'était ce qui faisait sa puissance au sein de son groupe sans aucun doute.

Il appréciait la solitude, heureux que personne ne vienne troubler sa quiétude. Quiétude qui, non sans surprise, ne dura pas plus d'une minute. Bientôt, il vit Abbey s'approcher, pas réellement surpris de la voir ici malgré tout. Ce qui le surprenait le plus, c'était sûrement ce ventre. Il n'avait pas eu l'occasion de le voir autrement que derrière le bar qu'elle tenait. Un rictus de dégoût se dessina brièvement sur son visage pâle. Pas qu'il la trouve répugnante. Au contraire, Abbey était une belle femme à ses yeux. Mais...Les enfants, ça l'a toujours plus ou moins dégouté, il ne s'en ai jamais caché auprès d'elle d'ailleurs.

- J'écoute pas le discours, tu dois savoir que j'en ai rien à foutre. Mais j'ai aussi bien mieux à faire que d'aller voir un médecin.

Précisa t-il de sa voix grave, jamais bien engageante. Même avec les gens qu'il connait, Xander n'est pas très jovial. Elle y était probablement habituée depuis longtemps. Son visage glissa au dessus de l'épaule de la jeune femme afin de sonder la foule sans trop savoir ce qu'il cherchait.

- T'as toujours pas d'idée pour ton gosse?

Reprit-il simplement en faisant référence aux doute qu'Abbey avait pu partager avec lui quant au fait de le garder ou pas après sa naissance. La réponse l'intéressait à moitié. Bien qu'il lui avait déjà dit, cet enfant n'était sûrement pas le bienvenue. D'ailleurs, bientôt, Xander eu à reculer d'un pas pour éviter que la jeune femme ne lui rentre dedans suite à une bousculade. Il lança un regard noir à l'auteur de celle ci. Pas qu'il soit inquiet pour l'enfant. Abbey avait failli écraser son bras invalide.

- Ouais c'est ça, apprend à marcher droit. Mais tu sais, elle est enceinte, pas infirme.


Lança sèchement Xander avant de s'éloigner. Il y avait déjà bien trop de monde autour de lui et il n'aimait pas ça. Il fendit la foule, sans manquer de la sonder à sa manière. Il cherchait tout et rien à la fois.
Invité
Invité
Jeu 22 Oct - 18:00
Tia était parti avant moi, affublée de sa tenue assez ... Flippante. Je frissonnais et vérifiais une dernière fois si tout était fermé, connaissant la nature de ma petite sœur. Rassuré, je fermais la porte de l'appartement à clé et partit en direction de la fête. Aujourd'hui, moi et Tia avions interverti nos caractères. Habillée toute en noir, ses yeux virant au rouge, je faisais mouche à côté d'elle. J'étais déguisé dans une tenue "cute" d'après elle. Allez savoir pourquoi je frémissais quand elle prenait son ton mielleux pour dire ce simple mot. Car je ne peux pas lui refuser quoi que ce soit sur ce ton. Je soupirais et détaillais mon costume. Une queue. Des oreilles. Des dents pointus. Bref, un matou démoniaque.

Une foule de gens se poussait, riait, buvait, donnait des farces et des bonbons. Trop de monde. Je cherchais du regard Tia, ses cheveux blond platine se détachant parmi tout ce noir. Je jouais des coudes pour passer en sa direction. Arrivé près d'elle, je n'eus pas le temps de la rattraper qu'elle percuta quelqu'un -oh heureusement, ne tomba pas avec cette personne-, une femme, avec un ventre rond. Je jetais un regard noir à la personne qui lui avait donner un coup de coude, et vint à côté de Tia. Je captais la fin de la phrase de l'être -blessé ? Qui as bu ?- :
_ ... Mais tu sais, elle est enceinte, pas infirme.
Je tapotais gentiment Tia sur l'épaule. Elle avait l'air étonnée du ton du jeune homme. Je lui souris, et suivi ledit jeune homme. Non pas que je sois violent, mais à en juger par sa blessure, je calculais son taux de "survie" bas. Je bloquais son passage, le regardais bien en face, et lui dit sur un ton exigeant :
_ Tu es un délinquant. Cela se voit. Mais la jeune fille s'était excusée, tu n'avais pas à être aussi brusque. Ici, c'est une fête, pas une tombe. Si tu veux aller mourir, vas dans un cercueil. Surtout avec cette blessure. Tu ne veux pas aller te faire soigner ? Soit. Il te reste quelques heures avant de t'évanouir, avoir une fièvre, être infecté. Si j'étais toi, je ne bougerais pas.

Je repartis sans attendre la réponse, retrouvais Tia et soupirais, soulagé qu'entre temps, elle n'avait pas -encore- fait une bêtise.
Invité
Invité
Jeu 22 Oct - 20:51
Alaric & Abbey & Avdotia

Ce fut avec une tête de six pieds de long qu'Alaric écouta le discours de Mister Mayor déguisé en Batman pour l'occasion. Helena avait du partir à la dernière minute pour un autre évènement à couvrir dans une bourgade voisine et le tatoueur s'était retrouvé tout seul comme un abruti avec ses fausses toiles d'araignées dans les cheveux et une longue cape noire, doublée de rouge carmin à l'intérieur. En partant de l'appartement, il avait malencontreusement oublié son dentier en plastique et ressemblait plus à un mort-vivant qui aurait volé la cape de Dracula qu'à un vampire, mais passons.

Quand Mr. Richardson eut fini son petit speech, Al s'en retourna dans l'espoir d'échapper à un visage connu dans la foule, quelqu'un qui le reconnaîtrait et dans toute sa volonté de se hâter, ses yeux tombèrent sur Xander et Abbey. S'il y avait une personne qu'il ne chercherait pas à éviter, c'était la demoiselle, surtout quand il la vit vaciller un peu. De là où il était, il put voir une blondinette et le chef de gang qui s'éloignait alors il ne manqua pas de prendre la place au côté de sa fille de coeur.

- Hey Abbey, ça va ?

Il la connaissait bien, elle n'était pas en sucre, loin de là, mais elle restait tout de même une femme enceinte jusqu'aux yeux et Alaric n'avait pas envie que quelque chose merde -de nouveau- pour elle. Ses yeux noisette tombèrent sur la petite souris effrayée qui semblait s'en vouloir alors sans transition, il s'adressa à elle.

- Et toi gamine, tu t'es pas fait mal ?

Elle avait l'air toute menue, toute fragile et de l'avis du tatoueur, c'était plutôt d'elle qu'il fallait s'inquiéter et non d'Abbey.
©Riva



Invité
Invité
Jeu 22 Oct - 21:21
Du monde, plus qu'elle ne l'aurait cru. Seulement pour l'instant, seul le chef de gang était encore sous ses yeux. Rien n'était encore venu troubler leur entrevue qui serait brève finalement. Un simple sourire fin se dessinait sur les lèvres de la gamine. Oui, le ton de son interlocuteur n'avait rien d'inhabituel à ses yeux et son sourire amer ne lui avait pas échappé non plus. Abbey connaissait plus ou moins son avis sur sa grossesse ou les enfants. Un gamin qui ne connaissait pas son père, tout comme le sien probablement.

« Un médecin pourrait aider ton teint blafard... Et non, je n'ai toujours d'idée précise pour c'gosse ! »

Alors si la conversation avait pu continuer ainsi, couler pendant un petit moment encore, ce ne fut pas le cas. Soudainement, un poids plume -c'était bien le mot- rentrait dans le dos de la future mère, faisant dévier son regard sur l'intrus. Comme à son habitude face à des étrangers, ses orbes respiraient la froideur. Ce n'était rien de personnel, seulement un état tout ce qu'il y a de plus banal. Ses yeux devaient seulement être trop fins, donnant cette impression de froncement et donc... De froideur, logique. Mais passons.

Il était naturel qu'elle vienne à répondre, mais aussi bien Xander qu'un inconnu que Alaric avaient fini par le faire bien avant elle. Tout se passait bien trop vite pour que la punk puisse en placer une. Peut-être était-ce mieux d'ailleurs ? Probablement que la jeune femme aurait lâché une réponse aussi tranchante que son « ami » chef de gang ? Non, c'était certain même. Ouais, miss Abbey n'était pas en sucre, non mais.

Cependant, les allées et venues, coupant court à ses dires, calmaient inexorablement son envie de trancher vivement. Un soupir exaspérée passait ses lèvres soudainement, une main glissant dans sa chevelure.

« Bon, arrêtez tous m'parler en même temps ! D'jà la blonde, du calme. C'pas parce que tu me rentres dedans que j'vais accoucher sur place... Puis t'sais que le liquide amniotique amorti les chocs pour l'gamin ? Alors c'pas un petit coup dans le dos qui va le tuer... »

Oui, c'était vrai que la fatigue se lisait sur ses traits, cependant caché un peu par son maquillage. Parce que la punk dormait peu depuis sa grossesse, mais Abbey était forte. Enfin. Lorsque cela fut fait, notre amie pouvait alors se tourner vers Alaric, souriant plus joyeusement d'un coup, adoucissant ses traits.

« J'vais bien ! T'sais bien que je suis forte aha ! Mais... T'es tout seul ? Helena est pas là ? »

Ses orbes, comme pour accompagner ses dires, cherchaient alors dans la foule si ladite personne était là ou non.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 383
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4354
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Oct - 22:32

Xander avait préféré s'en aller. Il n'aime pas la foule. Un peu étrange pour quelqu'un venant à ce genre de réception. Mais voilà, il avait ses raisons pour être là. Et faire la fête en parlant potins et en se gavant de bonbon n'en faisait pas partie le moins du monde. Ses hommes étaient eux aussi fondus dans la foules. Tous déguisé. C'était pour eux une occasion rare de ne pas être jugé. Xander ne pouvait pas les en priver, ils avaient leur permission de minuit. Permission qu'il ne s'accordait pas.

Permission qu'on ne lui accordait pas non plus d'ailleurs puisqu'il avait été soudainement stoppé par un...Nabot. Alors que le type, qui faisait pourtant presque sa taille, se plantait devant lui pour lui déblatérer on ne sait quelle connerie, il pris tout de même la peine de l'écouter. Et alors que les derniers mots de ce derniers parvinrent à ses oreilles, il haussa un sourcil, glacial, avant d'éclater d'un rire lugubre. Il devait plaisanter. Ses paroles n'avaient pas le moindre sens aux yeux de Xander qui n'était pas faible au point de ne pas se relever d'une morsure. La fièvre, il l'avait eue, l'infection aussi. Mais tout était rentré dans l'ordre à présent, et ce n'était pas un gamin qui allait lui dire le contraire.

- Dégage de là morpion, sinon c'est toi qui va t'évanouir.

Lâcha sèchement Xander alors que son rire se stoppait à la naissance de sa phrase. Son regard ambré était glacial. Il n'avait pas le temps de jouer avec les enfants. S'il voulait des bonbons, il y avait le buffet. C'était bien la première fois qu'un enfant faisait preuve d'une telle audace. Parce que oui, Xander le prenait pour un enfant. Tout comme il prend pour des gosses tout ceux qui sont plus jeune que lui. Il n'avait aucune raison de le respecter.

Aussi, il l'écarta d'un geste pour continuer sa route. Un sourire malsain s'était à nouveau peint sur ses lèvres. Il n'en croyait pas ses oreilles, réellement...C'était dingue les morveux qu'il pouvait y avoir dans cette ville...

Invité
Invité
Jeu 22 Oct - 23:24


La môme sursautait. Dans les environs, des cheveux blonds s’étaient détachés.  Platines. Cramés comme l’herbe en été. Sourcils froncés, Avdotia avisaient les oreilles félines qui se démarquaient des costumes destinés à effrayer. Trop tard, la crinière pâle s’était envolée.

« Ouais c’est ça, apprend à marcher droit. Mais tu sais, elle est enceinte, pas infirme. »

Les paupières d’Avdotia tombaient à-demi en rencontrant une silhouette. Un homme. Assez grand. Sitôt parlé, sitôt échappé. Quelques minutes suivaient, sans que la môme ne parvienne à articuler. Ses iris furetaient sur la foule, comme s’ils cherchaient ledit homme. Si furtif qu’il en était réduit, dans le crâne de la gamine échevelée, à l’état de fantôme. Un spectre silencieux qui s’en était retrouvé sa tombe. C’en était irréel. Le temps s’était arrêté. Figé sur ce moment où, hébétée, Avdotia peinait à comprendre ce qu’il lui arrivait.
Des doigts enserraient son épaule. Ils serraient. La pression était tolérable. C’était assez appuyé pour lui rappeler que son corps restait ancré au béton. Assez pour l’aider à se souvenir que le maire s’était tût.
Ses lèvres formèrent une vague protestation, avant de se clore aussitôt. L’autre avait raison. Enceinte, pas infirme. Avdotia lâchait un soupir désabusé. Ses lippes s’étirèrent à nouveau. Les mots se formaient dans sa tête. Ils étaient prêts à sortir. A se bousculer. Mais, une énième fois, ses divagations traînaient. Elles étaient lentes. Elles n’allaient pas au rythme de ses interlocuteurs. Ses, parce qu’un homme avisait déjà le duo. L’étudiante n’arrivait plus à suivre. Les livres étaient écrits selon un fil conducteur logique.
Ici, rien n’était logique.
Ils partaient dans tous les sens, s’évaporaient avant que la violoniste n’ait plus émettre la moindre syllabe, et d’autres arrivaient sans s’annoncer. Comme ça.

« Hey Abbey, ça va ? Les iris se posaient sur sa maigre silhouette. Pourquoi ils étaient tous grands, d’abord ? Et toi gamine, tu t’es pas fait mal ? »

Avdotia tiquait. Ses iris réduits à l’état de deux minces fentes s’arrondissaient. Gamine. Gamine. Elle arquait un sourcil. Avant d’esquisser un sourire léger. Un froissement sur ses traits, tout au plus.

« Bon, arrêtez tous de m’parler en même temps ! D’jà la blonde, du calme. C’pas parce que tu me rentres dedans que j’vais accoucher sur place... Puis t’sais que le liquide amniotique amorti les chocs pour l’gamin ? Alors c’pas un petit coup dans le dos qui va le tuer... »

La môme acquiesçait. Ses prunelles scrutaient le joli ventre. Il était rond. Non, Avdotia n’savait pas. Elle apprenait constamment. La grossesse était un sujet qui lui était tout à fait étranger. L’étudiante semblait presque navrée d’être inculte. Pas que les enfants l’intéressaient véritablement... Ça aussi, ç’avait un doux parfum d’inconnu.

« J’vais bien ! T’sais bien que je suis forte aha ! Mais... T’es tout seul ? Helena est pas là ? »

Profitant de ce accalmie, la violoniste adressait un sourire timide au duo, avant de s’éclipser aussi discrète qu’une brise d’été - c’est-à-dire lourde comme une baleine. La main de son jumeau fraîchement revenu dans la sienne, la môme s’orientait péniblement entre les corps entremêlés.

« Pourquoi tu t’es éclipsé ? Je sais qu’ils m’auraient pas mangés, mais quand même... On aurait dû partir ensemble... C’est vraiment ça une fête d’Halloween ? »

Quelques instants après, Avdotia se retournait.

« Pourquoi tu as ta tête des mauvais jours ? Tu t’es pas battu, si ? »
AVENGEDINCHAINS
Invité
Invité
Ven 23 Oct - 16:22

 
 

 
Halloween - RP de groupe

 
Argence x Leigh x Le monde

 


 
Quelques jours avant le jour fatidique, une réunion de crise c'était organisée chez les Honeycutt. Argence du haut de ses sept ans prenait encore très au sérieux l'évènement. Hors de question pour elle d'être affublée d'un costume qu'elle jugeait trop ‘bébé', encore moins des sempiternels déguisements de fées, sorcières et autres chats. Non, ce qui avait occupé le père et la fille durant la semaine précédente Halloween avait été la recherche dans toutes les boutiques de Londres d'une tenue complète dans le but de ressembler à une petite héroïne issus d'un film d'animation qu'elle avait vu avec son père quelques mois auparavant. Ainsi, ce fut la croix et la bannière pour récolter des baskets d'un jaune précis, un short rose passée, un pull épais aux manches trois quarts strié d'une bande couleur d'anis, coloris que l'on retrouvait également pour souligner le col du pull. Enfin, ils avaient réussi à débusquer deux petites peluches à l'effigie d'une souris et d'une sorte de petit oiseau pour parfaire le déguisement.

Et au plus grand bonheur de la petite, le jour tant attendu arriva enfin. Tout en sachant qu'il commençait à faire froid, Leigh fit enfiler à sa fille un collant couleur chair et lui fit enfiler un débardeur et un T-shirt aussi long que son pull sous celui-ci. Il avait pris avec lui son manteau, au cas où, avec une écharpe en tube relativement douce. Une fois les baskets, dont dépassaient ses chaussettes blanches enfilées, Argence s'assit sur le bord du canapé afin que son père attache ses cheveux bruns en une couette haute à l'aide d'un élastique rose brillant. Pour finir, Leigh avait déboursé quelques pièces pour acheter un peu de blush, qu'il saupoudra sur les joues de son enfant avant de s'écarter pour mieux admirer son œuvre. Après l'échange d'un sourire complice, le père et la fille quittèrent l'appartement pour se rendre ensemble à la fête.

Pour ce qui était de Leigh, lui avait choisis de ne pas se déguiser. Par manque de temps, et surtout parce qu'Argence c'était mis en tête qu'il devait ressembler au monstre dudit film ou encore à un dragon et que, malgré tous ses efforts, il ne voyait véritablement pas comment arrivé à un tel résultat. Peut-être devait-il paraître bien fade au milieu des revenants ensanglantés et des autres tenues affriolantes portées par la gente féminine. Mais, ça lui était bien égal puisque la seule chose qui lui importait, était que sa fille garde son sourire aux lèvres durant toute la soirée.

Ils étaient arrivés un peu après la fin du discours du maire, sans regrets pour la petite qui était bien plus enjouée à l'idée d'aller chasser des bonbons. Tirant son père par la main, sans pour autant le forcer à courir, Argence l'entrainait à travers la foule en serrant contre elle les deux peluches de souris et d'oiseau. Et tous deux fendirent la foule jusqu'à ce que l'enfant, de son regard de lynx, aperçoive une silhouette familière un peu plus loin, à laquelle elle fit appel en levant son bras pendant qu'elle agitait ses peluches en l'air.

❝ Papa, regarde ! Il y a Ashleigh là-bas ! Ashleigh !

Leigh, plus émerveillé de voir son chérubin, toute mignonne et fière qu'elle était dans son petit costume déambuler dans les rues, n'avait effectivement pas remarqué qu'une amie à lui avait pris part à la fête. Il écarquilla légèrement les yeux avant de sourire à l'attention de la belle blonde en prenant sa direction.

❝ Tiens c'est vrai. Hey Ash' ! Comment tu vas ? Sympa le déguisement, il te va à ravir !

Argence salua cette personne qu'elle considérait comme une grande dame et qui faisait pétiller une nuée d'étoiles dans ses yeux tant elle la trouvait jolie. Toutefois, il y avait dans le regard de l'enfant comme une attente. L'attente d'un compliment sur son costume, peut-être, mais ce qu'elle attendait surtout d'Ashleigh, c'était qu'elle reconnaisse en quel personnage elle s'était déguisée.



   
 


 


 
codage de whatsername.
Invité
Invité
Ven 23 Oct - 22:04
This is halloween
Event #1 ; Rp de groupe Δ feat. all

Une voix familière me parvient difficilement aux oreilles parmi toutes ces voix. Je me retourne et aperçoit des bouts de bras de petite fille faisant de grand gestes. Je n'arrive pas trop à discerner qui est la fillette à cause de la foule. Je me dresse sur la pointe des pieds - n'ayant pas de talons pour une fois - pour tenter de mieux voir, je balaye un peu la foule du regard pour retrouver la voix qui m'interpellait, c'est en revanche une autre silhouette que je reconnais très bien. Il s'agit de Leigh et cutie Argence. Je me sens un peu moins seule tout à coup. Je leur souris et me dirige vers eux.

"Salut Leigh, coucou Argence. Ça va oui, j'ai perdu des amis de vue et qui est ce qui me trouve ? Vous. Quel hasard. Haha. Et vous deux alors ? Oh et, merci du compliment, dommage que tu ne sois pas déguisé."

Je regarde la petite demoiselle de la tête aux pieds. Elle est vraiment à croquer, Leigh a fait plaisir à la petite et ça se voit rien qu'à son sourire. C'est mignon. Je trouve ça vraiment amusant de voir mon ami en papa poule. Je me baisse à la hauteur de sa fille tout en lui souriant. Je lui fais un clin d'oeil avant de la bluffer en montrant que je connais ce personnage.

"Laisse moi deviner, tu as aimé Le voyage de Chihiro alors tu as voulu te déguiser comme l'héroïne ? Tu es vraiment très mignonne comme ça Argence. Tu sais quoi ? Moi aussi j'ai beaucoup aimé ce film, c'est pour ça que j'ai reconnu ton déguisement."

Je me relève en posant mes mains sur mes hanches après lui avoir caressé la tête. J'adore cette enfant, elle est vraiment adorable et puis je trouve ça trop mignon de la voir avec son papa, on dirait un petit poussin. Je craque toujours quand je la vois et puis on peut voir que Leigh fait de son mieux avec elle, j'admire le fait qu'il s'en occupe très bien pour un homme vivant seul.

"Ça vous dit que je vous accompagne un peu pour aller chercher des bonbons ? On pourra parler de pleins de choses toutes les deux mais je parlerais aussi avec ton papa, t'inquiètes pas miss, je reviendrais à un moment rien que pour toi si tu veux."

Je tapote amicalement l'épaule de Leigh en souriant. Ça me fait plaisir de revoir mon policier préféré et de passer un petit bout de temps avec lui et son adorable fille - même si il est vrai que je le vois assez régulièrement -.

© GASMASK
Invité
Invité
Ven 23 Oct - 22:26

Ft. La populace
Trick or Treat ?


Aaaah, Halloween. Chapeaux pointus, toiles d’araignée et bonbons. Maquillage sombre, cheveux ébouriffés et doigts crochus. Les gens jouent sur le noir, pour se donner un aspect effrayant, quoi que certains ne le soient absolument pas, ceux-là n’ont pas compris grand-chose à l’esprit d’Halloween. Superman, Miss Candy et le Père Noël n’ont pas grand-chose à faire à cette fête aux yeux de la violine au jour d'aujourd'hui changée en blonde décolorée virant d'ailleurs plus vers le blanc qu'autre chose. Quoi qu’elle pense, mais elle n’est pas en noir en cette soirée de trente-et-un Octobre. Non, cette année, elle a tout misé sur le blanc. N’étant pas un jour férié, la jeune femme avait travaillé toute la journée, et comme quoi, les cupcakes nappés de sucre glacé noir avait eut un franc succès. Dans le cours de la semaine, les deux pâtissières avaient même eux une commande spéciale de la mairie, demandant de toutes sortes de gâteaux pour l’occasion. Commande que la demoiselle avait livré ce matin même dans les alentours de dix heures.

▬ Boys and girls of every age Wouldn't you like to see something strange?
Come with us and you will see This, our town of Halloween
This is halloween, this is halloween Pumpkins scream in the
dead of night
This is halloween, everybody make a scene Trick or treat
till the neighbors gonna die of fright, chantonne-t-elle joyeusement.

Une longue perruque blanche fixé sur la tête, aujourd'hui, pour l'une des rares fois, elle a laissé ses billes bleus clairs à l'air libre, couleur qu'elle trouve en soit très troublante, habitué maintenant à sa couleur améthyste. Voilà une toute autre personne, au revoir les cheveux lui arrivant dans le bas de la nuque, bonjour la longue chevelure décolorée aussi sec que du blé sauvage. Bonjour vêtement blanc, ceux que tu ne mets jamais, ayant trop peur de les abîmer.
Elle avait put écouter le discours du maire en entier, elle avait trouvé émouvant le petit passage sur son père. Elle respectait beaucoup le maire -à qui elle faisait pleinement confiance-, elle avait d'ailleurs voté pour lui lors de ses élections.
Une fois le discours du maire finie, la blanche regarde un peu à sa gauche, un petit groupe de quatre s'était réunit, d'une façon assez bruyante. D'accord, nous sommes à une fête, il y'a souvent des cris, des rires, mais l'ambiance était assez tendue de leur côté... La jeune femme soupire, encore une personne qui cherche les embrouilles. Heureusement, aucune querelle ne commence.
Elle quitte alors des yeux le groupe allant acheter un boisson à un stand. Il ne faisait pas spécialement froid, où en tout cas, Caleb n'avait pas froid, protégée par ses collants couleur neige.
Elle n'avait pas froid, jusqu'à que sa boisson atterrisse sur son magnifique collant qu'elle venait d'acheter. Relevant sa tête après avoir regardé le massacre, dépitée, elle était en colère.  


▬ Vous ne pouvez pas regarder où vous allez ?! Non, mais c'est pas possible d'être si... SI CON. J'espère que vous avez de quoi me remboursez !
Elle n'en avait que faire que la personne en face d'elle fasse au moins une tête et demi de plus qu'elle. Elle n'en avait que faire qu'il soit dealeur ou juste une personne honnête. Celui-là, il cherchait la merde depuis tout à l'heure, en se faisant déjà remarquer. Caleb n'en avait que faire que celui-ci lui lance un énième regard remplit de haine. C'était elle qui avait la haine à ce moment-là.

© PRIDE SUR LIBRE GRAPH'
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 383
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4354
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Oct - 0:06

Décidément, même quand il voulait se fondre dans la masse, il fallait qu'une merde lui tombe dessus. Et quelle merde...Il se contenta de soupirer, zappant rapidement l'épisode tout en jugeant qu'il ne valait pas la peine de prendre une place dans ses pensées déjà bien trop remplies. Il s'était stoppé un court instant, histoire de fendre la foule à la recherche d'un coin plus tranquille. Beaucoup de trop de monde se massait ici et l'empêchait de voir quoi que ce soit. Il crispa la mâchoire, agacé, avant de se retourner finalement pour repartir dans une autre direction. C'est alors qu'il bouscula une jeune femme. Difficile de faire autrement dans ce genre de réception d'ailleurs.

Il ne se serait pas arrêté si elle ne lui avait pas parlé de cette façon. Il la toisa. Ils avaient décidé de tous l'emmerder ce soir? Cette soirée ne faisait que lui rappeler qu'il faisait bien de ne pas quitter trop souvent les bas fonds de Londres. On le disait malpoli mais finalement, tous les "gens normaux" de la ville semblaient tous bien pire que lui  première vue.

Son regard ambré fixait la jeune femme qui semblait réellement en colère. Il ne pouvait pas lui vouloir puisqu'il aurait sûrement réagit bien pire. Néanmoins, il lui en voulait quand même, parce que Xander est un Alpha. Et qu'on ne parle pas comme ça au "roi" qu'il est. Pour l'heure, il hésitait encore à renverser le peu de boisson qu'il restait dans son gobelet sur ses cheveux ou l'ignorer simplement.

- Ta gueule morveuse.

Avait-il simplement prononcer sèchement en attrapant la boisson d'un type qui passait par là pour la lui donner. Le regard qu'il lança au pauvre gamin le dissuada de protester et il s'en alla en trottinant. Xander quant à lui reprit sa route pour se poser un peu en retrait de la foule, derrière l'estrade, assis sur un petit muret qui bordait il ne savait pas trop quoi. Il était déjà crevé, mais la soirée ne faisait pourtant que commencer.

avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Oct - 0:11
June ne tient pas en place, June est comme un enfant surexcité parce qu’il a mangé trop de sucre. Elle ne tient pas en place, et ce depuis ce matin. Et pourtant, elle a passé la matinée à travailler comme une folle pour la préparation de gâteaux et de chocolats en l’honneur de la fête qui avait lieu ce soir pour Halloween. Mais maintenant, c’est pire que ce matin, et certainement que si elle avait été en couple, ça aurait fait encore une bonne raison pour que le petit copain rompe avec elle… Elle était tellement intenable et insupportable quand elle était comme ça.

« Regarde Sushi ! Maman te ressemble comme ça ! »

Affalé dans le canapé, le chaton fait la sourde oreille. Peut-être que lui aussi commence à saturer de sa maîtresse, en fait.
Elle avait eu l’après-midi de repos pour se préparer, mais ça fait déjà plusieurs semaines qu’elle prépare son costume pour Halloween. Parce que oui, pour elle, un Halloween sans déguisement c’en n’est pas un tout simplement !

Détaillons un peu son costume : Petite robe de maid noire et blanche, dont le tablier et tâché de rouge pour simuler la présence de sang plus ou moins récent, des bas résilles légèrement troués ici et là, une belle paire de talon noire vernies… Sans oublier les deux oreilles de chat en tissu fixées sur sa tête, et sa queue qui, grâce à un élastique, descend du bas de son dos jusqu’à mi mollet, sous sa jupe. Elle laisse ses cheveux tomber maladroitement sur ses épaules, et se maquille d’un fard à paupière assez sombre mais fondu pour faire ressortir ses yeux, qu’elle a habillé de deux belles lentilles aux iris allongés comme celles des chats. Deux petites canines pointues collées sur ses propres canines qui le sont beaucoup moins, un coup de rouge à lèvre et du vernis noir sur les ongles, et le tour est joué, la voilà prête à partir !

« Est-ce que maman fait assez peur, Sushi ? »

Elle part embêter son petit amour de chat, qui n’apprécie pas trop de se faire déranger par sa maîtresse visiblement très dérangée elle aussi… Ce qui lui vaut un beau coup de griffe sur la main.

« Aïe aïe ! Sushi ! T’es méchant hein ! »

Tant pis elle n’a pas le temps de s’attarder là-dessus, elle avait promis à Caleb de la rejoindre pour la fête. Elle se dépêche donc d’attraper son petit sac avant de sortir, sans même prendre un manteau pour se couvrir. Même pas peur.
Quelques minutes plus tard, la voilà arrivée à l’endroit où le Maire faisait son discours. Elle était un peu en retard, comme elle arrivait à la fin, mais bon… Du coin de l’œil elle avait aperçu le stand avec les petites choses qu’elles avaient faites le matin même, Caleb et elle, et ça lui redonna le sourire. En parlant de Caleb, elle se mit à sa recherche dans la foule, et finit par la trouver quand cette dernière se fit bousculer.

Elle s’avance vers elle une fois l’homme parti, n’ayant pas vraiment entendu ce qu’il se passait.

« Ça va Caleb ? C’est dommage pour ton collant… Peut-être avec un peu d’eau ? »


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Dim 25 Oct - 20:24

This is Halloween
La fête était lancée. Et quelle fête. Il était fier, très fier, de cette réalisation. Et tout avait l’air de marcher comme sur des roulettes pour le moment. Il avait pu voir les visages épanouies de ses électeurs dans la foule et c’était tout ce qui comptait.

Une fois descendu de l’estrade, il voulut se balader pour saluer des amis ou des collègues mais, une fois les masques sur les nez, il ne reconnut plus personne. Il portait un sac sur l’épaule, rien à voir avec son costume mais il avait besoin de ça. Bien heureusement, il n’était pas le seul Batman de la soirée et, s’il eut le droit à quelques poignées de main, il fut relativement épargné.

La foule présente le ravissait plus qu’il ne pourrait l’avouer. Il ne savait pas si Bruss était venu, il n’avait pas eu de nouvelle à ce propos. Mais il savait qui était là. Et c’est lui qu’il cherchait. Il avait toujours fêté Halloween entre amis depuis qu’il avait seize ans, c’était primordial. Il aperçut finalement la tête de celui qu’il cherchait et approcha, un sourire en coin étirant ses lèvres.

Leigh discutait avec une petite blondinette qu’il ne connaissait pas vraiment. Ce n’était pas un souci, il se présenterait. Et puis. La princesse était là. Et c’est tout ce qui comptait ? Il allait encore se faire taper sur les doigts par Liz mais il avait envie de la gâter plus que de raison. Et Noël approchait.

Il passa un bras autour des épaules de son ami et s’appuya sur lui quelques secondes, amusé, lui collant le sac dans les bras.

« Je me doutais bien que tu te serais défilé. Va t’changer ! »

Bartholomew Richardson, le premier pour faire la fête. Il se tourna vers la demoiselle blonde et tendit la main de façon théâtrale.

« Bonsoir Mademoiselle, Bartholomew Second du nom Richardson. Je vais, si vous me le permettez, vous tenir compagnie le temps que ce jeune homme se change. »

Puis, il s’accroupit un instant et tendit les bras à sa filleule.

« ArgyyyyChérie ! »

La soirée s’annonçait parfaite.
Marmalade
Invité
Invité
Lun 26 Oct - 12:02


❝This is Halloween❞
event
Il y a quatre ans déjà, le temps passe si vite, je délaissais ma chère Catrina pour ce brave Jack-o-Lantern. Les couleurs chaudes de la mort au Mexique laissent place à des citrouilles et de ténébreuses décorations bien plus de coutumes dans les pays anglo-saxons en ce 31 octobre. A Rome, fais comme les Romains disait l'autre. Voilà pourquoi, sur le pas de ma porte, trône une terrifiante citrouille narguant perfidement mes voisins de sa gravure : « The wifi is down » !

J'admets avoir eu quelques difficultés pour trouver mon déguisement cette année. Je n'aime pas spécialement faire ma diva, mais j'aime encore moins les costumes cheap et ceux déjà vu 1000 fois. Aussi, il y a encore peu, je désespérais de n'avoir rien à me mettre. Certains me diront que je pouvais tabler sur la valeur sûre d'un maquillage dit « horrifique ». Certes, les youtubeuses sont nombreuses à en proposer. Parfois de très réussis et originaux, mais encore faut-il ensuite trouver quelques vêtements à accorder une fois ledit maquillage choisi.

Dans ma quête du sacro-saint costume, je pouvais heureusement compter sur ma fidèle Isucute. La quête fut accomplie avec brio. Après de nombreuses déambulations dans l'antre du shopping, j'ai trouvé le costume que je porte actuellement. Mon ami à mes côtés, je vérifie mon maquillage dans le reflet de mon miroir de poche avant de le ranger dans un pan de la robe. Teint blanc et lèvres rouges. Il m'a fallu une quantité indécente de maquillage pour camoufler mon teint latino pour jouer le rôle de l'auguste habitante de la Montagne interdite. Un bâton dans la main gauche, mon fidèle Diablo se trouve perché à son sommet. Ce soir, pour la foule, je suis Maléfique.

J'écoute distraitement le monologue du bat-mayor, toisant la foule et souriant à mon amie. « Ahlala, ce Richardson, toujours à en faire des tonnes. » Lancé-je d'un ton amusé à Isu. Mais rendons lui justice, voir un maire prendre la peine de se déguiser vaut son pesant d'or ! Je continue l'état des lieux. Il me semble apercevoir une jeune femme enceinte plus loin se faire légèrement bousculer avant que l'ami de la maladroite colle aux talons de l'ami de ladite jeune femme enceinte. Léger soupir. Je lève les yeux au ciel et porte mon attention ailleurs. N'est-ce pas Ash, là-bas ? Je ne saurai trop le dire avec le costume de la célèbre et plantureuse archéologue – quoiqu'elle pourrait prétendre aisément au rôle ! Dans le doute, et comme elle n'est pas seule, je ne propose pas à Isuzu de la rejoindre.

« Tu reconnais quelqu'un ? Sinon, le buffet est là-bas. On peut aller se prendre un verre et juger silencieusement ceux qui ont raté leur costume. » Sourire. Toujours repérer le buffet. Toujours !


© Pando
Invité
Invité
Mar 27 Oct - 10:30


This is Halloween
FT. everyone

Ta préparation avait été longue, trop longue à ton goût. Mais tu souhaiter coller au mieux au personnage qui t'avais inspiré, que tu voulais copier. Ce pourquoi tu avais acheté deux bombes pour cheveux, de couleur rouge, pour abandonner ton jais naturel. Tu avais également fait ton possible pour t’éclaircir un peu plus le visage. Et tu avais souris en te préparant, pensant à Victoria qui avait du galérer comme pas permis pour avoir son teint si blanc.

Quoi qu'il en fut, tu avais eu du fil à retordre pour te maquiller toutes les coutures que ton personnage avait. Sur le visage, les bras et les mains, mais aussi sur les jambes. Tu avais voulu trouvé une image lui correspondant parfaitement, mais tous ses art works étaient différents alors... Tu avais improvisé. En parlant de galère, pour te trouver une robe, ça n'avait pas été chose facile, mais bon, tu l'avais finalement !

Alors, c'était chaussée de ballerines noires et sans collants que tu t'étais rendue à la réception. Tu avais rejoins ton amie, vous aviez écouté le discours du maire d'une oreille. En effet, tu étais plus concentrée à voir si tu ne reconnaissais pas des gens, qu'autre chose. Tu avais doucement ris à la remarque de ton amie.

« Hm, non, j'n'ai vu - »

Personne aurait du finir ta phrase. Pourtant tu avais aperçu une tignasse qui était loin de t'être étrangère. Et il te semblait qu'il avait déjà des ennuis. Tu te mordis doucement la lèvre, en essayant d'éviter d'abîmer ton rouge à lèvres avant de sourire à ton amie.

« Ca me dit bien de faire nos commère à critiquer les déguisements ratés ! »

Tu lui fis un clin d'oeil avant de lui attraper la main et l’entraîner avec toi près du buffet. Il y avait bien trop de monde, tu ne voulais pas risquer de la perdre pour te retrouver toute seule. Tu pris alors un verre, lui en tendis un, et portas le tien à tes lèvres. Tu commenças à regarder les costumes en souriant. Pourtant, tu ne pouvais pas t'empêcher de garder un oeil sur lui. Tu ne voulais pas qu'il lui arrive malheur, tu ne souhaitais pas le réparer ce soir...
Code by Joy
Invité
Invité
Mar 27 Oct - 12:22

En principe, Leo est un homme ponctuel. Mais pour le coup, il avait mis pas mal de temps à se préparer pour une fête à laquelle il avait hâte de participer. En principe, il préférait Noël, mais il approuvait le maire quant à la décision qu'il avait prise d'organiser une soirée pour Halloween. Le seul hic demeurant était que Leo s'y était pris un peu tard et qu'il n'avait pas pris le temps de se procurer un costume. Aussi, il avait fouillé dans ses placards, à la recherche d'une idée. Il avait finalement opté pour l'un de ses kimono. Venant de lui, ça n'avait pas grand chose de surprenant à vrai dire. il s'en voulait un peu de ne pas avoir fait un peu plus d'effort. Mais il doutait que tous ai sorti le grand jeu alors...Il ne se pris pas la tête bien longtemps.

D'un rouge éclatant, le vêtement venait tout de droit du pays natal de son père. Ce dernier avait toujours été fier de voir que son fils s'intéressait à sa culture. Même si cette dernière tendais à disparaître au profit de la mode occidentale. Quoi qu'il en soit, ses iris noisettes croisèrent son reflet dans le grand miroir de salle de bain de lambris. Ses doigts glissèrent sur la large cicatrice qui striait son nez. Finalement, c'était un accessoire parfait pour la soirée.

Sans plus attendre, il pris la route du centre ville. N'habitant pas bien loin de celui ci, il ne s’embarrassa pas de sa voiture. Il aimait bien marcher et l'épaisseur de son vêtement, bien qu'ample et mal ajusté, lui permettait de conserver sa chaleur. Il ne frissonnait pas. Et puis il ne doutait pas que la foule contribue à réchauffer l’atmosphère. Hypothèse confirmée lorsqu'il parvint sur la grand place, amusé par l'ambiance festive et tous les costumes. Il chercha un visage familier du regard. Leo n'est pas un homme timide. Aussi, être seul ne l'aurait pas dérangé non plus. Mais ça n'avait à ses yeux, pas le moindre intérêt.

Invité
Invité
Jeu 29 Oct - 0:31

Ft. La populace
Trick or Treat ?




Ça avait bien commencé ! Pourquoi la suite s'était-elle passée comme ça ?  
La blanche reprenait ses esprits, se rendant compte qu'elle manquait cruellement de "courtoisie" et de sang-froid. Ses sourcils froncés causé par sa colère formait une ride au milieu de son front qui fut rapidement déplissé lorsque la jeune dame se rendit compte de son erreur. Elle s'apprêtait réellement à s'excuser, ne sachant pas trop comment s'y prendre après avoir était aussi agressive. Remettant une mèche derrière son oreille, desserrant la mâchoire, elle se recule un peu et se racle la gorge :  

▬ Hum. Veuillez m'excu-
▬ Ta gueule morveuse.
 
SERIOUSLY ? ARE YOU FUCKING KIDDING ME ?! Figée. Elle s'était figée devant ce grossier personnage qui, en plus de l'avoir bousculé, lui avait demandé de se taire –joliment- puis, par-dessus le marché, l'avait traité de "morveuse". Cerise sur le gâteau, elle reçoit un petit cadeau de sa part. Il part, Caleb ne bouge pas, un verre dans la main droite. La victime regarde le verre, puis la blanche, puis ce détestable homme. Elle rend le verre à l'inconnu en s'excusant. Elle rigole, doucement. Elle se demandait ce qu'il s'était passé, comment avait-elle put autant s'énerver ?  
Soudain, une frimousse apparait devant Caleb. June. Elle lui souris, pour la rassurer, mais en son fort intérieur, elle en était encore bouleversée. Et pas que à cause de ce type, non, une tache, sur sa jambe, un liquide froid, tachant, sale, microbe, nettoyer. Se dépêcher. Perdant tout ses moyens face à cette saleté sur tout le long de sa jambe, elle se força une nouvelle à sourire :


▬ Ahah. Ouais, un peu d'eau et tout disparaitra.

Prenant un mouchoir d'un paquet qu'elle avait dissimulé dans l'une de ses poches, elle se dirige vers un stand en faisant signe à June de rester là. On lui offre un verre d'eau -à contrecœur-, elle revient sur ses pas et s'empresse d'essayer d'enlever cette couleur jaunâtre qu'à la bière sur un vêtement blanc. Frottant comme jamais, on aurait presque peur qu'elle fasse un troue dans son collant plus que de ne le nettoyer. Se relevant après être satisfaite de son travaille, la blanche se sent mieux, et ayant un peu chaud sous ses tentacules blanches, elle le retire, dévoilant ses cheveux d'un violet profond.

▬ Pfou, il fait chaud malgré qu'on soit en novembre ou presque ! Elle enchaine, Sinon, tu as vu nos gâteaux ?! Je n'ai même pas eu le temps de les voir !


© PRIDE SUR LIBRE GRAPH'
avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Oct - 1:45
Sincèrement, June se sentait mal pour la tâche sur le beau costume de son amie. Ce n’était pourtant pas elle la fautive, mais … Elle est comme qui dirait dégoutée, de peur que ça gâche la soirée de Caleb alors qu’elles étaient toutes les deux là pour s’amuser.
Heureusement, cette dernière ne semblait pas baisser les bras, et partit même chercher un verre d’eau. June attendit donc sans bouger, se contentant de regarder un peu autour d’elle pour voir s’il n’y avait pas quelqu’un qu’elle pourrait reconnaître de vue, malgré les déguisements de chacun. Non, personne. En même temps comme chacun est habillé un peu étrangement ce soir, c’est difficile de reconnaître. Elle espère juste ne pas mettre de vent à quelqu’un qui espérait être reconnu par elle alors que… non. Totalement pas. La honte.

Au retour de Caleb, elle sourit et la regarde essayer de nettoyer son collant. Elle ne peut rien faire pour l’aider, donc ne s’impose pas. A ses remarques sur la chaleur et leurs gâteaux, elle relève les yeux pour regarder de nouveau autour d’elle.

« Non je les ai pas encore vu, mais on va pouvoir aller voir après ! Tu trouves qu’il fait chaud toi ? Moi je caille un peu. Mais bon j’ai pas choisi le costume le plus chaud du monde !» Elle rit un peu avant de reprendre, toujours de bonne humeur « Il est classe au fait ton costume ! Heureusement que tu m’en avais parlé, et que je t’ai entendu râler, autrement je t’aurais pas reconnu ! »

Elle la taquine un peu, mais ça reste gentil. Pour sa part elle n’ose pas lui demander ce qu’elle pense de son costume… Parce qu’elle a peur que ça fasse genre « m’as-tu vu », et qu’elle préfère éviter ce genre de chose avec son amie.

« Allez vient on va voir nos gâteaux, s’ils ont du succès ! J’espère, parce que vu le mal qu’on s’est donné quand même... Et gratuitement en plus ! J’espère que ça nous fera de la pub au moins… »

Elle avance donc dans la foule tranquillement, pour aller jusqu’aux stands, espérant trouver celui sur lequel serait posés leurs gâteaux. Mais en chemin, elle tombe sur tout autre chose, qui lui fait perdre un peu l’objet de sa quête.

« Leo ! »

Elle fait signe à Caleb qu’elle revient, et passe entre les gens pour rejoindre Leo qui est à quelques mètres d’elle… Mais avec la foule, et ses talons, c’est un peu compliqué de le rejoindre. Mais elle y arrive et soupire un peu, manquant de perdre l’équilibre en arrivant près de lui, après être passés entre deux personnes qui ne voulaient visiblement pas se bouger pour la laisser passer.

« Coucou ! »

Elle rit un peu, visiblement encore plus contente que quand elle avait trouvé Caleb. Elle reconnaissait les gens, et c’était ça qui la rendait heureuse au final. Il ne lui faut pas grand-chose.

« T’es classe dans ton Kimono dis doooonc ! Ça te va super bien ! Et au moins toi, j’ai pas de mal à te reconnaître ! Tu vas bien ? »

Une vraie pile électrique, toujours.

« Caleb est avec moi, je l’ai laissé là-bas ! Tu veux venir avec nous ? A moins que t’attende quelqu’un… ? »


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Jeu 29 Oct - 13:15

il avait pris son temps. La soirée ne faisait que commencer finalement, et même s'il arrivait un peu en retard, il n'était pas obligé de se mettre à courir au travers de la foule pour autant. C'était aussi l'occasion pour lui de faire de nouvelles rencontres allez savoir. Il appréciait toujours ce genre de réception, si tant est qu'elle ne tourne pas au cauchemars à cause de l'alcool. Son regard se tourne alors vers le buffet qui ne semble pas en comporter des milliers de litres. En revanche, il est presque certain de reconnaître les pâtisseries qui y trône. June a du passer des heure à faire tout ça. Caleb aussi sans doute. Il la connait bien moins, mais il a eue l'occasion de la croiser à l'occasion, lorsqu'il passait chercher June à la pâtisserie.

D'ailleurs, quand on parle du loup. Il ne tarda pas à apercevoir une chevelure rose saumon se frayer un chemin parmi la foule. A ne pas s'y trompé, il devinait sans mal de qui il pouvait bien s'agir. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres alors qu'elle parvenait enfin à son niveau. Elle semblait avoir eu un peu de mal.

- Salut June ! Je me disais bien que tu devais être dans le coin, les gâteaux n'ont pas du se faire tous seuls.

Précisa Leo en indiquant le buffet d'un signe de tête. Il attrapa d'ailleurs un verre sans trop savoir ce qu'il y avait dedans. Il verrait bien au pire. De toute façon, il y avait des commis pour gérer le service, alors il y avait peu de chance que ce ne soit pas buvable.

- Ah, merci. Je me suis pas pris la tête, j'avais pas de costume. Mais toi t'as fait fort, il est vraiment sympa ! Tout va bien merci, et toi pas trop fatiguée?

Lança t-il enjoué en portant son verre à ses lèvres. Du punch. C'était pas si mal, il appréciait ce genre de boisson en principe. Même s'il savait qu'il n'allait pas falloir en abuser, il bossait le lendemain. Son regard se tourna vers "là-bas" où il ne vit qu'une masse d'inconnus. Caleb devait être plus loin. Il haussa les sourcils.

- Je te suis, j'attends personne de toute façon. Et puis depuis le temps que tu m'en parle de Caleb.

Rétorqua t-il d'un air enjoué en prenant les devants finalement. Il était plus facile pour lui de fendre la foule. June s'était déjà fait écrasée à l'aller alors...Autant lui faciliter un peu la tâche.

Invité
Invité
Ven 30 Oct - 22:06

 
 

 
Halloween - RP de groupe

 
Argence x Leigh x Le monde

 


 
L'excitation d'Argence était palpable. Un peu comme la fois où elle avait confondu la tasse de son père avec la sienne et où elle avait descendu son noir sans prêter attention à l'amertume du breuvage et avait été incapable de dormir avant minuit. L'enfant pinça ses lèvres en un sourire alors que ses joues s'empourpraient suite au compliment, à la reconnaissance et à la caresse d'Ashleigh. Sachant avec pertinence qu'elle ne pourrait pas s'empêcher de faire la pipelette, la petite se contenta de serrer entre ses doigts son short et d'opiner à l'attention de la belle dame. Le père de son côté couva son enfant d'un regard emplis de bienveillance et de fierté. Ô combien il trouvait Argence rayonnante lorsqu'elle était heureuse.

« On s'est dit que venir à la fête avant de partir à la chasse aux bonbons pourrait être sympa. Et oui, je sais, j'ai pas eu le temps. Il fallait bien s'occuper du costume de la miss avant toute chose ! »

Le regard que s'échangèrent parent et enfant était témoin d'une rare complicité. Argence attrapa la main de son père et la serra quelque peu avant de reporter son regard sur Ashleigh, le sourire aux lèvres. Elle balança la main de son père et c'est de cette façon qu'il remarqua qu'elle commençait à s'impatienter et qu'il lui tardait d'aller remplir ses poches de bonbons. La proposition d'Ash sembla ravir aussi bien le père que la fille.

❝ Bonne idée ! Et comme on dit…

❝ Plus on est de fous, plus on rit ! Et t'en fais pas, tu pourras parler avec Papa quand j'irais toquer aux portes, vous serez tranquilles !

Pour son âge, Argence était relativement mature. Il fallait dire que Liz et Leigh s'étaient donné du mal pour responsabiliser la petite dès son plus jeune âge en lui apprenant notamment à jouer seule et à se débrouiller par ses propres moyens. Certains trouveraient que c'était une approche bien froide de l'éducation et pourraient s'imaginer que la petite brune croulait sous les tâches ménagères, mais il n'en était rien. L'enfant savait simplement qu'il fallait être polie, soigneuse et autonome. Ça ne la dispensait en aucun cas de recevoir des câlins et des embrassades plus que de raison et elle, contrairement à d'autres enfants, avait le luxe de s'endormir en entendant l'un de ses parents lui conter une histoire. Enfin, Argence comprenait ce qui lui était dit et savait qu'il ne fallait pas s'immiscer dans les conversations d'adultes. Et puis, elle non plus n'aimait pas que ses parents s'invitent dans ses discussions avec ses copines.

Leigh eut un éclat de rire tandis qu'il signifia d'un regard à Ash qu'il appréciait la tape sur son épaule et alla pour poursuivre la discussion et entamer leur route jusqu'à ce qu'un bras vienne l'entourer et lui arrache un léger sursaut. Parmi une foule d'un millier de personnes, il pouvait reconnaître la façon dont il était touché et le timbre de la voix qui s'était élevée peu après. Maladroitement, Leigh attrapa le sac qui manqua de choir en lançant un regard perdu à Bartholomew, son ami, fraichement devenu maire de Londres. Un peu sonné, il sembla s'extraire de la conversation pour mettre le nez dans le sac et regarder ce que son ami lui avait apporté. Sa mine déconfite du passer à la trappe cela dit, puis qu'Argence cria et accouru dans les bras de son parrain.

❝ Meeeeeew ! T'es trop beau !

Les bras autour de son cou, la petite brune embrassa la joue de son parrain avant de se serrer de nouveau contre lui à l’aide de toutes ses maigres forces. Elle pivota la tête par la suite et considéra la blonde qu’elle entreprit de présenter puisque son père avait la tête ailleurs.

❝ La dame c’est Ashleigh, une amie de Papa qui est photographe. Elle est belle, hein ? Elle va même nous accompagner chercher des bonbons !

Les yeux d’Argence pétillaient de vie alors que ceux de son père semblaient s’être éteints après avoir compris de quel genre de costume il était question. Il lança un regard, une supplique à son ami, qui le conjurait de ne pas le forcer à faire ça.

❝ Ça va être trop petit, j’peux pas mettre ça… Et puis où t’es allé chercher cette idée hein ! T’aurais pas pu filer ça à Bruss, ça aurait été carrément plus comique !

La pensée de Bruss en Robin lui arracha un franc sourire, car même s’il ne mourrait pas d’envie d’enfiler ce costume bien trop petit pour son grand gabarit, il savait avec pertinence qu’on ne lui laisserait pas le choix. Alors tant qu’à faire, autant dédramatiser la chose et essayer subtilement de le refiler à quelqu’un d’autre...

   
 


 


 
codage de whatsername.
Invité
Invité
Sam 31 Oct - 18:34

Ft. La populace
Trick or Treat ?




Disparue, elle avait disparue ! Enfin, presque, Caleb avait juste une tâche un peu sombre sur la jambe, qui soit dit en passant, était assez froide et humide -logique-. La rose montre son désaccord avec un frisson devant l'affirmation de la violette. Celle-ci regarde une nouvelle fois autour d'elle, se mettant sur la pointe des pieds, faisant virevolter ses cheveux, et ceux, en même temps que June. Elle lâche une moue mécontente après la petite pique de celle-ci :

▬ Je râlais pas... elle gonfle les joues, Je... Je, ouais, je râlais... Mais bon ! Il ne s'est même pas excusé ! la petite fronce le nez pour montrer son mécontentement, elle joue les gamines, comme très souvent. Sinon, reprend-t-elle enjouée, Merci ! J'y ai pas passé longtemps mais j'en suis plutôt fière ! D'ailleurs le tiens aussi est très réussit ! Tu t'es inspirée de Sushi je suppose ! Ahah, tu veux aguicher quelqu'un ?
 
Et elle relance un petit pique, après tout, c'est elle qui a commencé, et c'est plutôt amusant de voir les réactions de son aînée. La rose lance une proposition assez alléchante, dans la tête de la jeune femme, elle s'imagine en train de faire une chasse au trésor, changée en Indiana Jones, un fouet et un chapeau sur la tête, elle s'imagine avec June en train de ramper par terre, à la recherche des mystérieuses reliques des cupcakes. Bien sûr, elle accepte d'un signe de tête et d'un sourire signifiant qu'elle la suit. Mais il ne faut que quelques secondes pour que la rose quitte la jeune fille pour aller voir quelqu’un d’autre, celle-ci la laisse faire, sachant qu’elle reviendra plus tard. Cherchant une nouvelle fois les gâteaux, elle se sent un peu seule, mais, le simple fait de trouver l’objet de sa convoitise la rend folle de joie, et elle oublie quelques instant qu’elle est pathétique toute seule.
Elle prend un cupcake, la bannière au-dessous de la table est assez voyante et fait une bonne pub, elle souries, fière d’elle.

C&J Bakery,
Centre Commercial.

Avec pleins d’autres petits dessins, cette affiche avait l’air d’être fait par des enfants de l’école primaire ou quelque chose dans le genre. La violette rie, c’était tellement mignon ! Elle s’empresse de sortir son téléphone de sa poche et d’envoyer un message à June :


▬ J’ai bougé, je suis devant notre stand, il est à côté de la fontaine ! On peut pas le louper !



© PRIDE SUR LIBRE GRAPH'
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !
» [Terminé] Event- Les Landes Rocheuses (Groupe n°5)
» EVENT CITIZEN ✖ Camping : groupe du montage des tentes
» Partie II Event - Nordkia se soulève ! [Groupe de Nordkia]
» Event #1 : Halloween 2015 - Groupe 3 : A la chasse des Pokemon contaminés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Zone de détente :: Archives :: Event Halloween 2015-