Motivons nous ! [PV Léo ♥] ▬ Terminé ~

avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Oct - 17:59



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



Nous somme dimanche après-midi, et June est rentrée chez elle après avoir fermé la boutique vers 13h. Ce n’était pas souvent qu’elle avait son dimanche après-midi de libre, mais connaissant June, elle avait beau être de repos, elle n’allait pas rester à rien faire très longtemps. Parce que oui, la demoiselle ne tient pas en place, elle ne supporte pas rester à rien faire, même si c’était regarder un film ou lire un livre. Elle ne peut pas rester concentrer dessus plus d’une demi-heure si ce n’est moins.

Elle avait donc prit un déjeuner assez rapide, même si assez consistant comme elle ne prenait souvent pas de petit déjeuner le matin –en même temps en se levant à 5 heure il faut avoir envie de le prendre, le petit déjeuner-, et tout en mangeant, elle s’était souvenu d’un sujet de discussion qu’elle avait eu avec Léo. Ils avaient discuté sur le fait que June aimerait vraiment se remettre au sport, mais qu’elle n’avait jamais le courage. En même temps, toute seule, ce n’est pas la meilleure motivation qui soit. Et comme Léo lui fait beaucoup de sport, il lui avait proposé de l’accompagner si elle le voulait, un jour. Faut croire que ce jour était arrivé, puisque plus elle il pensait, et plus elle était motivée.

Sans même attendre de finir son assiette, elle était partie chercher son téléphone pour envoyer un message à son ami, en espérant vraiment qu’il n’allait pas être occupé.

« Coucou Léo ! Tu vas bien ? Je me demandais si t’étais partant pour aller courir cet après-midi ? »

En attendant la réponse, elle avait terminé de manger et avait donné ses croquette à Sushi qui semblait être fort intéressé par ses restes de poisson. Et une fois la réponse reçue, et positive, June partit se préparer sans attendre.

Elle commença par fouiller dans ses placards, à la recherche de vêtements pouvant être utilisés pour aller courir, dans lesquels elle serait à l’aise et n’aurait pas trop chaud. Comme l’automne était déjà bien présent et qu’il faisait bien froid avec le vent dehors, elle abandonna l’idée du short et opta plutôt pour un pantacourt et un débardeur qu’elle recouvrirait d’une veste de jogging qu’elle garde habituellement pour trainer chez elle quand elle ne travaille pas. Elle attache ensuite ses cheveux en une queue de cheval assez haute, histoire de ne pas être gêné quand elle se mettrait à courir.

Et elle arrive au parc comme prévu à 15 heure. Il ne fait pas très chaud et pour pas s’encombrer elle n’a pris ni manteau ni écharpe, mais elle espère sincèrement que Léo ne tardera pas à arriver autrement elle finira pas être gelée. Pourtant il ne fait pas spécialement moche, mais une averse est si vite arrivée.





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Mar 27 Oct - 22:22
MOTIVONS NOUS

Leo avait la chance d'occuper un poste de fonctionnaire. Ce qui faisait qu'il bénéficiait à la fois des vacances scolaires et des week-end. Il arrivait que ceux ci soient bien rempli, du fait qu'il lui arrive de prendre un peu de retard dans son boulot. Mais la rentrée était faite à présent, et la fin Octobre lui permettait de souffler un peu. Ce qui n'était pas un mal, puisqu'il est vrai qu'il n'avait pas le temps de se tourner les pouces en semaine.

Il avait profité de son Samedi pour rendre visite à des amis habitant une ville voisine, et ce Dimanche matin, il avait traîné au lit. Comme il le faisait rarement à vrai dire. Mais la soirée de la veille ne s'était pas fini très tôt. Leo est de ceux qui qui profitent de la vie. Aussi, dormir un peu moins pour profiter un peu plus lui allait très bien. Mais bon, il ne fallait pas que ce soit tous les jours pour autant. Il allait finir par réellement fatiguer.

Quoi qu'il en soit, pour l'heure, son bras venait de s'abattre sur le réveil qu'il avait pris la peine de mettre à 11h30. Ce dernier avait à peine eu le temps de sonner. Tant mieux. Leo avait mal au crâne. Sans doute avait-il un peu trop profité de la soirée de la veille. Péniblement, il se redressa sur un coude, éblouie par le soleil qui filtrait au travers de sa fenêtre. Il n'avait même pas pris la peine de tirer les rideaux. Il grogne. Une migraine l'assaille alors qu'il daigne mettre un pied au sol, peu assuré. C'est sans trop se hâter qu'il prend alors la direction de la salle de bain, afin de prendre une bonne douche réparatrice. Idée de génie, puisqu'au sortir de celle ci, il se sentait déjà mieux.

De retour dans sa chambre, dont la salle de bain dépendait, il jeta un oeil à son réveil. Midi. Déjà?! Leo lâche alors un soupire avant de daigner se faire un café, sans prendre la peine de s'habiller pour le moment. Il vit seul de toute façon, et n'a pas de vis à vis. Allumant la télé de son salon depuis sa cuisine à l'américaine, il ne jette pas un regard à l'écran. Simple fond sonore. Il a toujours eu du mal à supporter le silence de sa maison depuis qu'Elena n'est plus là.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas ce midi là qu'il allait se lancer dans de la grande cuisine. Il avala donc un repas spartiate. Il était entrain de manger lorsque son téléphone vibra. June. Elle lui proposait d'aller courir. Son regard descendit sur son torse alors qu'il constatait qu'il n'était pas près du tout. Mais en même temps, ça le tentais bien. Il avait besoin de se booster s'il ne voulait pas traîner de la patte toute la journée.

Il lui répondit donc par la positive, enfilant un t-shirt rouge, un jogging noir et une veste de la même couleur, il pris la peine d'attacher rapidement ses cheveux avant de descendre jusqu'au parking du lycée pour y récupérer sa voiture. Prenant la route du centre ville, il ne tarda pas à se garer non loin du parc. Il ne devait pas être trop en retard. Il l'espérait. Il détestait être en retard. Mais bientôt, ses doutes se dissipèrent puisqu'il vit June patienter un peu plus loin. Il était en retard. Il esquissa une moue brève avant de la rejoindre d'un pas assuré, espérant ne pas avoir l'air trop crevé.

- Salut June ! Dis moi que tu viens d'arriver.

Lança alors Leo enjoué, comme à son habitude. il passa une main derrière sa nuque, un peu embêté qu'elle ai eu à l'attendre. Il lui adressa un sourire sincère malgré tout. Il faisait un peu frais. Aussi, un volute de vapeur d'eau s'échappait déjà de ses lèvres entre-ouverte. Courir ne leur ferait pas de mal.
avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Oct - 23:29



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



Ce n’était peut-être pas la meilleure saison de l’année pour se remettre à courir. Enfin, si elle s’écoutait, ce serait certainement jamais la bonne saison. Trop chaud en été, trop froid en hiver, et elle ne trouverait jamais de juste milieu en automne ou en été. Alors bon, disons que cette saison, cette semaine, cet après-midi, c’était pile le bon moment !
Elle était arrivée la première, et même si le temps était clément, les nuages n’inspiraient pas vraiment confiance à June qui les regardait avec intérêt en attendant que Léo la rejoigne. Bah, ils n’allaient sûrement pas courir très longtemps, pour la remise en route de la demoiselle, donc peut-être qu’ils échapperaient à l’averse qui s’annonçait.

En baissant le regard, elle vit rapidement que son ami était arrivé, et qu’il la rejoignait d’un pas vif. Un sourire s’esquissa sur ses lèvres quand il lui dit espérer qu’elle venait d’arriver.

« Je suis là depuis 5 minutes à peine t’inquiète pas ! Tu vas bien ? T’as une petite mine j'ai l'impression, non? »

Elle voit tout, June, et dans le même temps, elle s’approche pour lui faire la bise, et sort enfin ses mains de ses poches pour se les frotter un peu.

« C’est qu’il fait vachement froid ! Et on est qu’au début de l’automne… Bientôt on va se réveiller et on aura de la neige partouuuut ! »

Elle rit un peu, visiblement de bonne humeur malgré le fait qu’elle soit debout depuis 5 heure du matin. Enfin, elle est comme ça June, toujours de bonne humeur, et qui n’a jamais l’air fatiguée même avec le peu d’heure de sommeil qu’elle possède parfois.

« Boooon ! Euh… Ça fait longtemps que j’ai pas couru. Soit pas trop méchant avec moi ok ? Faut que je puisse te suivre sinon c’est vraiment pas drôle ! »

Sérieusement, elle espère ne pas se montrer en ridicule, étant donné qu’elle n’avait pas couru depuis longtemps, et qu’elle ne faisait pas d’autre sport à côté… Niveau endurance, ça doit être la cata. Léo va certainement se moquer d’elle si elle se met à s’essouffler au bout de 10 petites minutes de courses.

« Je me suis pas encore étirée sinon. Je sais pas si tu le fais avant de courir ? Au pire, j’ai marché jusqu’ici, donc je suis un peu échauffée… C’est comme tu veux. »

Elle reste tout de même très enthousiaste, et il faut rappeler que June ne tient pas en place, donc même si elle est fatiguée rapidement en courant, elle se donnera à fond.





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Mer 28 Oct - 12:32
MOTIVONS NOUS

Alors qu'elle lui annonçait n'être là que depuis peu, il expira bruyamment en un soupire de soulagement. Il n'aurait pas aimé la faire attendre. Mais la suite de sa réplique lui arracha un rire amusé. C'est vrai, il avait oublié sa capacité à détecter les anomalies chez les autres. Et puis venant de Leo ce n'était pas bien difficile puisqu'il était rare de le voir aussi fatigué. Son rythme de vie était plutôt sain à l'accoutumé. Mais bon, comme tous les hommes il lui arrivait de dériver.

- Ah ! Oui, j'étais invité chez des amis hier, je suis rentré tard.

Avoua t-il sans en avoir honte. Pourquoi s'en cacherait t-il? Il n'était pas interdit d'avoir une vie sociale ne dehors de son travail. Il passa sur l'abus d'alcool qui n'était pas récurent chez lui et se contenta de dire bonjour à June. Elle semblait enjouée. C'était rare qu'elle ne le soit pas. Et pourtant, contrairement à lui, elle n'avait sûrement pas fait la grasse matinée. Il savait que ses semaines étaient très chargées. Il lui adressa un sourire bienveillant.

- En fait, j'adore la neige. J'ai plutôt hâte que l'Hiver arrive.

Précisa -il en se mettant à marcher lentement afin de ne pas geler sur place. Elle le suivrait surement de toute façon. Ses mains s'étaient glissées dans les poches de sa veste. Il ne faudrait pas qu'il oublie d'aller déposer des fleurs sur la tombe d'Elena. C'était un peu avant Noël, alors il lui devait bien ça. Heureusement pour lui, il était capable de faire la part des choses et il refusait de gâcher ses fêtes de fin d'année pour ça. Elle ne l'aurait pas approuvé.

A la réplique de la demoiselle, il haussa un sourcil, un peu amusé. A vrai dire, lui même s'échauffait rarement. C'était sûrement mal, mais il ne faisait pas du sport à haut niveau. Il s'entretenait, voilà tout. Il n'avait rien d'un prof de sport et ne comptait concurrencer son collègue au lycée. Il se contenta d'ébouriffer amicalement les cheveux de la jeune femme.

- Je ne m'échauffe jamais pour tout te dire. Et puis vu mon état aujourd'hui, y'a même des chances que je soit épuisé avant toi.

Précise t-il amusé sans s'arrêter de marcher. Ce qui avait déjà plus ou moins réchauffé son corps. il retira finalement sa veste qu'il noua autour de sa taille. Réprimant un frisson, il fit un signe de tête à June afin de lui indiquer de le suivre. Il se mis à trottiner régulièrement. Rien de bien méchant, personne n'était là pour battre des records.
avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Oct - 23:53



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



Elle avait vu juste au sujet de la petite mine de Leo, et la raison la fit sourire. Elle ne dira rien, parce qu’elle sait que trop bien ce que c’est de ne pas avoir son compte d’heure de sommeil, même si elle pour le coup, se contente de très peu pour être en forme. En même temps si elle montrait sa fatigue à tout bout de champ, elle aurait du mal à se faire une clientèle et sa boutique, avec Caleb, n’aurait pas autant de succès qu’elle le voulait. Alors pour éviter ça, une bonne hygiène de vie était indispensable. Et ça incluait l’exclusion des sorties tard le soir et tout ce qui peut s’en suivre. Elle aime beaucoup faire la fête, June, mais elle sait aussi faire des concessions, alors elle ne regrette pas. Ou plutôt, elle n’a pas le temps de regretter.

« Oh d’accord. Et t’as eu le courage de venir courir avec moi ? Quel homme ! »

Elle rit doucement, le charriant un peu, rien de très méchant.
Quand elle mentionna le temps qui devenait de plus en plus difficile à supporter, la réponse de Leo l’étonna à moitié. Et penser à nouveau que l’hiver allait bientôt arriver la fit frissonner de nouveau. Il se mit dans le même temps à marcher vers le parc, et sans attendre elle le suivit. Il fallait vraiment qu’elle bouge pour se réchauffer un peu, autrement ses muscles allaient s’engourdir et elle ne pourrait pas courir plus de 100 mètres.

« J’aime bien la neige… Mais je suis une grande frileuse alors je l’aime bien mais… Quand je suis chez moi près d’un bon feu ou d’un radiateur qui tourne à plein régime ! Et puis ma voiture n’aime pas non plus… Elle me fait de plus en plus de caprice, c’est un peu galère le matin pour aller travailler. »

Un soupire lui échappe alors légèrement. Sa voiture. C’était tellement LA chose qui lui causait le plus de soucis en ce moment. Et plus ça va, plus elle se demande si sa pauvre titine ne va pas la lâcher avant la fin de l’hiver. Chose qui serait vraiment terrible, comme elle a horreur de prendre le métro. Il lui resterait la solution d’aller au travail à pied, ce n’était pas bien loin… Mais le matin, à 5 heure et demi, c’était bof.
Enfin elle préfère changer de sujet et passer disons aux choses sérieuses : leur jogging. L’échauffement était visiblement pas de mise, et ça ne dérangeait pas June qui, après tout, avait marché jusqu’au parc. Ses muscles étaient donc sûrement déjà chauds. Et puis ils n’allaient pas courir un marathon non plus. Elle râle tout de même un peu quand il lui ébouriffe les cheveux, assez pour défaire un peu sa queue de cheval qu’elle s’était donné tant de mal à faire.

« Mes cheveuuuux ! … Bon allez. » Elle retire rapidement son élastique pour refaire en vitesse une nouvelle queue et ne pas avoir de mèches qui lui tombent devant les yeux. « Je te suis dans ce cas ! Et puis c’est pas la peine de forcer, on va à notre rythme ! »

Elle l’observa retirer sa veste de jogging, et réprima un nouveau frisson en le voyant les bras nus comme ça.

« T’as pas froid ? J’ose même pas retirer ma veste, j’ai déjà froid j’imagine pas ce que ça donnerait sans elle ! »

Elle rit, et se met à son tour à trottiner pour le rattraper, comme il était déjà partis pour sa part.
Ca faisait vraiment longtemps qu’elle n’avait pas couru. En fait, c’était même avant qu’elle n’emménage à Londres. Quand elle travaillait avec ses parents, elle profitait encore du peu de temps libre qu’elle avait grâce au roulement qu’ils avaient mis en place avec sa mère et son père, pour savoir qui tiendrait la boutique et quand… Grâce à ça elle pouvait encore voir un peu ses amis, sortir, s’amuser… Mais alors le sport, c’était vraiment quelque chose qui ne lui traversait pas l’esprit. C’est seulement en arrivant à Londres que l’idée germa dans sa tête. Et heureusement qu’elle avait fait la connaissance de Leo au final, autrement elle n’aurait jamais osé aller courir toute seule. C’était tellement moins drôle tout seul.

Ils n’avaient couru que dix petites minutes, que June sentait déjà son souffle partir. Et pour le coup maintenant elle avait chaud. Alors elle ne s’arrêtait pas, et suivait toujours la cadence de Leo qui était tout de même plus rapide que la sienne malgré l’état dans lequel il se disait être… Mais June ne lui en veut pas, après tout si elle se contentait d’aller à son rythme, elle n’avancerait jamais. Et donc comme elle commençait à avoir sérieusement chaud sous sa veste, elle la retira sans s’arrêter, pour la nouer autour de sa taille et rester en débardeur. Le vent froid était assez violent sur sa peau, mais ça faisait du bien sur le coup.

« Pfou je respire. Je retire ce que j’ai dit tout à l’heure, j’ai chaud ! »





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Jeu 29 Oct - 12:31
MOTIVONS NOUS

Heureusement que Leo n'était pas du genre à traîner de la patte. Vu la tonne de boulot qu'il pouvait avoir au lycée, il n'avait pas franchement le loisir de se le permettre. Néanmoins, comme ce matin, il lui arrivait de buller un peu au lit. Après tout, il n'avait rien de prévu à la base. Il était heureux malgré tout que June lui ai proposée cette sortie. Il n'aimait pas trop rester enfermé, et il était probable qu'il eu fait le choix de prendre l'air malgré tout. Sa réplique lui arracha un sourire amusé, qu'il ponctua d'ailleurs par un rire discret.

- C'était soit ça, soit rester avachi dans mon canapé. Tu me connais un peu. C'était pas la solution.

Précisa t-il. Inutile de forcer aujourd'hui. Ils ne faisait pas un concours et de toute façon, Leo n'était clairement pas en condition. Bien qu'il se débrouille plutôt bien malgré tout. Sa douche l'avait réveillé, son déjeuner aussi. Il était peut-être un peu moins sensible à la gueule de bois que d'autres hommes aussi allez savoir. Il n'allait pas s'en plaindre après tout. Et puis bon, il n'avait pas fait tant qu'excès que ça, il savait rester raisonnable.

- T'as toujours des problème avec ta voiture? Je te prêterais la mienne si tu veux, j'habite au lycée alors bon, elle ne m'est pas indispensable.

Reprit Leo, toujours serviable comme à son habitude. En même temps, il n'avait pas tort. Le véhicule était presque flambant neuf, et il avait peu l'occasion de s'en servir. Il s'en servait pour venir en ville de temps en temps, ou pour aller voir des amis. Mais en semaine, il n'avait qu'à traverser la cours du lycée pour se rendre au travail. Il lui fallait parfois faire des déplacements pour le boulot, mais ils pourraient toujours s'arranger.

- Je suis pas trop mauvais en mécanique, je pourrais y jeter un oeil si tu veux.

Reprit-il conscient des frais que pouvaient engendrer les véhicules. En fait, ça en étonnait plus d'un qu'il s'intéresse un peu à la mécanique. Mais aussi qu'il conduise encore en fait. Ses parents l'en avaient toujours félicité. Il est vrai qu'après l'accident, il avait mis longtemps à s'y remettre, mais il avait fini par faire l'effort. Il ne comptait pas se mettre des barrières tout seul.

- Un peu, mais cours, t'aura tout de suite moins froid.

Lança t-il amusé par sa réplique. il savait que son corps allait monter en température sans trop de mal, alors il s'y préparait. Ce n'était pas bon de ne pas pouvoir se couvrir après l'effort et comme il n'avait qu'une seule veste, autant la retirer maintenant. Peu après, ils avaient entamée une course légère, et de ce fait, la jeune femme ne tarda pas à comprendre ce qu'avait annoncé Leo un peu plus tôt.

- Ah tu vois, je te l'avais dis.

Lance Le amusé, dans le but de la taquiner tout en ralentissant un peu afin qu'elle ne soit pas obligé de forcer. Il appréciait de courir quand il faisait froid. L'air glacial supprimait la sensation de tiraillement de sa cicatrice puisqu'elle l'étendait à tout son visage. Et puis, rien que profiter du paysage, c'était déjà mieux que de rester entre 4 murs. Après une bonne vingtaines de minutes, il ralentit doucement, jusqu'à se mettre à marcher simplement. Sa respiration était régulière, bien qu'un peu plus rapide que précédemment. Il se dirigea vers un petit stand de boisson. Du genre de ceux qui fleurissent sur le parc en été, mais qui se faisaient bien plus rares à l'approche de l'hiver.

- Tu veux quelque chose?

Demanda t-il à June en se stoppant finalement pour se tourner vers elle, attendant simplement sa réponse.
avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Oct - 19:37



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



Ça ne faisait pas longtemps que June connaissait Leo, et pourtant ils étaient rapidement devenus amis. Peut-être parce qu’ils ont quelques points commun, comme le fait de ne pas pouvoir rester sans rien faire. Enfin, il faut avouer aussi que June est tellement bavarde et enthousiaste que les gens viennent souvent vers elle pour lui parler. Elle n’explique pas vraiment ce genre de comportement, peut-être qu’elle a un aiment à conversation en elle, qui sait, sincèrement… Mais ça ne la dérange pas, au contraire, elle est toujours contente quand on s’adresse à elle, quand on pense à elle…

« J’ai du mal à t’imaginer à rien faire devant ta télé, mais pourquoi pas ! Je serais curieuse de le voir ! Mais pas aujourd’hui, je suis bien contente que tu sois venu avec moi. »

Quand vint le sujet de sa voiture, et que Leo lui proposa de lui prêter la sienne, June fit une petite moue embêtée. Elle n’aimait pas trop toucher aux voitures des autres, et elle avait tellement l’habitude avec la sienne qu’elle galérerait certainement beaucoup le jour où elle devrait en changer pour de bon. Mais il poursuivit en proposant de jeter un œil à sa titine adorée, et là, la demoiselle esquissa un petit sourire.

« Je veux bien ! L’autre jour je suis tombée en panne juste devant l’Université Millenium. Je me suis faite traitée de tous les noms possibles et imaginables ! Heureusement un des professeurs est venu m’aider à la redémarrer… »

Au moins, sa voiture est symbole de rencontre, elle ne peut pas le nier. Même si ce n’est pas la meilleure excuse qui soit pour en faire.

« Pour ta voiture… Je sais pas trop. J’aurais trop peur de te l’abimer tu sais ! »

Ils commencèrent à courir ensuite. June ne se pressait pas trop, mais faisait de son mieux pour rester au niveau de Leo histoire de ne pas le faire courir moins vite qu’il ne court d’habitude. Elle se plaignait du froid plus tôt, mais rapidement elle se réchauffa au point de ne plus supporter sa veste qui lui tenait bien trop chaud. La remarque de Leo la fait rire légèrement alors qu’elle se débarrasse de son vêtement en le nouant à sa taille, restant en débardeur pour la suite de la course.

« Oui t’avais raison, j’avoue ! »

Elle lui tire gentiment la langue avant de se remettre à courir plus sérieusement, sans baisser en vitesse même si l’effort devient plus difficile plus ça continuait.
Et quand Leo commença à ralentir, elle avisa sa montre pour se rendre compte qu’ils courraient déjà depuis une bonne vingtaine de minutes. Elle n’aurait jamais cru pouvoir courir autant sans s’arrêter, mais visiblement elle l’avait fait, et sans même se plaindre. Elle ralentit donc à son tour jusqu’à s’arrêter, poussant un long soupire, les mains posées sur ses hanches alors qu’elle reprend son souffle.

En se retournant, et en voyant son ami près d’un stand, elle revient vers lui en marchant assez rapidement.

« Euh… J’ai rien pris sur moi… Mais je veux bien une bouteille d’eau si ça ne te dérange pas, s’il te plait ! »

Elle se trouve idiote à ne pas avoir pensé à prendre une bouteille d’eau avant de partir, mais en même temps ça n’aurait pas été pratique pour courir.
Une fois sa bouteille en main, elle remercie Leo d’un grand sourire avant d’essayer de l’ouvrir… En vain. Oui, June n’a aucune force dans ses mains, et les bouteilles d’eau, ou d’autres boissons, ainsi que les conserves et autres choses, elles résistent toujours à sa force de fourmi.

« Tu veux bien me l’ouvrir s’il te plait ? J’arrive jamais à les ouvrir j’ai pas de force. »

Est-ce qu’on peut vraiment parler de force quand on parle de l’ouverture d’une simple bouteille d’eau ? Elle ne sait pas, mais bon, elle ne s’en cache pas.
Sa bouteille ouverte, elle remercie encore Leo en riant, se trouvant un peu bête pour le coup. Elle boit quelques gorgées avant de soupirer doucement, étirant lentement ses épaules.

« Ça fait du bien de courir ! Je me sentais un peu fatigué en rentrant tout à l’heure mais là ça va mieux. Vaut mieux courir plutôt que de faire une sieste en fait. »





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Ven 30 Oct - 22:18
MOTIVONS NOUS

Il est vrai que voir Léo ne rien faire chez lui était rare. Mais ça arrivait. Il n'avait pas toujours l'occasion de sortir. Et puis il lui fallait se reposer de temps en temps. Il restait un homme, et il faisait partie de ceux qui vivaient mal le fait d'être fatigué. Contrairement à June, il lui fallait sa dose de sommeil. Sans quoi il était exécrable.

- Ça m'arrive pourtant. Il faut bien que je me pose de temps en temps.

Rétorqua Léo amusé. Oui, comme tout homme il lui arrivai de rester sur le canapé, devant la télé, un bière à la main. Ça ne faisait pas de lui une épave. Il savait juste se détendre de temps en temps. Depuis la mort d'Elena, il s'était juré de ne pas perdre une miette de sa vie. Et clairement, il était plutôt satisfait de la vie qu'il menait. Son boulot lui plaisait, il avait plusieurs bon amis ici, à Londres, et il n'était pas à la rue. Que demander de plus?

- Je passerais à l'occasion alors. On sait jamais, des fois que ce ne soit pas grand chose. Pour ma voiture t'en fais pas. Si t’abîme pas la tienne, t’abîmera pas la mienne. Et puis c'est que de la taule. L'important c'est qu'il ne t'arrive rien non?

Reprit-il simplement. Son regard s'était infimement assombrit à cette annonce, mais il retrouva son sourire aussitôt. C'est vrai, il était bien placé pour le dire. La bagnole, c'est que de la taule au final. Une coque de métal simplement là pour nous protéger. Mais voilà, elle ne protège pas toujours. Le visage de Leo en portait encore les marque. Ses songes aussi. Pour lui, ça n'avait pas la moindre importance. Elle pouvait bien la rayer autant qu'elle voulait cette voiture. Il n'était pas de ses hommes qui donne une âme aux machines; Du moins, il n'en était plus. Plus maintenant.

Il s'était finalement stoppé, s'approchant du stand de boisson alors que la jeune femme lui donnais sa réponse. Il pris donc deux bouteilles d'eau avant de revenir vers elle. Amusé par sa demande, il réprima un rire discret. Il se moquait gentiment.  

- Bah alors? Comment tu fais pour ouvrir tes bouteilles de lait à la boutique?

Reprit-il amusé en s’exécutant malgré tout. Le bouchon ne résista pas longtemps, il tendit alors la bouteille ouverte à la jeune femme en lui jetant un nouveau regard amusé. Il ouvrit la sienne par la suite, la vidant quasi d'un trait avant de la jeter dans la poubelle la plus proche.

- Ça m'a réveillé aussi. Mais je sais pas si c'est mieux qu'une sieste. Tu devrais aussi prendre le temps de reposer un peu June.

Lança Leo simplement, avec bienveillance tout en s'approchant d'un banc sur lequel il pris finalement place. Il y avait peu de gens dans le parc finalement. La faute au froid peut-être. Leo avait hâte de voir la neige arriver. Il remis sa veste à cette pensée. Il ne tenait pas à être malade pour la semaine à venir.
avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Oct - 23:35



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



Quand il rétorque qu’il lui arrive tout de même de rester à rien faire, June esquisse un sourire. Bien entendu, ils restent tous les deux des êtres humains et il lui arrive aussi, très peu souvent mais tout de même, de décider de rester chez elle un jour de repos, parce que la flemme de sortir ou faire autre chose que de s’occuper de son appartement, et de Sushi, son petit chat. Elle comprends donc parfaitement, mais ne changera pas pour autant et restera certainement encore longtemps une bonne pile électrique insupportable.
Le sujet de la voiture l’embête, mais Leo semble insister et June s’en voulait de refuser son offre, juste parce qu’elle avait peur d’abîmer sa voiture. Surtout qu’il semblait s’en moquer comme de sa première chemise, que sa voiture soit rayée ou non… Enfin ce n’était pas une raison, mais peut-être que la demoiselle réfléchirait un peu plus à la proposition si sa voiture venait à vraiment ne plus pouvoir tenir le coup. C’est vrai, si elle pouvait éviter d’avoir un accident, ce serait beaucoup mieux.

Alors elle ne dit rien, mais n’en pense pas moins. Elle y songera, c’est tout. Et préférant se concentrer sur sa course et sur son souffle, elle reste silencieuse pendant le reste de leurs petites vingtaines de minutes de jogging.
Une fois stoppé et sa bouteille ouverte gentiment, même si légèrement moquée par Leo, June rit légèrement à sa question et lui fit une légère grimace.

« Je demande à Caleb, elle a de la force, elle ! Et on ne se moque pas monsieur, s'il vous plait! »

C’est vrai, June a toujours été réputée pour ne pas avoir de force, et ça ne date pas d’aujourd’hui, ni même de quand elle travaillait chez ses parents. Déjà en apprentissage elle galérait toute seule pendant les TP.

« Ou bien j’utilise des méthodes peu conseillées, comme les couteaux ou … Les ouvres boites, les casse-noix, ces trucs du genre… »

Elle rit. Pour le coup elle a beaucoup d’autodérision et heureusement, autrement elle serait vraiment embêtée pour parler de ce qu’elle ne savait pas faire, et des bêtises qu’il lui arrivait souvent de faire.

« Le pire c’est pour ouvrir les pâtés de Sushi. Une fois je suis allée demander au voisin parce que je n’y arrivais même pas avec un ouvre boite. Faudrait peut-être que je me muscle un peu ça pourrait servir… »

Elle hausse légèrement les épaules, ayant dans la foulée récupéré sa bouteille et remercié Leo. Elle boit, à petites gorgées parce que l’eau est tout de même assez fraîche. Elle fit ensuite sa remarque sur le fait qu’elle ferait peut-être mieux d’aller courir quand elle est fatiguée, plutôt que de dormir, et la réponse assez franche de Leo lui fait faire une petite moue assez indécise.

« Mh… »

Elle le suit jusqu’au banc après avoir refermé le bouchon de sa bouteille. Elle pose cette dernière à côté de Leo avant de dénouer sa veste autour de sa taille pour la remettre sur ses épaules, et enfin s’installer à côté de lui.

« Je me repose hein. C’est juste que je tiens le coup avec seulement 4 ou 5 heures de sommeil. Je suis habituée à ce rythme donc bon… Tout vas bien. »

Elle affiche un petit sourire. Elle était persuadée par ses paroles, même si c’est vrai que ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu de vacances. En même temps elle en avait pris une seule fois quand elle travaillait avec ses parents, et maintenant qu’elle vivait à Londres, cela faisait si peu de temps qu’elle travaillait à la boutique qu’elle ne pouvait pas se permettre ce genre de petit extra, sans compter que Caleb et elle étaient en freelance, et que donc ce qu’elles travaillaient, c’était en gros ce qu’elles gagnaient. Donc les vacances attendront certainement encore un petit peu.

Elle soupire donc légèrement en laissant son dos retomber sur le dossier du banc, et reprend sa bouteille pour boire de nouveau un petit peu.

« Et puis, j’aurais très bien pu aller dormir cet après-midi, mais j’ai préféré sortir… Pour une fois que je pouvais courir comme on avait dit qu’on le ferait ! Sûrement que je dormirais un peu en rentrant, une petite heure. Et après je préparerais le dîner, et j’irais me coucher pour de bon ! Et puis en plus je suis en repos demain comme la boutique est fermée le lundi ! »

On pouvait croire qu’elle essayait de se convaincre elle-même qu’elle avait assez de repos… Mais ce n’était vraiment pas le cas, elle ne manquait pas du tout de sommeil. En fait, c’était comme si elle essayait de rassurer Leo sur son rythme de vie, allez savoir pourquoi.

« On refait un petit tour après la pause ? Faut pas forcer mais au moins pour retourner à l’entrée du parc ? »





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Sam 31 Oct - 12:12
MOTIVONS NOUS

La réponse la jeune femme amusa Leo. Il s'était mis à rire. D'un rire clair. Il l'imaginait parfaitement s'acharner sur une pauvre bouteille. Un jour, elle se blesserait, c'est certain. Quoi qu'il en soit, elle passa rapidement à autre chose, visiblement un peu boudeuse. Leo savait bien qu'elle n'aimait pas qu'on lui dise ce genre de chose. Tout comme lui même ne l'appréciait pas. Mais ça ne l'empêchait pas de s'inquiéter pour elle. Il savait que ses journées étaient longues et qu'elle n'avait pas beaucoup de temps pour elle alors...Il fallait bien qu'il le lui dise. Ne serait-ce qu'en tant qu'ami.

- Mouais. Tu verra quand tu vieillira.

Rétorque t-il taquin. Il est vrai qu'il avait tendance à l'oublier...Mais il avait 11 ans de plus de qu'elle. Et en 11 ans, les choses changent. A n'en pas douter. Par chance, Leo n'est pas de ceux qui ont peur de vieillir. Il accueillait le temps à bras ouvert sans en manquer la moindre miette. Et puis il avait aussi pour lui le fait de ne pas mal vieillir. Il n'a que 35 ans après tout. Il était encore trop tôt pour penser à ça.

- Bien, profites en alors. Parce que c'est pas la dernière fois que je te ferais courir.

Lance t-il en se relevant finalement, s'étirant de tout son long. Ça ne se voyait pas, mais c'était tout de même assez dur pour lui là. Il se faisait un peu violence après la soirée de la veille. Mais c'était probablement la meilleure décision s'il ne voulait pas être mal demain.

- Ca marche, en route mademoiselle.

Reprend il alors qu'il retire de nouveau sa veste. Il vrai que quitte à faire un effort, autant le faire jusqu'au bout. Ce n'est pas lui que ça allait gêner. Il l'avait simplement attendue avant de se remettre à courir, avec le même rythme qu'adopté précédemment. Son mal de crâne revenait, et ça l'emmerdait. Mais il n'en pipa mot. De tout façon, ça allait sûrement passer comme c'était venu. Ca, c'était sans compter le ballon de foot qui venait de s'écraser son front avec force, lui arrachant un grognement alors qu'il se stoppait net, portant ses mains à sa tête alors qu'un ado arrivait en trottinant pour récupérer l'objet du délit avec un "pardon m'sieur" laché à la sauvette alors qu'il s'en allait, sans doute par peur des représailles.

Leo l'ignore. Ordinairement, il était dur au mal, mais là, c'était pas franchement le moments de le violenter. Il râle. C'est pourtant pas courant d'entendre Leo râler. Mais ça arrive, preuve en est. Il se redresse finalement, massant ses tempes sans grand enthousiasme.

- Je crois que c'est pas mon jour.

Achève t-il en parvenant encore à esquisser un sourire. C'était pas la fin du monde. Mais quand même, ça faisait mal. Heureusement que le ballon n'avait pas touché son nez. Ça peut paraître con, mais c'est déjà une zone sensible chez les gens. Chez Leo, c'est bien pire depuis l'accident.

- Vas y, je te rattrape.

Précise t-il le temps de se remettre un peu. Proposition absurde. Il se doutait bien qu'elle n'allait pas le laisser là. Mais après tout, il aurait essayé.
avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Déc - 13:08



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



C’est vrai que June n’aimait pas trop qu’on lui dise qu’elle devait prendre le temps de se reposer. A son sens, elle le faisait bien assez. Elle ne ressentait pas le besoin, et encore moins l’envie de rester couchée un jour où elle ne travaille pas, jusqu’à 9 ou 10 heure. Pour elle, c’est comme une perte de temps, et elle préfère autant s’occuper chez elle, ou même sortir. Pas forcément avec un but quelconque, mais elle ne tient pas en place.
Enfin heureusement, Léo ne s’attarde pas sur le sujet et termine en disant que ce ne serait pas la dernière fois, de toute manière, qu’il la ferait courir. La jeune femme rit donc légèrement.

« Tant mieux ! J’en ai besoin. Et puis ça me détend aussi de courir, ce n’est pas que les clients sont embêtants parfois mais je ne te cache pas que je me passerais des remarques de quelques-uns… »

Forcément. June a beau aimer son métier plus que tout, tous ses clients ne le lui rendent pas forcément bien. Et c’est normal, elle ne demande pas le contraire… Mais du coup, le fait de courir l’aide un peu à oublier et mettre tout ça de côté. Et puis la compagnie de Léo n’est pas désagréable non plus, au contraire même. Cela ne faisait pas très longtemps qu’ils se connaissaient, peut-être quelques mois tout de même… En fait c’est peut-être l’un des premiers amis que June s’est fait depuis son arrivée à Londres, sans compter Caleb.

Ils se remettent donc à courir. June avait gardé sa veste sur elle et sa bouteille dans sa poche. Et elle suivait sans trop de mal Léo. Elle avait même l’impression d’avoir moins de mal que pour l’allé. Sûrement parce que ses muscles étaient bien détendus maintenant et qu’elle avait plutôt bien prit le rythme, aussi. Elle est d’ailleurs assez fière d’elle, pour une première fois elle aurait cru ne plus en pouvoir au bout d’une vingtaine de mètres à peine, mais non, elle tenait bien plus qu’elle pensait le croire.
Enfin ça, c’était jusqu’à l’apparition sauvage du ballon dans son champ de vision. Pour sa part, elle eut le temps de se stopper net pour l’éviter dans sa trajectoire, mais ce ne fut pas la même chose pour Léo, qui lui se l’est prit en pleine tête avant qu’il ne passe devant elle. Oups. Regardant l’adolescent fautif se sauver avec sa balle, June se rapproche de Léo pour s’assurer qu’il allait bien, que la balle ne l’avait pas blessé ou autre chose. C’est sûrement la première fois qu’elle l’entend râler. En même temps ils ne se voient pas des masses en dehors du travail et il est toujours d’assez bonne humeur quand il vient à la boutique alors… Normal que ça lui fasse drôle.

Il se redresse en disant que ce n’est pas son jour, elle pince légèrement les lèvres, embêtée malgré le léger sourire qu’il affiche. Il continu en lui disant de continuer sans lui, ce à quoi June ne perd pas de temps pour répondre.

« Tu dis ça sérieusement ? »

Elle rit un peu, essayant de défaire la petite tension du moment.

« Comme si j’allais continuer alors que tu viens de te faire mal. Tu me crois vraiment comme ça ? Je vais me vexer tu sais… »

Une petite moue boudeuse se dessine sur son visage, avant qu’elle ne reprenne un léger sourire et n’attrape le bras de Léo pour le tirer vers un banc.

« Assied toi 5 minutes, le temps que ça passe. T’as du être sonné ! Attend… »

Elle reprend sa bouteille de sa poche, et un paquet de mouchoirs de l’autre.

« Je sais pas si ce sera très efficace, mais ça t’évitera sûrement d’avoir une jolie bosse sur le front. »

Mêlant la parole au geste, elle imbibe le mouchoir avec un peu d’eau.

« Regarde-moi un peu ? Que je vois ce que je fais. »

Peut-être un peu trop preneuse d’initiative, elle ne doute pas une seconde que la situation peut être éventuellement gênante… Elle s’occupe seulement de tamponner avec une grande délicatesse le front de son ami avec le mouchoir humide, là où le ballon avait frappé.





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Mer 23 Déc - 17:36
MOTIVONS NOUS

Ce ballon n'est qu'un détail. Léo est solide, mais ça sonne malgré tout. C'est stupide hein, comme un simple gamin peu atteindre un homme. Léo soupire. Il se doutait bien que la jeune femme ne partirait pas devant. Il rit. Comment a t-il pu le penser un seul instant. Il s'assoie néanmoins.

- C'est rien. Je ne vais pas mourir tu sais.

Précise t-il sans se départir de son sourire. Il aura peut-être un bleu, rien de plus. Ce n'était pas la fin du monde. Léo est un homme positif. Fort heureusement d'ailleurs. Il laisse la jeune femme faire. Elle semble soucieuse, mais pas franchement inquiète. Ce qui est un bonne chose. Néanmoins elle semble penser que de l'eau changera quelque chose. Il y a chez elle une naïveté touchante que Léo apprécie. Il sourit. Il sourit toujours. C'est peut-être étonnant dans un monde ou les levres des gens restent figées. Il s'appelle Léo, mais lui, la fameuse ride du lion, il ne l'aura pas tout de suite. Il ne râle pas assez.

- Si j'ai une bosse, je dirais aux élèves que je me suis battu. J'aurais l'air cool.

Lance Léo en plaisantant, accompagnant ses paroles d'un ricanement. Après tout c'est vrai, il savait un peu comment fonctionnent les jeunes. Pas tous fort heureusement. Tous les jours lui réserve son lot de surprises.

- Merci de t'occuper de moi.

Achève t-il finalement, plus sérieux que jamais. Ce n'était pas grand chose, mais il était sincère. Elle aurait pu juste se foutre de lui. Elle aurait pu rejoindre l'entrée du parc. Elle aurait pu ne rien faire. C'était peut être un détail, mais depuis que sa femme était partie, Léo avait appris à prendre le bonheur où il est. Et il n'est jamais bien loin.


avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Jan - 22:02



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



Entendre Léo rire rassure June. Elle se dit qu’il ne doit pas avoir eu si mal que ça. C’est dingue comment June peut-être crédule parfois. Et elle s’enfonce dans cette crédulité sans même s’en rendre compte. C’est mignon, mais parfois on peut se demander si elle se rend compte de sa naïveté.

« Heureusement que tu vas pas mourir ! Ça me ferait trop paniquer. T’imagines, toi ? La police croirait directement que ça serait moi la coupable, et je finirais en prison, tout ça parce que j’ai voulu faire un peu de sport… Non merci quoi ! »

Elle rit doucement, amusée, alors qu’elle imbibe son mouchoir d’un peu d’eau pour ensuite le poser sur la trace un peu rouge sur le front de Léo. Clairement, ce geste ne sert à rien. Et June ne fait même pas ça pour se donner bonne conscience, elle se dit juste que si ça ne peut pas faire de mal, alors peut-être que ça servira quand même à quelque chose. Elle est mignonne. Peut-être un peu trop. Mais bon.

La remarque de son ami sur l’éventuelle bosse qui allait apparaître sur son front la fit doucement pouffer de rire.

« J’espère que le propriétaire du ballon n’était pas dans l’école dans laquelle tu travailles, autrement ton excuse tombe à l’eau ! »

Un nouveau rire lui échappe. Elle ne se moque pas, elle taquine juste un peu. Après tout ce n’est pas totalement faux. Si ce gamin était scolarisé là où Léo travaillait, son histoire ne tiendrait pas debout très longtemps.

« Mais bon, après ça te donnera un genre, c’est certain ! »

Toujours souriante, elle s’applique toujours dans ce qu’elle fait. Mais quand Léo la remercie de s’occuper de lui ainsi, la jeune femme s’arrête et le regarde un moment, hébétée.

« Euh … De rien ? »

Ah oui voilà. June est toujours très franche, et très enthousiaste quand il s’agit d’aller vers les autres et les complimenter, mais quand ça se retourne vers elle, elle ne sait pas réagir et se retrouve totalement démunie.
Elle pince un peu les lèvres, et rougit même très légèrement avant de se reprendre et sourire de nouveau, arrêtant de passer le mouchoir sur le front de Léo.

« Enfin c’est normal, j’allais pas te laisser comme ça et continuer toute seule. Bon d’accord ça servait à rien de mettre de l’eau sur un mouchoir pour une bosse ! Mais bon c’était pour la forme… »

Léo ne le sait surement pas, mais il a trouvé le meilleur moyen de faire taire June quand elle commence à devenir trop bavarde : Lui dire quelque chose de gentil, de touchant qui la déstabiliserait assez pour la faire finalement se perdre dans ses pensées et donc se taire… Technique vraiment super efficace.

« Mh… Tu veux rester ici un peu ? Sinon on peut marcher tranquillement jusqu’à l’entrée ? C’est comme tu veux, on est pas pressé. »

Mais bon, l'effet ne dure jamais très longtemps. La voilà déjà repartie.





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Sam 30 Jan - 10:07
MOTIVONS NOUS

La jeune femme envisagea bien vite un scénario catastrophe; Ce qui arracha un sourire au jeune homme. La police? Il y avait quand même peu de chance. L'imagination débordante de June l'étonnera sûrement toujours. Mais ça l'amusait, alors ça ne pouvait qu'être bénéfique; Il se mit à rire discrètement. A peine audible en fait.

- Vu ton énergie, ils ne te garderais pas bien longtemps de toute façon. Et puis tu pourra toujours les amadouer avec tes pâtisseries.

Propose t-il amusé en se relevant finalement. Ce n'était pas un simple ballon qui allait le mettre hors jeu. Et il avait clairement horreur de rester assis à ne rien faire. Ce qu'ils faisaient plus ou moins précisément en cet instant. Ceci dit, il devait bien admettre que se poser un peu pour discuter ne fait pas de mal de temps en temps. Quoi qu'il en soit, l'image de June sous les barreaux pour quelque chose d'aussi risible lui arracha un sourire. Ce n'était pas franchement envisageable.

- Hm bien vu. Il ne me dit rien et je suis physionomiste alors finalement, j'ai encore une chance.

Précise Léo en s'étirant. Il n'était pas le genre d'homme à chercher à se donner un genre. Mais y penser l'amusait tellement ce n'était pas lui. Mais pour l'heure, il était bien décidé à reprendre sa route. Mais l'air gêné de la jeune femme ne lui échappa pas. Gentleman, il ne l'évoqua pas. Il se contenta d'esquisser un sourire discret avant de lui indiquer d'un signe de tête qu'il était prêt à y aller.

- Pour l'eau, on sait jamais, tu en a peut-être découvert des vertues secrètes va savoir.

Achève t-il alors en reprenant sa route vers la sortie du parc après s'être assuré qu'elle avait bien compris le message et s’apprêtait sûrement à la suivre; Il ne s'agissait pas de la laisser à la traîne après qu'elle l'ai aidé.


avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Mai - 22:45



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



C’est vrai que June partait souvent dans des délires assez fous, imaginant toutes les situations impossibles qui pouvaient lui arriver rien qu’avec un petit truc de rien du tout. Mais bon, on l’aime comme ça et on s’ennuierait surement si elle ne se comportait pas de la sorte avec ses proches. Alors à la remarque de Léo sur son énergie et ses capacités pour amadouer les policiers avec ses pâtisseries, elle ne peut s’empêcher de rire un peu. C’est vrai qu’elle était une vraie pile électrique et que par moment c’était difficile de la suivre, surtout quand elle était motivée pour faire quelque chose. D’ailleurs on lui a déjà dit plusieurs fois qu’elle était usante à toujours être en forme et de bonne humeur. Les gens ne comprenaient pas toujours comment elle faisait pour garder la forme avec le train de vie qu’elle avait, c’est-à-dire en se levant tôt et en se couchant relativement tard le soir. June dit juste que c’est un pli à prendre, mais il faut quand même être capable de le prendre, ce pli. Et c’est pas donné à tout le monde.

Enfin bref. Léo se redresse et June lui sourit légèrement, même si elle avait été particulièrement déstabilisée par ses dires auxquels elle ne s’attendait pas forcément. Mais rapidement le sujet passe, heureusement autrement June serait restée muette encore un petit moment.

« J’espère pour toi qu’il ne fait pas partie de tes élèves alors ! Mais bon, la bosse sera partie dans un ou deux jours je pense ! Et puis si tu as une trace rouge tu pourras dire que c’est pour te donner un petit genre de bad boy, de jeune quoi ! »

Elle a un petit rire avant de se rendre compte qu’elle a peut-être dit quelque chose d’un peu dégradant. Elle se reprend donc assez vite en pouffant un peu.

« Enfin je dis pas que tu es vieux hein ! Mais les adolescents aiment bien quand leur encadrants sont encore jeune dans leur tête ! Je pense pas que tu ais du souci à te faire là-dessus ! »

Ou comment essayer de se rattraper maladroitement. June ne fait vraiment pas attention à ce qu’elle dit par moment. Elle espère juste ne pas avoir vexé Léo avec ça, même si elle pense qu’il lui en faut tout de même un peu plus pour être vexé pour une question d’âge… Quand même, elle s’en veut un peu.
Mais elle laisse un petit rire lui échapper tout de même quand il la taquine gentiment sur son éventuelle découverte de certaines vertus de l’eau. Elle prend a son tour ceci pour une taquinerie et se dit que c’est donnant-donnant, elle l’a plutôt bien mérité donc ne relève pas même si ça l’a fait rire sur le coup.

En le voyant reprendre une course légère, elle remet son gilet autour de ses hanches avant de le suivre, trottinant assez doucement pour se remettre dans le bain tout en le rattrapant.

« On court jusqu’à l’entrée du parc et après on s’arrête ? Pas que je suis fatiguée mais … Je suis fatiguée quand même. Un peu. »

Il ne faut pas oublier que c’était la première fois depuis longtemps qu’elle n’avait pas couru. Alors elle préférait reprendre doucement, et s’insérer dans un rythme assez régulier tout de même. Elle espérait quand même que Léo puisse l’accompagner courir assez souvent, parce qu’elle estimait que c’était tout de même mieux que de courir seule. C’était nettement plus motivant en sachant qu’il pouvait courir plus vite qu’elle et qu’il avait certainement plus d’endurance. Ça lui donnait envie de s’améliorer pour pouvoir courir à sa cadence et aussi longtemps que lui.

« Je crois qu’en rentrant je vais faire une bonne sieste pour récupérer de ça ! »

Elle laisse un rire lui échapper une nouvelle fois sans s’arrêter de courir, même si son souffle se faisait déjà plus fort qu’à l’allé et qu’elle semblait vraiment commencer à saturer pour le coup. Le repos serait amplement mérité, et elle pourrait être fière d’elle en rentrant chez elle pour le coup.

P.S. : Je suis désolée pour le retard ;w; Et en plus c'est un peu beaucoup du caca ce que j'ai fais, j'espère que ça t'ira ! Dis moi si quelque chose ne va pas e_e ♥





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Invité
Invité
Sam 27 Aoû - 11:42
MOTIVONS NOUS

Finalement, ça allait peut-être déjà mieux. Après tout ce n'était pas grand chose. Heureusement pour lui, il en fallait plus pour l'achever. Il s'était pris une bagnole en pleine gueule alors un ballon...il se mis une gifle mentale à cette pensé. Ça ne lui ressemblait pas de ressasser et puis, c'était bien loin tout ça. il était content finalement d'avoir eue l'occasion de le prendre dans la face ce ballon. Il se mit à rire discrètement à l'annonce de la jeune femme.

- Même s'il en fait partie, si ça l'amuse de raconter l'histoire, je ne pourrais pas lui en vouloir, j'aurais fait la même chose à son âge.

Précise Léo avec malice. C'était bien vrai. Il ne pouvait pas en vouloir à un gamin de vouloir se vanter un peu pour épater la galerie ou faire marrer ses potes. Il passait souvent pour un proviseur adjoint un peu coincé. a juste titre sans doute compte tenu de son hygiène de vie parfaite depuis la disparition de sa femme. Mais finalement, il n'était pas que ça.

Quoi qu'il en soit, il avait repris sa route à bon train avant de se modérer pour June qui semblait quand même un peu fatiguée. Quoi de plus normal après l'effort fournis. Il était néanmoins heureux qu'elle l'ai suivi jusqu'au bout. Encore une fois, sa remarque l'avait fait sourire. C'est vrai, il vieillissait. Çà ne lui faisait pas peur. En fait, il était même satisfait d'en avoir l'occasion. Tout le monde n'aurait pas cette chance. S'il pouvait faire profiter de son expérience aux jeunes qu'il encadrait, pourquoi pas. C'était sûrement un peu pour ça qu'il avait choisie cette voie.

- Hey, j'ai pas encore 40 ans. Et puis même si je les avaient, ça ne changera pas grand chose tout compte fait. Je continuerais à courir de toute façon.

Précise t-il en un haussement d'épaule alors qu'elle émettait le souhait de s'arrêter là pour aujourd'hui. Ça allait à Léo. C'était pas mal tout compte fait. Ils avaient déjà parcouru une bonne distance. Si bien qu'il s'exécuta sans bronché une fois parvenu à l'entrée du parc. Sans pour autant s'arrêter totalement, il s'était remis à marcher simplement, tournant son regard vers la jeune femme.

- Bel effort ! On devrait faire ça plus souvent. Les incidents de parcours en moins.

Précisa t-il amusé en se massant un peu les tempes. Son mal de tête était déjà parti, ce n'était vraiment pas grand chose. Il leva son bras à hauteur de son regard pour consulter sa montre. Il était surement temps pour lui de rentrer. Il avait encore pas mal de choses à faire. Bien que dans l'instant, il ne sache pas précisément quoi, il trouverais, il n'en doutait pas.

- Je vais te laisser te reposer dans ce cas.

Avait t-il achevé bienveillant tout en lui ébouriffant amicalement les cheveux. Sûrement sa façon à lui de dire au revoir.

[HJ: Ultra méga désolé pour ce retard de malade O.o En plus c'est nul xD]

avatar
Patissière
Date d'inscription : 04/10/2015
Messages : 226
Age (du personnage) : 24 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Etudes/Métier : Pâtissière - Chocolatière
Pounds : 1421
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Sep - 16:26



Motivons nous ! Surtout moi ...

Parce que pour notre santé, ayons une pratique sportive régulière...



Tu ne peux t’empêcher de rire un peu à la réplique de Léo. Ce n’est pas la première fois que tu le remarques, mais tu apprécies beaucoup les valeurs de ce dernier et sa personnalité. Forcément, son métier l’oblige un peu à être strict et cadré, mais il garde en lui une part d’enfance, ce qui le rend mille fois plus compréhensif que quelqu’un qui ne l’aurait pas.

« Oh alors t’étais un peu du genre rebelle au lycée, toi ? »

Tout l’inverse de toi, en somme. Toi t’étais plutôt du genre… Assez populaire, avec beaucoup d’amis, mais très centrée sur les études et peu enclin à faire des bêtises. Par contre, les rebelles, t’aimais bien sortir avec eux. Surtout ceux de dernière année, toujours plus charmant que ceux de ton âge. T’as toujours eu un faible pour les hommes plus vieux que toi de toute manière. A tort ou à raison, qui sait ?

Vous recommencez à trottiner tranquillement vers l’entrée du parc. Cette petite course aura vraiment été agréable, mais t’es franchement contente d’arriver à la fin, parce que tes jambes commencent à ne plus supporter la course. D’ailleurs Léo est bien gentil de courir à ta cadence, sans te faire remarquer que tu cours moins vite. Faut vraiment que tu te remettes à courir plus sérieusement et plus souvent pour tenir le coup plus longtemps qu’un simple petit tour.
Tu ris de nouveau à sa remarque sur son âge, et tu lui adresses un rapide regard avant de regarder de nouveau devant toi. Ça serait dommage que tu te ramasses parce que tu rigoles de ce qu’il dit.

« Tant mieux alors ! J’ai pas de soucis à me faire, j’aurais toujours un partenaire pour courir. »

Tu le taquines gentiment, et c’est loin d’être méchant. Tu espères qu’il le sait, parce que sinon il est loin d’être sorti de l’auberge avec toi, surtout que tu taquines très facilement. Vous finissez par vous arrêter et tu pousses un petit soupire, soulagée de te remettre à marcher. Il complimente l’effort que vous aviez fait tout le long, et tu dois admettre que t’es plutôt fière de toi pour le coup, surtout que ça ne faisait pas longtemps que tu t’étais mise au jogging.

« Oui on devrait recommencer ! En plus c’est agréable de courir avec toi, tu suis ma cadence, c’est gentil. »

Tu souris et tu t’étires un peu en marchant pour détendre tes muscles encore chauds. Tu tournes ensuite ton regard vers lui pour le voir se frotter les tempes, et tu te demandes s’il a encore mal a la tête, ou pas. Visiblement non, autrement il ne se les frotterais pas de la sorte, peut-être ?

« J’espère que ta migraine va passer. Tu devrais te faire une infusion en rentrant ! Et pas trop te surmener, ça ira mieux après. »

June, apprentie médecin, oui tout à fait. Pour ta part, l’envie d’une sieste se fait sentir et tu te doutes qu’il ne doit pas être très tard, mais avec la semaine que tu as eu, un petit somme de quelques heures ne te fera pas de mal pour rattraper tout ce que tu ne dors pas dans la semaine.
A ton annonce, Leo estime donc qu’il est temps pour vous de se quitter et tu hoches doucement la tête avant de râler quand il vient ébouriffer tes cheveux.

« Eh ! De quoi je vais avoir l’air pour rentrer moi maintenant ! »

Et tu ris un peu, une fois de plus, en essayant de refaire tant bien que mal ta queue qui est plutôt défaite suite au geste de Léo. Mais bon, tu râles pas très longtemps et tu t’avances ensuite vers lui pour lui faire la bise et partir de ton côté.

« On se téléphone pour la prochaine fois, ok ? C’était vraiment cool, merci Léo ! »

Et te voilà partie vers chez toi, à un rythme assez soutenue pour rentrer assez vite et pouvoir prendre une douche et te coucher dans la foulée.





codage de whatsername.


Life is pink ! Just pink !
C'est lui pour moi,
moi pour lui dans la vie,
Il me l'a dit,
l'a juré pour la vie.
©alas.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Y'a quelque chose en nous qui ne tourne pas rond [Terminé]
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]
» Quand la pluie nous ennuie ( pv Kiba ) --- Terminé ---
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Londres ▬ La ville :: Les parcs-