Andrew Keynes ∠ « Je me surmène de paresse. »

Invité
Invité
Ven 13 Nov - 23:35


⌊ Andrew Keynes ⌉


Nom ∠ Keynes.
Prénoms ∠ Andrew, Shawn.
Âge ∠ 24 printemps.
Sexe ∠ Masculin.
Nationalité ∠ Sa patrie est l'Angleterre.
Orientation sexuelle ∠ Il est bisexuel.
Groupe ∠ [Étudiants].
Filière ∠ Philosophie (master 2e année).
Situation amoureuse ∠ Célibataire.
Avatar ∠ United States de l'anime Hetalia : Axis Powers.



« You see me but you don't know me »


D'abord le physique.

Sa chevelure blonde est la première chose que l'on distingue chez lui. Semblable à du blé, les mèches éparses s'entremêlent les unes aux autres dans un désordre impossible. Elles chutent contre sa nuque d'un côté, contre ses joues de l'autre. En réponse, il passe une main dedans d'un geste machinal puis glisse celles-ci derrière son oreille. Une habitude qu'il a prise et qui aujourd'hui demeure. D'ailleurs, ce fouillis n'est pas chose inhabituelle. Le jeune homme ne perd pas beaucoup de temps au réveil avec l'amas doré. S'il essaie quand même, cela échoue à chaque fois. Que voulez-vous, le peigne reste inefficace avec ses cheveux rebelles ! Néanmoins, cela ne le dérange pas : la coupe sied bien à son caractère.
Arrive en second le regard. Avec l'âge, le bleu a perdu de sa clarté, de sa majesté. Mais lorsqu'on s'approche assez près de l'individu, on peut encore se perdre dans l'océan profond de ses yeux. D'autant plus quand il ne vous remarque pas et que, au gré de ses pensées, la paire de saphirs s'égare vers une ligne imaginaire au loin. De manière générale, à cause de la chevelure qui monopolise la première attention, on ne s'attarde pas immédiatement dessus. De plus, une paire de lunettes les cache parfois. Son problème de vue n'étant toutefois pas d'une gravité trop importante, il ne porte pas toujours celles-ci. Il les enfile la majorité du temps durant les cours, lorsqu'il doit lire ou faire n'importe quoi d'autre qui demande un véritable effort visuel. Au passage, les lunettes mises sont souvent fines et sobres. Conséquence de l'esthétisme, il gagne en sérieux et en maturité.
La créature humaine mesure un mètre quatre-vingt-deux ; elle se situe un peu au-dessus de la moyenne nationale chez les hommes. Sa peau, elle, est blanche. Quand arrive la saison froide, elle se décolore plus encore. Il faut alors attendre les saisons plus chaudes afin qu'elle brunisse de nouveau - bien que cela ne soit jamais quelque chose d'exceptionnel. Là-dessus, c'est la normalité qui l'emporte au vue de sa situation géographique. Autre chose avec l'épiderme : il demeure peu poilu. De plus, parce que le garçon est blond de naissance, sa pilosité n'est pas d'une grande visibilité. Il prend néanmoins la peine le matin de défaire la barbe naissante. Il laisse ainsi la mâchoire la plus lisse possible.
Il possède une silhouette assez fine. Il faut dire que le pauvre - au sens propre comme au sens figuré - n'a pas la possibilité de prendre de bonnes choses à midi puis dans la soirée. Comme chez beaucoup d'étudiants ici-bas, il essaie de faire attention et saute parfois un repas ou alors se contente du minimum. Ainsi, s'il n'y a aucun risque d'obésité, la faim le gagne de temps à autre. Cela ne s'arrange d'ailleurs guère avec les deux autres créatures dont il a la charge. Enfin, quelques muscles sont correctement dessinés. Il entreprend, quand la flemme s'éloigne ou lorsqu'un proche lui force la main, de faire de la musculation afin d'être en forme un maximum.

Dans son dos, un dessin à l'encre noire se forme. Il représente plusieurs arabesques, dont la série de branches couvre la peau pâle. Celui-ci commence sous la nuque, puis passe contre l'omoplate gauche avant de descendre jusqu'à l'un des deux croissants de lune. Il ne représente rien. Il reste un vestige de sa jeunesse. Du moins, d'une époque plus agitée. Bien que le dessin ne soit pas désagréable au regard, le jeune homme le regrette un peu aujourd'hui. Toutefois, vu l'importance de l'œuvre, il est probable que celle-ci l'accompagne encore longtemps - voire même entre les quatre planches du cercueil. Au moins est-elle bien positionnée. Seules quelques personnes ont eu accès à la peinture !
À sa main droite, le garçon a un bijou argenté. Au contraire de l'ébauche indélébile dans son dos, celui-ci possède une histoire. Il a une signification particulière. En effet, c'est un cadeau d'une personne qui lui était chère. Bien qu'aujourd'hui, le lien soit rompu, il le porte encore quand l'occasion se présente, peut-être nostalgique du passé révolu. De plus, de bonne facture, le bracelet en argent perdure dans un état convenable malgré déjà les quelques années écoulées depuis sa création. Ce n'est pas une vulgaire babiole. Son prénom, Andrew, a aussi été gravé dessus.
La marque la plus distinctive, elle, se situe le long de son bras gauche. C'est une vieille blessure - une cicatrice assez laide - qui coule du coude jusqu'au milieu de l'avant-bras. Elle remonte à son enfance. Imaginez un mioche plein d'énergie, loin de son image actuelle de marmotte, en vacances dans une campagne française avec un copain du même âge que lui. L'un grimpe dans un arbre, l'autre relève le défi et s'élance à sa suite. Un jeu comme un autre de prime abord. Mais quand la branche casse, l'histoire prend une tournure plus dramatique ! En tout cas, parce qu'il ne se préoccupe pas plus que cela du regard des autres, surtout concernant de petites broutilles, il ne dissimule pas la plaie, du moins pas de façon volontaire.

Reste le style vestimentaire. Là-dessus, le jeune homme se contente d'un juste milieu. Sans être je-m'en-foutiste, il ne passe pas ses journées dans les boutiques.
Il aime la sobriété. Ses affaires, en règle générale, ne sont donc pas fashion, retro ou autres. En outre, il aime les couleurs sombres qui généralement contrastes avec ses cheveux dorés. Il s'affiche avec des chemises, parfois des pulls, mais aussi des jeans plus bas. Parce qu'il n'aime pas le froid, dès que la température baisse un peu, il enroule une écharpe ronde à son cou. La partie inférieure de son visage se dissimule dès lors dessous.
Enfin, il n'est pas rare qu'un casque de musique siège au-dessus de son crâne et couvre ses oreilles. Plus qu'un style ou qu'une mode, le son qui s'en dégage l'aide à se détendre. Il essaie donc de le mettre dès que l'occasion se présente, qu'il n'est pas occupé à autre chose.   


(1000 m.)

La première chose que l'on remarque quand on demeure un minimum en sa présence, c'est sans nul doute son indolence. Ainsi, si la possibilité s'offre à lui, il préférera ne rien faire. C'est le cas le matin quand, enfoui sous d'épaisses couvertures, le blond se perd un peu plus longtemps que les autres dans les bras de Morphée. Toutefois, la paresse n'est pas intellectuelle, au contraire. De l'avis de beaucoup, il semble pourvu d'une certaine intelligence. D'une certaine culture, aussi. Celui-ci aime lire ou bien encore écrire. Il s'évade de la sorte dans les méandres de l'imaginaire. Grâce à cela, il échappe à la réalité de ce monde gris.
On lui reproche un brin d'arrogance. Un reproche qui s'avère parfois vrai. Il en a conscience, face à certains individus, il contrôle difficilement ses pensées. Il en résulte une expression hautaine. Rien de plus facile néanmoins si on désire être apprécié : dès la première rencontre, il ne faut pas être la mauvaise personne ! Malgré cela, hormis ces quelques inconvenances, il demeure une créature sociable. Il sait se fondre dans le moule de la société, arrive à suivre les codes que celle-ci impose. Au quotidien, il n'a ainsi aucun mal à rire d'une blague qui ne l'amuse pas ou même à faire partie intégrante d'un groupe quelconque.
Derrière son masque, le jeune homme possède d'autres facettes. La curiosité d'abord. Celle-ci peut être bonne, mais aussi malsaine. Dans son cas, il pioche un peu des deux côtés. Il aime apprendre. Il aime être informé. Néanmoins, cela concerne aussi bien les choses intéressantes que les rumeurs susurrées dans le dos d'une personne. Il reste humain, que voulez-vous ! La curiosité prend aussi des formes plus perceptibles. S'il remarque un bouton rouge qui n'est pas à sa place, il est probable qu'il appuie dessus parce qu'il sera intrigué. Hormis ce côté-là, une partie de lui est joueuse. Il ne dévoile pas celle-ci en public, mais dans l'intimité avec certaines personnes, des proches. Cela peut se traduire avec une manière d'être différente, notamment lors de relations amicales ou plus intimes avec son ou sa partenaire.
De sa relative intelligence nait une envie de contrôle. La « manipulation » n'est donc pas une notion qui lui est étrangère. Bien entendu, celui-ci n'a guère la volonté de nuire à autrui, de faire du mal comme certains individus mauvais. Toutefois, si avec ses dires, ses arguments un peu enjolivés, ses interlocuteurs vont dans son sens, il n'ira pas le moins du monde s'en plaindre. Quand il n'a pas la flemme, ce qui arrive parfois, prendre les commandes ou mettre d'abord en place ses idées avant celles des autres est une chose qu'il cherche à atteindre.

On remarque aussi qu'il n'est pas du genre à faire confiance, même avec ceux envers qui il possède une certaine estime. Les relations, lorsqu'elles dépassent le cadre de l'amitié basique du groupe, sont souvent fugaces, réduites à des rapports physiques ou à des mots vides de sens. C'est ainsi qu'il est forgé. Ce manque de sensibilité prend racine, comme la majorité des maux chez la créature humaine, dans son passé. Une histoire sentimentale dont l'ombre plane encore au-dessus de lui. Peut-être la distance qu'il impose aujourd'hui à ses rencontres est-elle une bulle, une protection dont il ne souhaite pas se défaire ? Qu'importe à vrai dire, le blond s'en contente. Et puis, une union éphémère n'en reste pas moins bonne.
De sa paresse découle un autre vice. Il peut être intéressé. Parce qu'il aime en faire le moins possible, il y a bien entendu des choix difficiles à faire derrière. Plus grosse est la récompense, plus facile demeure la décision. Là-dessus, il ne diffère pas des autres bipèdes.
Bien que la peinture le concernant semble plus noire que blanche, le jeune homme possède aussi de bons côtés. De nature, il est quelqu'un de calme. Celui-ci ne se montre presque jamais agressif dans ses gestes ou ses propos. Être calme ne signifie toutefois pas être stupide. Si se défendre devient nécessaire, il le fera probablement sans une once d'hésitation. Mais une parole mesurée comme arme prévaudra toujours le reste du temps. Il se révèle aussi sérieux dans l'ensemble - même s'il n'est pas toujours ponctuel. Une caractéristique qui étonne plus d'une personne dans son entourage. Le garçon fait ce qu'il doit faire, surtout lorsqu'il a donné sa parole. Au passage, il essaie de bien le faire afin de ne plus se remettre dessus plus tard. Son temps est une denrée précieuse. Enfin, il est autonome. Il souhaite être le moins possible assisté. Au final, il gère donc lui-même ses dépenses ainsi que sa vie au quotidien. Cela ne l'enchante guère, mais au moins, celui-ci ne doit rien à personne et n'a donc pas l'obligation de rendre la pareille.

Pas toujours d'une propreté exemplaire, le domicile où il réside reste néanmoins bien rangé. Le blond ne possède pas le moindre TOC. Mais assez ordonné à la base, il aime que chaque chose ait une place définie. Même lorsqu'un stylo n'est pas posé là où il devrait être, il prend une seconde afin de le remettre en son lieu d'origine. Cela ne concerne cependant que ses propres affaires. Avec celles les autres, il garde en lui sans problème ses quelques penchants maniaques.
Entre les murs de la résidence, deux jeunes créatures se baladent et lui tiennent compagnie dans sa vie quotidienne. Celles-ci sont des félins. D'abord il y a un mâle, au pelage ébène et au regard doré, nommé « Umbra ». En second arrive une femelle, au pelage blanc comme la neige et au regard émeraude, nommée « Lumen ». Au fil du temps, il s'est de plus en plus attaché à elles. Parce qu'au final, ne sont-elles pas semblables à lui dans la mollesse ? Il n'est d'ailleurs pas rare qu'on retrouve les trois mammifères endormis les uns à côté des autres au chaud dans les draps.  

Une dernière chose encore : en bon anglais, il aime le thé ainsi que la musique.


(1000 m.)




« Every life begins with a breath »




(Shigatsu wa kimi no uso ED 2 - piano)

Que peut-on dire d'un ciel sans nuage ? Quelques intempéries parfois éclatent, mais elles ne sont que des choses sans grande importance au regard d'une existence entière. Sa vie n'a pas été toujours rose, parsemée de « problèmes » familiaux, amoureux ou autres, mais elle n'est pas moins laide que la plupart des créatures humaines.  Parce que chacun à ses problèmes.

C'est à l'approche de noël que le garçon eut la chance de naître. Un dix décembre. On le nomma « Andrew » sans raison particulière autre que celle de suivre la mode de l'année en question. Sa mère, une anglaise à la chevelure blonde, ainsi que son père, anglais lui aussi de naissance, étaient des gens modestes issus de la classe moyenne. Tous deux professeurs, ils habitaient dans les environs de Manchester. Comme cela devrait être le cas chez tous les parents, ils étaient des personnes aimantes.
Son enfance ne fut pas marquante. Aujourd'hui d'ailleurs, il ne demeure que quelques photographies rangées au fond d'un meuble poussiéreux ainsi que quelques souvenirs flous dans sa mémoire d'adulte. Comme les pages d'un livre qu'on feuillette et dont le contenu s'estompe peu à peu, il ne demeure au final que des images, des passages remaniés. Une chose est sûre néanmoins : il avait vécu les premières années de son existence dans une douce quiétude, loin des soucis cruels de ce bas monde. Il avait souri, ri ou pleuré. Il s'était amusé aussi. Mais semblable à une brise, ce temps-là était passé dans un souffle. À peine en avait-il profité qu'un autre horizon se profilait déjà.
La pré-adolescence avait été une période un peu plus compliquée. Ce fut la découverte de bien des choses. Les premiers émois, la pression d'une société exigeante, les interrogations si futiles et si importantes à la fois. Quelques courtes années où l'on se rend compte que rien n'est jamais vraiment rose et que la vie ne sera très certainement pas comme elle avait été imaginée plus jeune. Une déception. La transition se fit toutefois quand même et ses intérêts bientôt changèrent de manière significative.
Puis arriva l'adolescence : ce passage ô combien compliqué vers l'âge adulte. Il n'échappa pas à la règle. Bien qu'au niveau scolaire, celui-ci demeura au-dessus de la moyenne avec des résultats qui étaient bons - cela grâce à la profession de ses parents qui facilitait son apprentissage -, ce fut un âge rebelle. Entre désobéissance, bêtises quelconques dont la gravité n'était toutefois pas irréversible, il s'essaya à beaucoup de choses. Ce qui récapitule le mieux aujourd'hui la stupidité de ces années passées reste sans doute le dessin qui marque désormais son dos. Sans rien dire à personne, surtout pas à ses proches, mentant comme la société lui avait appris à le faire, il s'était rendu chez un « spécialiste » afin de se faire faire ce tatouage. Il avait présenté une carte mal faite et la personne, certainement peu scrupuleuse, avait accédé à sa requête sans réel soucis. Une anecdote parmi de nombreuses autres. Néanmoins, sans doute grâce à l'acharnement de ses géniteurs, ces bêtises demeurèrent de simples bêtises. Quand le regard des autres eut moins d'importance, le blond s'assagit de lui-même. Son comportement redevint moins agité. Son adolescence marqua aussi une rencontre spéciale. Une rencontre avec elle. On pense que certaines choses, lorsqu'elles sont très fortes, peuvent être éternelles. Un mensonge. Toutefois à cette période, peut-être encore bercé dans une utopie, il en était persuadé. C'était sa première véritable histoire. Une romance plus longue, beaucoup plus profonde que les quelques rapports sexuels ou mots murmurés sans réelle pensée déjà passés. Il s'attacha à la demoiselle. Mais à peine la majorité atteinte, ce doux rêve se brisa en mille morceaux. Elle, elle avait choisi un autre rêve, une autre voie. Il en fut profondément marqué, si bien qu'il fut difficile de s'en remettre. Pourtant comme à chaque fois quelque chose arrive, la peine s'estompa. Sans disparaître, elle se logea dans un coin poussiéreux de sa mémoire.

La vie continue.

Le jeune homme gagna une véritable indépendance au moment de faire ses études supérieures. Avec le « A-level » (le bac en France) en poche, il fut accepté à la « Millenium University », Aux dires de tous, elle était une université réputée, située au centre même de Londres. Il dût ainsi prendre son baluchon et faire ses adieux à ses proches. Des adieux éphémères mais difficiles. Il avait cherché l'indépendance, mais dès lors que celle-ci était arrivée, il avait fallu attendre avant d'être pleinement satisfait. Il avait fallu se faire à la nouvelle solitude. À une existence où les malheurs et les bonheurs viendraient de ses propres décisions. Au vue de la fortune qu'on lui avait donnée, c'est dans la cité étudiante qu'il posa ses affaires. Un studio, d'une taille plus que correcte en prenant compte le faible prix. Les premiers mois furent une succession de galères. Puis la monotonie gagna sa place, reprenant les commandes. Il s'était habitué. Dans sa vie quotidienne, il avait retrouvé de nouveaux amis, suivait désormais sans le moindre soucis les cours. Il était devenu un parfait étudiant, en somme. Au passage, c'est durant sa troisième année qu'il hébergea les deux bestioles. Il avait trouvé le couple, alors encore très jeunes, dans un carton au pied de l'immeuble. S'il accepta d'abord de les prendre temporairement, il s'attacha à eux au fil du temps. Elles firent rapidement partie intégrante du domicile, bien ne sut jamais si cela était autorisé ou non. Un détail sans grande importance.


(1000 m.)



« Big Browser is watching you »


Pseudonyme ∠ Pandore.
Âge ∠ 24 ans et des poussières.
Comment avez-vous connu le forum ? Quelqu'un m'en a parlé quand je recherchais un coin sympathique où m'inscrire afin de rp. :3
Code ∠ Mangé par Al~
Encore un mot ? J'espère me plaire dans ce nouvel environnement !


©Riva


Invité
Invité
Dim 15 Nov - 15:53
UNITED STATES.
GOOD CHOICE.
SO, re-bienvenue p'tit bouchon ! 8D
Bon courage pour la fiche. ♡♡♡ Luv, poney arc-en-ciel et bisounours sur toi ~
Invité
Invité
Dim 15 Nov - 17:42
Encore une fois bienvenue, même si on s'est croisé sur la CB ! Je me demandais comment tu allais réarranger le code quand tu m'as demandé si c'était possible et... J'aime comment tu l'as fait ! 8D

Bon courage pour le restant de ta fiche et si t'as une question quelconque, hésite pas à la poser ! o/
Invité
Invité
Dim 15 Nov - 19:54
Bienvenue, je me demande ce que donnera la suite de ta fiche. :3
Invité
Invité
Lun 16 Nov - 1:21
USAAAAAAAAAAAA. *meurs*

Encore bienvenue! ♥ Courage pour ta fiche et hésites pas en cas de soucis!
Invité
Invité
Lun 16 Nov - 18:16
Bienvenue parmi nous ♥
Fight pour ta fiche.
Hâte de voir ce que tu vas nous faire ~
Invité
Invité
Lun 16 Nov - 21:36
Bienvenue par ici, courage pour ta petite fifiche ! ♥
Invité
Invité
Sam 21 Nov - 16:18
Bienvenuuuuuuuuuu o/
Invité
Invité
Jeu 10 Déc - 17:39
Bienvenue fainéant ewe o/
Invité
Invité
Jeu 10 Déc - 18:06
Bienvenue, et bon courage pour ta fiche.
Invité
Invité
Ven 11 Déc - 11:10
C'est assez drôle comme situation puisque j'ai été validé avant toi mais bon courage xD
Invité
Invité
Ven 11 Déc - 21:02

Validation
Voilà, maintenant que la petite modification a été opérée, c'est le moment génial de la VALIDATION. Mon p'tit poulet, c'est avec plaisir que je te donne ta couleur. Je n'ai repéré aucune faute, les phrases sont joliment construites et c'est très plaisant à lire. Vraiment.
Si je peux seulement me permettre un petit conseil - puisque passée par là avant toi - c'est "essaie d'aérer un peu tes paragraphes en les raccourcissant, ou en glissant quelques sauts de lignes." Tu y gagneras plus de légèreté. ❤ Des bisous sur ton nez !

Du coup, tu es validé ! Maintenant que tu as ta couleur et ton rang, tu vas pouvoir t'acquitter de tâches administratives ! (Youhou, Ô joie !)

♙ Aller recenser ton avatar ;
♙ Créer ta fiche de relations ;
♙ Demander un rp ;
♙ Demander un logement ;
♙ Créer ton téléphone et ton Twitter si tu le souhaites ;
♙ Rejoindre un club si tu es lycéen ou étudiant.

Bon jeu à toi et surtout : HAVE FUN !
©Riva
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Signature de contrat - Andrew Brunette
» Andrew Kirke (Gryffondor)
» [Février] Taeyang Andrew
» Howard Keynes
» Andrew Takayama [Finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Pour commencer :: Présentation :: Fiches :: Validées-