❝ j'ai gardé l'écorchure et jeté les sanglots ❞ artemisia blueberry hemmerling

Invité
Invité
Dim 15 Nov - 17:19


artemisia blueberry hemmerling





Ralentir le pas. Ma fille se nomme Artemisia. Ange tendre aux ailes légères.  D'aussi loin que je me souvienne -c'est comme si c'était hier-, c'est sa mère, ma femme qui a émis la volonté de lui donner un second prénom, celui de sa propre mère: Blueberry s'est ajouté au premier pour former un tout. Artemisia Blueberry Hemmerling. Aujourd'hui, elle a vingt-cinq ans et j'ai l'impression de ne pas l'avoir vue pousser, de ne pas avoir profité de ses années d'insouciance. Vingt-cinq ans, vous vous rendez compte. Comme il est dur pour un parent de se dire que ce ne sera plus jamais comme avant, que jamais la petite fille ne reviendra à la maison, en pleurs parce qu'elle est tombée ou parce qu'elle a perdu l'une de ces poupées auxquelles elle tenait tant, jadis. En tout cas, moi, ce genre de pensée me touche énormément. Passionnée par la danse depuis sa plus tendre enfance, elle rêvait de devenir ballerine professionnelle. Qu'est-ce qu'elle pouvait en rêver. Elle ne rêve plus maintenant, vous savez. Elle ne peut plus. Elle a trouvé refuge dans la médecine, décidant par dépit de se consacrer à la santé, de passer les concours et de devenir infirmière. Infirmière. Quelle chute pour une étoile qui brillait si haut dans le ciel, autrefois. De ce que j'ai cru comprendre la dernière fois que nous nous sommes entretenus au téléphone, elle a décroché un emploi à l'académie Millenium et s'apprête à y faire sa première journée, là, dans quelques heures. Je sais qu'elle est atrocement stressée. Infirmière universitaire. Ce qui me tracasse, moi, c'est de voir que malgré les années et sa petite bouille, personne n'est à ses côtés: j'ai bien peur que sa dernière séparation soit mal passée en son palpitant. C'est comme si l'ange qu'elle est s'était pris une flèche en plein coeur. Aux dernières nouvelles, elle est donc célibataire, mais j'espère profondément qu'elle trouvera chaussure à son pied et qu'elle retrouvera par la même occasion ce sourire que je lui connais depuis ses premiers jours en ce monde. Homme ou femme, peu m'importe... du moment qu'elle est heureuse. Cependant, normalement elle est hétérosexuelle. La dernière petite remarque que j'aurais à faire concerne son apparence physique: on me dit souvent qu'elle ressemble à un personnage que les français et japonais classent dans le genre manga: Megurine Luka, de Vocaloïd. J'y trouve en effet quelques ressemblances mais... il ne faudrait pas en venir à confondre fiction et réalité !




affectueuse • attentive • brisée (son rêve) • butée • calme • chaleureuse • communicative • concentrée •  coquette • curieuse (uniquement dans le sens où elle aime découvrir de nouvelles choses) • dépressive (depuis quelques années maintenant et elle tente de ne pas le montrer: en général, on ne s'en doute pas jusqu'au moment où l'on sait qu'elle est sous traitement) • discrète • distinguée (de par son éducation) • douce • émotive • énergique • généreuse • habile (... sauf lorsqu'elle est perturbée par quelque chose) • imaginative • jalouse (la jalousie n'est-elle pas une preuve d'amour, aussi ?) • joviale • lunatique (de par son traitement) • maladroite (qui ne l'est pas ?) •  naturelle • observatrice • ordonnée (limite maniaque sur le point du rangement) • pacifique •  patiente • pensive • peureuse (la faire sursauter est un jeu d'enfant) •  ponctuelle • rassurante •  reconnaissante • rêveuse • sentimentale • stricte (par moment, comme tout le monde lorsque la situation le préconise) •  tolérante (du moins normalement... quelle est votre vision de la tolérance ?)
un mètre soixante-seize et demi • très fine morphologiquement parlant • visage lisse, maigre et ovale • teint blanc porcelaine • souriante • cheveux lisses et anciennement blonds (teintés maintenant) • front étroit • yeux bleus, légèrement cernés • nez droit • joues légèrement creusées • épaules étroites • mains fines et ridées • jambes élancées, tout comme sa silhouette • elle a de nombreuses cicatrices au niveau du dos et quelques unes sur les jambes, dues à son accident de voiture •
Je me cache derrière ce sourire angélique depuis longtemps: je ne sais plus m'en défaire, mais qui suis-je vraiment ?
« Artemisia n'est pas méchante. Artemisia est comme tous les Hommes. Artemisia est touchante de par sa sincérité. Mais Artemisia est également intérieurement et extérieurement blessée, et je le sais. Lorsque je la regarde, pensive, accoudée au bord de la fenêtre, j'ai envie de dire, j'ai envie de crier... pourquoi ? Qu'a-t-elle fait à la vie pour être ainsi seule et paraître autrement devant les autres ? Pourquoi ce masque ? Qu'est-ce qui a fait défaut dans le processus de fabrication ? La dernière fois que je suis passée dans les couloirs, soit vers huit heures et demi du soir, je l'ai trouvée là, assise sur la chaise de l'infirmerie, habillée de sa blouse blanche en grande professionnelle qu'elle est. Je n'ai pas compris pourquoi son visage était triste. Je n'ai pas compris pourquoi son regard était vide. Alors, je suis restée dans l'ombre, à la regarder, à la détailler sous toutes les coutures. Normalement, j'ai horreur de faire ça, mais son cas m'intrigue. Elle qui est si souriante en journée devant les autres. Elle que je ne pouvais soupçonner d'une once de tristesse. C'est bien elle, que je vois, , devant moi, à quelques pas ? Le silence règne en maître dans le couloir, tandis que je la vois qui approche quelque chose de sa bouche, bouteille d'eau à la main. Qu'est-ce qu'elle fait ? Elle avale. Elle boit. Elle fait rapidement la chose. Très rapidement. Ce sont les bruits de pas qui l'ont poussé à se précipiter, à vite emballer l'affaire, à limite s'étrangler. Une voix résonne. Moi, je reste dans mon coin, attendant la suite. Immédiatement, elle se redresse et cache la bouteille de plastique derrière elle, comme un secret inavoué. Tout ira bien. Elle sourit. Elle passe d'un masque à l'autre, d'une expression à son contraire. Comment ? Une poignée de main. Un geste amical de la main. Des formalités échangées. De simples formalités. En à peine cinq minutes, j'ai pu voir deux facettes de l'infirmière Hemmerling: celle qu'elle parait et celle qu'elle est. »

Une étudiante qui rentrait d'un entraînement sportif, un soir.


J'aimerais tellement lui dire, mais je n'ose pas. Ce n'est plus qu'un souvenir, une larme du passé, coincée dans mes yeux, qui ne veut plus s'en aller.
« Je n'aime pas les gens qui se cachent. Je n'aime pas non plus ceux qui ne montrent pas leur vraie facette. En fait, ce qui m'agace le plus chez Hemmerling, c'est cette irraisonnable façon qu'elle a de sans cesse sourire à qui le veut. C'est tout sauf normal, convenons-en. Et puis cette tignasse rose qu'elle entretient, pourquoi pas changer en bleu, hein ? Pourquoi se teinter les cheveux, d'abord ? Je vous jure que ça fait bien pour un membre du personnel qui se doit de donner l'exemple. En général, même si elle cherche à se faire discrète, elle n'y parvient pas: c'est une jeune femme qui n'est pas mal faite et qui attire l'oeil, même si elle semble clairement se foutre des oeillades faites sur elle. C'est un peu comme si elle est dans une bulle, dans un monde qui lui est propre. Lorsque son regard tombe sur le mien, je me sens idiot, totalement largué. Il y a quelque chose qui fait que je ne parviens plus à ouvrir la bouche, à prononcer le moindre mot. Ses yeux ont ce pouvoir de vous faire taire, tant ils semblent renfermer des secrets lourds à porter. Et puis il y a ce rictus qui se peint sur ses lèvres lorsqu'elle se rend compte que vous restez à la fixer: elle est trop énigmatique pour moi. Pourtant, ce n'est pas une demoiselle aux cheveux colorés, avec des lunettes et si fine qui va m'impressionner: une pichenette et elle disparaît, j'en suis certain. Lorsqu'elle s'avance pour rouspéter un élève, c'est tellement rare que ça en devient exceptionnel. Comment lui en vouloir ? En fait, moi-même j'ai le sentiment de m'embrouiller, de ne pas du tout savoir quoi en penser. Autant je l'apprécie de loin, autant de prés elle m'horripile de son sourire. C'est stupide, je sais, mais c'est comme ça. On ne peut pas aimer tout le monde et Artemisia fait partie de ces personnes que je supporte le moins en ce monde. Pour vous faire une idée de comment je la vois, représentez-vous une potiche. Oui, c'est bien ça: une potiche pure et dure. Non, vraiment, le dossier Hemmerling reste assez pauvre, mais je parviendrais bien à subtiliser quelques informations un jour ou l'autre, j'ai confiance. »

Un homme un peu trop méfiant à l'idée qu'une femme si jeune soit infirmière à Millenium.


Si jamais tu murmures ou s'il te manque un mot , j'ai gardé ta blessure , elle ne se voit pas trop.
Artemisia, c'est un peu la douceur incarnée. Elle pensera toujours à vous avant de penser à elle. Elle a tout ce qu'il faut pour se consacrer aux autres: l'attention, la patience et la générosité. Moi, lorsque je ne vais pas bien et que je vais lui parler, elle parvient à trouver les mots pour me réconforter. Je ne dis pas qu'elle est parfaite, qu'elle n'a pas de défaut, mais elle reste bien plus humaine que quelques-uns des professionnels de la santé. Lorsque nous discutons de tout et de rien, je la vois sans cesse qui prend des notes, comme si elle avait peur d'omettre un d'ailleurs important. Parfois, je me dis même qu'elle est un peu folle, à gribouiller ainsi. Elle me fait tellement rire. Artemisia est de ces gens que l'on aurait du mal à briser, que l'on aurait du mal à casser par méchanceté: en effet, elle semble comme entourée d'un halo lumineux qui la préserve des mauvais mots, de toutes ces mauvaises paroles qui viendraient à l'esprit. C'est comme un catalyseur. Tout se transforme lorsque l'on tombe nez-à-nez avec elle. Lorsque ses yeux ronds se posent sur vous et vous annoncent le célèbre « Je t'écoute », vous restez dans un premier temps de marbre, plongé dans une profonde réflexion: en tout cas pour moi, c'est ce qui s'est passé. Elle suintait de bienveillance. Au bout d'un moment, ça en devient presque énervant, parce qu'on a clairement le sentiment que rien ne peut la mettre en colère. Je vous assure, c'est assez perturbant. Elle doit en avoir supporté des choses dans sa vie, moi j'en suis certaine. En fait, ce qui me choque le plus, c'est l'image que j'avais d'elle en tête au départ, avant même d'aller la voir: elle ne m'inspirait clairement pas confiance. Elle faisait jeune, je pensais même qu'elle se moquait de moi et que c'était une étudiante déguisée. Je sais que c'est idiot, mais c'est comme ça que je la voyais au départ. Elle me semblait pas mal lunatique aussi, un peu renfermée sur elle-même: mais en fait, je pense à ce jour qu'elle était tout simplement stressée, étant nouvelle dans les environs. C'est plutôt logique, non ?

Une jeune fille souvent envoyée à l'infirmerie.

LES PETITES CHOSES A SAVOIR EN PLUS

• Ses yeux étant légèrement fatigués, Artemisia porte des lunettes de lecture lorsque cela est nécessaire.
• Ayant une mémoire assez... défaillante, la demoiselle a opté pour un système qui lui est propre: elle tient un petit carnet avec toutes les choses qu'il est important de retenir (les rendez-vous, les choses importantes à ne pas oublier ou les petites choses comme ça qui comptent pour elle).
• Cela fait maintenant environ deux ans qu'elle est sous antidépresseurs. Au fil des mois, elle apprend à réduire les doses, tout comme le lui a conseillé son médecin qui, bien qu'à distance, la suit de très prés. Il lui a également recommandé d'arrêter de fumer, mais elle n'y parvient pas et ce, malgré toutes les tentatives.
• Elle porte très souvent une bague en argent à la main gauche.





00. c'est l'histoire d'une vie qui aurait pu être grandiose.

Et elle ne dansera plus, la petite étoile aux branches si aiguisées. S'en est fini de son ascension. Quel bel astre elle faisait, lorsque jadis son pied sur la scène glissait. « Je suis brisée. Tout bonnement brisée. On ne voudra plus de moi. On ne me regardera plus. Je suis perdue. Qui pourrait bien vouloir d'une éclopée, d'une handicapée qui ne sait se déplacer qu'à cloche-pied ? » écoutez-là qui pleure au clair de lune, esseulée, isolée dans cette chambre qu'elle ne peut que maudire depuis maintenant quelques jours, quelques nuitées. Il faut la comprendre, en même temps. Devenir danseuse étoile est le rêve qu'elle caresse du bout des doigts depuis qu'elle est enfant. Quel douloureux échec pour une demoiselle aux intentions si grandes et maintenant meurtries. « C'est fini. » lorsque la vérité sur sa condition physique lui saute au nez, elle ne peut faire autre chose que de l'accepter: danser ne sera plus possible et il est temps pour elle de se résigner, de tourner la page... de continuer. Croyez-vous à ces destins qui ne parviennent qu'à entretenir le mauvais oeil ? Plongez dans son univers, voyez le déroulement de sa vie et succombez.

01. toi, Arte', tu es née pour la folie, pour la lumière.

Je ne me souviens plus de grand chose concernant mon enfance. A vrai dire, je pense tout simplement que c'est normal, la mémoire ne se fabrique pas en un jour. Il y a quelques souvenirs heureux certes, comme chez tout le monde, mais rien de très marquant: à moins que vous ne trouviez qu'arrêter de prendre sa tétine à l'âge de deux ans et demi, c'est remarquable ? Non vraiment, ce n'est pas une période de ma vie sur laquelle je m'éternise, pour la simple et bonne raison que je n'aime pas vivre dans le passé.

02. que serait donc une existence sans son lot de romances ?

Quatre années belles à pleurer. Trop de souvenirs gravés.

« J'ai été trop bête... » coeur lourd. « Je t'en prie arrête... » comme je regrette. Comme j'ai mal. Pardonne moi pour tout ce que j'ai pu t'infliger, pour cette douleur qui doit te sectionner le coeur à l'heure qu'il est. Pardonne moi mes erreurs. Pardonne moi mes pensées. « C'est un rêve qui se concrétise, c'est une opportunité qui ne se présentera à moi qu'une fois dans cette épouvantable vie. » ... et je ne parviens pas à trouver les mots justes. « C'est égoïste de ma part, mais il faut absolument que je parte pour la Russie. Je suis désolée. » traite moi de tous les noms. Jette moi la première pierre et prends plaisir à me voir souffrir, à mon tour. C'est horrible pas vrai, ce picotement en ta poitrine ? « Je ne voulais pas tout ça. » j'essaie de me montrer forte, de me montrer sûre de ma décision... et pourtant tout se mélange dans mon esprit à l'heure actuelle: j'ai envie de rester avec lui, de demeurer à ses côtés et de prolonger à tout jamais cette douce idylle. Comme j'aimerais. J'aimerais aussi me risquer à le regarder, me perdre dans l'océan de ses yeux si bleus... mais j'ai tellement peur de sa réaction, tellement peur de ne plus le reconnaître. Le temps passera. Il passera tellement vite que nous nous rendrons alors compte que nous n'étions pas faits pour être ensemble, pour coexister. Nos chemins se séparent. Le message est passé. C'est un adieu que je t'adresse, Andrew, et non un au revoir dissimulé. Sois heureux. C'est étrange dans ces circonstances de parler ainsi, mais moi, ça m'apaise. J'ai besoin de ses bras.

Ses tendresses me manquent. Sa chaleur me manque. Son sourire m'obsède. Cette bague me nargue. J'en ai ma claque de devoir prendre des décisions comme celle-ci, sans cesse, sans répit. Pourquoi cette institution est-elle si loin ? Pourquoi est-ce que je n'ai pas été refusée ? Pourquoi est-ce que... j'en viens à espérer la mort de mon propre rêve ? L'amour, quelle enclume pour l'Homme qui ne sait amarrer à temps et qui s'enfonce dans les abîmes. Je m'abîme d'être moi-même.

... mais ça, c'était avant, bien avant que ma vie ne bascule.


03. pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

Deux ans à suivre les cours de danse. La Russie vaut le détour. Y circuler et découvrir les paysages magnifiques est un vrai cadeau.
Un cadeau empoisonné.
Ma vie s'est arrêtée là.

Je n'ai pas su freiner. Appuyer sur la pédale de frein n'était pourtant pas compliqué. J'ai été idiote. Je n'ai pas eu le temps. Tout simplement pas le temps. Maintenant, laissez-moi partir.

Bip bip bip. Tout est si blanc. Bip bip bip. Pourquoi est-ce que je me sens si légère ? Bip bip bip. Pourquoi est-ce que- « Elle a ouvert les yeux. » ... ? Ma tête... j'ai mal à la tête. « Artemisia, ma chérie ! » ... maman ? Mais enfin, qu'est-ce que tu fais ici ? Où est-ce que je suis ? Je me redresse rapidement, ne faisant qu'accentuer cette migraine qui me frappe depuis quelques minutes maintenant. « Que les dieux soient bénis, tu vas bien. » j'ai envie de parler. Mais pour dire quoi ? Je n'y arrive pas. « Comment te sens-tu ? » ... je. Le sourire de maman s'efface et je crois voir des perles naître en ses yeux. C'est la fin, c'est ça ?

Un accident. Un simple accident de la route. « Tu ne danseras plus. » c'est ce que maman m'a dit. Pourtant, depuis maintenant quelques jours, je me sens beaucoup mieux. Tellement mieux. Immobilisée dans ce lit d'hôpital à cause de nombreuses blessures, je ne peux faire que fixer le plafond. Il y a quelque chose qui ne va pas chez moi. Il y a comme un vide, un vide que je ne saurais expliquer mais qui me chagrine. Aujourd'hui, j'ai vingt ans. Jamais au cours de ma vie je n'ai connu un anniversaire si triste. Enfin, je crois. Tout le monde est là, autour de moi, à m'offrir des coffrets, des petites attentions... pourtant je sais au fond de moi qu'il manque quelque chose.

Je bois. Quelques semaines sont passées maintenant et l'heure est à la reprise des activités normales, des activités quotidiennes. La vie vaut-elle la peine d'être vécue ?

Je n'y arriverais pas. C'est fichu, plus jamais je n'y parviendrais ! Fichu ! « Pourquoi ?! » la salle est vide, il n'y a que moi. Uniquement moi. Et toi. Toi, ce reflet. Toi qui es moi... dis-moi quelque chose ! J'en ai assez ! Plus de danse. Plus de rêve. Plus de ballet ! Plus rien ! MERDE ! En sueur, je me laisse tomber à même le sol, perdant clairement l'équilibre. Voilà donc à quoi j'en suis réduite. Cet accident aura eu raison de moi au final. Des semaines à essayer de refaire des figures, des déplacements, des enchaînements... mais encore faudrait-il que je parvienne à placer un pied devant l'autre ! Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Qu'est-ce qui va m'arriver ? Je ne suis qu'une loque. Maman avait raison: plus jamais je ne danserais.

Je bois à trop forte dose et en plus de ça, maintenant, je fume.
Et puis cette bague m'agace ! Je ne sais même pas de où elle vient !

Qu'elle aille au diable !

04. maintenant tu creuses ta tombe, mon enfant.

Avant d'être dans le noir, je veux garder l'espoir.

Je n'ai plus confiance en tout ce que je fais. La danse est loin derrière moi, maintenant. Un rêve brisé en mille morceaux. Le pire dans cette histoire, c'est le recyclage que j'ai fait subir à ma vie: infirmière. Devenir infirmière. J'avais envie de comprendre, de surmonter mes blocages, de soigner ces maux à l'intérieur de mon être, de soigner ceux qui persistent à l'extérieur: l'accident ayant quelque peu touché le dos, je ne peux plus me permettre de porter des talons, par exemple. De toute façon, je suis déjà bien assez grande, pas la peine d'en rajouter une couche avec des centimètres de matière en plus. Je n'ai plus faim. Depuis quelques jours maintenant, en vue des examens qui approchent à grands pas, je passe mon temps à travailler mes cours, à lire des ouvrages spécialisés: oui, c'est tout ce qui me réconforte maintenant, apprendre. Apprendre. Apprendre. Pourtant, tout n'est pas sombre dans ma vie, vous savez: je me suis fait de très bons amis qui sont là, au quotidien, à mes côtés. Nous ne nous voyons pas trop ces derniers temps, mais je sais que je peux compter sur eux. Ah et d'ailleurs, j'ai oublié de le mentionner, mais je suis rentrée à Manchester, et ce depuis un an maintenant. Je suis retournée chez mes parents. Voilà voilà.

Je ne touche plus un verre d'alcool, ne voulant pas sombrer dans ce que l'on nomme de nos jours l'alcoolisme. Je ne devais pas en être bien loin, cela dit. Aujourd'hui est un jour un peu spécial: c'est l'annonce des résultats de l'examen. Je ne l'aurais pas. Hum. Et mes parents qui ne cessent de dire qu'ils sont fiers de moi, qu'ils préfèrent largement me savoir dans un métier plutôt que dans un loisir. La danse, ce n'était pas qu'un loisir, quoique les gens puissent en penser. La danse, c'était ma vie, celle que je voulais. A la place, me voici devant un ordinateur à attendre des résultats qui sont incertains. Garde le sourire ma fille, maman est juste à côté de toi. « Je suis certaine que les résultats vont être très bons ! Oh et puis au pire des cas, je repassee mon année et tout rentrera dans l'ordre ! Je ne suis plus à un an prés. » ... tu parles.
Il y a trois semaines et quatre jours, j'ai eu vingt-trois ans.
Les résultats tombent et je suis diplômée.
Hallelujah.


05. là où je pars, je vois du ciel, pour un nouveau départ.

J'ai un job, moi je vis simplement. C'est dans un hôpital que je trouve ma première année de travail. Et puis finalement, je me rends parfaitement compte que l'ambiance n'est pas du tout celle que j'espérais. L'hôpital, c'est trop pour moi. J'angoisse à l'idée-même de me rendre au travail. Il me faut une bouffée d'air frais, quelque chose de nouveau, quelque chose qui changerait un peu mon quotidien et qui me permettrait des tonnes d'horizons. On m'a parlé d'un établissement à Londres... un établissement de prestige apparemment. J'ai peur que mes parents ne me laissent pas partir. Il est vrai que je suis majeure et vaccinée, mais connaissant mes quelques tendances à rechuter dans le désespoir... Il faut que j'en parle de toute urgence à ma mère.

Millenium. Quel nom étrange pour un établissement ! Mais moi ça me convient. Une fois le feu vert de mes parents donné et les recherches d'appartements effectuées, j'ai enfin pu poser un pied à Londres. La belle ville de Londres. Une merveille pour les yeux. Un théâtre de vie. La candidature à l'établissement, je l'ai envoyée alors que j'étais en plein doute concernant la cohérence de mon choix: est-il judicieux de se pencher sur la médecine scolaire ? Et pourquoi pas, après tout ? De toute manière, je ne peux rien faire d'autre pour le moment. Mon manque d'expérience dans le domaine aura sans doute rebuté au début, lors de la lecture de mon curriculum mais... j'ai été contente en recevant la réponse positive de l'institution. C'est une autre vie qui commence. Une aventure que je m'apprête à croquer à pleines dents et qui, je l'espère, m'aidera à aller de l'avant.




∵ Pseudo : ils sont nombreux, mais contentons-nous d'Arte'∵ Âge vingt-et-un ans. ∵ Comment avez-vous connu le forum ? Tout simplement en cherchant un forum intéressant sur lequel m'inscrire avec un ami. ∵ Code du règlementMangé par Al~∵ Un dernier mot pour la fin ? J'espère bien m'intégrer dans cette petite famille ♥

©Riva


Invité
Invité
Dim 15 Nov - 17:41
Oooh que j'aime ce début de fiche ! *^* Y'a pas grand chose mais c'est joli, ça a attiré mon oeil. /pan

Bienvenue à toi et bon courage pour la suite de ta fiche ! Si tu as des questions, hésite surtout pas C:
Invité
Invité
Dim 15 Nov - 19:57
OMG tes graphs sont tellement beaux. J'aime la façon dont tu as refais un peu le code. ♥

J'ai hâte de lire ta fiche. Bienvenue ! :>
Invité
Invité
Lun 16 Nov - 1:20
Oh dang. Cute. CUTE. *meurs*

Bienvenue Miss. ♥ Hésites pas si tu as des questions, j'ai d'jà hâte de te lire! <:
Invité
Invité
Lun 16 Nov - 18:15
Hannnnnnw du cutie !!
Bienvenue parmi nous ♥
avatar
Sophomore
Date d'inscription : 08/09/2015
Messages : 2118
Age (du personnage) : 17 ans
Orientation sexuelle : Ace.
Etudes/Métier : Lycéenne.
Pounds : 10733
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Nov - 21:48
... Et bien, le moins que l'on puisse dire, c'est que ton personnage et ta fiche promettent de... shiner, héhé.
You're beautiful, love.

Bienvenue sweetie. ~♥
Et bonne chance pour ta fiche.



Thanks le vioque. ~

Event de Pâques 2016:
 

Event Noël 2016:
 
Invité
Invité
Sam 21 Nov - 16:20
Waaaah ce style ! ** Pis l'ava ! *o*
Bienvenue en tout cas, bon courage pour la suite ♥
Invité
Invité
Sam 21 Nov - 21:46
Oh, du monde est venu poster par ici ! o/

@Alaric En effet, il n'y a pas grand chose sur la fiche pour le moment, mais je tente de la remplir dès que j'ai un petit trou dans mon emploi du temps ~ Promis, je n'hésiterais pas à te contacter si jamais une question doit germer dans mon esprit (tordu /ZBAFF/), ufufu ~ (a)

@Keira Merci beaucoup Keira, j'aime beaucoup ton avatar, au passage ♥️

@Leigh Merci également à toi Leith et je n'hésiterais pas non plus à te demander si une interrogation pointe le bout de son nez ♥️

@Abbey Thanks ! =3

@Catherina Oh, tu crois ? J'espère qu'il vous conviendra en tout cas, ce serait déjà pas mal, ufufu :veryhappy: Merci pour ce joli petit accueil ♥️

@Zackary Merci Zackary et contente que mon style et l'avatar te plaisent ! ;3 Je pense le changer dans assez peu de temps, parce que j'ai vu que Megurine Luka était apparemment libre et que je pense qu'elle pourrait un poil plus coller... à l'image que je me fais de ma petite Artemisia ~
Invité
Invité
Sam 28 Nov - 14:25
who ce début de fiche. ce code. cette bouille. ce nom
flsmkjfs j'aime ♥
Invité
Invité
Sam 28 Nov - 22:54
Merci beaucoup ♥
J'ai moi-même franchement hâte de commencer à rp par ici et désolée vraiment si je prends trois plombes à réaliser cette fiche, mais j'ai de très bonnes raisons pour justifier cela: non seulement j'ai un emploi du temps plutôt chargé (cours universitaires, stage et emploi), mais j'ai également à coeur de broder convenablement le personnage d'Artemisia. Aller trop vite pour finalement me rendre compte que ce personnage ne me convient pas serait clairement ridicule o/ Donc voilà, luv sur vous (a)
Invité
Invité
Ven 11 Déc - 11:24
Bon courage petite infirmière ♥️ Le code de ta fiche est vraiment très réussis j'adore ! Fighting en tout cas :tired:
Invité
Invité
Ven 11 Déc - 13:17
GG, j'adore :o (Perso, apprend moi à faire une fiche comme ça, s'il te plait :D)
Sinon il y a des images de Luka Megurine mais aussi de Macross Frontier non ? :D
(Ouais je sais, je suis trop forte, pas besoin de me le dire <3)
En tout cas BIENVENUE CHEZ LES FOUS, et bon courage pour la suite de ta fiche qui est déjà une merveille *_*
Invité
Invité
Ven 11 Déc - 13:43
Coucou Arty ! Ca va faire plus de trois semaines que ta fiche est commencée et vu qu'on te voit souvent, je sais que tu es là mais est-ce que tu as besoin d'un délai en plus ? :o Tu as trois jours pour nous faire un p'tit signe ou ta fiche passera dans les abandonnées.
avatar
Chef de gang
Date d'inscription : 29/09/2015
Messages : 382
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etudes/Métier : Chef de gang
Pounds : 4344
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Déc - 15:21
Bienvenue ! Très belle fiche ;)
Invité
Invité
Dim 13 Déc - 19:46
Encore merci à vous pour ce petit accueil tout mignon (a) Et sinon oui Danitza, y aurait-il possibilité de bénéficier d'un délai, s'il te plait ? Normalement, la fiche sera terminée ce soir ou demain soir au plus tard, mais je préfère prendre mes précautions.
Invité
Invité
Dim 13 Déc - 20:26
Aucun souci, ton délai est accordé miss ! Surtout si tu penses finir ce soir ou demain, il n'y a donc aucun problème ~ Si jamais tu as un empêchement, nous te laissons une semaine de délai en plus. Si tu as un souci et que cela ne suffit pas, tu nous le dis ! c:
Courage pour la fin de ta fiche ♥
Invité
Invité
Lun 14 Déc - 1:02
Voilà. En fait, j'ai terminé ma fiche de présentation. J'avoue qu'elle n'est pas développée comme je l'aurais souhaité, mais au moins elle est terminée, ça a déjà bien trop traîné. J'ai pour habitude de faire des fiches plus longues, je suis désolée que ce ne soit pas le cas ici, mais pour le coup, pas vraiment le choix o/ En espérant que la fiche de cette petite ballerine déchue vous plaise (l)
Invité
Invité
Lun 14 Déc - 1:41

Validation
C'est une histoire assez triste que tu nous fais, mais pour ne pas mentir j'ai réellement aimé te lire. Ta manière est d'écrire est vraiment agréable, j'adore ! Arte'... Personnellement j'ai envie de la câliner pour lui remonter le moral et lui dire que tout ira bien aha !

D'ailleurs, je veux un lien avec Glenn parce qu'elle risque de le voir souvent :die:

Du coup, tu es validée ! Maintenant que tu as ta couleur et ton rang, tu vas pouvoir t'acquitter de tâches administratives ! (Youhou, Ô joie !)

♙ Aller recenser ton avatar ;
♙ Créer ta fiche de relations ;
♙ Demander un rp ;
♙ Demander un logement ;
♙ Créer ton téléphone et ton Twitter si tu le souhaites ;
♙ Rejoindre un club si tu es lycéen ou étudiant.

Bon jeu à toi et surtout : HAVE FUN !
©Riva
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]
» Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha
» The One Who Knows — Aucun secret ne peut être gardé.
» La signature de Préval sera gardée
» Phoebe Lea Parker - « Il n'y a pas de secret mieux gardé que ceux que l'on devine. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Zone de détente :: Archives :: Fiches membres supprimés-