"La nourriture la meilleure est celle qui contient le plus de calories." Ft. Abel [terminé]

avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Avr - 4:20
Ce parfum, il ne le connaissait que trop bien. L'odeur de fleur mélangé à celui de la nourriture qui mijote doucement dans une sauce. Cette douceur et volupté, ne lui était que trop familière. Les mains blanches et fines de sa mère, sur la vaisselle immaculée. Le bruit des couverts, les un contre les autres, prenant leur place comme dans un automatisme. Le visage triste et monotone de la femme qui l'avait mis au monde, ces traits si relâchés que tout son visage donnait l'impression de s'affaisser. Sa voix monocorde qui sonnait l'heure du dîner. La bouille enjouée de ce bambin encore innocent n'attendrissait plus sa mère, les gestes envers lui n'était plus que des obligations et malgré ça l'enfant au visage pleins de tomate, les doigts enrobés des aliments de son assiettes , ne perdait jamais ce sourire. Une joie de vivre qui passait inaperçue dans ce couple brisé. Le père ne prenait même plus la peine de s'asseoir à table, bien trop bourré et ne supportant pas l'agitation de sa progéniture. De cette mauvaise habitude, il ne retenait que le goût succulent des aliments servit par sa mère.

Taylor secoua doucement la tête sortant difficilement de ses pensées, de ses souvenirs qui survient assez violemment de la sorte par moment. Des flashback où il se retrouve spectateur du spectacle pathétique qu'était sa famille. Il avait beau faire tout ce qu'il voulait, il ne pouvait changer son passé, ni même le renier totalement car grâce ou malheureusement ce passé avait fait de Taylor l'homme qu'il était aujourd'hui. Une reconnaissance mesurée étant donné sa situation actuelle. Il n'avait plus à se plaindre, certes, mais tout ce passé avait laissé de grosse traces encore présente malgré sa trentaine atteinte. Les années avaient passées et pourtant son visage semblait, lui, toujours marqué par la guerre. Les traits un peu creux, la mine un peu trop sérieuses, les yeux cernés par le manque de sommeil, sa vigilance à son maximum comme si il craignait encore une attaque surprise à tout moment. Pourtant, tout cela était bien derrière lui, il lui arrivait d'y penser encore par moment mais beaucoup moins qu'avant, sa période d'acceptation terminée. Il se savait maître de son nouveau quotidien bien réglé, les imprévus était très limité dans son champs d'action et ça lui allait parfaitement ainsi.

Les cheveux bruns du jeune trentenaire remuèrent sous la légère brise. Le printemps commençait à montrer le bout de son nez laissant la température se réchauffer et le soleil s'éclaircir. Bien que les averses soient fréquentes, le temps en cette fin de semaine était très agréable, tout juste acceptable pour pouvoir manger en terrasse. Taylor se redressa dans sa chaise déserrant sa cravate tout en inspirant l'air juste assez frais pour lui faire du bien. Il déboutonna le bouton de son collant, découvrant son cou et sa pomme d'adam très peu prononcée, sa peau blanche était parsemée de petites plaques rouges causées par son col de chemise blanche. Il attrapa son paquet de cigarette, portant cette douce drogue à ses lèvres, de sa main gauche il l'alluma d'un geste habitué. Il remplit ses poumons de la fumée, tendant le visage vers le ciel découvert pour l'expirer. Que c'était bon, il sentit sa nervosité descendre en flèche, toujours plus à l'aise une fois en condition. Les yeux bleus clairs de Taylor se posèrent sur son voisin : Abel. Ce collègue, jeune professeur lui aussi à la fac. Ils n'étaient pas du tout dans les mêmes domaines, mais s'entendaient à merveille. Leur rencontre avait été des plus banales mais depuis qu'ils s'étaient trouvés ne se lâchaient pas, ayant des horaires similaires, cela aidait aussi.

Taylor décolla la cigarette de ses lèvres, la tenait entre son index et son majeur. Il fit tomber la cendre dans le petit récipient mit à cet effet, il regarda les motifs assez brièvement avant de la porter de nouveau à sa bouche. La main droit du brun lâcha cette cigarette de nouveau collées à sa bouche tandis qu'il inspire à pleins poumons. Il tendit son paquet l'ouvrant afin que son collègue puisse se servir à sa guise. La main gauche se faufila dans la poche de son pantalon pour en sortir le briquet et le poser sur la table.

Les deux hommes se trouvaient en pleins centre ville, un jour de semaine, les rues étaient encore bondées et les gens s'agitaient afin de trouver un endroit où pouvoir prendre leur pose déjeuner. Ils connaissaient assez bien cette situation quand eux aussi avaient envie de sortir de l'enceinte de la fac afin de souffler avant de reprendre le reste de la journée, faisant cours jusqu'à plus de vingt heure, le soir. Des journées parfois épuisantes mais Taylor ne donnerait sa place pour rien au monde. Il continua de regarder son collègue, plus grand que lui, il ne sentait pas pour autant « inférieur » du à leur différence de morphologie. Il enviait tout de même cette certaine « légèreté » que dégageait Abel, lui étant un peu trop terre à terre, très peu souriant ou sociable, Abel devait avoir de la patience pour vouloir passer du temps avec le professeur de philosophie. Taylor avait souvent des craintes quant à leur sujets de conversation, ne voulant pas se montrer trop lourd avec ses centres d'intérêts, il n'est pas du genre à s'imposer et préfère laisser la parole à Abel.

La cigarette se consumait doucement au rythme des inspirations de Taylor. Il finit par écraser le mégot, se raclant doucement la gorge afin de laisser passer le goût de tabac. Le serveur posa les boissons sur la table des deux hommes, s'excusant pour l'attente. Pour la par de Taylor, ce n'était pas un problème il avait tout son temps et comprenait très bien la situation. Il gratifia le serveur d'un petit geste de la main lui signant que ça n'avait pas d'importance. Il attira du bout des doigts son verre de vin rouge vers lui, se penchant pour humer l'odeur de cette alcool. Taylor et le vin : une grande histoire d'amour. Le silence avait plus ou moins régner jusqu'à maintenant entre les deux hommes et même si ils avaient l'habitude de déjeuner ensemble Taylor était toujours un peu nerveux à l'idée de prendre la parole. Il tira un peu plus sur sa cravate défaite avant de prendre une profonde inspiration.

« Vous… Tu as prévus des trucs pour ce weekend ? »

Sa voix n'est pas si grave pour un homme de trente ans et fumeur, mais elle n'est pas non plus aiguë. En tout cas on ne peut pas dire qu'il a une voix très profonde et grave. Mais elle est tout de même virile. Il avait bafouillé ayant encore un peu de mal à tutoyer son collègue de à peine deux ans son aîné, au moins il s'efforçait de le faire espérant que cela devienne très vite une habitude entre eux. Il n'avait pas non plus envie de parler boulot, les cours Abel devait savoir comment ça se passait et ne pas avoir lui aussi d'en parler alors qu'ils en sortent tout juste. Tout en écoutant la réponse d'Abel, Taylor porta son verre de vin aux lèvres, dégustant sa boisson. Le vin, être en terrasse avec un collègue tout ça rappelait les vacances à Taylor. Il souriait intérieurement laissant seulement voir cela à travers ses yeux, le bas de son visage resta fermé même après avoir avalé une gorgée de vin. Quelque soit la réponse de son collègue, son programme resterait toujours plus passionnant que le siens. Écrire, rester à la maison, s'occuper d'Oscar le chat et préparer son cours de la semaine prochaine, sans compter les devoirs à corriger, il avait plus envie de tout lâcher quand il pensait à la pile de copies.

Il regarda autour de lui voyant certains regards ce tourner vers eux avec insistance, pour une raison qui n’intéressait aucunement Taylor. Que se soit le fait de voir deux hommes ensemble ou tout simplement pour le physique avantageux des deux professeurs. Dans son observation il vit le serveur arriver avec leur commande. Les plats fumants se faufilant avec l'agilité du serveur, plutôt mignon au passage, entre les tables de la terrasse bondée. Les deux hommes se trouvent en bout de terrasse afin de ne pas être oppressés, car Taylor déteste ça. Ils avaient eu de la chance tout de même. Les plats sur la table, le brun lâchant un   « Merci.» assez sec, ne portant pas plus d'importance au serveur qui semble se faire un peu insistant entre les deux collègues. L'attention de Taylor se porte entièrement sur le plat en face de lui et sur le choix de Abel. Pour sa part, il avait choisi une entrecôte bien saignante accompagnée de petits légumes, pour le choix de la sauce il l'a prit aux poivres. Il s'arma de ses couverts au moment où le serveur s'éloigna enfin d'eux. Il soupira bien content qu'il ne soit pas resté plus longtemps, ce n'est pas parce qu'il l'ignore qu'il tolère pour autant sa présence. Taylor commença à manger regardant son collègue faire de même, analysant un peu ses gestes et les expressions de son visages afin de pouvoir l'appréhender un peu plus à chaque fois. Il était curieux et voulait envieusement être un peu plus comme lui, juste un peu.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Avr - 9:12
En ce vendredi après midi, l'air était doux et le ciel plutôt dégagé. Le vent n'était pas trop froid et bien qu'il préfère clairement l'été aux autres saisons, Abel devait bien avouer que cette journée était bonne et qu'il était plutôt content d'ailleurs de se trouver dehors à cette heure sur cette terrasse plutôt qu'en classe en train de donner un cours. Ça ne faisait pas bien longtemps qu'il avait commencé à enseigner, mais bien qu'il adore son nouveau métier rien ne pouvait égaler le goût de la liberté. Être assit là paisiblement sur cette terrasse, manger en compagnie d'un collègue... Il n'y avait rien de tel à ses yeux.
D'ailleurs ce collègue parlons-en. Ces pauses déjeuner à deux étaient plutôt fréquentes entre eux depuis quelques temps déjà et bien qu'ils n'aient pas nécessairement grand chose en commun à première vue, ils s'entendaient plutôt bien ensembles. Au début, ça n'avait pas tout de suite été évident, mais avec le temps ils s'étaient peu à peu rapprochés, alliant un mélange curieux entre travail et amitié. Rien d'exceptionnel, mais tout d'agréable.

Ils étaient sortis ensembles de l'université cette fois encore, profitant de leur après-midi libre pour aller manger ensemble. Rien ne les y obligeaient, ils le faisaient par pure envie, voire même par habitude désormais. Cette activité faisait partie de leur routine après tout, mais ça n'avait rien de lassant. Malgré le côté plutôt discret du plus jeune, Abel ne se sentait pas mal à l'aise ou quoi que ce soit en sa présence, d'ailleurs, c'était même quelque chose qu'il appréciait chez lui. Au début il lui avait semblé froid et quelque peu désagréable, mais à force de passer du temps avec lui il lui avait trouvé un côté sympathique et, peu à peu, il s'était attaché à leurs petites habitudes communes. C'était maintenant autant un ami qu'un collègue à ses yeux, ne voyant plus vraiment sa distance comme de la froideur, mais plutôt comme une forme de gêne dont il aimait parfois se jouer, sans méchanceté.
D'ailleurs, le silence ne semblait pas vraiment déranger les deux hommes. Les tables autour d'eux étaient toutes plus bruyantes que la leur, mais tous les deux semblaient profiter de l'air frais et du bon temps de cette journée chaude de printemps, décompressant de leur avant-midi chargé. Taylor s'était d'ailleurs allumé une cigarette sous le regard passablement envieux d'Abel qui, malgré tous ses efforts, n'avait jamais réussi à arrêter complètement de fumer. Ça, il l'avait déjà dit à son collègue, mais ça ne l'avait jamais empêché de lui tendre son paquet comme il venait tout juste de le faire. Comment résister ? Impossible. Il avait pigé une cigarette si gracieusement offerte, comme si Taylor savait au fond que, quoi qu'il fasse, ça ne changerait rien et qu'il n'arrêterait jamais complètement. Vestige du passé, qu'il alluma du briquet prêté, le reposant ensuite sur la table en inspirant la fumée satisfaisante dans ses poumons..

Il recrachait la fumée en observant un instant celle-ci, le temps qu'elle se diffuse dans l'air, avant de reposer ses iris ambrés vaguement sur Taylor. Il fumait lui aussi en silence, jusqu'à ce que leurs boissons n'arrivent. C'est sous le regard amusé du plus âgé que le professeur de philosophie avait humé l'odeur de son vin, semblant prêt à le déguster. Abel avait bien comprit depuis un moment déjà qu'il était amateur de vin, appréciant à chaque fois le voir s'enjouer modérément et apprécier un simple verre de vin. Pour sa part, il s'était contenté d'un coca, buvant peu en général, évitant les mauvaises habitudes, comme toujours. S'il avait bu, il aurait certainement opté pour une bière d'artisan, rien d'exceptionnel quoi qu'il n'avait pas mauvais goût en la matière.

Abel était à l'aise pour sa part, mais il avait aussi compris que l'autre professeur était plutôt tendu en général. Visiblement beaucoup moins sociable que lui, il était souvent quelque peu nerveux, ça se voyait dans ses gestes, sa manière de desserrer sa cravate par exemple, ses gestes un peu trop mécaniques. Enfin, c'était facile à dire pour Abel, car pour sa part il ne portait pas de cravate. Rien n'obligeait les enseignants à en porter d'ailleurs et pour sa part il ne supportait pas ça. En général il enfilait un pantalon et une chemise plutôt simples pour travailler, rien de trop élégant, mais lorsqu'il se levait de mauvais poil ou en retard il se contentait même de vêtements dignes d'un étudiant. Les pauvres devaient porter un uniforme, alors que lui se baladait en jogging dans l'école. Enfin, il s'était déjà fait réprimander à ce sujet par des responsables de l'université, mais... Difficile de chasser le naturel, souvent il revient au galop.
Enfin, bien qu'il sache que Taylor était plutôt tendu en général, il ne cherchait pas à pousser la conversation, laissant généralement celle-ci venir d'elle-même. Cette fois-ci, c'est son vis-à-vis qui parla le premier. Il bafouilla concernant l'utilisation du vous, ce qui arracha un petit rire au plus âgé, avant de lui poser une question plutôt banale à laquelle il répondit avec plaisir..

« Bof, rien d'exceptionnel en fait... Une amie à moi m'avait proposé d'aller avec elle à un genre de petit festival de printemps dans une ville à deux heures de route, mais en fait j'ai plutôt envie de rester chez moi à glander. » Il rit un peu, écrasant à son tour sa cigarette au passage, celle-ci n'étant plus qu'un mégot maintenant. « Sans compter qu'elle y va avec sa copine là... euh, Alex, et que cette fille elle me fait des avances depuis qu'on s'est rencontrés. J'suis sûr que c'est elle qui a demandé à ma pote de m'inviter, mais sérieux j'ai plus 16 ans, ça m'amuse pas ces conneries et elle m'intéresse pas cette gamine... »

Il ronchonnait un peu en racontant son histoire, puis s'arrêta en voyant les plats arriver, fumants et dégageant une odeur délicieuse. Presque aussi délicieuse que le serveur lui-même qui apportait les plats. Abel avait un goût prononcé pour les belles choses, autant que Taylor pour le bon vin. Il avait d'ailleurs posé son regard ambré quelques instants de trop sur le serveur à qui il offrir un sourire charmeur, mais discret, avant que ce dernier ne quitte la table pour retourner travailler.

« Hm. J'en ferais bien mon dessert du p'tit serveur. »

Il n'avait absolument aucune honte à avouer ce genre de réflexion à voix haute devant son collègue, ayant déjà avoué en toute légèreté aimer autant les hommes que les femmes, il lui arrivait quelques fois de faire ce genre de commentaire. Ça devait ennuyer Taylor, mais c'était plus ou moins dans sa nature. Néanmoins, il n'était pas vraiment du genre draguer, n'insistant jamais, étant simplement honnête avec ses pensées. D'ailleurs, le petit serveur en question devait avoir tout au plus 20 ou 23 ans, ce qui à vrai dire ramenait assez vite Abel sur terre. Tu es vieux et tu ne l'acceptes qu'à moitié. Ah, dure vérité.
Enfin, il s'était donc concentré ensuite sur son plat lorsque les fesses du serveur n'étaient plus à portée de vue. Il avait commandé un plat de pâtes aux fruits de mer, appréciant grandement la diversité en général il mangeait bien souvent des choses différentes à tous les jours et aujourd'hui son choix s'était arrêté sur ceci. Il mangeait un peu de tout, autant de viande rouge que de volaille, de plats végétariens ou de fruits de mer, il aimait aussi toutes les cuisines du monde, étant toujours prêt à découvrir de nouvelles saveurs. Son plat d'aujourd'hui lui semblait appétissant et, d'ailleurs, il ne se fit pas prier pour prendre une première bouchée, goûtant avec plaisir, un sourire se dessinant sur son visage lorsqu'il avala sa bouchée.

« Hmm ! C'est délicieux... Tu as toujours du flair pour nous dénicher les meilleurs restaurants ! Ton plât te plaît aussi ? » Il ne tarda pas à s'enfiler la bouché suivant en attendant la réponse de son collègue, enchaînant d'une petite remarque après avoir descendu le contenu de sa bouche... « On devrait aller bruncher ensembles, tiens ~ Je te ferais découvrir mon restaurant préféré. »

Abel et son amour des petits déjeuners. C'était définitivement son repas préféré et l'idée de partager un petit dej avec son collègue et ami lui plaisait bien. Il lui était d'agréable compagnie et ce malgré leurs différences, par son côté plutôt simple et inexpressif, le rendant plutôt facile à vivre aux yeux d'Abel...

ma couleur si tu as besoin : #4A6C91


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Avr - 10:22
Taylor écoutait avec attention le planning de son collègue pour ce weekend. Ce qui était envisageable mais aussi ce dont il avait envie de faire en réalité, deux choses bien distinctes qu'il fallait différencier. Le trentenaire hochait la tête sous les affirmations de son collègue, ne sachant pas réellement ce qu'est un festival de printemps. Il ne voulait pas interrompre Abel qui enchaînait, il ne voulait pas non plus attiré l'attention sur tout ce qui est vie privée ou passé. Il ne pouvait que l'inciter à poursuivre en espérant que la conversation ne se retourne par sur lui. Car Taylor n'avait jamais rien de prévu. Une vie monotone et solitaire qui ne lui faisait ni chaud ni froid, il se plaisait ainsi. Malgré cette petite point d'agacement dans la voix de Abel, Taylor avait l'impression que ce n'était pas vraiment le cas. Oui il était agacé par l'histoire de la jeune fille et du plan foireux qu'on lui tendait, mais à la fois ça avait l'air d'animer un autre sentiment que le jeune homme n'arrivait pas à pointer du doigt.

Il se laissa aller à de vagues rêveries sur une idée de festival montée de toute pièce. De la musique, des gens à moitié défoncé ou bourré qui danse sur de la musique beaucoup trop forte et sans âme. Une bande de hippie qui copuleraient dans tous les coins. Voilà, l'idée que Taylor se faisait du festival, une image un peu stéréotypée qui pouvait être vraie, probable pour lui et son ignorance.

« Hm. J'en ferais bien mon dessert du p'tit serveur. »


Cette phrase fit l'effet d'une bombe aux oreilles de Taylor, qui s'étouffa avec une gorgée de vin. Il se « rinçait » la bouche de sa boisson alcoolisé afin d'en imprégner ses papilles et le savourer proprement. Mais le fait qu'Abel soit aussi ouvert surprenait toujours le jeune professeur. Comment pouvait on, à ses yeux, assumer autant quelque chose qui lui semble contre nature. Taylor était loin d'être aussi à l'aise avec la sexualité que Abel en publique, il ne s'assumait pas en tant qu'Homosexuel préférant alléger en étant pseudo bisexuel. Une étiquette un peu rassurante, qui pourtant ne lui convenait pas. Il avait déjà eu une relation hétérosexuel en étant adolescent, mais c'était la première et la dernière. Depuis l'armée et son amant, il n'avait cesser de poser ses yeux sur des hommes, secrètement et un peu honteusement. Il se privait la plupart du temps de s'adonner à des pensées érotiques, bien que ce soit humain et naturel. Il n'avait d'ailleurs plus eut aucune relation intime avec qui que ce soit, laissant ça pour ceux qui s'assume et qui ont le temps. Il prenait soin de remplir son emploi du temps au maximum pour ne pas avoir le temps. Encore une fois, c'était l'idée la plus stupide qu'il avait car il ne pouvait résister à un plaisir solitaire de temps en temps, ses pensées se tournant sur des hommes.

Les joues du professeur s’empourpraient à vue d'oeil, il baissa la tête toussant un peu pour reprendre son calme. Les rougeurs pourraient toujours passer à cause de son étouffement de surprise. Il garda son poing près de sa bouche pour couvrir poliment ses toussottements. Il se redressa prenant une grande inspiration son calme une fois revenu. Il prit ses couvert et reprit sa dégustation. Abel avait l'air de se régaler et Taylor devait avouer que son assiette lui faisait très envie. Il n'était pas spécialement fan de fruits de mer mais ceux-là étaient vraiment beau et semblaient délicieux. Il regardait l'assiette de son voisin avec envie, presque déçu de son choix plus que banal. Il leva ses yeux bleus sur Abel quand celui-ci prit la parole. Taylor haussa les épaules en appuyant son couteau sur la viande saignante.

« Borf … Je suis un peu déçu de mon assiette, la tienne à l'air bien plus appétissante » Son visage sembla s'illuminer à l'idée de  bruncher, un peu de sucré pour changer de ses habitudes il n'était pas contre, appréciant tout autant une bonne tasse de thé anglais qu'un verre de vin français.   «  ça serait vraiment sympa en effet, il y a bien longtemps que je n'ai pas bruncher »

Cette idée prit possession de son esprit et il ne pensait plus qu'à ça, il était du genre patient mais il était bien trop excité à ce plan pour attendre indéfiniment, comme si il avait peur que ce plan tombe à l'eau. Il coupa sa viande avec aisance, porta le morceau dans sa bouche. Il réfléchit arquant ses fins sourcils sous ses cheveux bruns retombant sur son front. Taylor avala sa bouchée avant de s'éclaircir la gorge à l'aide du vin.

«  Si tu ne vas pas à ton festival on pourrait se faire ça dimanche matin, si ça te dit ? Je suis assez curieux de voir où se trouve ton restaurant préféré. »

Amateur de bonne bouffe Taylor avait toujours les bons plans et pour une fois ça allait être l'inverse. Il allait découvrir un peu plus au sujet de son ami et en même temps passer du bon temps en sa compagnie. Les deux hommes ne se lâchaient plus, ils passaient du temps ensemble sans vraiment avoir le sentiment que la présence de l'autre soit si imposante que ça. Dans son enthousiasme Taylor avait presque donné rendez vous à Abel pour le brunche, il ne s'en était pas rendu compte et ses joues se seraient sûrement couvertes de rouge une nouvelle fois sous la gêne occasionné. Il continua de dévorer son assiette sous les yeux d'Abel, regardant par moment tout aussi bien son assiette que son visage, car faut se l'avouer que son collègue est un bel homme, bien plus beau que le serveur ça c'était sûr et certain.

Taylor se laissa aller une nouvelle fois à quelques rêveries au sujet de son collègue qui lui fit avoir un semblant de sourire qu'il perdit aussi vite qu'il s'en rendit compte. On ne va pas le changer maintenant. Il découpa un morceau le montrant à Abel si il voulait goûter sa viande en espérant pouvoir goûter la sienne en échange , depuis le temps qu'il salive sur celle ci Abel avait bien du s'en rendre compte. Il eut à peine le temps de se redresser dans sa chaise en montrant son assiette que le serveur, repointa le bout de son nez, demandant si leur repas se passait bien. Taylor ne fit que l'ignorer sachant très bien qu'Abel parlerait pour eux deux, excepté en ce qui concerne les avances et flatteries.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Avr - 4:49
Abel avait bien comprit que sa petite remarque sur le serveur avait mis mal à l'aise son ami, mais ça l'amusait quelque peu à vrai dire il ne l'avait pas fait dans ce but mais le résultat lui arracha un sourire. Il disait tout ce qu'il pensait, étant d'un naturel effrayant, mais parfois cela déplaisait aux gens. Taylor ne s'était jamais plaint, mais parfois il semblait gêné et préférait garder le silence. C'était pas plus mal, ça évitait le malaise général et Abel évitait d'en rajouter par dessus. Néanmoins, il avait tout de même remarqué les petites rougeurs sur le visage du collègue. Il tenta plus ou moins de se convaincre qu'il s'agissait là de la conséquence de son étouffement avec sa gorgée de vin, mais à vrai dire son esprit préférait divaguer et imaginer qu'il rougissait ainsi parce qu'il l'imaginait avec le petit serveur ou quelque chose du genre. D'autres pensées amusantes qui firent sourire le plus âgé du duo.

La conversation avait ensuite enchaîné au sujet des plat, Taylor avouant être plutôt déçu de son choix, trouvant le sien bien plus appétissant. Abel n'était pas tout à fait d'accord, trouvant la viande de son ami d'allure bien juteuse et tendre, mais il n'insista pas, car juste après la conversation vint sur le brunch, idée bien plus intéressante. Son ami approuvait l'idée de petit déjeuner ensembles, ce qui à vrai dire fit réellement plaisir à Abel. Il n'avait pas toujours de compagnie pour l'accompagner et parfois il n'en cherchait pas vraiment, mais Taylor lui plaisait en tant que présence semi-silencieuse et agréable. Il avait envie de partager sa passion des petits-déjeuners avec lui.
Abel songeait d'ailleurs à l'inviter ce weekend, mais il n'osait pas vraiment, car c'était peut-être quelque peu trop personnel. En effet, bien qu'il s'entende bien avec le trentenaire, il savait aussi ce dernier plutôt réservé et solitaire. Il ne voulait pas empiéter sur son weekend, s'imposer ou quoi que ce soit. Il laissa donc l'idée en suspend, dans une éventualité d'un jour réaliser celle-ci, tout en observant les gestes du brun qui mangeait tranquillement. Il ne pouvait que détailler d'un œil quelque peu indiscret son visage, ses yeux bleus, les traits fermes de son visage et ses lèvres charnues qui donnaient envie d'être embrassées. Alors qu'il se perdait dans une contemplation très peu innocente, son collègue reprit la parole, lui faisant relever son regard pour croiser le sien. En entendant sa proposition pour ce dimanche-ci, Abel élargit son sourire, bien heureux d'entendre une telle chose. Lui qui n'osait pas s'imposer, voilà que le brun osait à sa place, ce qui était plutôt rare mais loin d'être désagréable.

« Ah ! Voilà une très bonne raison de ne pas y aller dans ce cas ! Rendez-vous dimanche, tu n'as plus le choix ~ »

Il rit doucement, bien trop enjoué pour un simple petit déjeuner avec un collègue. Mais c'était comme ça, avec lui, il se réjouissait de petites choses, il était radieux, souriant et enjoué. Il jouait parfaitement le petit chien qui agite la queue à la moindre bonne nouvelle. Ce brunch faisait partie à ses yeux des petits plaisirs de la vie, comme bien d'autres choses, des choses qui avaient pris la place de la drogue dans sa vie petit à petit, comblant le manque d'une multitude de petites réjouissances. Là par exemple, c'était une petite victoire, entendre Taylor proposer une sortie hors de leurs déjeuners en semaine c'était pas peu !

Taylor était d'ailleurs en train de se redresser un peu, montrant un bout de viande, Abel comprit qu'il lui offrait de goûter et il commençait à enrouler quelques pâtes et une crevette équeutée sur sa fourchette pour l'offrir en retour, mais fut interrompu dans son action par le retour du serveur. À sa question, Abel vit bien du coin de l’œil que son collègue commençait à être ennuyé des allées et venues trop fréquentes du jeune serveur. Néanmoins pour sa part, il ne s'en plaindrait pas. Il sourit donc au jeune homme, suffisamment pour deux, tout en répondant de bonne humeur...

« Oui tout est parfait jeune homme, merci ~ »

Puis le serveur repartit d'où il venait, Abel reposant ses yeux ambrés sur son vis-à-vis en haussant un sourcil avec un petit sourire en coin. Il voyait bien que ça l'avait agacé - ou embarrassé, il n'était pas certain - alors il rit un peu pour détendre l'atmosphère, tendant sa fourchette contenant une grande bouchée de pâtes aux fruits de mer pour lui faire goûter.

« Arrête de faire cette tête Taylor, il fait seulement son boulot ce pauvre petit. » Il marqua une pause, tendant la fourchette vers ses lèvres sans avoir besoin de trop se redresser, étant assez grand et possédant des bras plutôt longs, pouvant sans mal atteindre l'autre côté de la table. « Allez ouvre la bouche et goûte-moi ça ! »

Il le laissa donc s'exécuter, faisant glisser la bouchée de pâtes entre ses lèvres, geste quelque peu... personnel ? Étrangement, il ne s'en rendait pas compte, mais le fait de lui donner lui-même la bouchée avait un côté un peu léger, très peu professionnel, mais c'était loin de le déranger. Par contre, ça avait attiré le regard des gens de la table voisine, qui eurent un instant de jugement en voyant ce bel homme radieux et souriant nourrir un autre tout aussi bel homme, comme le ferait un petit couple. Il le laissa prendre sa bouchée, puis retira la fourchette d'entre ses lèvres, en profitant pour piquer dans son assiette un bout de viande et quelques légumes, les portant rapidement à sa bouche tel un voleur. Notez qu'il n'était pas du tout dédaigneux, ayant enfoncé sa fourchette entre les lèvres du brun avant de la remettre aussitôt entre les siennes, se fichant bien de l'avis de la table voisine d'ailleurs.

« Hmm ! » Il avala sa bouchée, passant allègrement sa langue sur ses lèvres pour y recueillir un peu de sauce, avant de s'exprimer plus pleinement. « T'as tort, ton plât est aussi délicieux que le mien. P'tit difficile va. »

Il sourit un peu encore, définitivement de bonne humeur. C'était à la fois parce qu'ils étaient vendredi après midi, qu'il faisait beau et que le weekend arrivait à grands pas, mais aussi à cause de cette idée de brunch qui lui faisait plaisir. Peut-être un peu aussi à cause du serveur, dont il venait de croiser le regard par dessus l'épaule de Taylor, et qui avait détourné le visage en rougissant visiblement. Satisfaction pure, l'idée de plaire encore à son âge à des petits jeunots l'enjouait définitivement. Enfin, son regard s'était reposé sur Taylor ensuite et il s'était souvenu avec qui il partageait son repas. Plus beau que le serveur, ça il l'était, mais en contrepartie il était inaccessible, du moins aux yeux d'Abel. Le croyant purement hétérosexuel, le trentenaire n'ayant jamais évoqué sa sexualité avec lui, il ne pensait pas vraiment avoir la moindre chance. Il se contentait donc de quelques regards parfois indiscrets et déplacés, sur son visage ou... sur ses fesses par exemple, mais sans malice, juste... pour voir ? Voilà, juste pour regarder, sagement.

D'ailleurs, dans sa dernière phrase on pouvait entendre un fond de taquinerie sans méchanceté, ce "p'tit difficile va" étant loin d'être un reproche sérieux. Il se moquait pour tenter de faire sourire le brun, comme toujours, l'appelant d'ailleurs "p'tit" sans réelle raison de le faire, car son collègue devait bien avoir la même masse que lui environ malgré ses quelques dix centimètres de moins. C'était simplement amusant de l'embêter, de le taquiner comme un enfant joueur, en sachant qu'il en se fâcherait pas vraiment.


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Avr - 8:06
Face à l'enthousiasme de son collègue, Taylor ne pouvait que ce sentir soulagé qu'il ait accepté. Ça aurait été très gênant qu'il se fasse « refouler » par un ami avec qui il passe la plupart de son temps, il aurait eu du mal à lui faire face après un échec aussi humiliant. Mais il pouvait se détendre tout était en bonne voie pour ce brunch dimanche matin. Taylor se réjouissait de voir Abel sourire ou rire à sa place, n'arrivant pas à être aussi léger que lui, il laissait donc ce genre de chose pour lui. Il laissait aussi le serveur aux yeux d'Abel, qui ne semblait pas du tout agacé par le serveur et son insistance, il faut dire qu'Abel est plutôt sociable quand on le compare à Taylor qui est très réservé. Pendant la présence du serveur, le jeune trentenaire se contenta de pousser quelques morceaux de légumes qui ne lui étaient pas à son goût. Ses goût en matière culinaire sont assez précis, il se trouve tout aussi minutieux dans sa dégustation de plat que de dans celle pour du vin. En parlant de vin, son verre était au trois quart vide mais il ne voulait pas en recommander pour ne pas avoir encore le serveur venir se coller à leur table pour mater clairement Abel. Il pourrait être jaloux, facilement, mais il n'y avait rien entre les deux collègues. Taylor n'avait pas souvent de compagnie aussi agréable qu'Abel, aussi bien pour les yeux que pour tout le reste.

Il fit une petite moue quand Abel lui fait cette petite réflexion, il savait que ce jeune homme ne faisait que son travail mais c'était assez agaçant de ne pas avoir l'attention d'Abel, juste pour lui, juste pour un moment. Il n'avait pas l'habitude d'avoir de la compagnie et appréciait en profiter pleinement sans voir son interlocuteur s'intéresser plus à une autre personne que lui, lui rappelant qu'il était déjà bien coincé et sûrement d'un ennuie mortel. Ses petites contrariétés furent assez vite mise de côté quand Abel approcha cette grosse fourchette de pâte, docile, Taylor ouvrit la bouche laissant la nourriture s'enfoncer doucement dans sa bouche. Les saveurs le détendant clairement instantanément, il ferme les yeux aimant bien plus le plat de son ami que le sien. Il soupira de satisfaction mais aussi un peu de déception car ce n'est pas son assiette. Il n'y avait pas à dire Abel n'avait pas mauvais goût en matière de nourriture, un bon point pour sortir la plupart du temps au restaurant avec Taylor. Un petit point commun sûrement. La bouche pleine il ne pouvait pas s'exprimer mais l'expression sur son visage le faisait tout aussi bien, il hocha doucement la tête tout en mâchant comme si se geste était suffisant à souligner à quel point il aimait.

« T'as tort, ton plât est aussi délicieux que le mien. P'tit difficile va. »

Tout était une question de goût, mais les yeux de Taylor s'attardèrent un peu sur le mouvement de langue de son collègue sur ses lèvres. Assez discrètement, il finit enfin par avaler la grosse bouchée que lui avait offerte Abel. Il oublia pour quelques secondes ses bonnes matière, utilisant son index pour essuyer le coin de ses lèvres, posant ensuite la pulpe de son doigt sur ses lèvres entrouverte pour le lécher et ne rien perdre de cette sauce. Taylor attrapa son verre d'eau pour faire passer tout ça et rafraîchir sa bouche. Il le reposa souriant enfin à la taquinerie de son collègue, ses lèvres s'étiraient doucement découvrant un dentition blanche et parfaitement alignée.  Il était plus difficile à se détendre au début, comme à chaque fois, ayant du mal à sortir de sa coquille. Il joua avec son paquet de cigarette trahissant une envie de fumer.

«  Je dis pas qu'il est pas bon juste que le tiens est meilleur »

Taylor ne pouvait contesté qu'il était plus petit que son ami, ni même le fait qu'il était difficile à propos de manger.  Il reprit ses couverts découpant sa viande avec moins d'entrain. Il entendit les critiques assez déplacées de la table voisine, face aux gestes « intime » des amis ? Dans tout les cas avoir l'attention sur lui n'était pas quelques chose qu'il appréciait. Il arrêta de manger pour allumer nerveusement une cigarette, son visage ayant assez rapidement perdu ce beau sourire. Il inspira une grosse bouffée de tabac, faisant brûler sa cigarette rapidement. Il regarda son ami les sourcils légèrement froncés. Il se détendit un peu en sentant les effets du tabac, expirant sa fumer sur le côté pour pas la mettre dans la figure d'Abel.

«  Je me laisserais bien tenter par un dessert pas toi? »

Taylor se contenta d'ignorer ce qui l'avait irrité plutôt, encore une façon de bien enfoncer le clou sur  ce qui le gênait chez lui et qui le mettait toujours mal à l'aise quand il entendait ce genre de réflexion homophobe. Il attrapa la petite carte des boissons où se trouvait aussi les dessert. Tout en fumant les yeux de Taylor lisait attentivement les différentes propositions. Il avait envie de quelque chose qui rappel les vacances, avec un temps pareil ça allait bien s'accorder. Il fit son choix finissant sa cigarette qu'il écrasa, avant de boire à nouveau.

«  Dis, c'est comment un festival ? Du genre celui où tu devais aller ? Je m'y connais pas trop et j'avoue que je suis curieux, histoire de savoir et ne plus avoir des espèces de clichés Hippies en tête »

Il se voyait mal, personnellement, aller à se genre de rassemblement mais il voyait bien Abel dans cet environnement. Pas que Abel ait l'air d'un sans gênes juste que celui ci avait l'air d'aimer la vie et de vouloir en profiter. Sociable comme il était, il se ferait sûrement des dizaines de connaissances, à rire de tout et de rien comme si ils se connaissaient depuis des années. Bien que Taylor soit à l'aise avec Abel il n'était pas du genre à parler de lui et encore moins de son passé mais lui était curieux de savoir comment était Abel. Quel genre d'ado il avait été pour être comme ça aujourd'hui ? Pourquoi il était devenu professeur ? Toute ses questions qui lui brûlaient les lèvres mais qu'il ne prononçait pour ne pas avoir les répercussions, ni même prendre le risque d'installer une atmosphère pesante entre eux. Taylor regardait Abel, puis il repensa brièvement à sa taquinerie. Si il avait eu autant de réparti que son ami il aurait pu le gratifier d'un « grand steak » même si son morceau de viande dans assiette pouvait être plus épaisse que son ami. De quoi faire rire Taylor qui pouffa soudainement détournant sa tête pour ne pas que ce soit mal interprété par son ami, il essaya de se contrôler pour ne pas en devenir impoli mais ses yeux bleus se gorgèrent de petite larmes tellement ce rire était sincère.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Avr - 6:32
Visiblement, son collègue avait apprécié son plat. C'est sous le regard d'Abel qu'il avait montré le bon goût des pâtes et des fruits de mer de sa gestuelle, puis il y avait eu ce moment. Ce geste qui attira évidemment toute l'attention du trentenaire, lorsque son vis-à-vis avait passé son doigt sur ses lèvres, recueillant la  goutte de sauce ayant glissé sur celles-ci, pour la lécher ensuite. Difficile de nier que là, tout de suite, il avait ressenti un frisson parcourir tout son corps. Ce pauvre Taylor ne remarquerait évidemment pas sa faible réaction, mais lui il ne pouvait que se l'avouer à lui-même. Il lui avait fait de l'effet, ça c'était certain.
Il était d'ailleurs quelque peu déconcentré après cela, son regard vaguement posé sur son ami, entendant ses paroles sans vraiment les écouter. Il était bien trop occupé à regarder son sourire, si rare et si beau, qui ne faisait qu'embellir encore plus ses traits. Oh, voilà qu'il avait l'esprit ailleurs, voilà qu'il divaguait, se pinçant les lèvres, son regard ambré trahissant un fond de rêverie, bien que ce soit très léger. Son observation lui permit de remarquer aussi les gestes insistants des doigts du jeune trentenaire qui tripotait son paquet de cigarettes. Il comprit bien vite que ça le démangeait, puis sans qu'il n'ait le temps de le taquiner le brun avait déjà cédé à la tentation.

Leur repas était presque terminé alors et Abel s'enfilait l'une des dernières bouchées de son plat, tout en écoutant la remarque de son ami concernant le dessert. Il repensa alors au serveur, qu'il se ferait bien à même la table, mais.. Il fut suffisamment respectueux envers son vis-à-vis pour ne pas revenir sur ce sujet. Embêter Taylor était son jeu préféré, mais jamais il ne dépassait le stade de taquinerie, veillant à ne pas tomber dans la mesquinerie ou la méchanceté gratuite. C'était loin d'être amusant à ses yeux, du moins avec un ami. Il ne fit donc pas de remarque à ce sujet, mais hocha tout de même la tête, appréciant terminer ses repas d'un petit quelque chose de sucré.

« Ouais ça c'est une très bonne idée ~ »

Il terminait d'ailleurs son assiette en même temps que le brun reposa la carte des desserts, se saisissant de celle-ci pour détailler les choix. Il y avait quelques desserts plutôt variés, mais comme toujours son choix se tendait vers les plus gourmands. Il était ainsi fait, toujours tenté par l'excès, malgré une maturité acquise avec l'âge il devait avouer qu'il n'y avait rien de tel à ses yeux qu'un gâteau au chocolat riche et sucré, ou encore un cheesecake au caramel onctueux ! Tout cela ne faisait que lui mettre l'eau à la bouche encore plus, mais son choix s'arrêta rapidement sur la part de cake triple chocolat. Il fallait bien oser après tout.
Alors qu'il se languissait déjà de pouvoir goûter à son choix de dessert, il écouta la question suivant de son ami concernant le festival auquel il devait aller, mais auquel il n'irait pas. Visiblement très curieux, l'avouant même, il lui dit ne pas vraiment connaître grand chose à ce sujet. Cela n'étonna qu'à moitié Abel qui, à vrai dire, voyait bien mal le professeur de philosophie dans un milieu festif. Il l'imaginait du genre grognon, enfermé chez lui, du genre qui n'aime pas festoyer, du genre qui dit toujours non aux sorties... Enfin, c'était peut-être un peu exagéré, mais c'était ce qu'il dégageait, bien qu'Abel avait une opinion plus positive de lui. Il le savait simplement réservé et avait l'espoir de l'entraîner un jour dans ses nombreuses aventures.

« Il y en a de toutes sortes, généralement il y a de la musique, des activités diverses, quelques commerçants de rue... Les gens s'amusent, ils rient tard dans la nuit, boivent un peu trop parfois, il y a parfois des feux d'artifice tard le soir, c'est vraiment une ambiance sympa ! »

Il y avait, comme il l'avait dit, de nombreuses sortes de festivals. Certains étaient plus ennuyeux que d'autres, parfois ça manquait d'animation à son goût, mais dans tous les cas il y faisait toujours des rencontres excitantes. Il aimait le côté social de la chose, pouvoir rire avec des inconnus, croiser de vieilles connaissances, entendre des histoires intéressantes et découvrir de nouveaux horizons. Tout lui plaisait là dedans.
Après sa brève explication, il se pinça un peu les lèvres, se disant que ça ne devait certainement pas aider au cliché Hippie que s'était fait son collègue. Enfin, quoi qu'il en soit, ce n'était pas bien grave...

Alors qu'il allait reprendre sur un autre sujet, il vit le visage de son ami se changer quelque peu dans une expression de rire tout d'abord retenu, puis de plus en plus incontrôlable. Pourquoi riait-il tout seul là ? Abel resta perplexe quelques instants, avant de sourire à son tour, le rire lui étant quelque peu contagieux il pouffa un peu, trouvant cela amusant simplement de voir Taylor éclater de rire ainsi. Par ailleurs, la vue était agréable, il pouvait voir le trentenaire rire aux éclats et son visage s'illuminer, c'était toujours un spectacle particulièrement agréable. Il eut d'ailleurs une lueur dans le regard en le regardant, le trouvant très séduisant ainsi.

« Alors alors Taylor, ça semble drôle, dis moi c'qui t'amuse autant ? »

Il gardait son sourire, de bien bonne humeur lui aussi, surtout de voir son collègue radieux ainsi. Il le laissa donc répondre, puis eut un vague contact visuel avec le serveur, à qui il fit signe de venir en agitant un peu la carte des desserts. Il avait hâte de goûter son gâteau au chocolat. Le serveur rappliqua donc à toute vitesse, ce qui amusa grandement le trentenaire qui le trouvait plutôt mignon dans le genre petit chien docile, puis il commanda pour sa part le cake au chocolat, en profitant d'ailleurs pour y aller d'une petite remarque déplacée, étant bel et bien d'humeur charmante... Au plus grand désespoir de Taylor.

« Pour ma part, je n'ai aucune honte de céder à mes envies gourmandes, alors je vais prendre le cake triple chocolat ~ »

Il offrait toujours un beau sourire au petit serveur qui devait être bien gêné, quoi qu'il soutenait son regard ce petit malin, ce qui lui plaisait assez. Il ne faisait pas ça pour embêter Taylor, non, simplement pour pousser le vice un peu plus loin et voir jusqu'où il pouvait aller dans ce petit jeu avec le jeune serveur. Il avait néanmoins ensuite posé les yeux sur Taylor, lui rendant le menu avec pour lui aussi un délicieux sourire, peut-être même plus encore mais il ne saurait l'avouer.


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Avr - 19:33
Taylor avait écouté à moitié les explications de Abel, à cause de ce mini fou rire, mais de ce qu'il avait attrapé au vol, il n'avait pas si tords sur le genre de rassemblement qu'était un festival. Un milieu qui lui serait probablement inconnu jusqu'à sa mort, il se voyait vraiment pas là-bas, entouré d'inconnu qui vous abordent sans gênes, qui peuvent exhibés, voir de la drogue circuler ou des gens couché ensemble derrière des arbres. Sa pensée était sûrement trop dure et il aimerait, peut-être, qui sait ce genre de rassemblement avec un ami. Il pourrait prendre sur lui pour accompagné Abel si il lui demandait, juste pour ne pas lui dire non et donner l'impression qu'il est du genre vieux garçon, trentenaire, enfermé chez lui avec son chat.

Taylor reprenait doucement son calme après avoir rit d'aussi bon cœur, une chose qu'il ne faisait pas souvent, mais qui lui faisait énormément de bien. Il essuyait le coin de ses yeux remplie de petite larme du aux éclats de rire. Son visage était encore rayonnant de son sourire et légèrement secoué par un léger rire persistant. Il posa ses yeux sur Abel qui souriait lui aussi, comme si il avait aussi rit à sa taquinerie mentale à son sujet. Au moins, il n'avait pas été vexé par son rire soudain, qui lui avait presque coupée la parole.

« Alors alors Taylor, ça semble drôle, dis moi c'qui t'amuse autant ? »

Le jeune trentenaire ne pouvait avouer à son ami qu'il riait de lui, encore un peu dans la retenue avec lui ayant peur de faire un pas de travers et de perdre ce seul être proche de lui. Abel avait l'air de passer du bon temps à sa compagnie et bien que Taylor ne comprenne pas pourquoi, il acceptait et tolérait la présence de son collègue sans grande difficulté. Ils avaient beau se voir tous les jours, chaque sortie pour le déjeuner était unique et relaxante. Abel apportait la bonne humeur et parvenait à faire sourire Taylor, parfois inconsciemment comme aujourd'hui. Taylor regarda son collègue les yeux encore brillant de larmes et secoua doucement la tête de droite à gauche, haussant doucement ses épaules larges.

«  Oh pas grand chose, juste une bêtise qui m'est revenue en tête, rien de bien important. »

Taylor se frotta l'arrière de la tête un peu gêné, se sentant un peu stupide à ce moment -là, une chose qu'il n'aime pas mais qui pourtant parfois lui faisait du bien. Toujours à se retenir depuis des années, il arrive que parfois les nerfs lâchent et qu'on ne veuille plus qu'une chose : redevenir innocent et inconscient. Avec Abel, il lui arrivait de se sentir ainsi, pendant quelques secondes, quelques minutes où plus rien ne lui traversait la tête. Taylor garda un petit sourire nettement plus détendu à présent, il se laissa même aller jusqu'à ouvrir un bouton de sa chemise laissant apparaître la naissance des ses clavicules. Par la suite il remonta les manches de sa chemise, découvrant des avant-bras musclés où quelques veines ressortaient, descendant jusque sur le dos de ses mains. Minutieux et concentré dans son remontage de manche il n'avait pas vu, ni entendu le serveur s'approcher. C'est seulement  lorsqu'il entendit Abel annoncer son choix qu'il leva la tête sur les deux hommes, les regardant à tour de rôle. Il avait été prit un peu de surprise mais il attrapa la carte gentiment tendue par son ami. Il balaya les différents dessert des yeux avant de trouver celui qui lui avait fait envie plutôt.

«  Pour ma part ce serait un banana split avec supplément sauce chocolat, et si vous pouviez mettre une deuxième boule de glace vanille à la place de la boule de glace chocolat. S'il vous plaît »

Il posa la carte des desserts, puis croisa le regard de Abel avec son sourire. Taylor ne savait pas trop ce que ce sourire signifiait, si il était là à cause du choix de dessert ou tout simplement par hasard, un sourire gratuit. Il répondit à son ami, étirant un peu plus ses lèvres. Le serveur s'éloigna de la table, après avoir griffonner sur son calepin. Ce jeune homme aurait pu être un peu déçu par le petit jeu de sourire des deux clients en face de lui, être frustré de voir Abel posé les yeux ainsi sur son voisin alors qu'il pensait avoir une chance. Quoiqu'il en soit, Taylor jeta un coup d’œil sur sa montre voyant le temps filé à toute jambes lorsqu’il était avec Abel. Les deux professeurs n'eurent pas beaucoup à attendre que le serveur revenaient les mains chargées de leurs commandes. Taylor dévora des yeux la coupe remplie, un dessert copieux qui allait combler son estomac pour le reste de la journée, remplaçant une partie de son  plat principal qu'il n'avait pas terminé. L'avantage avec les desserts c'est qu'il n'est jamais déçu par ses choix. Plus c'est sucré et meilleur c'est.  Taylor remercia dans la foulée le serveur quand il posa son dessert devant lui. Il attrapa sa cuillère, prenant de la crème chantilly qu'il ne pouvait résister à mettre dans sa bouche. Il lâcha un petit « Hmm », commençant à manger son dessert.

Taylor mangeait son dessert avec bien plus d'entrain que son plat. Il alterna des cuillerées de glaces et de morceaux de banane avec de la sauce chocolat. Le choix de Abel semblait presque plus raisonnable face à celui de Taylor. Arrivé au trois quart, il s'enfonça dans sa chaise, touchant son estomac prêt à exploser. Il prend une inspiration, essayant de trouver une position confortable pour commencer et faciliter sa digestion. Il poussa doucement le reste de dessert vers Abel.

«  Tu peux le finir si tu veux, je suis pleins et je commence à avoir mal à l'estomac avec tout ce que j'ai mangé. »

Il attrapa son paquet de cigarette, en collant une entre ses lèvres. Il l'alluma sans plus attendre laissant le paquet à disposition pour Abel si il avait envie de faire passer ce repas avec une clope. Taylor regarda Abel tout en fumant. Se souvenant qu'en Russie, si on vous crache sa fumée de cigarette  en pleins visage cela veut dire qu'on veut coucher avec vous. De quoi faire sourire Taylor, car même si il avait une certaine attirance pour son ami, son collègue, il n'oserait pas faire le premier pas. Après, se laisser faire et entraîner, pourquoi pas.

«  Tu savais qu'en Russie, si on expire sa fumée de cigarette à ton visage, ça veut dire que cette personne veut coucher avec toi ? C'est un ami Russe qui me la dit pendant mon service militaire » Il disait un peu ce qui lui passait par la tête, parlant tout en laissant s'échapper de la fumée par ses narines. Rien de bien méchant, de plus évoquer son service militaire n'est pas l'un de ses plus gros secret, c'était d'ailleurs marqué sur son CV, dans son dossier à l'administration. «  Tu veux prendre un café ou je demande l'addition? »

Le repas touchait à sa fin, mais étrangement il n'était pas déçu. Il avait passer un excellent moment en compagnie de Abel, comme à chaque fois, et allait le revoir dimanche matin pour le brunch. Un nouveau rendez vous, bien éloigné encore de la simple sortie déjeuné.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Avr - 5:53
L'explication de son ami concernant son rire si soudain et si surprenant le laissa sans voix un instant. Il n'expliquait absolument pas la chose qui lui avait traversé l'esprit pour qu'il s'esclaffe autant, mais Abel pouvait faire quelques suppositions et ce petit jeu l'amusa. Il ne resta donc pas silencieux bien longtemps, souriant un peu en imaginant les "bêtises" que pouvait imaginer Taylor. Il ne savait pas exactement ce qui se passait dans cette tête là, mais à vrai dire c'est bien là ce qui faisait le charme de son collègue. Il avait ce côté quelque peu mystérieux, quoi que pas nécessairement secret, simplement un peu... difficile à cerner. Le brun ne savait jamais vraiment comment aborder l'autre homme, y allant généralement à sa manière, totalement fraco sans arrondir les angles, mais c'était bien parce qu'il ne savait pas trop qu'il faisait les choses ainsi. Concrètement ils ne connaissaient pas grand chose l'un de l'autre mais lui était bien plus facile à cerner que Taylor. Du moins... en apparence.
Abel était en effet de ces gens sur qui il est facile de se tromper. Il ne laissait voir de lui que ce qu'il voulait être, son sourire radieux semblait d'ailleurs être contagieux, sa bonne humeur, son côté quelque peu irréfléchi et libre qui paraissait inspirer son ami. C'était ce qu'il aimait être. Il avait appris à complètement assouplir ses mauvais côtés, les rendant invisibles à l’œil nu, les cachant et les recouvrant de son caractère enjoué.
Il ressemblait à vrai dire à ces sucreries avec un centre d'une saveur, enrobé d'une couche d'une toute autre saveur. Les deux étant bien distinctes et tout autant intenses. Taylor, lui... Taylor donnait l'impression d'être une menthe, possédant un certain goût, mais aucune surprise. Quelque chose qui ne surprend pas. C'était ce qu'il laissait paraître, mais qui sait ..?

suite à cet instant de rire et d'amusement, le serveur était revenu pour les desserts et Abel avait commandé le premier, salivant d'avance à l'idée de manger son gâteau, attendant de voir ce que Taylor allait prendre. Alors qu'il écoutait distraitement son choix, son regard coula sans gêne sur les quelques parcelles de peau nouvellement découvertes, détaillant ses avant-bras musclés. Il sortit comme de ses pensées en entendant les mots "sauce chocolat", relevant les yeux sur le visage de son ami. Il haussa alors un sourcil, amusé par la gourmandise de l'homme, sachant bien après plusieurs déjeuners ensembles qu'il aimait beaucoup profiter pleinement du dessert, mais c'était toujours un plaisir à entendre. Un si bel homme, gourmand avec ça, c'était de l'ordre du fantasme non ? Ça tranchait si bien avec son côté calme, mature et posé, c'était un ajout de plus à son charme inconscient.

Le serveur était reparti sans se mériter cette fois un regard de la part d'Abel qui était quelque peu trop occupé à sourire à son vis-à-vis. L'attente ne fut cependant pas bien longue et au nouveau passage du jeune homme il eut droit à un petit sourire de la part d'Abel, mais rien de plus car tout de suite il était obnubilé par son immense part de gâteau au chocolat. D'ailleurs il lorgna quelque peu sur le dessert glacé de Taylor, ne pouvant s'empêcher de songer à y goûter mais n'osa pas vraiment demander. Il prit alors une bouchée de son gâteau et ferma les yeux, savourant la richesse du chocolat et ce goût sucré du chocolat au lait ainsi que celui quelque peu amer du chocolat noir aussi présent qui se mêlaient parfaitement.
Alors qu'il profitait de son dessert, il pouvait en même temps profiter de la vue de Taylor qui dévorait son banana split sans la moindre hésitation. C'était un spectacle délectable aux yeux du brun qui n'en ratait pas une miette, mangeant lentement, sans attention, celle-ci toute tournée sur son collègue qui ne semblait rien remarquer de son regard. Il pouvait donc profiter allègrement de la vue sans punition ni reproches.
C'est alors que Taylor finit son dessert, du moins presque, avant lui. Abel resta surpris et en le voyant tendre sa coupe glacée vers lui il l'attrapa sans la moindre hésitation pour l'approcher, prenant un peu de glace à la vanille pour accompagner son gâteau. Le mélange des deux lui paraissait être la meilleure chose de l'univers, d'ailleurs il lâcha un soupir de plaisir en prenant cette première bouchée. La perfection dans une cuillère de joie au nombre de calories incalculable.

« Hmm... Merci bien, moi je suis définitivement trop gourmand, mais j'suis un grand garçon, j'ai de l'espace où mettre tout ça à l'intérieur ! »

Ce n'était pas une moquerie concernant sa taille par rapport à celle de Taylor, bien que ça aurait pu être interprété ainsi ce n'était pas l'intention. Il se qualifiait souvent ainsi de grand garçon ou de toutes sortes d'autres synonymes concernant sa taille, aimant bien blaguer à ce sujet ou même parfois se vanner tout seul. Ça l'amusait, tout simplement.

Alors qu'il terminait son dessert ainsi que celui de Taylor, ce dernier s'allumait déjà une nouvelle cigarette, ce qui fit sourire Abel. Définitivement, c'était le diable en personne. Il le tentait en laissant le paquet bien à sa vue, ce qui à vrai dire le titillait encore plus comme il venait de combler son estomac. Terminant son gâteau, ainsi que la coupe maintenant vide de Taylor, il tendit les doigts, effleurant le bord du paquet de cigarettes, ne le prenant pas encore mais y songeant fortement tout en écoutant l'anecdote de son collègue.
Il connaissait légèrement le passé de cet homme, sachant pour son service militaire, mais il n'en connaissait pas les détails. Taylor l'avait à quelques reprises évoqué brièvement, mais le sujet n'était jamais vraiment resté bien longtemps là dessus. Il en parlait visiblement sans problème, ce qui était plutôt agréable. Pour sa part, il n'avait jamais évoqué son passé de prisonnier avec son collègue, du moins pas encore. Il ne le cachait pas nécessairement, mais ne croyait pas non plus bon d'exprimer cette part de son passé dès le début dans une relation d'amitié. De plus, les sujets de leurs conversations n'avaient jamais vraiment été propices à ce genre de discussions. Ils ne parlaient pas encore beaucoup d'eux, enfin, de plus en plus à mesure qu leur amitié se développait, mais jamais trop. Ça viendrait bien, avec le temps.

« Ahah non je savais pas ! Si un jour je vais en Russie, j'y penserai... et je soufflerai au visage d'une vieille dame histoire de s'amuser un peu ~ »

Abel n'était définitivement pas un exemple de maturité, mais au moins il savait s'amuser. Il rit d'ailleurs un peu devant sa propre remarque un peu stupide, puis finit par attraper le paquet de cigarettes, craquant et s'en allumant une, recrachant la fumée avec une satisfaction inavouée. C'était bon, tout particulièrement après un repas aussi lourd, il n'y avait rien de tel. Lui qui avait tenté déjà tant de fois de renoncer à la cigarette, il n'était plus qu'un fumeur occasionnel, fumeur social à vrai dire, ne craquant que lorsqu'on lui proposait de fumer, n'achetant jamais de paquet lui-même. C'était déjà bien, après tout c'était là le seul vice dont il n'arrivait pas encore totalement à se défaire.

Alors Taylor poursuivit, lui demandant s'il voulait un café. Abel hésita quelque peu, fumant tranquillement en passant distraitement une main dans ses cheveux, replaçant les mèches un peu longues sur le côté pour dégager son visage, celles-ci volant à cause du vent léger de la journée.

« Je vais passer je crois, je suis plein et j'ai pas envie d'une boisson chaude, j'sens que ça va m’alourdir encore plus et déjà j'me sens comme un gros sac là ! »

Il rit à nouveau, soufflant un peu de fumée en baissant la tête, toussotant en mêlant son rire à la cigarette. Il releva ensuite les yeux vers son collègue et ami, lui offrant un beau sourire, rattrapant sans aucun mal le charme qu'il aurait pu perdre en riant ainsi comme un idiot.

« Mais si tu veux en prendre un vas-y, te gêne pas ! Il fait si bon dehors, je pourrais rester ici toute la journée ~ »

Bohème et léger, comme toujours, il rêvassait en observant le ciel dégagé, tirant sur sa cigarette distraitement d'un air songeur. Il était tout autant séduisant lorsqu'il semblait ne rien tenter, comme en cet instant, que lorsqu'il faisait l'idiot et montrait tout son charisme et sa prestance. C'était là tout son charme.


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Avr - 14:37
Abel ne semblait pas pour résister au reste du dessert de Taylor. Cette coupe glacé en aurait fait plus d'un heureux aujourd'hui. Qui pouvait bien résister à un peu de fraîcheur pour terminer un repas aussi délicieux ? Taylor aimait un peu trop les dessert ou les choses sucrées, mais il compensait avec du sport afin d'être toujours dans la mesure de pouvoir se faire plaisir sans crainte de voir apparaître un petit bourrelet sur son ventre, son ventre musclé resterait gondolé par les muscles abdominaux c'est tout.

On imaginait plus facilement Abel avoir un appétit vorace plutôt que Taylor, une histoire de taille encore une fois ? Si cela avait un rapport Abel pourrait tout engloutir à comparé du jeune professeur de philosophie. Taylor fumait sa cigarette un petit air songeur, un peu aspiré par ses pensées, ses souvenirs du service militaire, la période avant la mission qui avait été peut-être mentalement plus dur. Une découverte de lui qu'il n'avait pas aimé et qu'il continuait à vouloir faire taire. La cigarette se consumait assez rapidement ne laissant rien de plus qu'un mégot écrasé dans le cendrier. Les lèvres de Taylor s'étirèrent un peu sous la moquerie de son ami en ce qui concerne les russes et leur fumée de cigarette. Abel avec une vieille femme au lit ? De quoi couper toute envie ou fantasme à son sujet, mais pour Taylor ceci donnait à réfléchir à autre chose : le corps d'Abel. Ils se voyaient régulièrement pour faire un peu de sport, mais imaginer ce corps qui l'attirait tant, dans ce genre de position c'était un peu trop pour Taylor. Contre sa volonté il voyait, imaginait, chaque détails de son corps, de sa peau, de ses fins muscles en mouvements. Il aurait pu avoir une réaction embarrassante, commencer à se sentir à l'étroit dans son pantalon, mais non il garda un calme irréprochable.

Les yeux bleus de Taylor se baladèrent un peu dans le vague jusqu'à ce que son collègue craque et allume une cigarette à son tour. Ce paquet sortie était une torture pour Abel mais Taylor n'avait jamais le réflexe de le ranger, ni le courage de fumer sous le nez d'Abel le privant de cette douce drogue. Le geste de sa main pour replacer une mèche de cheveux rebelle était décidément sexy aux yeux du jeune trentenaire qui détailla ce mouvement avec une certaine admiration, Abel était beau et même si il ne se l'avouait pas c'était indéniable. Il écouta, revenant à la réalité, Abel qui se sentirait « comme un gros sac » si il buvait un café. De quoi faire rire de nouveau Taylor, repensant à ce qui l'avait aussi animé d'un rire sincère plus tôt. Il se couvrit un peu la bouche comme si il pouvait tromper l'oeil d'Abel en cachant son sourire derrière le dos de sa main. Il vit le regard de son ami un peu interrogateur à ses yeux et finit par se lancer.

« Ça ce n'est qu'une impression . Même après ce repas et un café tu restes pas plus épais que le steak que j'ai commandé un peu plus tôt »

Il était un peu secoué par son rire, amusé par lui-même, plus détendu. La taquinerie lui était venue simplement, comme si Abel finissait par déteindre sur lui, lui laissant un peu plus d'humour et d'envie de s'ouvrir. Taylor se sentait d'humeur taquine en se moment mais il ne dépasserait jamais les limites, bien trop à cheval dessus, il gardait toujours cette marge de manœuvre pour ne pas devenir blessant. Il se calmait doucement en souriant toujours à Abel, le regardant avec des yeux un peu brillant. Il pensait à prendre un café et à quel point celui-ci lui ferait du bien. Le café bien
sûr , même si la pensée que ce soit Abel ne lui déplaise pas à son grand désespoir.

«  je vais en prendre un pour ma part, sinon je vais siester sur le canapé avec Oscar et c'est pas bon ça vu la montagne de choses que je dois faire. »

Taylor n'était pas du genre à sortir beaucoup en dehors d'aller au travail ou déjeuner avec Abel. Sa seule sortie passionnante était de se rendre à la salle de sport et si il pouvait il en ferait faire une chez lui pour ne pas avoir à sortir. Bien qu'il reste toujours chez lui, il était très occupé, entre la correction de devoir et l'écriture de son livre. De quoi combler tout ce temps libre, qui à ses yeux était peu. Il interpella le serveur, commandant un dernier café ainsi que l'addition afin de pouvoir partir une fois le café terminé. Il se redressa dans sa chaise, passant sa main sur son estomac pleins. Le gilet qu'il portait le comprimait un peu mais il n'allait pas l'enlever pour autant voulant garder une certaine élégance, pour Abel ? Qui sait …

«  ça te dis, dimanche après le brunch, d'aller à la piscine, ou même avant. Ça fait un moment qu'on y est pas allé et j'ai bien envie »

Le sport c'est toujours plus amusant à deux surtout avec Abel. Le petit grain de folie dans la vie de Taylor. Il vit son café arrivé ainsi que la note qu'il saisit afin de pouvoir régler. Il fait signe à Abel de ne pas s'en occuper, qu'il allait payer pour lui cette fois ci. Un geste de galanterie ou de pure amitié ? Encore un peu plus d’ambiguïté entre les deux collègues. Il se débarrassa de la somme à payer, avant de retourner son attention sur son ami. Tout en fourrant son porte-feuille dans la poche de son pantalon, il descendit les yeux sur son café. En voyant le petit gâteau à la cannelle qui l'accompagnait il grimaça.

«  Tu veux prendre le petit gâteau à la cannelle ? J'ai horreur de ça »

Il poussa hors de la petite coupelle le dit biscuit comme si celui-ci avait la peste. Taylor attrapa son café, soufflant dessus avant de le porter à ses lèvres. Ça faisait un bien fou et l'aiderait à digérer cette après midi en plus de lui donner un coup de fouet. Il savoura ce café, terminant ce repas toujours sur une note positive en compagnie d'Abel.
avatar
Professeur de mathématiques
Date d'inscription : 28/02/2016
Messages : 51
Age (du personnage) : 32
Orientation sexuelle : Bisexuel
Etudes/Métier : Professeur de mathématiques à l'université / suppléant au Lycée.
Pounds : 1168
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Avr - 11:24
Le rire de son ami et collègue était définitivement des plus agréables il devait bien l'avouer. C'était le genre de phénomène rare qui, pourtant, arrivait de plus en plus souvent, ou du moins c'est l'impression qu'il avait. Alors qu'au début il semblait ne jamais sourire, être toujours quelque peu froid, il paraissait de plus en plus ouvert et les petites blagues qu'il lançait arrachaient toujours à Abel de francs sourires. Pas nécessairement toujours car il s'amusait de ses paroles, mais parfois aussi car il souriait de le voir rire et parler aussi librement sans sembler être coincé ou se retenir. C'était agréable, tout simplement.
Il avait fait donc la petite remarque concernant son épaisseur, ce qu'il ne pouvait pas vraiment nier. Même s'il se traitait lui-même de gros sac, après avoir mangé tout cela, il n'en était pas moins svelte et plutôt élancé, tout le contraire d'un "gros sac". Enfin, ce genre de petites moqueries gentilles ne l'embêtaient pas du tout, à vrai dire il en rit un peu, car il était conscient de son allure physique, il n'en était plus complexé depuis bien des années. À l'adolescence il avait bien souvent été contrarié de son corps de brindille, mais aujourd'hui il se savait ainsi séduisant et savait aussi que les piques de son collègue étaient loin d'être mesquines ou méchantes. Néanmoins, comme dans un réflexe, sans méchanceté mais avec une pointe d'amusement, il répliqua accompagné d'un sourire en coin...

« Ne me compare pas à ce vieux steak, je suis bien meilleur crois-moi ~ »

Il aimait bien embêter ce pauvre Taylor avec quelques remarques parfois déplacées, mais c'était encore une fois loin d'être méchant et, surtout, loin d'être sérieux. Il ne le piquait que parce que la réplique était facile, pour s'amuser sans réellement savoir que, quelque part, ces répliques pouvaient réellement toucher Abel. Il n'avait alors pas la moindre idée de l'état mental de son ami concernant sa sexualité, le déni de ce dernier et son manque d'acceptation à ce sujet. C'était un sujet qu'il n'avait jamais vraiment abordé avec lui alors le trentenaire le considérait comme un simple hétéro qu'il pouvait titiller un peu gentiment. Rien de bien méchant...

Taylor annonça ensuite qu'il allait commander son café, expliquant que sinon il risquait de siester tout l'après midi, ce qui arracha un nouveau ricanement au plus âgé. Bien qu'il ait quelques corrections à faire lui aussi, ainsi que des devoirs à préparer pour son cours, il céderait probablement sans la moindre hésitation à une longue sieste. Abel avait beau s'amuser à croire qu'il était comme un chien, il avait parfois l'attitude d'un vieux chat voulant simplement dormir sous les rayons du soleil de 14h. Autant pouvait-il aimer sortir, s'amuser, faire des activités diverses, autant parfois il préférait simplement s'endormir et ne rien faire. Abel était tout simplement de ceux qui cèdent à toutes leurs envies, quelles qu'elles soient.

« Pff, j'vois pas pourquoi tu voudrais te priver d'un tel plaisir franchement ! Tu es vraiment un homme trop sage Taylor. »

C'était dit sur un ton de faux reproches, alors qu'à vrai dire une partie de lui admirait ce côté mature et professionnel. Son collègue pensait d'abord à accomplir ses tâches au bon moment, pour bien le faire, alors que lui... Lui était plutôt du genre à s'endormir, rêvasser, traîner et laisser traîner, puis finalement devoir tout faire au dernier moment, se mettre la pression, oublier un tas de choses et beaucoup de ses responsabilités. Depuis qu'il avait commencé à enseigner il avait réussi à repousser cette mauvaise habitude, car il tenait beaucoup à son poste et à sa réussite dans ce métier qu'il aimait, mais lors de ses études il avait souvent procrastiné jusqu'à la limite du possible. Enfin, malgré cela il remettait toujours à temps ses travaux et il avait toujours de bonnes notes, ce qui à vrai dire montrait un certain talent et une application non-avouée dans ce qu'il faisait. Enfin... Abel avait toujours été le meilleur des deux mondes, assez mature pour ne jamais arrêter de faire des efforts, assez sage pour travailler fort, mais en même temps plutôt détendu et toujours prêt à s'amuser, liant les deux mondes avec une certaine habileté. Il était doué pour jongler entre sa lâcheté et sa motivation, chose bien surprenante.

Nouveau passage du serveur, cette fois il eut peu d'attention d'Abel qui écrasait sa cigarette dans le cendrier, pas bien fier d'avoir encore une fois craqué mais en même temps satisfait de l'avoir fait. Taylor proposa ensuite une petite variante à leur sortie de dimanche, ce qui fit sourire un peu le trentenaire, l'idée lui plaisant beaucoup évidemment. Il allait régulièrement à la piscine seul, mais ne crachait jamais sur un peu de compagnie, que ce soit à la salle de sport ou pour aller nager.

« Bonne idée ça ! On ira avant par contre, car personnellement j'me vois mal faire des longueurs après m'être enfilé tout un brunch... » Il pouffa un peu, avant d'ajouter plus calmement.. « Du coup si on se rejoint à la piscine vers 9h ça te convient ? »

Il n'avait pas vraiment envie de se lever plus tôt que ça un dimanche matin, il savait que ça risquait d'être bien pénible de se motiver à le faire mais qu'en même temps une fois là bas il serait bien heureux d'y être. Après tout il se connaissait bien, il savait qu'il n'avait besoin que d'un peu de motivation et d'une bonne raison pour quitter son lit. La piscine avec Taylor et le brunch en sa compagnie étaient en soit une très bonne raison.

Lorsque le café arriva, ainsi que les factures, Abel tendit les doigts comme pour prendre la sienne mais Taylor lui fit signe de lui laisser. Sur le coup il hésita, voulant insister, mais il céda sans trop s'en faire, appréciant le geste, se disant qu'il lui rendrait la pareille lors du brunch. Il aurait pu interpréter le geste de manière étrange, mais ce n'était pas vraiment le genre de son collègue après tout. Il prit donc ce geste pour ce qu'il était, soit une forme de gentillesse dans une amitié, tout simplement. Il lança donc un simple « Merci » tout en gratifiant le trentenaire d'un beau sourire.

Le repas touchait à sa fin et alors que la note était payée, Taylor allait savourer son café mais avant il se débarrassa du petit gâteau. Sur le coup Abel ne comprit pas, puis il eut le souvenir d'avoir entendu l'homme lui dire qu'il détestait la cannelle. Il comprit bien pourquoi il le repoussait ainsi et c'est avec plaisir qu'il l'attrapa pour le glisser entre ses lèvres. Certes il aurait pu le savourer en plusieurs bouchées, mais c'était évidemment loin d'être son genre, alors il avala le pauvre petit gâteau d'une seule bouchée, adorant le goût de la cannelle pour sa part.

C'était une bonne manière de terminer ce repas en agréable compagnie. Taylor buvait son café tranquillement et Abel de son côté papota vite fait de ce qu'il avait à faire pour le weekend, énonçant quelques trucs concernant l'université, son travail, soupirant à la pensée des copies à corriger qui l'attendaient. Il ne comptait pas s'y mettre tout de suite en tout cas ! D'ailleurs, alors que son ami terminait son café, il bâilla longuement, prouvant par ce geste que ce gros repas venait de l’assommer. Il assurait ainsi sa sieste.
Ce geste n'échappa pas à Taylor et en remarquant son regard Abel eut un petit sourire en coin, riant doucement en se frottant le visage...

« Ouais, je sais je sais, je vais avaler des mouches si je continue hein ? J'crois qu'il est temps pour moi d'aller faire ma petite sieste, comme les enfants ! »

Il pouffa un peu, aimant bien la comparaison entre lui et les petits qui dorment en après midi pour ne pas être insupportables toute la journée. Il savait qu'après son réveil il serait bien en forme pour attaquer la correction, et tout le reste.
Les deux hommes quittèrent donc le restaurant peu après, Abel remercia une fois de plus son collègue qui avait payé  sa note pour lui, puis ils se saluèrent en repartant chacun de leur côté. Comme à chaque fois, le trentenaire avait une bonne impression après le repas, se sentant bien, content d'avoir partagé son temps avec son collègue. C'était définitivement une agréable compagnie et l'idée de le voir s'ouvrir un peu plus à chaque rencontre l'amusait grandement, rendant chaque sortie plus intéressante que la précédente... Il avait déjà hâte à dimanche, son petit plaisir du weekend...


avatar
Professeur de philosophie
Date d'inscription : 27/03/2016
Messages : 70
Age (du personnage) : 30 ans
Orientation sexuelle : Bi
Etudes/Métier : Professeur de Philosophie (fac)
Pounds : 955
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Avr - 12:02
RP Terminé
Suite
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réflexions Pour Une Haïti Meilleure
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» "Ou est passé la nourriture que nous avions envoyée.?"
» Haiti contient une immense reserve d'or, d'argent et de cuiv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Millenium :: Londres ▬ La ville :: Centre-ville :: Restaurants-